Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2018

Les Gérard de la télé 2018, fin

Daphne-Burki-le cocker.jpgGérard d'honneur pour l'ensemble de sa carrière :
- Valérie Damidot
Un Gérard d'honneur, on en offre pas aux vieux acteurs qui vont bientôt clamser ?

Gérard de l'animatrice dont on n'a plus du tout de nouvelles et franchement, ça commencerait à nous inquiéter, on lancerait bien une alerte enlèvement mais en fait en y réfléchissant bien, on s'en fout :
- Daniela Lumbroso vue pour la dernière fois sur France 3 le 23 juin 2013
- Ariane Massenet vue pour la dernière fois sur C8 le 27 juin 2014
- Maïtena Biraben, vue la dernière fois sur Canal+ le 2 juin 2016
- Alessandra Sublet vue pour la dernière fois sur TF1 le 24 décembre 2016

J'aurais voté Ariane Massenet, qui n'a effectivement plus d'actus depuis la date citée, ou Daniela Lumbroso, dont la seule apparition télé est annuelle, pour la fête de la musique (mais pas cette année ! Tiens le coup, Oh Daniella la vie n'est qu'un jeu pour toi).
Maïtena Biraben a été vu pour la dernière fois l'année dernière sur la chaîne suisse rts.
La gagnante Alessandra Sublet est la seule toujours présente en réalité, même si c'est sur une obscure chaîne de SFR avec 3 pelés et 2 tondus qui la regardent, altice studio.

Gérard de la table avec des chroniqueurs autour qui viennent parler de l'actualité :
- La table en alu des Terriens du dimanche !
- La table mycosée de Je t'aime, etc.
- La table en merisier de C à vous
- La table en bobo bois de Quotidien
En grande journaliste d'investigation, je suis partie sur le front de guerre et j'ai osé regarder l’émission gagnante, Je t'aime, etc. J'ai fui la bataille en 5 minutes.

Gérard de l'animatrice :
- Daphné Bürki dans Je t'aime, etc.
 - Cristina Córdula dans Les Reines du shopping
- Claire Chazal dans Entrée libre
- Roselyne Bachelot dans La République LCI
- Faustine Bollaert dans Ça commence aujourd'hui
C’est le public sur twitter qui a décerné le parpaing à Daphné Bürki.

Gérard de l'animateur :
- Jean-Marc Morandini dans Morandini Live
- Vincent Lagaf' dans son jeu autour du bowling
- Laurent Ruquier dans On n'est pas couché
- Laurent Delahousse dans le J.T
- Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste !

Pour la cinquième fois, Hanouna remporte son parpaing attitré.
Et voilà ! Rendez-vous l’année prochaine pour une nouvelle cérémonie des Gérard !

 

25/06/2018

Les Gérard de la télé 2018, toujours

gerard bolloré.jpgGérard de l'accident industriel :
- L'hommage à Johnny Hallyday, avec Johnny Hallyday encore vivant
- Nouvelle Star avec Shy'm
- Quadras avec François-Xavier Demaison
- Toque Show avec Norbert Tarayre
- M. Pokora & Friends avec M. Pokora
- L'ensemble de la grille de Canal+

La chaîne cryptée l’emporte et le mérite. Elle est vidée de son impertinence et de son humour depuis sa reprise par le milliardaire Bolloré : suppression des émissions mythiques, les Guignols, le zapping et l'Effet papillon. Cette dernière a osé critiquer dans un reportage le président du Togo avec lequel l’industriel français est en affaires.
Plutôt que d'évincer les émissions phares de Canal +, je propose plutôt de se débarrasser de Bolloré (déjà mis en examen). En attendant, les spectateurs ont fait leur choix : depuis l'arrivée de l’homme d’affaires et de la censure, + d'un million et demi d’abonnés en moins, dont moi pourtant fidèle depuis 19 ans.

Gérard de la meilleure blague de Tex :
télé, gérard de la télé- « Quel est le point commun entre un homosexuel et un sauteur à l'élastique ? »
- « Qu'est-ce qu'on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir ? »
- « Un juif et un arabe sont dans un bateau »
- « C'est une prostituée qui a des hémorroïdes »

La plaisanterie sur les femmes a valu à l'animateur d'être viré des Z'amours à cause de cette réponse : « On ne lui dit plus rien ! On vient déjà de lui expliquer deux fois ». Pendant les 18 ans où il a animé l'émission, on a pourtant tenté de lui expliquer en douceur qu'il était lourd avec ses blagues vaseuses, il a continué, peut-être qu'on aurait dû lui appliquer ce traitement qu'il préconise ?
Mais c'est la blague sur les homosexuels qui remporte le parpaing, avec cette réponse :
« Si le caoutchouc craque ils sont dans la merde ! »
Tex, quelques grammes de finesse, dans un monde de brutes.

Gérard de l'animatrice sur laquelle tu fantasmais avant et qui te fait comprendre que t'as pris un sérieux coup de vieux quand tu la vois un après-midi sur une chaîne du service public entre deux pubs pour Ménoposita sécheresse intime et juste après la série allemande qui va à 2 à l'heure :
- Faustine Bollaert dans Ça commence aujourd'hui
- Sophie Davant dans Affaire conclue
- Daphné Bürki dans Je t'aime, etc.

La vraie question est « quelqu'un a déjà fantasmé sur Daphné Burki ? Sa tête, sa voix, ses vêtements, son cerveau, y a rien qui va ! C’est néanmoins Faustine Bollaert qui remporte le parpaing.

Gérard de l'émission « Bistro du coin » où on débat entre couilles sur la question de savoir si y aurait quand même pas un problème avec les bonnes femmes et les arabes :
- L'heure des pros avec Pascal Praud (Cnews)
Jamais entendu parler et j'en suis bien contente.

Suite et fin au prochain épisode

 

22/06/2018

Les Gérard 2018, encore

gérard de la télé, téléGérard du retour de la mamie :
- Anne Sinclair dans Fauteuil d'orchestre
- Evelyne Thomas dans C'est mon choix
- Claire Chazal dans Entrée libre

Anne Sinclair, la dernière fois que je l'ai regardée, c'était dans 7/7 dans les années 90. Je croyais qu'elle était morte médiatiquement en même temps que son mari.
J'ai pu constater à travers les images du Zapping (enfin l'émission qui la remplace, Vu sur France 2 ou internet) qu’Évelyne Thomas a bien morflé. Déjà qu'elle avait des bonnes joues, là c'est un boule dogue.
Je suis tombée sur l'émission de Claire Chazal, elle y est absolument inutile, débitant son texte d'une voix monocorde, sans bouger, comme un automate sans état d'âme qui ne comprend pas ce qu'il dit. Ou alors c'est le botox qui fixe les expressions de son visage, car elle a toujours la même gueule à 60 ans qu'à 30. Pathétique, elle remporte avec succès le parpaing.

Gérard du concours de bites :
- Cyril Hanouna et Yann Barthès dans « C'est qui qui fait le plus d'audience ? », tous les soirs sur C8 et TMC.
- Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin dans « C'est qui qui pose la question la plus agressive à Emmanuel Macron ? », le 15 avril 2018 sur BFM TV.
- Thierry Ardisson et Stéphane Guillon dans « C'est qui qui sort la phrase la plus assassine sur l'autre ? », dans les magazines télé.
- Frédéric Royer et Jérôme de Verdière dans « C'est qui qui va raccompagner Émilie chez elle ce soir ? » sur Paris Première.

Ces derniers sont les présentateurs des Gérard. C’est Barthès et Hanouna qui gagnent, mais j’aurais donné le prix à Guillon et Ardisson. L'humoriste un peu trop véhément a été viré de l'émission Salut les terriens et l'a reproché au présentateur :
«Je pensais bêtement que tu serais à mes côtés, que tu viendrais manifester avec moi, que mes vannes te feraient rire. Tu as préféré ne rien dire, garder ta place et ton salaire, celui que tu me reproches aujourd’hui d’avoir touché indûment ».  
Guillon révèle que Thierry Ardisson « pleurait sur commande » lors des enregistrements de l'émission. « Ça l'humanise, parfois il ne pleure pas au bon moment... On coupe et on refait la séquence pour qu'il pleure exactement là où il a décidé de pleurer.»

L'animateur l'a un tantinet mal pris :
 « Je voudrais dire à Stéphane Guillon que je n’ai pas les larmes aux yeux sur commande connard. »
« Tu gagnais 10.000 euros par semaine et je comprends qu'aujourd'hui cela te manque cruellement. »
« Malgré ça, il n’arrive pas à vendre son livre. C’est comme Beigbeder, il cherche le buzz. Aujourd’hui, Guillon en est à 895 exemplaires vendus de son livre.»
Il est vachement renseigné, au livre près ! Il a des espions dans toutes les librairies ?
« Stéphane, après ton échec au cinéma, puis ton échec au théâtre, il ne te reste plus que l’invention de fake news pour exister médiatiquement»
Guillon répond : « Je n’ai jamais autant travaillé depuis mon départ de chez toi. C’est fou comme les gens me désirent depuis que je ne suis plus à tes côtés.»
« Désirent » c’est une querelle d’amoureux blessés en fait.

Gérard de l'émission où on bouffe vraiment n'importe quoi :
gérard de la télé, télé- The Wild, l'émission où on mange des vers vivants
- Touche pas à mon poste ! l'émission où on avale sa dignité
- Koh-Lanta, l'émission où on mange des larves de mouches
- L'Émission politique, l'émission où on avale des couleuvres
- Le Journal du hard, l'émission où on mange des pénis
- Les Enfants de la télé, l'émission où tu te dis « Putain, elle a mangé Évelyne Leclercq ! »
TPMP, évidemment.

Gérard de l'émission d'humour dont le seul truc qui fait rire, c'est les audiences :
 - Samedi, c'est parodie avec Michel Drucker
- Code promo avec Stéphane Bern
- Éric et Quentin à la montagne avec Éric et Quentin
- Éric et Quentin, le meilleur des pires avec Éric et Quentin
- Les Gérard avec Frédéric Royer, Stéphane Rose, Émilie Arthapignet et Jérôme de Verdière

Les Gérard gagnent, bravo pour l'auto dérision.

à suivre...

 

16/06/2018

Les Gérard de la télé, suite

gérard de la téléGérard de l'idée du siècle :
- Laurent Ruquier, pour apporter un côté plus féminin et plus tolérant à On n'est pas couché en prenant comme chroniqueuse Christine Angot.
- La direction de C8, pour rajeunir l'audience en confiant la tranche de midi à William Leymergie.
- La direction de France 2, pour donner un côté convivial et pas trop parisien aux après-midis de la chaîne en faisant venir Daphné Bürki.

William Leymergie, 71 ans, ancien animateur de Télématin, intervenait aussi dans Récré A2 et Disney Dimanche, puis était l'interprète de la chanson Pac-man, donc faire appel à lui pour rajeunir l'audience, ça se tient. Oui, il s’occupait des émissions jeunesse dans les années 80, et alors ?
J'ai lu à sa sortie (en bibliothèque) en 1999 le livre choc de Christine Angot, L'inceste. J’avais estimé que c’était de la pure provoc’ voyeuriste pour faire vendre. J'ai voulu lui donner une seconde chance dix ans après en lisant un autre de ses romans, qui m'est tombé des mains car terriblement creux et répétitif (je ne me souviens même plus du nom et de quoi ça parlait). Cette femme me faisait de la peine, à nier son mal-être, à s'afficher en position soumise lorsqu'elle était en couple pathétique avec Doc gynéco… Mais en l'entendant à On n'est pas couché, ma compassion a atteint ses limites.
Je connais Daphné Bürki de l'époque où je regardais Canal+ à midi, et je la trouvais assez tête à claques, à l'ouest, au phrasé et au cerveau 2 de tension.
C’est Christine Angot qui gagne.

Gérard de l'émission de Canal+ dont tu as appris l'existence parce qu'un jour ton chat a appuyé accidentellement sur la chaîne numéro 4 de la télécommande alors qu'il était en train de courser une mouche dans l'appart' :
gérard de la télé- Crac Crac avec Monsieur Poulpe
- Cette semaine madame avec Marion Seclin
- Canalbis avec Jordi et Martin
- La Case en + avec Cyrille Eldin
- L'Info du vrai avec Yves Calvi

J'ai vérifié que le Jordi n'était pas celui du tube de l'année 92. Heureusement non.
Cyrille Eldin remporte le parpaing.

Gérard du légume :
- Le petit pois dans la tête de Gilles Verdez dans Touche pas à mon poste !
- La carotte fondante, cuisinée avec de la coriandre, du cumin et beaucoup d'amour par Adrien dans l'épisode 2747 de Top Chef
- Le brocoli braisé, cuisiné avec du curry, du lait de coco et avec beaucoup d'amour par Jean-Baptiste dans l'épisode 10783 d'Objectif Top Chef
- La courgette gratinée, cuisinée avec du fond de veau, de la muscade et beaucoup d'amour par Monique dans l'épisode 34678 d’Un dîner presque parfait
- L'endive dans tous les épisode de The Voice

Pour la première fois j'ai regardé Top chef. L'émission opposait un candidat écolo trô mignon qui a fait le tour du monde et tente de sensibiliser la population aux légumes bios et à l'agriculture durable (largement coupé au montage, faut pas pousser, on est sur M6), et un boucher tradi qui a sorti lorsque l’amoureux de la nature lui a demandé de cuisiner dans un bois : « moi hippie, c'est pas mon truc ». C'est le boucher qui a largement gagné. (Devinez qui je soutenais). J'ai tenté de reproduire la recette de tomates farcies développée lors d'un épisode. Gastonne s'est retrouvée avec une espèce de soupe à la tomate qui a mis 3 heures à cuire.
C’est le petit pois de Gilles Verdez qui est récompensé.

Gérard de la chaîne qui a plus un nom de pseudo pour traîner sur les sites de rencontre la nuit que pour faire venir les téléspectateurs :
gérard de la télé- Virgin 17
- Chérie 25
- Viceland
- Piwi+
- 6ter
- Nickelodeon
- Numéro 23
Le gagnant est Viceland. Après vérification, cette chaîne au titre trompeur ne diffuse pas des pornos mais s'adresse aux jeunes en leur parlant de « contre culture »

Gérard du retour coup de théâtre qui fait encore plus flipper que le retour du mec à la fin du film à qui tu as mis trois balles pour être sûr qu'il était mort, plus une quatrième directement dans la tête pour bien voir sa cervelle sortir de sa tête et être sûr qu'il ne se relèvera pas, et pourtant il se relève et vient vers toi en bavant :
- Jean-Marc Morandini dans Morandini Live
- Bernard Montiel dans Touche pas à mon poste !
- Vincent Lagaf' dans un jeu bizarre autour du bowling
- Olivia Adriaco dans Les Jardins d'Olivia
- Enora Malagré dans la Women Trend Family, un truc sur le web

Je vote pour Enora Malagré et ses gueulantes de pitbull enragé, mais c'est Morandini qui gagne.

à suivre...

 

13/06/2018

Les gérard de la télé 2018, le palmarès complet

gérard de la télé, téléGérard du concept d'émission inventé par des créatifs sous cocaïne, sauf que leur dealer s'est gouré et leur a vendu du crack coupé à l'essence :
- « C'est un mec qui va faire chier les gens pour dormir gratis chez eux, alors que lui il se prend un bon petit chèque à la fin du mois », pour J'irai dormir chez vous avec Antoine de Maximy
- « C'est des gens qui vendent des lampes à des brocanteurs pour 30 € », pour Affaire conclue avec Sophie Davant
- « C'est des gens qui participent à un jeu, mais qui ne doivent surtout pas donner la bonne réponse », pour Personne n'y avait pensé ! avec Cyril Féraud
- « C'est des Marseillais, ils vont en Australie », pour Les Marseillais Australia avec Kévin, Anthony, Alixia et Jessica

En me renseignant sur personne n’y avait pensé !  je constate qu’il ne faut pas donner une mauvaise réponse, juste une moins évidente. Avec mon esprit tordu mes associations d’idées farfelues (« ouh là, tu vas chercher loin ! » est une phrase que j’entends souvent) je devrais tester.
C’est J’irai dormir chez vous qui gagne. J'ai croisé Antoine de Maximy dans la ligne 13 du métro, réputée comme la pire car toujours bondée. C'est là que j'ai su qu'il était un vrai aventurier. (Mémé ne prend la ligne 13 qu'en cas d'extrême urgence : concert de McCartney au stade de France.)

Gérard du scoop :
- La neige perturbe la circulation automobile (BFM TV)
- La Seine déborde (BFM TV)
- La grippe est violente cette année (BFM TV)
- Le beau temps revient (BFM TV)

On pourrait rajouter en ce moment : « les orages, ça mouille » (et le feu ça brûle)

Gérard de l'animateur qui a une tête à jouer le méchant dans un téléfilm de France 3 :
gérard de la télé, télé- Mac Lesggy dans E=M6
- Karim Rissouli dans C Politique, le débat
- Gilles Verdez dans Touche pas à mon poste !
- Benjamin Castaldi dans Touche pas à mon poste !
- Vincent Lagaf' dans un jeu bizarre autour du bowling
- Gilles-William Goldnadel dans Les Terriens du dimanche !

Je ne connaissais pas Karim Rissouli, effectivement avec son bouc, si on lui rajoute des cornes, il peut jouer Méphisto. Comme Lagaf'.
On verrait plutôt Castaldi traîner sa gueule de taureau dans le bonheur est dans le pré au milieu de ses congénères.
Mac Lesggy a le sourire du faux cul qui fait semblant d'aider le héros pour révéler à la fin du film qu'il est en fait un espion nazi.
Goldnadel, comme son nom l'indique, on l'imagine bien en méchant véreux dans un James Bond comme Goldeneye.

Le gagnant est Mac Lesggy, qui contrairement à l'immense majorité des nommés, a fait preuve d'auto dérision en venant à la cérémonie chercher son parpaing :
« Je crois que c'est vraiment ça que le jury a vu en moi -derrière l'animateur scientifique, le gars un peu jovial, bonhomme-, Ils ont vu ce que je suis vraiment : le bad boy, le défourailleur, le voyou, le gars élevé au vice, aux stups, à la testostérone… Pour moi, c'est vraiment le parpaing de la clairvoyance, de l'intelligence et je dis vraiment merci aux Gérard et à l'Académie. »

Gérard de l'animateur dont tu sais pas s'il est toujours vivant ou si c'est des rediffs :
- Jean-Pierre Foucault dans Miss France
- Michel Drucker dans Vivement dimanche prochain
- Valérie Pascal dans M6 Boutique
- Marie-Ange Nardi et Alexandre Devoise dans Téléshopping
- Évelyne Thomas dans C'est mon choix

J'aurais voté Michel Drucker, 75 ans, présent sur nos écrans depuis 1964, oui 44 ans, et qui enterre tous ses potes les uns après les autres.
Jean-Pierre Foucault n'a commencé sa carrière télé "que" 12 ans plus tard avec Guy Lux, mais c'est lui remporte le parpaing.
Marie-Ange Nardi et Valérie Pascal font encore de la télé ? Même internet ne peut me renseigner.

Gérard du duo d'animateurs qui ont un nom de biscuits solidaires sans gluten au cacao bio de Madagascar issu du commerce équitable :
gérard de la télé, télé- Églantine et Jamy
- Jordi et Martin
- Mathieu et Thomas
- Catherine et Liliane
- Olivier et Sidonie

A tous les enfants
Qui sont obéissants
Nous allons dire au revoir en passant
Au revoir les amis
Nous rentrons au pays
Au pays d’Aglaé et Sidonie

à suivre...

12/06/2018

Les Gérard de la télé 2018

cercle ring.jpgComme chaque année depuis au moins 2011, les articles tant attendus ! Les Gérard ont récolté peu d'audience cette année, espérons que l'émission ne sera pas supprimée, puisque c'est la mode d'enlever les programmes sarcastiques (le zapping, les Guignols, l'effet papillon...) (débarrassons-nous plutôt de Bolloré).
Ma télé est au pied de mon lit (oui, ce n'est pas feng shui, mais j'habite un studio, je ne vais pas l'installer dans les WC) (quoique, vu ce qu'elle diffuse, ce serait pertinent…) L'année dernière, en pleine nuit, alors que je dormais pour une fois, l'écran s'est allumé tout seul. J'appuie sur le bouton pour l'éteindre. Pas de réaction. J'ai un tout petit peu flippé en m'imaginant dans un remake de Rings avec la gamine chevelue qui sort de la télé pour m'étrangler. Puis la boîte à images s'est mise à sentir le plastique brûlé et à dégager de la fumée. Bref, j'ai failli foutre le feu à l'immeuble et causer 75 morts, et après 15 ans de bons et loyaux services, mon écran cathodique, oui le gros cube, le dinosaure qui me prenait la moitié de la pièce, a rendu l'âme. J'ai cru que j'allais rendre la mienne aussi : qu'allais-je devenir sans télé ? Sans Canal +, après être abonnée depuis 19 ans ?
Eh bien je vais très bien, je regarde Netflix et Arte en replay comme tout le monde. En revanche je n'ai pas coché la case « ne possède pas de téléviseur » sur ma déclaration d'impôts, donc je vais payer ma redevance de 138 euros pour financer des programmes ineptes que je n'ai jamais regardés. Ce qui ne m'empêche pas de me délecter des résultats des Gérard, même si je ne connais pas tous les animateurs et les programmes cités :

Gérard de l'émission qui pourrait quand même s'acheter une montre :
- 7 à 8 qui commence à 17 h 15 
- Midi en France qui commence à 11 h 15 
- 13h15, le dimanche qui commence à 13 h 25 
- William à midi ! qui commence à 12 h 40 

Je rajouterai le cinéma de minuit qui ne commence jamais avant 1h du matin. Si j'ai une horloge biologique décalée, c'est bien de sa faute.
7 à 8 remporte le parpaing.

Gérard de l'animateur qui fait tellement peur quand il parle que tu dis à ton gosse qu'il va venir lui lire une histoire quand il refuse de finir son filet de flétan :
gérard de la télé, télé- Christophe Hondelatte 
- Frédérique Lantieri 
- Marianne James
- Eric Zemmour
- Jean-Jacques Bourdin  

Mais Hondelattounet est trop choupinou ! Quand il remettait son blouson en cuir avant de quitter le studio de Faites entrer l'accusé sur ses sentences : « et avec 48 meurtres et 236 viols, il est libéré après 3 mois de prison ! » Il était si expressif (c'est un scandale ! Que fait la police!) que l'on s'emportait avec lui. Pas comme avec sa remplaçante réfrigérante Frédérique Lantieri, qui énumère les crimes comme une liste de courses.
- Les débordements de Marianne James, qui chouine ou éclate de rire à chaque chanson, sont plus drôles et gênants qu'effrayants. Je vote pour l'insensible Zemmour justement.
- J.J Bourdin « répondez ! Les Français veulent savoir ! » a perdu toute crédibilité le jour où il s'est fait remettre à sa place comme un petit gamin par sa femme. Lui d'habitude si coriace, il l'interviewait en bégayant, intimidé et admiratif : « Nous recevons une grande spécialiste de la Russie… Euh… je voulais préciser que euh.. Tu es ma femme… »
Femme, très sèche : « Ok, est-ce qu'on peut parler de la Russie ? »
On sait qui porte la culotte dans le couple. (voir l'extrait en lien).
C'est pourtant Jean-Jacques Bourdin qui gagne.

à suivre...

 

07/12/2014

A la télé cette semaine : Drive, Intouchables, Les temps modernes...

drive ryan.jpgN’oubliez pas de jouer pour remporter la bande originale du film La French.

A la télé ce soir, un film avec une formidable musique aussi : Drive à 22h30 sur France 4, et le tube Nightcall de Kavinsky. Ryan Gosling♥ interprète un homme énigmatique, cascadeur le jour et chauffeur pour braqueurs la nuit. Il tombe amoureux de sa voisine (Carey Mulligan, qu’est-ce qu’elle a de plus que moi). Avec elle, il est doux et galant. Mais il ne peut révéler sa vraie identité et la belle est mariée à un taulard… Un film envoûtant, où romantisme et violence extrême se confondent (la scène de l’ascenseur).

intouchables.jpegA 20h50 sur TF1, l’inévitable Intouchables d’Olivier Nakache et Eric Tolédano, dont le film Samba est actuellement en salles. Tout le monde connaît l’histoire et les blagues « pas de bras, pas de chocolat ». Un paraplégique aisé et cultivé (François Cluzet) prend comme assistant un jeune de banlieue (Omar Sy). Les deux hommes que tout oppose vont devenir amis. Une comédie touchante.

temps modernes.jpgA la même heure sur LCP, autre comédie sociale, mais plus marquée : Les temps modernes de Chaplin. Charlot est le mouton noir de son entreprise, il fait dérailler les machines de l’usine… Presque 80 ans après, le film porte toujours bien son nom. On s’échine autant dans un travail déshumanisé où seule la performance compte.

aventures robin des bois.jpgLundi sur Arte, Les aventures de Robin des bois : la version de 1938 de Michael Curtiz avec Errol Flynn et sa petite moustache. Délicieusement désuet, un régal pour les enfants et un classique pour les grands.

A la même heure sur France 3, un documentaire sur La French Connection, dont traite justement le film avec Jean Dujardin au cinéma.

elephant man.jpgA minuit 30 ( !!!) France 2 diffuse le chef d’œuvre de David Lynch, Elephant man. Ce film émouvant retrace l’histoire vraie et incroyable de Joseph Merrick, qui vécut en Angleterre dans la seconde partie du 19ème siècle. Il était atteint d’une maladie rare qui déformait atrocement son corps. Ses parents l’abandonnèrent et il se retrouva exposé cruellement dans une fête foraine, où un médecin humaniste le vit et le recueillit. Le pauvre être rejeté, abandonné, fut alors accepté dans les grands salons londoniens par la reine elle-même. « Je ne suis pas un animal »

Mardi sur Canal+, un an après son décès, Mandela, un long chemin vers la liberté, vous pouvez lire mon article ici.

heureux evenement.jpgMercredi, france 4 diffuse Un heureux événement de Rémi Bezançon (Le premier jour du reste de ta vie). Adapté de l’histoire (assez intéressante) d’Eliette Abécassis, le film explique comment une vie de couple idyllique (entre Louise Bourgoin et Pio Marmaï♥) retombe dans la cruelle réalité « lorsque l’enfant paraît ».

Sur Arte, The tree of life de Terrence Malick, questionnement métaphysique et nébuleux sur la création du monde. Palme d’or 2011, pourtant selon moi le film le moins intéressant et le plus confus du réalisateur du Nouveau monde, de La balade sauvage ou des Moissons du ciel

Jeudi, comédie très originale sur TMC, Jean-Philippe. Fabrice (Luchini, excellent) se réveille dans un monde parallèle où son idole Johnny Halliday est inconnue. Impossible à accepter ! Le fan retrouve Johnny, resté modeste  Jean-Philippe Smet, pour le convaincre de devenir la star qu’il doit être. Allumez le feu !

03/12/2014

Le grand soir, une comédie punk

grand soir.jpgA 20h50, Arte programme Le grand soir. Benoît Poelvoorde ♥♥ y incarne « un punk à chien », «Not», du nom gravé sur son front. Il vient traîner dans la zone commerciale où ses parents (la mère Brigitte Fontaine, toujours aussi chtarbée) tiennent une « pataterie » et son frère (Albert Dupontel ♥♥) est vendeur dans un magasin de literie. Ce dernier, qui veut mener une existence classique (il est marié et a un bébé) ne jure que par le confort matériel. Il ne voit pas d’un bon œil la venue du marginal. Pourtant, suite à son licenciement, Dupontel quitte le rang pour suivre la punk-attitude de son frère : rejeter la société de consommation et vivre sa vie comme il l’entend… (voir bande annonce en lien ci-dessous)

Le grand soir est signé par le duo de Groland, Gustave Kerven et Benoît Délépine. Ils ont réalisé ensemble cinq films, dont Near Death Experience, je vous en parlais en lien. Je trouve que Le grand soir est le meilleur. Pour Aaltra et Avida, je n’étais pas habituée à cet univers particulier, cet humour noir et absurde, ces personnages pitoyables. J’ai plus apprécié Louise Michel, avec Yolande Moreau (ex Deschiens) : son patron délocalisant l’usine, elle paie un tueur à gages ridicule (Bouli lanners) pour le faire assassiner. J’ai aussi aimé Mammuth, où Depardieu part à la recherche de ses points de retraite manquants.

grand soir feu.jpgDans Le grand soir, on retrouve l'humour décalé et noir emblématiques des réalisateurs. Dupontel,licencié, le compte en banque vidé par sa femme qui l’a foutu dehors, tente de s’immoler en plein supermarché, devant tous les clients poussant leur chariot, sans que personne ne réagisse. Le film illustre l’individualisme de la société et le repli sur soi en temps de crise. S’il crée un goût de révolte à travers les actes des personnages pour s’en sortir et réveiller les consciences, il ne donne pas vraiment d’espoir.


grand soir not dead.jpgLes réalisateurs utilisent souvent des plans larges afin de montrer l’absence de communication entre les personnages. J’ai éclaté de rire lorsque Poelvoorde tente lamentablement de vanter les mérites de son frère en tendant un C.V trempé à une hôtesse, tandis qu’à l’arrière plan on voit Dupontel crever des ballons un par un (voir l'extrait en lien). 

J’ai vraiment estimé que le film démarrait et devenait drôle lorsque Dupontel se met à péter les plombs. Certaines idées scénaristiques sont même poétiques : les personnages décident d’aller littéralement « droit devant eux » sans dévier de leur chemin pour prendre la route balisée. Ainsi ils traversent un lotissement en escaladant les barrières, rentrant chez les habitants, ressortant par la porte du jardin, tout simplement parce qu’ils vont « tout droit ». 

Comme pour Aaltra, la B.O est signée par Les wampas. On voit un concert du groupe lors du film. Poelvoorde slame au-dessus du public, pensant communier avec lui, mais les spectateurs le portent jusqu’à une poubelle… Comme beaucoup je pense, j’ai découvert les Wampas avec leur fameuse chanson polémique, qui comme toute œuvre censurée provoque inéluctablement l’effet inverse escompté : le public curieux se presse de découvrir l’objet de la discorde. Je parle de la chanson Chirac en prison (« j’attends 2007, c’est mon seul espoir de sortir du brouillard, c’est ma dernière chance, faut que j’aie confiance en la justice française ».) Les Wampas ont ensuite connu le succès avec leur hit Manu Chao. Dans Le grand soir, on entend leur chanson Comme un punk en hiver.
On peut écouter aussi des refrains de Noir Désir ou Brigitte Fontaine : je suis in- inadaptée.

grand soir chien.jpgLa chanteuse a d’abord refusé d'apparaître dans le film, expliquant qu’elle ne voulait jouer qu’une « sorcière dans la forêt ». Les réalisateurs ont alors réécrit le scénario en remplaçant le terme « la mère » par « la sorcière dans la forêt » et Brigitte Fontaine a accepté le rôle !
Autre star du film, le chien bien évidemment ! La même race que celui de The artist, mais pas du tout le même caractère : il a mordu toute l’équipe durant le tournage, envoyant même le premier assistant à l’hôpital. Un vrai punk quoi.

02/12/2014

A la télé ce soir : Lovelace

lovelace.jpgCe soir sur Canal+ cinéma, je vous invite à regarder Lovelace. Comme les fidèles le savent, j’adore les biographies. J’adore les films qui soulèvent des questions sur la nature et la psychologie humaine. Et à ce titre, la vie de Linda Lovelace est fascinante : comment peut-on se laisser manipuler comme ça ? Comment une jeune fille élevée au sein d’une famille stricte et puritaine, se retrouve l’héroïne du film porno le plus connu de tous les temps, Gorge profonde ? Ce dernier rapporta 600 millions, mais l’actrice sur laquelle reposait tout le film ne reçut que 1250 dollars, confisqués par son mari tyrannique et pseudo maquereau…
 
J’avais vu le documentaire Inside deep throat et la vie, la psychologie de Linda Lovelace m’avait très intriguée. J’ai donc beaucoup apprécié ce film de Rob Epstein et Jeffrey Friedman. L’histoire se déroule à la fin des années 60. L’époque baba cool, de libération des mœurs qui commence, est parfaitement retranscrite, dans les fêtes, les décors, les vêtements et jusqu’au grain grossier et la couleur de la pellicule, comme on les utilisait à cette période.
Le film est de façon originale découpé en deux parties : la première, qui montre la version officielle, et la deuxième, l’envers du décor… Je lis peu de critiques, et en tout cas jamais avant d’avoir vu les films ou de publier mon propre avis. Mais en tapant le titre pour trouver une photo, j’ai lu quelques avis en diagonale, qui expliquent que le film ne rend pas justice à la pauvre Linda Lovelace. Alors soit je suis restée focalisée sur l’histoire de manipulation (c’est possible, et je n’ai pas fait un mémoire de recherche sur Linda Lovelace, je n’ai vu qu’un seul documentaire à son sujet) soit ces journalistes ont quitté la salle avant la seconde moitié du film qui révèle le calvaire de l’héroïne ? (j’en ai vu un partir par exemple). 

lovelace acteurs.jpgBien sûr, le film ne peut pas tout raconter et être totalement objectif. Seul le mari est mis en cause, les participants au film porno aident même Linda à se défendre. L’actrice est présentée comme une victime qui n’a vraiment rien vu venir, et on a quand même dû mal à le croire qu'on peut être aussi cruche. C’est seulement 9 ans après la sortie du film qu’elle a annoncé qu’elle avait été forcée, et qu’elle s’est mise à militer contre la pornographie.
On comprend qu’elle a grandi dans une famille très puritaine, qui la rejette quand elle se retrouve enceinte, et la refile au premier gars qui veut bien d’elle. Qu’elle tombe sur un manipulateur pervers charmeur et redoutable qui lui promet protection et monts et merveilles…  Le lent et implacable piège se referme sur elle. Quand elle constate son erreur, la culpabilité et la honte l’empêchent de révéler ses tourments à ses proches et elle préfère s’en éloigner : elle se retrouve donc seule face à son bourreau et s’enfonce dans son martyr.

Je salue d’ailleurs l’impressionnante performance de l’acteur Peter Sarsgaard, charismatique et glacial. Linda Lovelace est interprétée par Amanda Seyfried, qui abuse un peu de ses grands yeux globuleux moches pour faire la niaise, et de sa grande bouche (forcément) pour minauder et se mordre les lèvres (cette suggestion est assez lourde). La mère prude et démissionnaire est jouée par Sharon Stone, que je n’avais pas reconnue tellement elle est vieillie et enlaidie… rien que pour ça, le film vaut le coup ! En résumé, je vous invite à voir ce film pour mieux comprendre la lente descente aux enfers de Linda Susan Boreman, alias Lovelace…

30/11/2014

A la télé ce soir : Le prénom, Le patient anglais, Sixième sens...

prénom.jpgLe choix entre de très bons films, en commençant sur TF1 par Le prénom. Au cours d’un dîner en famille, un futur père (Patriiiick Bruel) dévoile le nom de son enfant à naître. Ceci va déclencher les passions et révéler les caractères et préjugés de chacun. Il ne faut jamais dire à l’avance le prénom de son futur bébé ! J’en ai fait l’expérience, comme je le raconte en lien…

Dans le film, on devine assez vite quel est le nom qui pose problème, mais l’intérêt n’est pas là.  Le prénom est une excellente comédie intelligente, pleine de retournement de situations et de joutes verbales. Un régal pour une littéraire comme moi.  Je danse souvent sur la bande originale et cette musique entraînante (voir en lien). Et dire que ce film intelligent est diffusé sur TF1... A croire que la chaîne devient vraiment celle « de la culture ».

patient anglais.jpgCôté drame romantique, l’inévitable Patient anglais sur Arte, 9 oscars dont celui du meilleur film. Passion impossible entre avec Ralph Fiennes et Kristin Scott-Thomas, dans les magnifiques paysages du Sahara…

sixieme-sens.jpgCôté film fantastique, France 4 diffuse Sixième sens de M.Night Shyamalan. Ce réalisateur décline inéluctablement : ses premiers films étaient très bons (Incassables, Signes) mais deviennent de plus en plus mauvais (Phénomènes et Le dernier maître de l'air). A l’époque, comme tout le monde, j’étais sortie de la salle de cinéma sous le choc de la révélation finale. Ceux qui ont dévoilé la fin de Sixième sens à leurs amis qui n’avaient pas encore vu le film devraient être bannis à jamais des réseaux sociaux et abandonnés dans une grotte en plein désert. Au moins.

Autre film fantastique, ou plutôt de science-fiction, Inception de Christopher Nolan sur HD1. Il m’avait déçu à sa sortie, ou plutôt mémé n’avait rien compris. Je tenterai donc de le revoir. En tout cas, du même réalisateur,  Interstellar en ce moment au cinéma m’a beaucoup plu.

Côté classique, Il était une fois en Amérique de Sergio Leone sur Numéro 23, avec la musique d’Ennio Morricone.

gazon maudit film.jpgSur NRJ 12, Gazon maudit  de et avec Josiane Balasko. Cette dernière incarne une routarde homosexuelle venant semer la zizanie dans un couple (Alain Chabat et Victoria Abril). Une comédie légère et originale. Je vous rappelle que dernièrement mémé s’est retrouvée sans le savoir au préalable dans un bar lesbien, entourée de clones de Balasko… Je n’en menais pas large comme vous pouvez le lire en lien…

Demain, suite des films de la semaine