Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2018

A la télé ce soir : Deadpool et Lone ranger

lone ranger.jpgSoirée super héros sur M6, avec tout d'abord le réjouissant Deadpool, qui est plutôt un anti-héros, affreux sale et méchant, mais terriblement drôle. Les répliques délirantes fusent, avec de la parodie et des références pour geeks « de grands pouvoirs impliquent de grandes irresponsabilités ! » 

Après Deadpool, la chaîne diffuse Lone ranger. Au 19ème siècle, à l’époque du Far West et du début du chemin de fer, le terrible Buth Cavendish s’évade. Le shérif et ses Texas rangers partent à ses trousses, sont pris en embuscade et massacrés. Le frère du shérif, l'avocat idéaliste John Reid, décide de se faire passer pour mort pour mieux venger anonymement son frangin. Avec l’aide de l’indien loufoque Tonto (Johnny Depp) et son fidèle destrier Silver, il devient le Lone ranger
On retrouve l’équipe de Pirates des Caraïbes, avec les mêmes scénaristes, le même réalisateur (Gore Verbinski) et le même acteur grimé de manière similaire, Johnny Depp. Celui-ci incarne encore un personnage décalé, et les deux films associent de la même manière aventure et humour.

cinéma, sorties cinéma, lone ranger, johnny deppPourtant ce film a fait un bide monumental aux États-Unis. Je trouve ce sort injuste.
Pourquoi un tel flop ? Peut-être que les Américains ces lourdauds n’ont pas saisi la parodie, ni les références. Comme pour Mars Attacks de Tim Burton, un film que j’adore, auquel ils ces neuneus ont préféré le très premier degré Independence day de ce tâcheron Roland Emmerich (2012, Godzilla) sorti à la même période.
Lone ranger lance des clins d’œil à plusieurs westerns, comme La prisonnière du désert ou Little big man. La scène d’arrivée en gare avec les bandits qui attendent fait référence à Il était une fois dans l’ouest, comme la musique de Hans Zimmer qui en reprend même certaines notes.

Peut-être que le public américain a été déconcerté par le mélange des genres, humour décalé ou enfantin (production Disney) associé à des passages violents, très sombres. Dans Lone Ranger, l’attaque contre les Indiens est un prétexte pour la spoliation de leurs terres, sur lesquelles se trouvent des mines d’argent. Les Américains n’ont peut-être pas accepté cette réflexion critique (récemment encore, 2000 Indiens du Dakota du Nord étaient expulsés à cause de la construction d'un oléoduc, qui menace en plus de polluer le Missouri.) J'apprécie que Lone Ranger ne soit pas un pur film d'action décérébré, comme j'apprécie l'humour déjanté de Deadpool. Bonne soirée télé en perspective.


15/10/2018

A la télé ce soir : 12 hommes en colère, divergente, X-men

télé, cinéma, x men, divergente, à la télé ce soir, programme téléSoirée rebel rebel au programme :
W9 programme Divergente de Neil Burger (déjà auteur du sympathique L'illusionniste avec Edward Norton). Dans un monde post apocalyptique, la société est divisée en 5 castes, avec l'idée de « maintenir la paix ». Chacun son métier et les vaches seront bien gardées, personne ne fait de vagues, comme dans le meilleur des mondes de Huxley. Il existe ainsi les catégories des altruistes, des érudits, des sincères, des audacieux et des fraternels, « les plus gentils qui cultivent la terre », terme délicat pour désigner en fait les plus simplets. « Écoutez Thérèse, je n'aime pas dire du mal des gens, mais effectivement, elle est gentille. » A sa majorité, chaque citoyen passe un test de personnalité afin de savoir quel clan il devra intégrer. Chose incroyable, l'héroïne du film (Shailene Woodley) appartiendrait à plusieurs catégories, elle serait donc divergente !
Ah parce qu'on peut tous être fourrés dans des cases ? Je le savais, je suis une héroïne, je suis une divergente ! C'est pas pour rien que je me reconnais dans la chanson des Kinks I'm not like everybody else ! J'adore faire des tests psychologiques, et je suis toujours à égalité entre plusieurs profils, voilà, je savais que les QCM des magazines pour gonzesses relevaient de la science exacte ! Dans le film, je me reconnais à la limite parmi les érudits et les sincères (j'aurais directement baptisé les fraternels les neuneus) mais je ne correspond certainement pas aux audacieux. Mémé qui saute des précipices pour sauver le monde ? Ça va pas bien non, je vais plutôt me reprendre une tisane et convaincre un brave gars d'y aller à ma place. Divergente part d'une bonne idée mais il n'évite pas les simplismes du divertissement hollywoodien, dommage.

Encore des héros qui ne ressemblent à personne, les X men sur C8, autre divertissement de bonne facture. Avec le fameux wolwerine, misanthrope et colérique, pas du tout comme moi donc.

télé, cinéma, x men, divergente, à la télé ce soir, programme téléUne personne de plus qui ne pense pas comme les autres, avec le grand classique 12 hommes en colère de Sidney Lumet, sur France 5, avec Henry Fonda. Dans les années 50, un adolescent comparaît pour parricide. Il risque la peine de mort. Les jurés ont hâte de délibérer, pour rentrer chez eux et passer à autre chose. Le verdict doit être rendu à l'unanimité. Pourtant, sur les 12 hommes, un seul doute. Il met en avant les failles de l’enquête et s'emploie à convaincre les autres jurés un par un.
Le film se passe en huis clos dans la salle de délibération, où les jurés s’affrontent assis autour d’une table. Ce dispositif pourrait être rébarbatif, il ne l’est nullement grâce à l’éloquence du personnage principal. Son discours et ses arguments brillants permettent de dévoiler les préjugés et caractères de chacun. C’est un régal de suivre son raisonnement.
J’ai vu ce film pour la première fois en 3ème, notre professeure de français nous l’avait montré, certainement pour illustrer l’art de la rhétorique et l’importance de l'esprit critique. 12 hommes en colère m’avait fasciné, mais mes camarades demeurés étaient restés hermétiques : un film en noir et blanc, où les personnages ne bougent pas pendant 1h30, c’est ronflant ! Pourtant le suspense est aussi fort que dans un film d’action où le héros zigzague entre les explosions pour sauver sa peau. Ici aussi, la mort est à ses trousses. Jugez par vous-mêmes ce soir.

 

14/10/2018

A la télé ce soir : Les fils de l'homme, The handmaid's tale, Le sens de la fête...

télé, les fils de l'homme, science fiction, cinéma, the handmaid's tale, black mirror, sériesLe grand retour de cette rubrique après... 4 années d'absence. Pourquoi tant ? Car à cette époque, j'ai découvert « canal à la demande ». La révolution. (Si Canal + veut m'offrir mon abonnement après 20 ans de bons et loyaux services et de pubs gratuites face à mes 12 millions de lecteurs...)

Cette fonction à la demande n'impose plus de programmes télé, de se presser pour être devant le poste à 20h50 afin de ne pas rater le début du film (« Arrête-moi si tu peux commence dans 20 minutes et je suis bloquée dans le métro, quelle infâme ironie ! ») Avant Canal à la demande, impossible de se lever pendant le film, de peur de rater un moment crucial (« l'estomac sur pattes va chercher son 8ème dessert, et ça y est Léo est marié et avocat ! Il était pas médecin célibataire ya deux minutes ? »)
Avant, obligation de faire des calculs digne d'un astro physicien : « ce soir Canal+ family  diffuse Le sens de la fête mais en même temps il y a Toute première fois sur W9... Alors quand le film avec Bacri repasse-t-il ? Dans 3 jours, mais ce soir-là Van Gogh sur Arte m'intéresse et c'est son unique diffusion. Il faut donc que je fasse un tableau excel des films à voir en priorités selon des critères spécifiques et une dissertation en trois parties : « Le succès d'un film doit-il imposer sa vision même si le sujet nous déplaît ? »  « Succès critique et public vont-ils de pair ? » « Doit-on privilégier l'apprentissage culturel ou le divertissement ? »

Grâce à Canal à la demande, les films sont disponibles quand on veut, on peut mettre pause à tout moment, et le programme télé devient inutile. J'ai donc résilié mon abonnement à la bible, Télérama, qui de toute façon me spoilait la fin des films, donc que je ne lisais plus. Lorsque ma télé a implosé au milieu de la nuit (souvenez-vous, j'en ai parlé ici) je ne l'ai pas remplacée : je peux voir Canal + sur mon ordi. Puis on m'a offert un abonnement Netflix. Mais parfois, je regarde encore des programmes en direct, notamment sur Arte, comme ce formidable documentaire sur Alice Cooper, monstrueusement rock vendredi soir, et celui-ci hier hyperconnectés, le cerveau en surcharge.

télé, les fils de l'homme, science fiction, cinéma, the handmaid's tale, black mirror, sériesA la télé ce soir, Sur ocs city, Les fils de l'homme d'Alfonso Cuarón. Un film d'anticipation que j'avais adoré à sa sortie en 2006, passé inaperçu et qui commence enfin à être reconnu à sa juste valeur, puisqu'il est plausible : dans le futur, plus aucune naissance n'est survenue depuis des années, la population en perpétuelle guerre se divise entre pauvreté extrême, migrants parqués, et riches isolés. Jusqu'au jour où « le miracle » arrive... Quand on voit l'actualité et qu'on sait que les hommes ont perdu 50 % de leur fertilité en 30 ans à cause des produits chimiques et des pesticides, ce film pose une question intéressante...

La même réflexion est lancée avec l'excellente série à ne pas rater, The handmaid's tale sur TF1 séries. Le nouveau pouvoir en place trouve un moyen radical de relancer la population : les rares femmes fertiles sont engrossées de force par la caste des dirigeants. Une dystopie éprouvante, car à l'aide de flash-back sur  le présent, elle montre qu'il serait possible d'en arriver à de telles extrémités, à force de ne pas vouloir voir les problèmes, les intolérances et les disparités qui se creusent (montée des extrémismes religieux, régression des droits sociaux et des femmes...) La meilleure série du moment avec Black mirror, j'en ai longuement parlé ici ou .

télé, les fils de l'homme, science fiction, cinéma, the handmaid's tale, black mirror, sériesEncore un régime totalitaire mais cette fois-ci comique et irréaliste, avec The dictator (voir mon article en lien) sur Plug RTL (je découvre des chaînes en écrivant ce billet...)
Ambiance aussi légère sur W9, avec Toute première fois sur W9, j'en ai parlé ici.
Autre comédie réjouissante, Sur canal + family, Le très drôle Le sens de la fête, par les réalisateurs de Intouchables, Nos jours heureux et Tellement proches. Le film narre l'organisation d'un mariage qui tourne à la catastrophe, avec une galeries de personnages bien croqués : le marié hautain et insupportable, le serveur dépressif et romantique (Vincent Macaigne) et le retour de la mère bourgeoise coincée de La vie est un long fleuve tranquille, Hélène Vincent. Sans compter les inénarrables Bacri♥, toujours irascible, et Jean Paul Rouve♥, toujours à l'ouest.

Demain, suite des films à voir cette semaine

 

28/06/2018

Les Gérard de la télé 2018, fin

Daphne-Burki-le cocker.jpgGérard d'honneur pour l'ensemble de sa carrière :
- Valérie Damidot
Un Gérard d'honneur, on en offre pas aux vieux acteurs qui vont bientôt clamser ?

Gérard de l'animatrice dont on n'a plus du tout de nouvelles et franchement, ça commencerait à nous inquiéter, on lancerait bien une alerte enlèvement mais en fait en y réfléchissant bien, on s'en fout :
- Daniela Lumbroso vue pour la dernière fois sur France 3 le 23 juin 2013
- Ariane Massenet vue pour la dernière fois sur C8 le 27 juin 2014
- Maïtena Biraben, vue la dernière fois sur Canal+ le 2 juin 2016
- Alessandra Sublet vue pour la dernière fois sur TF1 le 24 décembre 2016

J'aurais voté Ariane Massenet, qui n'a effectivement plus d'actus depuis la date citée, ou Daniela Lumbroso, dont la seule apparition télé est annuelle, pour la fête de la musique (mais pas cette année ! Tiens le coup, Oh Daniella la vie n'est qu'un jeu pour toi).
Maïtena Biraben a été vu pour la dernière fois l'année dernière sur la chaîne suisse rts.
La gagnante Alessandra Sublet est la seule toujours présente en réalité, même si c'est sur une obscure chaîne de SFR avec 3 pelés et 2 tondus qui la regardent, altice studio.

Gérard de la table avec des chroniqueurs autour qui viennent parler de l'actualité :
- La table en alu des Terriens du dimanche !
- La table mycosée de Je t'aime, etc.
- La table en merisier de C à vous
- La table en bobo bois de Quotidien
En grande journaliste d'investigation, je suis partie sur le front de guerre et j'ai osé regarder l’émission gagnante, Je t'aime, etc. J'ai fui la bataille en 5 minutes.

Gérard de l'animatrice :
- Daphné Bürki dans Je t'aime, etc.
 - Cristina Córdula dans Les Reines du shopping
- Claire Chazal dans Entrée libre
- Roselyne Bachelot dans La République LCI
- Faustine Bollaert dans Ça commence aujourd'hui
C’est le public sur twitter qui a décerné le parpaing à Daphné Bürki.

Gérard de l'animateur :
- Jean-Marc Morandini dans Morandini Live
- Vincent Lagaf' dans son jeu autour du bowling
- Laurent Ruquier dans On n'est pas couché
- Laurent Delahousse dans le J.T
- Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste !

Pour la cinquième fois, Hanouna remporte son parpaing attitré.
Et voilà ! Rendez-vous l’année prochaine pour une nouvelle cérémonie des Gérard !

 

25/06/2018

Les Gérard de la télé 2018, toujours

gerard bolloré.jpgGérard de l'accident industriel :
- L'hommage à Johnny Hallyday, avec Johnny Hallyday encore vivant
- Nouvelle Star avec Shy'm
- Quadras avec François-Xavier Demaison
- Toque Show avec Norbert Tarayre
- M. Pokora & Friends avec M. Pokora
- L'ensemble de la grille de Canal+

La chaîne cryptée l’emporte et le mérite. Elle est vidée de son impertinence et de son humour depuis sa reprise par le milliardaire Bolloré : suppression des émissions mythiques, les Guignols, le zapping et l'Effet papillon. Cette dernière a osé critiquer dans un reportage le président du Togo avec lequel l’industriel français est en affaires.
Plutôt que d'évincer les émissions phares de Canal +, je propose plutôt de se débarrasser de Bolloré (déjà mis en examen). En attendant, les spectateurs ont fait leur choix : depuis l'arrivée de l’homme d’affaires et de la censure, + d'un million et demi d’abonnés en moins, dont moi pourtant fidèle depuis 19 ans.

Gérard de la meilleure blague de Tex :
télé, gérard de la télé- « Quel est le point commun entre un homosexuel et un sauteur à l'élastique ? »
- « Qu'est-ce qu'on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir ? »
- « Un juif et un arabe sont dans un bateau »
- « C'est une prostituée qui a des hémorroïdes »

La plaisanterie sur les femmes a valu à l'animateur d'être viré des Z'amours à cause de cette réponse : « On ne lui dit plus rien ! On vient déjà de lui expliquer deux fois ». Pendant les 18 ans où il a animé l'émission, on a pourtant tenté de lui expliquer en douceur qu'il était lourd avec ses blagues vaseuses, il a continué, peut-être qu'on aurait dû lui appliquer ce traitement qu'il préconise ?
Mais c'est la blague sur les homosexuels qui remporte le parpaing, avec cette réponse :
« Si le caoutchouc craque ils sont dans la merde ! »
Tex, quelques grammes de finesse, dans un monde de brutes.

Gérard de l'animatrice sur laquelle tu fantasmais avant et qui te fait comprendre que t'as pris un sérieux coup de vieux quand tu la vois un après-midi sur une chaîne du service public entre deux pubs pour Ménoposita sécheresse intime et juste après la série allemande qui va à 2 à l'heure :
- Faustine Bollaert dans Ça commence aujourd'hui
- Sophie Davant dans Affaire conclue
- Daphné Bürki dans Je t'aime, etc.

La vraie question est « quelqu'un a déjà fantasmé sur Daphné Burki ? Sa tête, sa voix, ses vêtements, son cerveau, y a rien qui va ! C’est néanmoins Faustine Bollaert qui remporte le parpaing.

Gérard de l'émission « Bistro du coin » où on débat entre couilles sur la question de savoir si y aurait quand même pas un problème avec les bonnes femmes et les arabes :
- L'heure des pros avec Pascal Praud (Cnews)
Jamais entendu parler et j'en suis bien contente.

Suite et fin au prochain épisode

 

22/06/2018

Les Gérard 2018, encore

gérard de la télé, téléGérard du retour de la mamie :
- Anne Sinclair dans Fauteuil d'orchestre
- Evelyne Thomas dans C'est mon choix
- Claire Chazal dans Entrée libre

Anne Sinclair, la dernière fois que je l'ai regardée, c'était dans 7/7 dans les années 90. Je croyais qu'elle était morte médiatiquement en même temps que son mari.
J'ai pu constater à travers les images du Zapping (enfin l'émission qui la remplace, Vu sur France 2 ou internet) qu’Évelyne Thomas a bien morflé. Déjà qu'elle avait des bonnes joues, là c'est un boule dogue.
Je suis tombée sur l'émission de Claire Chazal, elle y est absolument inutile, débitant son texte d'une voix monocorde, sans bouger, comme un automate sans état d'âme qui ne comprend pas ce qu'il dit. Ou alors c'est le botox qui fixe les expressions de son visage, car elle a toujours la même gueule à 60 ans qu'à 30. Pathétique, elle remporte avec succès le parpaing.

Gérard du concours de bites :
- Cyril Hanouna et Yann Barthès dans « C'est qui qui fait le plus d'audience ? », tous les soirs sur C8 et TMC.
- Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin dans « C'est qui qui pose la question la plus agressive à Emmanuel Macron ? », le 15 avril 2018 sur BFM TV.
- Thierry Ardisson et Stéphane Guillon dans « C'est qui qui sort la phrase la plus assassine sur l'autre ? », dans les magazines télé.
- Frédéric Royer et Jérôme de Verdière dans « C'est qui qui va raccompagner Émilie chez elle ce soir ? » sur Paris Première.

Ces derniers sont les présentateurs des Gérard. C’est Barthès et Hanouna qui gagnent, mais j’aurais donné le prix à Guillon et Ardisson. L'humoriste un peu trop véhément a été viré de l'émission Salut les terriens et l'a reproché au présentateur :
«Je pensais bêtement que tu serais à mes côtés, que tu viendrais manifester avec moi, que mes vannes te feraient rire. Tu as préféré ne rien dire, garder ta place et ton salaire, celui que tu me reproches aujourd’hui d’avoir touché indûment ».  
Guillon révèle que Thierry Ardisson « pleurait sur commande » lors des enregistrements de l'émission. « Ça l'humanise, parfois il ne pleure pas au bon moment... On coupe et on refait la séquence pour qu'il pleure exactement là où il a décidé de pleurer.»

L'animateur l'a un tantinet mal pris :
 « Je voudrais dire à Stéphane Guillon que je n’ai pas les larmes aux yeux sur commande connard. »
« Tu gagnais 10.000 euros par semaine et je comprends qu'aujourd'hui cela te manque cruellement. »
« Malgré ça, il n’arrive pas à vendre son livre. C’est comme Beigbeder, il cherche le buzz. Aujourd’hui, Guillon en est à 895 exemplaires vendus de son livre.»
Il est vachement renseigné, au livre près ! Il a des espions dans toutes les librairies ?
« Stéphane, après ton échec au cinéma, puis ton échec au théâtre, il ne te reste plus que l’invention de fake news pour exister médiatiquement»
Guillon répond : « Je n’ai jamais autant travaillé depuis mon départ de chez toi. C’est fou comme les gens me désirent depuis que je ne suis plus à tes côtés.»
« Désirent » c’est une querelle d’amoureux blessés en fait.

Gérard de l'émission où on bouffe vraiment n'importe quoi :
gérard de la télé, télé- The Wild, l'émission où on mange des vers vivants
- Touche pas à mon poste ! l'émission où on avale sa dignité
- Koh-Lanta, l'émission où on mange des larves de mouches
- L'Émission politique, l'émission où on avale des couleuvres
- Le Journal du hard, l'émission où on mange des pénis
- Les Enfants de la télé, l'émission où tu te dis « Putain, elle a mangé Évelyne Leclercq ! »
TPMP, évidemment.

Gérard de l'émission d'humour dont le seul truc qui fait rire, c'est les audiences :
 - Samedi, c'est parodie avec Michel Drucker
- Code promo avec Stéphane Bern
- Éric et Quentin à la montagne avec Éric et Quentin
- Éric et Quentin, le meilleur des pires avec Éric et Quentin
- Les Gérard avec Frédéric Royer, Stéphane Rose, Émilie Arthapignet et Jérôme de Verdière

Les Gérard gagnent, bravo pour l'auto dérision.

à suivre...

 

13/06/2018

Les gérard de la télé 2018, le palmarès complet

gérard de la télé, téléGérard du concept d'émission inventé par des créatifs sous cocaïne, sauf que leur dealer s'est gouré et leur a vendu du crack coupé à l'essence :
- « C'est un mec qui va faire chier les gens pour dormir gratis chez eux, alors que lui il se prend un bon petit chèque à la fin du mois », pour J'irai dormir chez vous avec Antoine de Maximy
- « C'est des gens qui vendent des lampes à des brocanteurs pour 30 € », pour Affaire conclue avec Sophie Davant
- « C'est des gens qui participent à un jeu, mais qui ne doivent surtout pas donner la bonne réponse », pour Personne n'y avait pensé ! avec Cyril Féraud
- « C'est des Marseillais, ils vont en Australie », pour Les Marseillais Australia avec Kévin, Anthony, Alixia et Jessica

En me renseignant sur personne n’y avait pensé !  je constate qu’il ne faut pas donner une mauvaise réponse, juste une moins évidente. Avec mon esprit tordu mes associations d’idées farfelues (« ouh là, tu vas chercher loin ! » est une phrase que j’entends souvent) je devrais tester.
C’est J’irai dormir chez vous qui gagne. J'ai croisé Antoine de Maximy dans la ligne 13 du métro, réputée comme la pire car toujours bondée. C'est là que j'ai su qu'il était un vrai aventurier. (Mémé ne prend la ligne 13 qu'en cas d'extrême urgence : concert de McCartney au stade de France.)

Gérard du scoop :
- La neige perturbe la circulation automobile (BFM TV)
- La Seine déborde (BFM TV)
- La grippe est violente cette année (BFM TV)
- Le beau temps revient (BFM TV)

On pourrait rajouter en ce moment : « les orages, ça mouille » (et le feu ça brûle)

Gérard de l'animateur qui a une tête à jouer le méchant dans un téléfilm de France 3 :
gérard de la télé, télé- Mac Lesggy dans E=M6
- Karim Rissouli dans C Politique, le débat
- Gilles Verdez dans Touche pas à mon poste !
- Benjamin Castaldi dans Touche pas à mon poste !
- Vincent Lagaf' dans un jeu bizarre autour du bowling
- Gilles-William Goldnadel dans Les Terriens du dimanche !

Je ne connaissais pas Karim Rissouli, effectivement avec son bouc, si on lui rajoute des cornes, il peut jouer Méphisto. Comme Lagaf'.
On verrait plutôt Castaldi traîner sa gueule de taureau dans le bonheur est dans le pré au milieu de ses congénères.
Mac Lesggy a le sourire du faux cul qui fait semblant d'aider le héros pour révéler à la fin du film qu'il est en fait un espion nazi.
Goldnadel, comme son nom l'indique, on l'imagine bien en méchant véreux dans un James Bond comme Goldeneye.

Le gagnant est Mac Lesggy, qui contrairement à l'immense majorité des nommés, a fait preuve d'auto dérision en venant à la cérémonie chercher son parpaing :
« Je crois que c'est vraiment ça que le jury a vu en moi -derrière l'animateur scientifique, le gars un peu jovial, bonhomme-, Ils ont vu ce que je suis vraiment : le bad boy, le défourailleur, le voyou, le gars élevé au vice, aux stups, à la testostérone… Pour moi, c'est vraiment le parpaing de la clairvoyance, de l'intelligence et je dis vraiment merci aux Gérard et à l'Académie. »

Gérard de l'animateur dont tu sais pas s'il est toujours vivant ou si c'est des rediffs :
- Jean-Pierre Foucault dans Miss France
- Michel Drucker dans Vivement dimanche prochain
- Valérie Pascal dans M6 Boutique
- Marie-Ange Nardi et Alexandre Devoise dans Téléshopping
- Évelyne Thomas dans C'est mon choix

J'aurais voté Michel Drucker, 75 ans, présent sur nos écrans depuis 1964, oui 44 ans, et qui enterre tous ses potes les uns après les autres.
Jean-Pierre Foucault n'a commencé sa carrière télé "que" 12 ans plus tard avec Guy Lux, mais c'est lui remporte le parpaing.
Marie-Ange Nardi et Valérie Pascal font encore de la télé ? Même internet ne peut me renseigner.

Gérard du duo d'animateurs qui ont un nom de biscuits solidaires sans gluten au cacao bio de Madagascar issu du commerce équitable :
gérard de la télé, télé- Églantine et Jamy
- Jordi et Martin
- Mathieu et Thomas
- Catherine et Liliane
- Olivier et Sidonie

A tous les enfants
Qui sont obéissants
Nous allons dire au revoir en passant
Au revoir les amis
Nous rentrons au pays
Au pays d’Aglaé et Sidonie

à suivre...

12/06/2018

Les Gérard de la télé 2018

cercle ring.jpgComme chaque année depuis au moins 2011, les articles tant attendus ! Les Gérard ont récolté peu d'audience cette année, espérons que l'émission ne sera pas supprimée, puisque c'est la mode d'enlever les programmes sarcastiques (le zapping, les Guignols, l'effet papillon...) (débarrassons-nous plutôt de Bolloré).
Ma télé est au pied de mon lit (oui, ce n'est pas feng shui, mais j'habite un studio, je ne vais pas l'installer dans les WC) (quoique, vu ce qu'elle diffuse, ce serait pertinent…) L'année dernière, en pleine nuit, alors que je dormais pour une fois, l'écran s'est allumé tout seul. J'appuie sur le bouton pour l'éteindre. Pas de réaction. J'ai un tout petit peu flippé en m'imaginant dans un remake de Rings avec la gamine chevelue qui sort de la télé pour m'étrangler. Puis la boîte à images s'est mise à sentir le plastique brûlé et à dégager de la fumée. Bref, j'ai failli foutre le feu à l'immeuble et causer 75 morts, et après 15 ans de bons et loyaux services, mon écran cathodique, oui le gros cube, le dinosaure qui me prenait la moitié de la pièce, a rendu l'âme. J'ai cru que j'allais rendre la mienne aussi : qu'allais-je devenir sans télé ? Sans Canal +, après être abonnée depuis 19 ans ?
Eh bien je vais très bien, je regarde Netflix et Arte en replay comme tout le monde. En revanche je n'ai pas coché la case « ne possède pas de téléviseur » sur ma déclaration d'impôts, donc je vais payer ma redevance de 138 euros pour financer des programmes ineptes que je n'ai jamais regardés. Ce qui ne m'empêche pas de me délecter des résultats des Gérard, même si je ne connais pas tous les animateurs et les programmes cités :

Gérard de l'émission qui pourrait quand même s'acheter une montre :
- 7 à 8 qui commence à 17 h 15 
- Midi en France qui commence à 11 h 15 
- 13h15, le dimanche qui commence à 13 h 25 
- William à midi ! qui commence à 12 h 40 

Je rajouterai le cinéma de minuit qui ne commence jamais avant 1h du matin. Si j'ai une horloge biologique décalée, c'est bien de sa faute.
7 à 8 remporte le parpaing.

Gérard de l'animateur qui fait tellement peur quand il parle que tu dis à ton gosse qu'il va venir lui lire une histoire quand il refuse de finir son filet de flétan :
gérard de la télé, télé- Christophe Hondelatte 
- Frédérique Lantieri 
- Marianne James
- Eric Zemmour
- Jean-Jacques Bourdin  

Mais Hondelattounet est trop choupinou ! Quand il remettait son blouson en cuir avant de quitter le studio de Faites entrer l'accusé sur ses sentences : « et avec 48 meurtres et 236 viols, il est libéré après 3 mois de prison ! » Il était si expressif (c'est un scandale ! Que fait la police!) que l'on s'emportait avec lui. Pas comme avec sa remplaçante réfrigérante Frédérique Lantieri, qui énumère les crimes comme une liste de courses.
- Les débordements de Marianne James, qui chouine ou éclate de rire à chaque chanson, sont plus drôles et gênants qu'effrayants. Je vote pour l'insensible Zemmour justement.
- J.J Bourdin « répondez ! Les Français veulent savoir ! » a perdu toute crédibilité le jour où il s'est fait remettre à sa place comme un petit gamin par sa femme. Lui d'habitude si coriace, il l'interviewait en bégayant, intimidé et admiratif : « Nous recevons une grande spécialiste de la Russie… Euh… je voulais préciser que euh.. Tu es ma femme… »
Femme, très sèche : « Ok, est-ce qu'on peut parler de la Russie ? »
On sait qui porte la culotte dans le couple. (voir l'extrait en lien).
C'est pourtant Jean-Jacques Bourdin qui gagne.

à suivre...

 

11/10/2015

Bilan "je suis culturée" de septembre

vivian maier.jpgPeu de sorties ce mois-ci. J’ai profité des derniers beaux jours avant la pluie et l’automne qui s’installent. J’ai passé mon temps libre à flâner et lire dans le parc. Ah, ce beau soleil qui revigore… quelle bonne idée j’ai eu de me promener avant d’aller bosser, comme ça j’aurai la pêche au boulot ! Pourtant, je me sens patraque, sonnée, on me demande si je vais bien « mais si, je reviens du parc! » J’ai chaud, j’ai soif, je manque de tourner de l’œil sur mon bureau… avant qu’on s’horrifie : « aaah t’as le crâne tout rouge ! » Oui, j’ai pris une insolation par 15 degrés en plein automne et aujourd’hui, je pèle de la tête.

3 films au cinéma :

Coup de cœur :
- Green inferno d’Eli Roth
Coup de cœur et surtout coup dans l’estomac. J’en reparle bientôt.

Pourquoi pas :
- Marguerite de Xavier Giannoli
Le cinéaste a le don pour trouver des sujets en or, mais il ne sait pas les traiter. J'en parle demain.

Bof bof :
- Un début prometteur d’Emma Luchini
Et non.

22 films à la télé :

Coup de cœur Canal+ :
A la recherche de Viviane Maier de John Maloof

Coups de cœur Canal sat :
A propos d’Elly de Asghar Farhadi
Vous ne l’emporterez pas avec vous de Franck Capra

Déception :
J Edgar de Clint Eastwood
Quel manque de souffle dans ce film ! Je conseille de relire plutôt la formidable biographie de Marc Dugain sur le sujet.

3 séries :

Coup de cœur :               
Black mirror, blanc comme neige, avec Jon Hamm
Série toujours aussi excellente. Dans un futur proche, les méfaits des nouvelles technologies sur les relations sociales... Effrayant, car réaliste.

télé, cinéma, documentaires- The brink, avec Jack Black et Tim Robbins
- Wayward pines, avec Matt Dillon

10 documentaires :

Coups de cœur :
- Pollution de l’air : qui nous intoxique ?
Le diesel, évidemment !
Le ventre, notre deuxième cerveau
Tellement évident pour l'estomac sur pattes !
- French Bashing

- Un jour un destin : Pierre Richard
- Un jour un destin : Marlène Jobert
- Pièce à conviction : Nos très chers députés de Patricia Loison
- Despot housewives
- Discrète chevêchette
- Comment le sexe a changé le monde
- hipstérie

 

25/05/2015

Les séries du mois : True detective et The wrong mans

séries, télé,Coup de cœur :
- True detective saison 1, Canal+

Cliquez sur le lien pour écouter la superbe musique du générique, Far from any road du groupe The handsome family. Elle me rappelle Calexico.
Mémé et son train de retard a enfin vu cette série qui fait le buzz (j’attendais la diffusion sur Canal+, je répète, 37 euros par mois, call me neuneu).
Je n’ai pas pu m’empêcher de faire la fine bouche « mouais, c’est du déjà vu quand même, inspiré de James Ellroy et des classiques des films noirs : les notables qui étouffent l’affaire, le culte satanique (une mise en scène avec des bois de cerf comme dans Hannibal) La fille internée mutique que Cohle interroge, qui parle enfin par bribes puis hurle : on voit ça dans plein de films d’horreur. On devine souvent la suite. C’est assez lent, l’histoire aurait pu être resserrée de moitié…Oui mais ça participe au suspense.

séries, télé,Chaque soir j’avais hâte de voir les prochains épisodes. Attention, spoil : Je me doutais qu’il allait se passer quelque chose entre Rustin Cohle/Matthew McConaughey et la femme, Michelle Monaghan (Gone baby gone, autre film noir)Haha, je ne suis pas tombée de la dernière pluie, on me l'a fait pas ! Mais en fait si. Avec mon sentimentalisme fleur bleue, j’imaginais naïvement qu’ils allaient vivre une grande histoire d’amour, "et ils vécurent heureux jusqu'à la fin de leurs jours". Je ne pensais pas qu’elle allait juste s’en servir comme pigeon, dans une scène sordide sans aucun romantisme. Je peux comprendre qu’elle ait envie de se venger de son mari qui la trompe, même si c’est puéril et mesquin. Ok, c’est toujours mieux qu’un inconnu croisé dans un bar, et elle était attirée par lui (normal, Matthew…enfin quand il ne ressemble pas à Vercingétorix vaincu par César, avec sa moustache et ses cheveux longs). Mais briser ainsi son amitié avec l’époux, le seul ami que Rust possède ? Pendant toute la scène, je m’étouffais avec ma papillote et je criais à ma télé (pardon les voisins): « ah la garce ! j’y crois pas ! c’est dégueulasse ! » Dernier coup de pute (cas de le dire) : faire croire à son mari que c’était génial, alors que Cohle s'est comporté comme une brute épaisse « super le mec ! Ah ben ça valait le coup ! » (re-cas de le dire) Et ça a duré 6 secondes… (par pure conscience professionnelle, j’ai chronométré).

séries, télé,J'ai apprécié aussi les lieux de tournage (les bayous de Louisiane, comme Dans la brume électrique, roman policier de James Lee Burke transposé à l’écran par Bertrand Tavernier). J’ai aimé les dialogues et la curieuse relation entre les deux flics aux caractères opposés. Martin, l’optimiste confiant qui trompe sans vergogne sa femme (vous avez vu avec quelle bombasse, Lisa ?!) Rust le rustre, foncièrement honnête, nihiliste misanthrope mystique, qui cache en fait sa sensibilité et une blessure profonde (grand classique)… J’adore la bouche en cul de poule de Matthew, et Woody Harrelson et son étrange diction : quand il parle, on a l’impression qu’il a la bouche pleine de cassoulet. J’ai hâte de voir le prochain duo de la saison 2 : Colin Farell et Vince Vaughn.

- The wrong man(s) saison 1, Arte

séries, télé,Une série anglaise à l’humour décalé, aux nombreuses références (24 h chrono, Jason Bourne…) Deux losers comme personnages principaux, un petit gros jovial et inadapté, et un nerveux stressé : The wrong mans rappelle le duo Nick Frost-Simon Pegg, leur série Spaced et leur trilogie Cornetto (Hot fuzz). Le scénario et le début sont excitants : Sam vient de se faire larguer par sa petite amie, sa patronne au conseil régional, job qu’il n’aime pas. En se rendant au travail, il est témoin d’un accident. Il entend sonner un téléphone portable tombé sur les lieux et il a le malheur de décrocher : « si vous n’êtes pas là à 17h, nous tuerons votre femme ». Sam et son collègue boulet, Phil, voient là une chance de mettre enfin de l’aventure dans leur vie et de devenir des héros…
L’histoire est un régal, malheureusement Arte a eu l’idée saugrenue de diffuser les 6 épisodes à la suite. Le plaisir s’essouffle un peu après 3 heures et les rebondissements paraissent poussifs.

Prochaine série prévue : Mad men, saison 7 

Et vous, avez-vous vu et apprécié ces séries ?