Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/04/2021

Les films du mois : les histoires vraies

cinéma, histoire vraie, thrillerSuite des films de mars, après les lanceurs d'alerte (Dark waters, Official secrets, L'ombre de Staline), voici d'autres histoires vraies  :

- BlacKkKlansman : j'ai infiltré le Ku Klux Klan de Spike Lee, Mycanal, 2018

Au début des années 70, un policier noir infiltre le KKK... par téléphone. Il se lie avec ses dirigeants, et un collègue blanc complice (et juif, aussi haï par le KKK) se fait passer pour lui lors des réunions du groupe... voir la bande-annonce en lien.

Traiter des faits tragiques en dévoilant l'absurdité des rites et des membres du KKK à travers une comédie, c'est le parti pris réussi du cinéaste engagé (Malcom X) . Une satire au vitriol de l'Amérique profonde de Trump, qui rappelle les reportages du regretté Effet papillon.  "Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer" comme disait Beaumarchais. La fin du film, avec des images d'archives récentes, nous ramène brutalement à la réalité : tout cela est réel.  A ce propos, je ne peux que vous encourager à regarder l'excellent documentaire d'arte sur le KKK
Spike Lee choisit l'humour et l'inventivité de la mise en scène, avec des enchaînements parfois trop rapides, sans transition. Voici un nouveau film d'espionnage qui lui souffre au contraire d'une narration trop classique :

- The spy de Jens Jonsson, Mycanal, 2019

cinéma, histoire vraie, thrillerLors de la seconde guerre mondiale, une célèbre actrice suédoise devient une espionne chargée de séduire un haut dignitaire nazi. Contrainte ainsi de passer pour une collabo et taire son implication, notamment à sa famille et à son amoureux, elle ne sera crue et réhabilitée que 20 ans après sa mort. Voir la bande annonce en lien.
Un bon film d'espionnage, mais trop classique, il s'oublie vite. Dans le genre, je préfère largement Black book de Verhoeven.

- Le coupable idéal de Mikael Hafstrom, Mycanal, 2020

cinéma, histoire vraie, thrillerAutre histoire vraie venant de Suède, celle du plus grand serial killer du pays. Il est emprisonné à vie dans un asile. Une quinzaine d'années après les faits, un journaliste ressort l'affaire : il découvre que l'homme très solitaire a tout inventé, s'est attribué des meurtres et disparitions non élucidés pour plaire à ses psychiatres et faire parler de lui...Voir la bande annonce en lien.

Cannibalisme, faux traumatismes d'enfance qui expliqueraient sa folie... L'homme a recyclé toutes les théories psys et livres policiers qu'il a pu lire.  + c'est gros, + ça passe, + ça réjouit les médias amateurs de sensationnalisme, + ça plaît aux psys qui inventent des théories ("il recrée son frère jumeau décédé en découpant d'autres corps") Incroyable mais vrai ! Une bonne histoire, mais là aussi traitée de façon trop classique et sommaire pour rester dans les annales, dommage.

08/04/2021

L'ombre de Staline

ombre staline.jpg

Gareth Jones est un jeune journaliste intrépide. Il a interviewé Hitler en 1931 et prévenu le premier ministre britannique, pour lequel il travaille en tant que conseiller, du danger que représente le chancelier et de la guerre qu'il prépare. Mais personne ne veut le croire. Il part à Moscou en 1933, dans le but d'interviewer cette fois-ci Staline. Il y découvre une presse muselée et un secret maintenu autour de l'Ukraine. Il se rend alors clandestinement dans le pays et découvre l'horreur de l'holodomor : la famine généralisée qui fait entre 3 et 5 millions de victimes... Là aussi, personne ne veut l'entendre, à part George Orwell qui en tirera son livre allégorique La ferme des animaux... Voir la bande-annonce en lien.

Lanceur d'alerte contre les fake news des médias (entre un journaliste renommé qui a obtenu le prix Pulitzer et un jeune inexpérimenté : qui croire ?) Un scénario qui fait écho encore aujourd'hui... Une bonne histoire, parfois très sombre (les jeunes enfants affamés contraints de manger le cadavre de leur frère mort...) mais qui souffre d'une narration trop classique et de longueurs.

A l'inverse, voici un film basé sur des faits réels sordides mais qui lui ne manque pas de dynamisme, d'inventivité et même d'humour : BlacKkKlansman : j'ai infiltré le Ku Klux Klan de Spike Lee.
à suivre demain
L'ombre de Staline d'Agnieszka Holland, 2020, sur Mycanal.

07/04/2021

Official secrets

official secrets.jpgAprès Dark waters, suite des histoires vraies avec des lanceurs d'alerte :
2003 : les États-Unis et l’Angleterre souhaitent intervenir en Irak, invoquant les fameuses "armes de destruction massive" fictives de Saddam Hussein.
Katharine Gun (Keira Knightley), employée des renseignements britanniques, reçoit une note de la NSA : les États-Unis sollicitent l'aide de la Grande-Bretagne pour rassembler des informations compromettantes sur certains membres du Conseil de sécurité de l’ONU, et les obliger à voter en faveur de l’invasion. La jeune femme prend alors la décision de divulguer le mémo à la presse pour empêcher la guerre... Voir la bande-annonce en lien.

Encore un lanceur d'alerte, encore un procès (cette fois-ci c'est Ralph Fiennes qui défend l'héroïne). Encore une histoire vraie menée comme un thriller. On s'identifie au cas de conscience de la jeune femme et à son stress de se faire prendre par sa hiérarchie : j'angoisse déjà à l'idée de ramener de mon entreprise du papier destiné à être jeté en guise de brouillon, alors me faire pincer pour haute trahison en divulguant un secret d'état... Un film efficace, qui rappelle le Snowden d'Oliver Stone.

Official secrets de Gavin Hood (réalisateur de Mon nom est Tsotsi et Wolverine), 2019, sur Mycanal.

06/04/2021

Dark waters

dark waters.jpgUn avocat (Mark Ruffalo) défend un agriculteur dont les vaches et l'eau sont empoisonnées par les rejets chimiques d'une entreprise. Cette dernière est le premier employeur de la région.
L'avocat découvre que le scandale n'est pas que local, mais mondial : le produit toxique est utilisé entre autres dans le téflon, revêtement des poêles anti adhésives (téfal) et de nombreux autres objets de la vie courante. L'industrie connaissait les méfaits du produit depuis des dizaines d'années mais n'a rien fait : il lui rapporte un milliard de dollars par an.
Le gouvernement ne fait rien non plus : l'entreprise est trop puissante et bénéficie d'un biais : tout produit non déclaré n'est pas réglementé. Aujourd'hui, cette substance chimique est présente dans 99 % des corps humains. Elle est reconnue pour provoquer de nombreux cancers et maladies. L'avocat et des associations se battent toujours pour retirer ce produit, ainsi que 600 autres non réglementés, envahissant notre alimentation et nos objets... Voir la bande annonce en lien.

Un scandale sanitaire tourné sous forme de thriller, mais aussi de drame social (les riches tout puissants contre l'Amérique profonde). Les ficelles juridiques et les rebondissements qu'elles provoquent sont fascinants.
Un combat obsessionnel qui rappelle celui d'Erin Brockovich. Dans sa quête de vérité, l'avocat sacrifie sa vie de famille, et Anne Hataway n'a clairement pas le beau rôle : la femme au foyer malgré elle, aigrie et râleuse qui a renoncé à sa propre carrière d'avocate pour élever ses mioches (mais pourquoiiiiii) et reproche à son mari de ne jamais être là (entre tenter de sauver le monde et torcher des merdeux, je choisis la première option moi aussi !)
Un grand film, utile, intense, le meilleur de Todd Haynes pour moi (Carol, Loin du paradis).

05/04/2021

Bilan je suis culturée de mars

dark waters.jpg21 FILMS :

D'après une histoire vraie :

- Dark waters de Todd Haynes, Mycanal, 2019
- BlacKKKlansman : j'ai infiltré le Ku Klux Klan de Spike Lee, Mycanal, 2018
- L'ombre de Staline d'Agnieszka Holland, Mycanal, 2020
- The spy de Jens Jonsson, Mycanal, 2019
- Le coupable idéal de Mikael Hafstrom, Mycanal, 2020
- Official secrets de Gavin Hood, 2019, Mycanal

Fantastique
llorona.jpg- La llorona
de Jayro Bustamante, Mycanal, 2020

Science-fiction
- Freaks de Zach Lipovsky et Adam B. Stein, 2019
- Oblivion 
de Joseph Kosinski, 2013

Comédies
- En liberté ! de Pierre Salvadori, France2 2017
- Rebelles d'Allan Mauduit, 2019, Mycanal
- La bonne épouse de Martin Provost, Mycanal, 2020
- Les simpson, le film, de David Silverman, Disney+, 2007
- Un jour peut-être d'Adam Brooks, Mycanal, 2008

Thriller :
rebelles film.jpg- La fille au bracelet de Stéphane Demoustier,  Mycanal, 2020
- L'amant double de François Ozon, France 2, 2017
- Brooklyn affairs d'Edward Norton, Mycanal, 2019
- Lucky strike de Yong-Hoon Kim (corée du sud) OCS, 2020

Drame/romance :
- Angel de François Ozon, 2017
La fin d'une liaison de Neil Jordan, 1999
The nest de Sean Durkin, 2020

4 SERIES :

- Strike saison 1 et 2 adapté de J.K Rowling
- Calls saison 1 à 3
- Wanda vision (arrêtée à l'épisode 5)
- The misfits

4 LIVRES :

unorthodox.jpg- Unorthodox de Deborah Feldman 
- La civilisation du poisson rouge de Bruno Patino
- Apparitions de Guy de Maupassant
- Yvette de Guy de Maupassant

17 DOCUMENTAIRES :
relire ici

Coups de cœur, à voir absolument :
- Les damnés de la commune , arte.tv, jusqu'au 20 mai
- Allen vs Farrow, sur OCS
- Tout peut changer : et si les femmes comptaient à Hollywood, Mycanal

 

31/03/2021

Bilan je suis culturée de mars : les documentaires

damnés commune.jpgCoups de cœur, à voir absolument :

- Les damnés de la commune , arte.tv, jusqu'au 20 mai
Un documentaire passionnant, très émouvant. Il est constitué à partir des mémoires d'une survivante, lues par Yolande Moreau, et illustré de gravures de l'époque.

- Allen vs Farrow, sur OCS
Woody Allen est accusé de viol sur la fille qu'il a adoptée avec Mia Farrow. Pour se défendre, il détourne l'attention : non il n'a pas violé la fillette de 7 ans de sa compagne, puisqu'il est amoureux d'une autre fille qu'il élève depuis 10 ans avec elle, et qui est désormais majeure, 21 ans (il en a à l'époque 56, 35 de + qu'elle). Mia Farrow serait tout simplement jalouse et aurait inventé cette histoire pour le discréditer...
Je craignais que le documentaire soit racoleur, mais non. Les témoignages (victimes, juges, psy qui ont suivi la fillette) sont très pertinents. A voir pour comprendre les mécanismes d'emprise, de culpabilité...

Société :

allen farrow.jpg- Tout peut changer : et si les femmes comptaient à Hollywood, Mycanal
- Quand les femmes s'émancipent (2 parties), Arte 
- One of us, la communauté juive ultra, Netflix
La fabrique du mensonge : fake news sur ordonnance, France5

Enquêtes criminelles :

- Trahison chez les mormons, sur Netflix
- Team Foxcatcher, Netflix
- Meurtre en Finlande, Arte

Cinéma :

- Lana Turner, l'indétrônable, France5, disponible jusqu'au 3 avril
- Mae West, une star sulfureuse, jusqu'au 5 avril sur Arte.tv

 Animaux :

- Pas si bêtes ! Les chèvres savantes, jusqu'au 6 mai sur Arte.tv
- Au rythme des saisons : la renaissance et les beaux jours, France 5

Santé :

- L'hygiène à travers les âges, arte.tv, disponible jusqu'au 17 juin
Le mystère Cléopâtre, sciences grand format, France5
- Marat/Robespierre, les malades de la révolution, sciences grand format, France5
- Descartes, autopsie d'un génie, sciences grand format, France5

 

08/03/2021

Bilan "je suis culturée" semaine 9

strike.jpg5 FILMS :
- Freaks de Zach Lipovsky et Adam B. Stein, 2019
- Oblivion de Joseph Kosinski, 2013
- Angel de François Ozon, 2017
- The nest de Sean Durkin, 2020
- La fin d'une liaison de Neil Jordan, 1999

3 DOCUMENTAIRES :
- La fabrique du mensonge : fake news sur ordonnance, en lien, France5
- Meurtre en Finlande, Arte
- Le mystère Cléopâtre, sciences grand format, France5

1 SERIE :
- Strike de JK Rowling, OCS

1 LIVRE :
- Yvette de Maupassant

 

 

01/03/2021

Bilan "je suis culturée" semaine 8

cinéma, littérature, séries6 FILMS :
Suspense :
- The thing de John Carpenter, 1982
- I see you d'Adam Randall, 2019 
- Le temps de l'innocence de Martin Scorsese, 1993
- Raccrochez, c'est une erreur de  Anatole Litvak, 1948, Arte
Biopic :
- Radioactive de Marjane Satrapi, 2019 
Animation :
- Ferdinand de Carlos Saldanha, 2017 

2 SERIES :
- Unorthodox, netflix
- The undoing, My canal

1 DOCUMENTAIRE :
- La fabrique de l'ignorance, Arte

 1 LIVRE :
- Ecriture, mémoires d'un métier de Stephen King, 2000

23/02/2021

Bilan "je suis culturée" semaine 7

batman dark.jpg7 FILMS :
- Batman begins de Christopher Nolan, 2005
- Batman 2, the dark knight de Christopher Nolan, 2008
- Batman 3, the dark knight rises Christopher Nolan, 2012
- Pirates des caraïbes 5, la revanche de Salazar, 2017
- Moi, moche et méchant 3 de Pierre Coffin, 2017
- 500 jours ensemble de Marc Webb, 2009 
- Dites-lui que je l'aime de Claude Miller, 1977

1 DOCUMENTAIRE :
- Murdoch, le grand manipulateur des médias, Arte, disponible jusqu'au 17 mars

1 SERIE :
- Paris police 1900, Mycanal

1 LIVRE :
- La main gauche, Guy de Maupassant

17/02/2021

En eaux profondes

cinémaEn ces temps de déluge et de couvre-feu où on regrette les congés en bord de mer, un bon film pour relativiser. Il est inspiré d'une histoire vraie : un couple en vacances dans un endroit paradisiaque fait de la plongée en groupe et est oublié en plein milieu de la mer et des requins. Voir la bande annonce en lien. 
Très efficace, avec peu de moyens, une unité de lieu et d'action et sans effets spéciaux : les acteurs ont réellement tourné parmi les squales ! Tout est dans l'attente et l'imagination : "vont-ils s'en sortir ou se faire bouffer ?"
On ne voit donc plus que le couple, leur tête qui dépasse de l'eau, face à l'immensité déserte. Parfois, le spectateur aperçoit des requins les frôler, sans qu'eux s'en rendent compte. Peu d'action et pourtant, le procédé fonctionne parfaitement sur les caractères imaginatifs et anxieux qui anticipent le pire comme moi.

Les ressorts psychologiques et les problématiques du couple sont bien dessinés : au début, ils pensent juste s'être trompé de lieu, ils sont persuadés que le bateau va venir les chercher. Ils restent complices et rigolent. Ils commencent à comprendre, essaient de rester calmes et solidaires, puis avec la fatigue, la perte d'espoir, s'en prennent l'un à l'autre "si tu ne t'étais pas attardé à regarder cette anguille ! " "si tu avais bien voulu rejoindre les autres bateaux qu'on voyait au loin au début !" Ils remontent loin, comme les disputes de couples qui s'enveniment :  "et si tu ne travaillais pas autant, on aurait pas pris ces vacances au dernier moment sans préparation !" Avec des si, on met Paris en bouteille, mais pas la mer pleine de requins.

Sur le même sujet d'attaque de requins, une autre histoire vraie est aussi racontée dans The reef, très efficace également.
Par son procédé minimaliste qui fonctionne principalement sur l'imagination du spectateur, Open water m'a rappelé Duel de spielberg, où l'on voit simplement un camion sur une route se faire poursuivre par un autre pendant toute la durée du film : "pourquoi ? qu'est ce qu'il lui veut ? va t-il en réchapper ?"
J'avais beaucoup apprécié Open water à l'époque de sa sortie et mon avis n'a pas changé en le revoyant. Il ne dure qu'1h15, car le procédé ne pourrait tenir sur la longueur.
Open water, en eaux profondes, de Chris Kentis, 2004, Mycanal