31/07/2014

Vos devoirs de vacances : Quiz cinéma

quiz, cinéma quiz cinémaAprès le quiz littérature, voici le quiz cinéma ! Comme d’habitude, questions très faciles, j’en ai rajouté des bis. Le gagnant tiré au sort recevra une carte postale papillotienne qu’il pourra revendre aux enchères.

1) Lequel de ces films n’a pas été réalisé par Patrice Leconte ?
a) Tandem
b) Les bronzés font du ski
c) Ridicule
d) La petite voleuse
Bis : Qui est le réalisateur du film restant ?

2) Cinéaste américain né en 1928 et décédé en Angleterre en avril  1999, il se fit connaître avec Les sentiers de la gloire en 1957. Il s’agit de :
a) Sam Peckinpah
b) George Lucas
c) Stanley Kubrick
d) Robert Altman

3) De ces quatre acteurs, lequel n’a jamais réalisé de film ?
a) Harrison Ford
b) Al Pacino
c) Jody Foster
d) Mel Gibson

4) Quel est le seul film dans lequel Marilyn Monroe meurt à la fin ?
a) Niagara
b) Certains l’aiment chaud
c) Les désaxés
d) Sept ans de réflexion

5) Où se situe l’action du film Midnight express d’Alan Parker ?
a) En Iran
b) En Turquie
c) Au Liban
d) En Grèce
Bis : Quel est le sujet du film ?

6) Dans une contre-plongée, la caméra est :
a) Inclinée sur son axe vers le haut
b) Inclinée sur son axe vers le bas
c) Maintenue en équilibre de façon à ce qu’elle ne puisse pas plonger

7) Quel est le premier de ces acteurs à avoir incarné James Bond à l’écran ?
a) Roger Moore
b) Timothy Dalton
c) Sean Connery
d) Pierce Brosnan
Bis : Replacez ces acteurs dans l’ordre chronologique de leur interprétation 

8) Qui incarne le samouraï de Jean-Pierre Melville ?
a) Jean-Paul Belmondo
b) Paul Meurisse
c) Maurice Ronet
d) Alain Delon

9) Le réalisme poétique est un mouvement cinématographique :
a) Russe des années 20
b) Français des années 30
c) Italien des années 40
d) Espagnol des années 50
Bis : Citez un film de ce mouvement

10) Fahrenheit 451 est un film de :
a) Pierre Schoendoerffer, adapté d’un roman de Ray Bradbury
b) Louis Malle, adapté d’un roman d’Arthur C.Clarke
c) François Truffaut, adapté d’un roman de Ray Bradbury
d) Jean-Luc Godard, adapté d’un roman de Philip K.Dick
Que signifie ce titre et que raconte l’histoire ?

A vous de jouer !

Questions inspirées du livre de Jean-Michel Oullion, 2500 QCM de culture générale
Vous pouvez donner vos réponses dans les commentaires, ou les envoyer par la rubrique "me contacter". Résultat lundi.

 

11/07/2014

Bilan "je suis culturée" de juin

conte kaguya.jpg3 Concerts :

Coup de cœur :
- Shaka Ponk au Zénith de Paris

Little Barrie, La maroquinerie
- Archive, sur le parvis du MK2 BNF
Prochain concert prévu : Saint Motel, concert Dream Pop, La maroquinerie

5 Pièces de théâtre, One man show :

AlexVizorek.jpgCoup de cœur :
- Alex Vizorek est une œuvre d’art, Théâtre du Petit Hébertot, jusqu’au 30 août

- Un singe en hiver, théâtre de Paris, avec Eddy Mitchell et Fred Testot
- On n’arrête pas la connerie ! avec Eric Laugérias,Théâtre du petit Montparnasse, jusqu’au 2 août
- Bash, avec Sarah Biasini, théâtre des Mathurins
- Big Apple avec Christophe Malavoy et Marianne Basler, théâtre de Paris
Prochain spectacle prévu :  Les 39 marches, d’après Alfred Hitchcock

10 films au cinéma :

tristesse club.jpgCoup de cœur :
- Le conte de la princesse Kaguya d’Isao takahata

- The edge of tomorrow avec Tom Cruise, de Doug Liman
- Dragons 2 de Dean DeBlois
- Tristesse Club de Vincent Mariette, avec  Vincent Macaigne
- Under the skin de Jonathan Glazer, avec Scarlet Johansson
- Black coal de Yi’nan Diao 
- Xenia de Panos H. Koutras
- 3 cœurs de Benoît Jacquot, avec Benoît Poelvoorde et Charlotte Gainsbourg, sortie le 17 septembre
- New-York melody de John Carney, avec Keira Knightley et Mark Ruffalo, sortie le 30 juillet
- Palma real motel de Aarón Fernandez, sortie le 23 juillet
Prochain film prévu : Jersey Boys de Clint Eastwood

passé.jpg32 films à la télé :

Coups de cœur Canal + :
- Le passé d’Asghar Farhadi, avec Bérénice Béjo et Tahar Rahim 
- La religieuse de Guillaume Nicloux

Coup de cœur autres chaînes :
- drame : Eden à l’ouest de Costa-Gavras, France 4
- Comédie : Arman hors saison de Sébastien Betbeder, avec Vincent Macaigne. moyen métrage tiré du film 2 automnes 3 hivers, Arte
Prochain film prévu : Les revenants de Robin Campillo, Canal +

The-Americans.jpg3 séries :

Coup de cœur :
- The Americans de Joe Weisberg, saison 1

- Hostages (version israélienne)
- Girls de et avec Lena Dunham
Prochaine série prévue : Banshee, saison 1

4 documentaires :

Coup de cœur :
prohibition.jpg- Prohibition, une expérience américaine de Ken Burns et Lynn Novick (5 épisodes)

Hollywood, l’âge d’or de la comédie d’Andreas Baum
- Belle de nuit (les courtisanes de la belle époque) de Carole Wrona
- La double vie des chats d’Hélène Sage
Prochain documentaire prévu : Rock Hudson, beau ténébreux

2 Livres :

- La route  de Los Angeles de John Fante
- Je suis Parisien mais je me soigne de  Pierre Antilogus
Prochain livre prévu : Le grand n’importe quoi de Jean-Pierre Marielle

Et vous, qu'avez vous fait en juin ?

16/06/2014

Quiz littérature, les résultats

quiz culture générale, littérature1 ) Associez les auteurs suivants à leur œuvre :
1) Louis-Ferdinand Céline                                   a) D’un château à l’autre
2) Jean-Paul Sartre                                            b) Les mémoires d’Hadrien
3) Albert Camus                                                c) Le mur
4) Marguerite Yourcenar                                     d) La chute
Réponse : 1 a – 2c – 3 d – 4b

2) « Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit. »
Qui est l’auteur de ces vers?
a) Guillaume Apollinaire
b) Arthur Rimbaud
c) Paul Verlaine
d) Stéphane Mallarmé
2 bis : Quel est le titre du poème ?
Réponse b : Arthur Rimbaud, Le dormeur du val

3) Quelle est la fable que La Fontaine n’a pas écrite ?
a) La génisse, la chèvre et la brebis
b) L’âne et le chien
c) Les deux lions
d) L'hirondelle et les petits oiseaux
Réponse c : Les deux lions. Le livre donne la réponse a, mais après vérification, ce serait la c !

4) Qui a dit « L’art est un mensonge qui nous permet d’approcher la vérité » ?

a)      Renoir

b)      Hegel

c)       Picasso

d)      Cocteau

bis : Citez l’une de ses œuvres

c) Picasso : Guernica, Les demoiselles d’Avignon, L’enfant à la colombe…

5) Écrivain né à Nîmes en 1840, il obtient la notoriété par la publication en 1858 de son premier ouvrage, le recueil de vers Les amoureuses. Lancé dans la carrière littéraire, il collabore à de nombreux journaux. Ses œuvres inspirées de la Provence sont encore aujourd’hui célèbres telles que Tartarin de Tarascon et Le petit chose. De qui s’agit-il ?

a)      Marcel Pagnol

b)      Jean Giono

c)       Frédéric Mistral

d)      Alphonse Daudet

Réponse d : Alphonse Daudet

6) A quel genre littéraire appartiennent les œuvres ci-après : La planète des singes de Pierre Boulle, La nuit des temps de René Barjavel et Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley ?
a) Le roman noir
b) Le roman d’anticipation
c) Le roman d’aventures
d) Le roman historique
6 bis : Citez une appellation différente pour ce genre
Réponse b : Le roman d’anticipation, aussi appelé science-fiction depuis 1925.

7) De qui est amoureux Cyrano de Bergerac ?
a) Sa servante Roxane
b) Sa maîtresse Roxane
c) Sa patronne Roxane
d) Sa cousine Roxane
Réponse d : Sa cousine Roxane

8) Qui était François-Marie Arouet ?
a) Beaumarchais
b) Stendhal
c) Voltaire
d) Rabelais
8 bis : citez l’une de ses œuvres
Réponse c : Voltaire, qui a écrit Candide, Zadig, L’ingénu…

9) Quelle fut la première femme écrivain élue à l’Académie française ?
a) Marguerite Duras
b) Marguerite Yourcenar
c) Françoise Mallet-Joris
d) Nathalie Sarraute
Réponse b : Marguerite Yourcenar

10) Parce que vous êtes un grand seigneur, vous vous croyez un grand génie ! Noblesse, fortune, un rang, des places ; tout cela rend si fier ! Qu’avez-vous fait pour tant de biens ? Vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus : du reste homme assez ordinaire ! Tandis que moi, morbleu ! Perdu dans la foule obscure, il m’a fallu déployer plus de science et de calculs pour subsister seulement, qu’on n’en a mis depuis cent ans à gouverner toutes les Espagnes. » Dans cet extrait du Mariage de Figaro, que dénonce l’auteur ?
a) Le pouvoir de l’argent
b) Les difficultés de la vie quotidienne
c) La bêtise des nobles
d) Les privilèges héréditaires
10 bis : Qui est l’auteur ?
Réponse d :  Beaumarchais

Questions extraites du livre de Jean-Michel Oullion, 2500 QCM de culture générale

Alors, vous aviez trouvé les bonnes réponses ?

13/06/2014

Les séries du mois : Real Humans, Black mirror, Weeds

real humans tobias mimi.jpgDétail du bilan culturé de mai :

4 Séries :
Série coup de cœur :

- Real humans saison 2

J’avais bien aimé la première saison de cette série suédoise, j’apprécie encore plus la deuxième. Dans le  futur, les hommes côtoient les robots. Ces derniers sont créés à l’image des humains, uniquement pour les servir. La série traite de l’éternelle lutte entre les robots et les hommes, mais ici, elle est profondément ancrée dans la réalité, et soulève beaucoup de questions. Qu’est-ce qui définit un humain ? Pourquoi se sentir supérieur ou différent des autres ?

real humans persos.jpgReal humans offre un parallèle évident avec notre société actuelle :
Les personnes âgées, de plus en plus nombreuses, dont on ne sait plus que faire : dans Real humans, des hubots se chargent d’eux.
La solitude de plus en plus évidente, la compétitivité : les adolescents timides se retournent vers les hubots qui ne se moqueront pas de leurs soucis.
Le chômage, l’immigration : le parti politique qui veut la suppression des robots car ils « sont différents et volent le travail des humains ».
Le mariage des couples mixtes ou homosexuels : l’union entre un robot (blonde) et un humain (métis), une femme pasteur mariée à une autre femme…
La religion, l’endoctrinement, la politique : le robot qui se pose en gourou et appelle à la révolte…

Passionnant. J’ai un faible pour la famille Engman, parfaite de tolérance, et surtout pour Tobias, l’adolescent timide, amoureux sans retour du robot Mimi. J’aime bien aussi Silas le trafiquant de robots. Il devrait jouer le rôle du bête et méchant, mais son tempérament optimiste et l’affection qu’il porte à son hubot cassé et pas très évolué le rendent attachant et plus complexe je trouve.

 - The office saison 9

sériesJe préfère l’original, la version anglaise, plus déjantée, avec l’humour si particulier des Anglais et l’acteur Ricky Gervais. J'ai même vu la version française, avec François Berléand dans le rôle titre. Dans la version américaine, je préfère aussi l’acteur Steve Carell à Ed Helms (le dentiste de Very bad trip) dans le rôle du patron nullissime. Mais j’aimerais bien bosser dans un bureau à l’atmosphère si cool, avec des collègues capables de faire des blagues potaches et un patron qui nous laisse glander…

 - Black mirror saison 1 et 2

Des passants qui filment une chasse à l’homme…. Pour empêcher l’assassinat de la princesse anglaise, le premier ministre doit avoir un rapport avec un cochon et passer en direct à la télévision… Une série choc, qui interroge notre fascination pour les médias, notre addiction à nos écrans d’ordinateur, de télé, de téléphone…  Qui se cache derrière le miroir ? Je déplore cependant la rapidité avec laquelle est traité chaque sujet. Pour le premier épisode (celui du premier ministre) je m’attendais à ce que le suspense dure toute la saison (qui ne compte que trois opus) mais chaque affaire se clos à la fin d’un épisode, en moins d’une heure. Je trouve que cet effet amoindrit le suspense et la tension.

 - Weeds saison 8

weeds-doug.jpgJ’avais bien aimé les premières saisons, mais comme souvent, la série perd de son intérêt et de sa cohérence au fil du temps. Mais j’ai aimé voir grandir les enfants de Nancy, la veuve qui devient vendeuse de drogues pour faire vivre sa famille. Mon personnage préféré est Doug, l’ami pot de colle, sympa et glandeur. (Non, je ne m’identifie pas…)

Prochaine série prévue : The Americans, saison 1

 Et vous, avez-vous vu ces séries ? Quelles séries regardez-vous en ce moment ?

 

 

11/06/2014

Bilan "je suis culturée" de mai

real humans.jpg0 Film au cinéma

Oui je sais, c’est dingue… J’étais dans mon trou perdu la moitié du mois, et l’autre, les films au ciné d’à côté ne m’intéressaient pas ou je n’avais pas le temps de les voir. J’ai préféré rattraper mon retard sur Canal+, que je paie quand même 33 euros par mois ! Et j’ai profité des quelques jours de beau temps pour lire au soleil plutôt que de m’enfermer dans une salle obscure.
Prochain film prévu : Tristesse club, avec Vincent Macaigne

30 films à la télé :

Coup de cœur canal+, mois spécial Hitchcock :
- Mindscape de Jorge Dorado
Mais aussi : The body de Oriol Paulo, The girl de Julian Jarrold, Hitchcock de Sacha Gervasi

Coup de cœur Arte :
- Le pigeon  de Mario Monicelli, avec Vittorio Gassman.
Prochain film prévu : Only god forgives avec Ryan Gosling

4 Séries :

office.jpgCoup de cœur :
- Real humans saison 2

 - The office saison 9
- Black mirror saison 1 et 2
- Weeds saison 8
Prochaine série prévue : The Americans

8 Documentaires :

2 coups de cœur :
- Mourir pour la patrie, de l’école aux tranchées
- Je vous salue Marielle, d’Emmanuel Barnault

marielle je vous salue.jpg- La France sous les bombes, D’Emmanuel Blanchard et Catherine Monfajon
- Free angelica and all political prisoners de Shola Lynch
- Un jour, une histoire : Charlie Chaplin
- Jackie sans Kennedy, de Patrick Jeudy
- Ecrivain d’O de Lola Rapaport
- La véritable histoire de James Bond
Prochain documentaire prévu : La malédiction de naître fille

5 Livres :

john fante vin jeunesse.jpgCoup de cœur :
- Le vin de la jeunesse de John Fante

- Bandini de John Fante
- Le facteur sonne toujours deux fois de James M.Cain
- La chute d’Albert camus
- Mangez-le si vous voulez de Jean Teulé
Prochain livre prévu : La route de Los Angeles de John Fante

3 pièces de théâtre :

Coup de cœur :
- Revenir un jour, de Franck Le Hen, Palais des glaces

- Riviera avec Myriam Boyer, théâtre les déchargeurs
- Julie Villers, je buterais bien ma mère un dimanche, théâtre Montmartre Galabru
Prochaine pièce prévue : Un singe en hiver avec Eddy Mitchell et Fred testot

3 concerts :

kill the young.jpgCoup de cœur :
Kill the young , Le point Ephémère

- Lonely the brave, Le point Ephémère
- Alex Balduzzi, sentier des Halles
Prochain concert prévu : Shaka Ponk, Le zénith de Paris

1 exposition :

Le côté obscur des super-héros,  Bercy village

 Et vous, qu'avez-vous fait au joli mois de mai ?

02/06/2014

Quiz littérature, avec un super lot à gagner !

jaime lire lettre quiz.jpgPour les lecteurs fidèles des débuts du blog, vous vous souvenez des quiz de culture générale que j’avais l’habitude de faire ? Avec comme gain, tenez-vous bien, un trésor inestimable ! Des cartes postales dédicacées par une star : écrites par mes soins ! Oui bon, j'ai mis "super lot" dans le titre, pour voir si le nombre de connexions allait augmenter subitement... Mais ce n'est pas un mensonge, c'est vraiment un super prix (comment ça, non ?) J’ai décidé de relancer les quiz ! Régulièrement, disons un par mois pour commencer, ça dépend de votre enthousiasme. (Si je n’ai qu’un seul participant, à part entamer une collection de cartes papillotiennes pour lui, je ne vois pas trop l’intérêt… ) Puis je ne laisserai plus 5 vainqueurs  à chaque fois, un seul suffit pour commencer surtout si j’ai qu’un seul joueur… Comme je veux bien faire, trouvez un texte marrant et original, faire des dessins et des rébus (j’ai 8 ans) l’écriture des cartes me prend des jours. Et j’ai pas que ça à faire, j’ai un boulot moi : en chercher un.

 On commence par un quiz littéraire. Trois autres quiz à refaire ici et si vous voulez. Comme toujours, je trouve le quiz trop facile alors je rajoute des questions bis.

1 ) Associez les auteurs suivants à leur œuvre :
1) Louis-Ferdinand Céline                                   a) D’un château à l’autre
2) Jean-Paul Sartre                                            b) Les mémoires d’Hadrien
3) Albert Camus                                                c) Le mur
4) Marguerite Yourcenar                                     d) La chute

2) « Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit. »
Qui est l’auteur de ces vers?
a) Guillaume Apollinaire
b) Arthur Rimbaud
c) Paul Verlaine
d) Stéphane Mallarmé
2 bis : Quel est le titre du poème ?

3) Quelle est la fable que La Fontaine n’a pas écrite ?
a) La génisse, la chèvre et la brebis
b) L’âne et le chien
c) Les deux lions
d) L'hirondelle et les petits oiseaux

4) Qui a dit « L’art est un mensonge qui nous permet d’approcher la vérité » ?

a)      Renoir

b)      Hegel

c)       Picasso

d)      Cocteau
bis : Citez l’une de ses œuvres

5) Écrivain né à Nîmes en 1840, il obtient la notoriété par la publication en 1858 de son premier ouvrage, le recueil de vers Les amoureuses. Lancé dans la carrière littéraire, il collabore à de nombreux journaux. Ses œuvres inspirées de la Provence sont encore aujourd’hui célèbres telles que Tartarin de Tarascon et Le petit chose. De qui s’agit-il ?

a)      Marcel Pagnol

b)      Jean Giono

c)       Frédéric Mistral

d)      Alphonse Daudet

6) A quel genre littéraire appartiennent les œuvres ci-après : La planète des singes de Pierre Boulle, La nuit des temps de René Barjavel et Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley ?
a) Le roman noir
b) Le roman d’anticipation
c) Le roman d’aventures
d) Le roman historique
6 bis : Citez une appellation différente pour ce genre

7) De qui est amoureux Cyrano de Bergerac ?
a) Sa servante Roxane
b) Sa maîtresse Roxane
c) Sa patronne Roxane
d) Sa cousine Roxane

8) Qui était François-Marie Arouet ?
a) Beaumarchais
b) Stendhal
c) Voltaire
d) Rabelais
8 bis : citez l’une de ses œuvres

9) Quelle fut la première femme écrivain élue à l’Académie française ?
a) Marguerite Duras
b) Marguerite Yourcenar
c) Françoise Mallet-Joris
d) Nathalie Sarraute

10) Parce que vous êtes un grand seigneur, vous vous croyez un grand génie ! Noblesse, fortune, un rang, des places ; tout cela rend si fier ! Qu’avez-vous fait pour tant de biens ? Vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus : du reste homme assez ordinaire ! Tandis que moi, morbleu ! Perdu dans la foule obscure, il m’a fallu déployer plus de science et de calculs pour subsister seulement, qu’on n’en a mis depuis cent ans à gouverner toutes les Espagnes. » Dans cet extrait du Mariage de Figaro, que dénonce l’auteur ?
a) Le pouvoir de l’argent
b) Les difficultés de la vie quotidienne
c) La bêtise des nobles
d) Les privilèges héréditaires
10 bis : Qui est l’auteur ?

Questions extraites du livre de Jean-Michel Oullion, 2500 QCM de culture générale

Envoyez vos réponses par la rubrique "me contacter" en haut à gauche, avant la fin de la semaine. Vous pouvez aussi m’indiquer que vous participez dans les commentaires. Le résultat sera annoncé lundi prochain.

A vous de jouer !

30/05/2014

Inégalité pour tous

inegalite pour tous.jpgJ'en ai déjà parlé ici, mais je vous livre un résumé plus complet après l’avoir vu :
L’économiste Robert Reich est un centriste qui penche vers la droite. Il a travaillé entre autres pour Gérald Ford (républicain) et Clinton (démocrate). Le documentaire s'intéresse à l'économie américaine, mais il peut s'appliquer également à la France ou L'Europe.

Après une étude sur le 20e siècle, Robert Dreich constate que les deux plus grosses crises économiques surviennent après 1928 et 2007, quand les plus fortunés ont raflé 23 % du revenu national. De plus, il voit que les inégalités sont au plus haut quand les riches paient le moins d'impôts, et inversement. Aujourd'hui, la classe moyenne américaine paie des impôts atteignant 33 % de ses revenus, tandis que les riches ne sont taxés qu'à hauteur de 15 %.

En 2010, les 400 Américains les plus fortunés possèdent plus que 150 millions d'Américains, soit la moitié de la population. En 1978, le revenu moyen était de 49 000 dollars annuel. Les 1 % des plus  riches gagnaient 393 000 dollars. En 2010, le revenu moyen n'est plus que de 34 000 dollars, et les 1 % des plus riches raflent 1 101 000 dollars ! Soit une baisse d'un tiers des revenus pour la classe moyenne américaine en 35 ans, et un revenu quasiment multiplié par trois pour les plus riches ! 
C'est la classe moyenne qui assure 70 % de la consommation de l'économie américaine. Les riches dépensent trop peu, car quand on possède des millions de dollars, on ne peut pas les débourser entièrement, comme l'explique un millionnaire « 3 jeans me suffisent, je n'ai pas besoin d'en avoir 3000 ». Selon Robert Reich, dire qu'il ne faut pas taxer les plus riches car ce sont eux qui créent les emplois est faux. C'est la classe moyenne qui fait l'économie.

A partir des années 80, pour compenser la baisse des salaires, les salariés américains augmentent leurs heures de travail. (300 heures de plus par an qu'en Europe !) La classe moyenne s'endette et emprunte pour maintenir son niveau de vie.
Le documentaire dénonce un cercle vicieux : si les classes moyennes sont exclues de la croissance :
Les salaires stagnent, donc les salariés consomment moins, les sociétés réduisent leurs effectifs puisqu'elles vendent moins, les recettes fiscales diminuent, l'état réduit ses budgets, (par exemple verse moins d'argent pour l'éducation et les universités), les facs augmentent leur droit d'inscription, les plus pauvres ne peuvent plus faire d'études, donc accéder à de bons postes, les salariés sont moins bien formés, le chômage augmente.

Et aux États-Unis, les très riches ont les moyens légaux d'influencer la politique en finançant les partis et en créant des lobbies…

Robert Reich sillonne l’Amérique afin d’informer les citoyens et les inciter à s’insurger contre les inégalités, qui mettent selon lui l’économie et la démocratie en danger. Un documentaire fascinant, implacable et très facile à comprendre, que je vous recommande chaudement.

 

28/05/2014

Mangez-le si vous voulez

mangez le 2.jpgJ'ai vu la pièce et lu le livre de Jean Teulé, qui s'inspire d'un faits-divers atroce et incroyable : En 1870, alors que la guerre contre la Prusse ruine la population et tue ses enfants, un petit village organise sa foire annuelle.  Alain se rend à la fête, où son cousin, un homme arrogant, lit les dernières nouvelles du front aux paysans analphabètes. Les soldats français meurent en nombre, l'empereur est menacé. Les habitants enragent d'apprendre que leurs enfants sont morts au front pour rien, et en veulent au porteur de mauvaises nouvelles. Alain prend sa défense :
« Arrêtez, il ne fait que lire le journal. Ce n'est pas comme si il avait dit « à bas la France »
« Tu as dit "à bas la France !" Saleté de Prussien ! »

Et là, la foule enragée tient son bouc émissaire. Celui qui cristallise toutes leurs souffrances, sur lequel les paysans vont déchaîner leur rage jusqu'alors contenue. Ils le lynchent, le torturent. Ils ne reconnaissent plus Alain, qu'ils ont salué dix minutes auparavant, qui les a aidés, avec lequel ils ont grandi.
Seules quelques personnes gardent leur esprit et tentent de sauver le malheureux. Ils l’emmènent chez le maire afin qu'il lui porte asile. Mais l'homme respectable craint que les brutes ne saccagent sa maison, et répond « mangez-le si vous voulez ». Et ils le feront !!!

Mangez le pièce.jpgPourquoi s'en prendre à ce jeune homme ? Selon moi, impossible que les bourreaux ne le reconnaissent pas. Peut-être parce que contrairement à eux, Alain est riche, instruit, gentil, généreux et brave. Il leur a prêté de l'argent, les hommes fiers en sont peut-être honteux. Il imagine un procédé qui évitera la sécheresse dévastant les récoltes, ce qui aidera considérablement les paysans (plan astucieux toujours utilisé dans la région cent ans après...) Alain est un  bon samaritain.  En plus, il est réformé, mais contrairement à certains (qui envoient des plus pauvres sur le champ de bataille à leur place) il est volontaire et part se battre contre les Prussiens. Bref, il possède de nombreuses qualités que ses bourreaux n'ont pas, il leur renvoie leurs propres défauts. Comme il met les paysans mal à l'aise, ils s'en débarrassent !

J'ai trouvé que la pièce était meilleure que le roman, plus subtile, mieux écrite. Le dispositif paraît étrange au début : comme décor, une cuisine des années 50. Une comédienne a l'apparence de la parfaite potiche femme au foyer des publicités de l'époque : un grand sourire faux et figé, un rôle muet. Un acteur reprend tous les rôles, la victime et les bourreaux, et se contente de dire son texte sans jouer les scènes. Ceci pourrait nous rebuter, mais le propos est si fascinant et l'acteur le raconte si bien qu'on ne perd pas le fil et s'imagine parfaitement les faits. 

De plus, ceci permet une distanciation (on a aucune envie de voir des scènes de torture). L'acteur joue habilement avec le décor : il rentre dans le frigo, la femme lui claque la porte au nez pour signifier que le maire ne veut pas lui ouvrir... Parallèlement, la comédienne cuisine (pour de vrai, on sent l'odeur des oignons grillés parcourir la salle). Son jeu répond au texte (elle coupe violemment une carotte quand l'acteur dit qu'on lui arrache un doigt). La pièce utilise un humour noir bienvenu qui n'existe pas dans le roman. Je ne suis pas du tout adepte des mises en scène contemporaines ou étranges, mais celle-ci est vraiment très originale et adéquate. Une pièce de théâtre que je vous recommande.

mangez le si vous voulez.jpegQuant au roman, je trouve qu’il n’est pas très bien écrit. L’auteur amène les informations malhabilement, dans les dialogues, qui sonnent donc faux. Par exemple, dans les premières pages, ils situent le contexte social, historique, familial à travers les dialogues entre Alain et ses parents. Comme si les personnages ne connaissaient pas déjà toutes ces informations ! 
« Tu aurais pu échanger pour mille francs ton mauvais numéro de conscrit (…)
- Mais il t’a répondu cent fois ! Cette histoire de tirage au sort pour rejoindre les troupes, où les miséreux qui ont tiré un bon numéro le revendent à des garçons plus aisés en ayant tiré un mauvais, ne lui plaît guère »
Evidemment, les personnages connaissent ce principe, il est donc ridicule qu’ils le décrivent. C’est simplement l’auteur qui veut le rappeler aux lecteurs qui ne le connaissent pas. Mais pourquoi le faire dans les dialogues, et pas dans le texte, ou en note de bas de page ? Dans la pièce, ce sont des musiciens qui sonnent un gong et le signalent aux spectateurs. Cette astuce crée un humour décalé, qui permet de respirer un peu dans cette atmosphère étouffante et violente. Le roman, lui, est froid. Ma mère l’a lu aussi. Elle est pourtant avare en compliments, mais elle m’a dit « bof, tu pourrais en faire autant ! »

Jean Teulé aime se consacrer aux faits-divers glauques, comme celui de Darling, une femme battue (je n’ai vu que le film avec Marina Foïs et Guillaume Canet, ça m’a suffi). Le romancier vend des milliers de livres, si quelqu’un veut me raconter sa vie extraordinaire, je pourrais la retranscrire aussi platement que lui je pense. N’hésitez pas. Par contre, je me consacrerai uniquement aux récits joyeux ! Ou alors, je détaille enfin mes incroyables aventures de chômeuse (et parfois travailleuse) comme on me le conseille si souvent…

 

27/05/2014

Au théâtre ce soir : Antoine Duléry et Agnès Jaoui

uns sur les autres.jpg- Antoine Duléry fait son cinéma, Le grand point virgule, jusqu'au 6 juin.

Le comédien imagine une soirée avec Luchini, Patrick Chesnais et Daniel Prévost. Il en profite pour imiter ses acteurs favoris et raconter des anecdotes de cinéma et théâtre qu'il a vécues durant sa carrière. Duléry reproduit parfaitement Prévost (d'ailleurs ils ont un air de ressemblance) Chesnais, mais je suis plus dubitative pour Luchini. De même, je n'ai pas reconnu son Claude Rich.
La première moitié du spectacle est hilarante. On sent un grand respect pour les comédiens. On a plaisir à revivre ses histoires, à redécouvrir nos acteurs fétiches (Noiret♥). Mais le spectacle se répète à la fin et aurait gagné à mon avis à être élagué. Duléry parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, comme Louis Jouvet par exemple. On faisait baisser la moyenne d'âge de la salle d'environ 40 ans. Je mérite bien mon surnom de mémé. Un spectacle qui parlera d'abord aux vieux comme moi.

- Les uns sur les autres, avec Agnès Jaoui, théâtre de la Madeleine

Le quotidien d'une famille : la mère (Agnès Jaoui) qui se sacrifie pour tout le monde sans rien recevoir au retour, son mari qui la délaisse, la fille anorexique obsédée par sa minceur, le fils ado et rebelle, le grand père grabataire. Les répliques sonnent justes et chacun peut retrouver un membre de sa famille dans l'un des personnages. Le décor est soigné et ingénieux : un appartement entier reconstitué, où les comédiens déambulent, sont en permanence visibles. Il permet de constater que chacun reste dans son coin à vaquer à ses occupations sans s'occuper des autres, le manque de communication est évident. Pourtant ils sont ensemble, habitent sous le même toit, « les uns sur les autres »...
Une pièce intéressante, mais qui manque un peu d'humour et de légèreté, et est parfois un peu bizarre (la fille maigrit tellement qu'elle en devient invisible. Euh ?)

 

26/05/2014

Mémé a testé pour vous la grande culture : l'opéra

capulet et montaigu.jpgLes Capulet et les Montaigu, opéra Bastille

Partie sur ma lancée de culture élitiste, après Le lac des cygnes, je tente l'opéra. J'en avais vu deux lorsque j'étais étudiante. A Lyon, on pouvait accéder à la représentation 15 minutes avant s'il restait des places, pour 10 euros (au lieu de parfois 150, ça vaut le coup !) On avait adoré le premier opéra, très connu, musique splendide, et trouvé le deuxième sans intérêt. I Capuleti e i Montecchi fait partie de la seconde catégorie. Un scénario brodé autour de l'histoire archi connue de Roméo et Juliette, sauf qu'ici on ne parle pas d'amour, mais de guerre. (Je suis une fille moi, la guerre, je m’en tape, All we are saying, is give peace a chance !)

Je vous résume l'intrigue du premier acte en une phrase (pourtant je suis bavarde) : Roméo Montaigu a tué le fils Capulet, celui qui tuera Roméo épousera Juliette. Une phrase. Dans cet opéra, il leur faut 45 minutes de radotage pour exprimer la même chose. Et tout ça en beuglant en italien (je me suis cassé le cou en regardant la traduction pendue au plafond comme trois petits cochons) :
(Père de Juliette) « Oh ce salaud de Roméo a tué mon petiot »
(L’armée des Capulet en chœur) « Oh, ce salaud de Roméo a tué ton petiot
(Père) « Roméo a tué mon petiot »
(Truc, pas retenu son nom) « Roméo a tué ton petiot, je lui ferai la peau 
(Père) « Oh, tu lui feras la peau ?
(Truc) « Oui, je lui ferai la peau !
(L’armée en chœur) « Bravo ! Il lui fera la peau à ce salaud ! »
(Père) «  Et en échange t'épouseras Juliette, ce sera chouette ! »
(Truc) « Oh oui j'épouserai Juliette, ce sera chouette »
(L’armée) « Oh oui il épousera Juliette, ce sera chouette ! »

capulet romeo et juliette.jpgEt moi au moins, je fais des rimes. Dans le deuxième acte, Roméo (joué par une femme ?!) demande à Juliette de s'enfuir avec lui (euh, elle) puisqu'ils s'aiment comme des enfants, avant les menaces et les grands tourments. Sinon Roméo sera tué et Juliette épousera l'assassin qu'elle déteste. Mais non, la cruche préfère compliquer les choses pendant encore 40 minutes « Oui mais c'est l'honneur tu vois, on peut pas faire ça, si on se suicidait plutôt, c'est tellement plus rigolo, hohoho ? »

Après on a eu la libération, l'entracte, et la moitié de la salle s'est enfuie. Le personnel nous donnait comme des suppliques des tickets retour « Vous revenez hein ? » mais on s'est barré en courant. En plus il faisait beau dehors sur les quais, et c'était l'heure du dîner pour l’estomac sur pattes.

Voilà, après le lac des cygnes, c'était mon incroyable excursion chez les culturés. Je vous laisse, ya Kick-Ass qui commence sur W9.

Petit quiz "On connaît la chanson", avec trois titres à retrouver dans le texte.