Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2015

Jarry atypique, le one man show de l'année

jarry.jpegJe l’ai vu deux fois. Pour moi c’est vraiment et de loin le meilleur one man show de l’année. Jarry mérite vraiment son surnom d’atypique. J’ai jamais vu un mec pareil. Une inventivité et une poésie folles. Il court dans tous les sens, fait une démonstration (parfaite) de majorette…
En prétextant l’attente d’un rendez-vous dans une agence pôle emploi, Jarry nous présente son parcours. Il évoque ses rêves d’enfant, nous fait deviner ses différents métiers exercés, tous plus loufoques les uns que les autres. J’adore les histoires sur le monde du travail, les déboires avec Pôle emploi. Je ne pouvais être que séduite.

Le comédien dialogue beaucoup avec les spectateurs et n’hésite pas à les faire participer. Il va carrément dans le public et passe dans un rang très étroit, se colle à chaque personne et à un mot pour chacun. Evidemment, sur 30 rangées, il a fallu qu’il choisisse la mienne.
Elle débute par deux enfants : « Faites attention, ya des petits Roumains ! » Jarry s’assied sur les genoux du père et fait semblant de lui rouler une pelle, devant sa femme. Je commence à paniquer : « oh purée, ça va être à moi… Qu’est-ce qu’il va me faire ? Comment me sortir de ce pétrin ? J’étais ravie de me retrouver à la place pile au milieu, comment je me tire maintenant, j’escalade les gens ? » Jarry s’approche, plus que deux personnes… « On a le sosie de Larusso dans la salle ! C’est votre mari à côté ? Ah d’accord, la cougar ! » (Le public vérifie, le mari est visiblement plus jeune que la femme). Ca y est, il est là… Il se colle langoureusement à mon amie… Puis il passe devant moi. Je me prépare au pire. Mais en me frôlant, il dit simplement : « ici, il n’y a personne… »
M’enfin ?! Je suis transparente, c’est ça !

En voyant le spectacle deux fois, je craignais de me lasser, mais la seconde était encore meilleure. J’étais avec mon frère et il était plié en deux du début à la fin. J’avais trouvé le premier spectacle trop long d’une quinzaine de minutes, avec un dernier sketch poussif. Jarry fait monter un spectateur sur scène. Le pauvre gars, hyper coincé, n’était pas du tout réceptif et les gags tombaient à plat. La deuxième fois la proie était consentante, charismatique et drôle, et sortait autant de blagues que Jarry, en arrivant à le déstabiliser. L’humoriste pris à son propre jeu : hilarant.
Le succès et l’intérêt d’un spectacle tiennent autant de l’humoriste que du public… Allez voir Jarry l’atypique, vous ne le regretterez pas.

Jarry, atypique. Théâtre L’européen jusqu’au 25 avril et en tournée dans toute la France et la Belgique, dates sur son site.

 

18/02/2015

Gaston Lagaffe au musée

musée branly.JPG- Mayas, révélation d’un temps sans fin, musée du quai Branly

Gaston lisait avec attention la description des sacrifices (le cœur arraché vivant et autres joyeusetés). Je commentais à mon frère qui se tenait à mes côtés « ils savaient rigoler les mayas hein ! Émasculer, carrément ! T’as vu la gueule de la reproduction en plus ? » Comme il ne répondait pas, je me tourne vers lui. Et là je vois que je m’adresse à un parfait inconnu, qui me regarde avec des yeux ronds. Gros blanc et grand moment de solitude. Quelle idée aussi de faire la même taille et de porter la même veste en cuir marron que mon frère.
Malgré toutes les expos et documentaires sur les Mayas, je les confonds toujours avec les Incas. En revanche maintenant j’en connais plus sur leur écriture, grâce au documentaire sur le sujet, rediffusé sur Arte : le code maya enfin déchiffré, voir en lien.

- Baccarat, la légende du cristal

baccarat.JPGMettre Gaston Lagaffe au milieu d’objets en cristal d’une valeur inestimable, qui n’étaient pas tous sous verre… Comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. J’ai encore failli me vautrer et me suis retenue en m’agrippant par réflexe au bras d’un parfait inconnu. Encore. Mais ce n’était pas le même.
Sinon, au lieu de photographier le Baccarat, photos banales que tout le monde faisait, la grande enfant que je suis était émerveillée par l’illusion d’optique, l’impression d’infini créée par les miroirs : « oh regarde comme c’est joli ! » (mais là, je parlais à mon frère, pas au parfait inconnu. Enfin je crois). Idem, au quai Branly, je n’ai pas immortalisé les statues mayas, trop classique, mais le reflet de mon frère dans la façade du musée… logique. (voir photos floues).

- Musée du compagnonnage

Une seule salle minuscule surveillée par un homme âgé, exposant des photos jaunies des années 80 et des plans d’architecte. J’ai passé mon temps à observer la femme qui tenait la jambe au petit vieux. Elle faisait apparemment partie d’une secte religieuse et tentait de le recruter : "Dieu vous lance un appel". Le pauvre compagnon, il pensait avoir des fans… Mais mon frère, ébéniste, était ravi, agenouillé devant une chaise : « Regarde cette finition ! Alors tu vois ils ont utilisé trois sortes de bois, puis ils ont… »

- Musée Delacroix

Vivement la loi qui autorise les musées à ouvrir tous les jours. On était lundi, tout était fermé. Comme d’autres touristes, on s’est retrouvé au seul musée ouvert : Delacroix, dans sa maison de Saint Germain des prés. Sauf qu’on ne pouvait accéder qu’à la moitié des salles, et qu’ils n’avaient pas grand-chose à exposer, en récupérant des fonds de tiroir. Quelques dessins de Delacroix, son atelier avec ses pinceaux, et des toiles de… ses amis. Très peu d’intérêt. Je retiens surtout l’odeur de cire très prononcée : madeleine de Proust, souvenir d’enfance quand ma mère cirait le parquet. J’avais le droit de rentrer dans le salon uniquement avec des patins : je me sentais comme Indiana Jones qui doit choisir les dalles où poser ses pieds dans La dernière croisade.

Suite demain, avec Jarry l'atypique

Vous avez jusqu'à ce soir 20 heures pour gagner des places pour le film Vincent n'a pas d'écailles.

 

17/02/2015

Les concerts du mois : Marc Jolivet et Ez3kiel

marc jolivet.jpgDeux concerts qui ne resteront pas dans les annales. Ils n’étaient pourtant pas mauvais, mais je crois que j’ai enchaîné trop de sorties ces dernières années, et que désormais il m’en faut plus pour m’enthousiasmer. Je m’ennuie vite, il faut que ça bouge. Puis lorsque je vais au théâtre, ou comme ici à un concert classique, je descends la moyenne d’âge de la salle de 40 ans, je suis entourée de vieux. Je vais bientôt me transformer en vraie mémé…
J’ai donc fait une pause en janvier, boire tous les soirs ma soupe et ma tisane au fond de mon lit, avec ma bouillotte, devant ma petite série, pour voir si la vie de vieux me plaît vraiment. Ben non en fait. Donc en février, c’est décidé, je repars vers de nouvelles aventures, en trouvant des idées de sorties insolites, plus jeunes et plus marrantes (je n’ai pas encore testé la boîte gay avec mon collègue…) A suivre…

- Marc Jolivet, Comic Symphonic, Salle Gaveau, avec l’orchestre national de Lyon

concert sur paris,musique,marc jolivetDans une vie antérieure, quand je travaillais pour un journal, j’avais dû interviewer Marc Jolivet pour ce spectacle. Enfin, interviewer… Très pro, je laissais les autres journalistes parler à ma place. Mais Marc Jolivet m’a interpellée à la fin :
« Et vous mademoiselle, vous n’avez pas de questions ?                             
- Euh non non, les autres les ont déjà citées (j’avais surtout rien préparé)
- Mais si, allez-y, ne soyez pas timide, on vous écoute mademoiselle ! (à l’époque on empruntait encore cette expression. Je déteste quand on m’appelle madame, j’ai l’impression d’être vieille. Madame, c’est ma mère ! Mademoiselle, c’est plus flatteur, gentiment désuet, coquet, j’aime bien)

Marc Jolivet, très sympa, m’a offert le DVD et le CD du spectacle, mais je n’ai même pas pris le temps de les regarder… (quand on est journaliste, on reçoit des centaines de cadeaux. Pratique pour offrir à noël – ou pour revendre)
Des années plus tard, je fais mieux que de regarder le dvd, je vois le spectacle en live : un concert classique que le comédien s’amuse à perturber. Eh bien… c’est toujours mieux d’écouter en live des airs connus et magnifiques. En plus on se tenait juste au-dessus de la scène (voir photo). Mais ce n’était pas hyper drôle. Plaisant, sans plus.

- Ez3kiel, Le Bataclan

ezekiel.jpgSelon Télérama qui offrait les places, la musique ressemblait à Portishead… Parfait, j’adore leur album N.Y.C live, surtout la glaçante Half day closing qui me donne des frissons. Quand je l’écoute, j’ai l’impression que Nosferatu le vampire va entrer dans la pièce (voir en lien).
D’Ezekiel, j’avais juste entendu sur internet cette chanson, Léopoldine. Elle me fait plutôt penser à Yann Tiersen, non ? Pourtant pendant le concert, on se serait cru en boîte techno, avec la même note répétée deux cent fois, et de gros lasers hypnotiques qui faisaient mal aux yeux de mémé. J’avais fait passer en douce un litre de bière planqué sous mon manteau (j’allais quand même pas payer non, vu le prix des places... gratuites). L’alcool nous a fait passer le temps (et encore plus endormis…)

A suivre, demain : Gaston Lagaffe au musée

Jusqu'à mercredi 20 h, vous pouvez gagner des places pour Vincent n'a pas d'écailles.

 

15/02/2015

Bilan "je suis culturée" de décembre

hello ladies.jpgOui, on est en février, et alors ? J’ai jamais dit que ma bonne résolution de l’année était d’arrêter la procrastination hein (ah, si…)
En décembre, il faisait trop froid, le chat a entamé une hibernation. Puis j’ai vu beaucoup de spectacles pas terribles qui m’ont coupé l’envie de ressortir :

3 pièces de théâtre :

 - Le roi se meurt  d’Eugène Ionesco, avec Michel Bouquet
Mais achevez-le qu'on en finisse! Voir mon billet en lien.
- Lisa, La comédie Saint Michel
Mona Lisa est volée par un blaireau inculte. Mais le tableau parle. Choc des cultures, humour un peu lourd, facile. Très bof et beauf. La comédienne est super, on ne peut pas en dire autant de l’acteur…
- Ni Dieu ni diable avec Lou de Laâge, Théâtre Le lucernaire
Réflexion d’1h30 sur la religion… Qu’est-ce qu’on est venu faire ici ? On ne pouvait même pas partir, la salle était minuscule, la représentation filmée et le metteur en scène assis à côté de nous…

 2 séries :

Coup de cœur :
télé,cinéma,théâtre,sorties à parisHello ladies de Stephen Merchant
De gros losers cherchent l’amour à Los Angeles. Ils draguent des mannequins inaccessibles et décérébrées, alors que des filles « normales » sont devant eux… Le héros et scénariste est Stephen Merchant, le créateur avec Ricky Gervais de l'excellente série The office. Cette dernière évoque sous forme de faux documentaire le quotidien burlesque de bras cassés dans leur entreprise. La version anglaise reste la meilleure, mais l’américaine est très bien aussi, et même la française, avec François Berléand, se défend. 

Working girls, la grande évasion
Autre série sur le monde du travail, mais beaucoup moins fine. Dans  ce téléfilm de noël, les ex employées se retrouvent en prison après avoir séquestré leur patron qui tentait de délocaliser l’entreprise. Plusieurs références, Papillon, Les évadés d’Alcatraz, La grande évasion… Les pintades s’enfuient et c’est très drôle. Chicken run.

3 films au cinéma :

Coup de cœur :
télé,cinéma,théâtre,sorties à parisCold in july de Jim Mickle 
J’ai honte, je n’ai pas pris le temps d’écrire un billet dessus. Pourtant il fait partie de mes films préférés de 2014, avec une musique électro 80 qui rappelle Kavinsky (Drive), et un acteur au top, Michael C. hall (Dexter, Six feet under♥♥♥)

La French de Cédric Jimenez (voir mon billet en lien)
Eden de Mia Hansen-Love 
Ennui devant ce film que j’ai trouvé pompeux.

26 films à la télé :

Coup de cœur Canal + :
A touch of sin de Jia Zhang Ke  

concerts :

- Ezechiel, Le Bataclan
- Marc Jolivet, Comic Symphonic

3 one man show :

Coup de cœur :
- Jarry, atypique Théâtre L’européen jusqu’au 25 avril

- Léa Lando, elle tue
- Complètement à l’ouest, Frédérique Quelvenn, auteur Pierre-Emmanuel Barré

 4 expos-musée :

- Mayas, musée du quai Branly
- Baccarat, la légende du cristal
- Musée Delacroix
- Musée du compagnonnage

 Et vous, qu'avez-vous vu dernièrement?

 Je rappelle que jusqu'à mercredi 20 h, vous pouvez gagner des places pour Vincent n'a pas d'écailles.

 

13/02/2015

Le roi se meurt (Toto n'est plus mon héros)

roi se meurt.jpgC’est simple, j’ai attendu qu’il crève enfin pendant 1h30. J’étais prête à l’achever pour lui rendre service. J’aimais bien Ionesco pourtant quand j’étais ado (j’avais des goûts plus intellos, en vieillissant, je dois devenir gâteuse).

J’allais surtout au théâtre pour voir Michel Bouquet. Le comédien joue le rôle principal depuis deux ans, et il en a… 92. En saluant le public à la fin, il avait l’air aussi frêle que son personnage, il tremblait, et j’ai cru qu’il allait vraiment clamser, c’était triste. Il désire peut-être faire comme Molière : mourir sur scène en pleine représentation…

michel bouquet deux hommes dans la ville.jpgPetite, je détestais Michel Bouquet, car il jouait le méchant dans Deux hommes dans la ville. Dans ce film, Alain Delon sort de prison, décidé à mener une vie tranquille. Il travaille, a une copine, il est aidé par Jean Gabin. Mais un flic (Michel Bouquet) veut sa tête. Il l’aura, Delon fini guillotiné (vous pouvez me remercier pour le spoil). Ma mère partait avant la fin : « je ne peux pas voir ça » et enfant, j’étais bouleversée de voir ma mère dans cet état. Donc je haïssais Michel Bouquet qui condamnait Delon, ses lèvres fines, son air mesquin, sa voix pincée…

toto le héros bain.jpgAdo, j’ai vu Toto le héros de Jaco Van Dormael, ce film poétique et enfantin, qui m’a émerveillée (voir l'extrait en lien). Michel Bouquet joue le rôle principal, alors j’ai commencé à apprécier cet acteur. Toto était un enfant rêveur et doux, qui s’imaginait avoir été échangé à la naissance avec son voisin brutal, qui lui obtenait tout ce qu’il voulait : les plus beaux jouets, une famille heureuse et attentionnée (le père de Toto meurt) la fille que Toto aime secrètement… Je m’identifiais complètement. En maison de retraite, le héros incarné donc par Michel Bouquet, décide (enfin !) de se rebeller et de récupérer sa vie … Un très beau film sur la nostalgie de l'enfance. A voir absolument. Quant à Le roi se meurt, vous pouvez vous en passer...

Je vous rappelle que vous pouvez toujours gagner des places pour le film Vincent n'a pas d'écailles 

Le roi se meurt (Toto n'est plus mon héros)

roi se meurt.jpgC’est simple, j’ai attendu qu’il crève enfin pendant 1h30. J’étais prête à l’achever pour lui rendre service. J’aimais bien Ionesco pourtant quand j’étais ado (j’avais des goûts plus intellos, en vieillissant, je dois devenir gâteuse).

J’allais surtout au théâtre pour voir Michel Bouquet. Le comédien joue le rôle principal depuis deux ans, et il en a… 92. En saluant le public à la fin, il avait l’air aussi frêle que son personnage, il tremblait, et j’ai cru qu’il allait vraiment clamser, c’était triste. Il désire peut-être faire comme Molière : mourir sur scène en pleine représentation…

michel bouquet deux hommes dans la ville.jpgPetite, je détestais Michel Bouquet, car il jouait le méchant dans Deux hommes dans la ville. Dans ce film, Alain Delon sort de prison, décidé à mener une vie tranquille. Il travaille, a une copine, il est aidé par Jean Gabin. Mais un flic (Michel Bouquet) veut sa tête. Il l’aura, Delon fini guillotiné (vous pouvez me remercier pour le spoil). Ma mère partait avant la fin : « je ne peux pas voir ça » et enfant, j’étais bouleversée de voir ma mère dans cet état. Donc je haïssais Michel Bouquet qui condamnait Delon, ses lèvres fines, son air mesquin, sa voix pincée…

toto le héros bain.jpgAdo, j’ai vu Toto le héros de Jaco Van Dormael, ce film poétique et enfantin, qui m’a émerveillée (voir l'extrait en lien). Michel Bouquet joue le rôle principal, alors j’ai commencé à apprécier cet acteur. Toto était un enfant rêveur et doux, qui s’imaginait avoir été échangé à la naissance avec son voisin brutal, qui lui obtenait tout ce qu’il voulait : les plus beaux jouets, une famille heureuse et attentionnée (le père de Toto meurt) la fille que Toto aime secrètement… Je m’identifiais complètement. En maison de retraite, le héros incarné donc par Michel Bouquet, décide (enfin !) de se rebeller et de récupérer sa vie … Un très beau film sur la nostalgie de l'enfance. A voir absolument. Quant à Le roi se meurt, vous pouvez vous en passer...

Je vous rappelle que vous pouvez toujours gagner des places pour le film Vincent n'a pas d'écailles 

22/01/2015

Les Gérard de la télé 2014

gérard de la télé, télé, chansons françaises, j'écoute des chansons de vieux« Tiens, bonjour, salut, dis-moi comment vas-tu ?
Depuis le temps que l’on ne s’est pas vu
Tu sais, crois-moi, je ne t’attendais plus… »

J’ai écrit que j’étais en deuil et en grève et que je reviendrai lorsqu’on me chantera Hervé Vilard : « reviens, on va vivre la main dans la main, l’aventure avec toi c’est si bien »
J’attends toujours. En prime je réclame la même chemise à fleurs et le même regard de chien battu que l'on voit dans le clip. (cliquez, vous verrez)
Le mercredi 7, j’avais programmé un texte sur noël et mon jour de l’an au milieu de fans de One direction. Bizarrement, il m’a semblé un peu... décalé avec l’actualité. Déjà que mémé avait toujours son éternel train de retard, les fêtes étant passées depuis 15 jours…
Dans ma cambrousse, la livraison du dernier Charlie Hebdo a été volée. On rigole bien dans mon trou perdu.
Je n’ai pas pu écrire sur le sujet. Je n’ai pas de mots, et tout a été dit.
Je n’ai pas pu écrire ensuite, mais là, un incontournable papillotien m’a redonné l’envie d’avoir envie : les fameux Gérard de la télé.
Je vous garde au frais mon texte sur le réveillon, je le ressortirai à Pâques. Avec mon best of des films de 2014. Et le résultat du quiz comédies françaises.

Dans le palmarès des Gérard, 3 parpaings mérités pour Cyril Hanouna (qui n’est pas content-content) et deux pour sa collègue de Touche pas à mon poste, Enora Malagré. Deux également pour Natacha Polony. Comme d’habitude, je ne regarde pas ces émissions, que je connais seulement de « réputation ». Si je passe mon temps devant la télé, c’est surtout pour regarder des films et séries (j’en ai enchaîné huit en janvier, je vous en parle en 2028)

Gérard du paradoxe :
- Il demande à ses invités de se calmer : Christophe Hondelatte dans "Hondelatte direct" 
- Elle présente un magazine culturel : Alessandra Sublet dans "Un soir à la Tour Eiffel" 
- Elle juge des musiciens : Cathy Guetta dans "Rising Star" 
- Il essaye d'insuffler de la bonne humeur, une ambiance détendue et un sentiment de camaraderie : William Leymergie dans "Télématin" 

J’adore le dernier intitulé. Ils étaient tous parfaits mais c’est Alessandra Sublet qui remporte le prix.

Gérard du titre d'émission qui définit sans doute le mieux la sexualité de son animateur :
- Jean-Luc Reichman dans "Les 12 coups de midi"
- Nikos Aliagas dans "50 mn inside"
- Harry Roselmack dans "7 à 8"
- Frédéric Lopez dans "Rendez-vous en terre inconnue"
- Xavier de Moulins dans "66 minutes"
- Michel Drucker dans "Vivement dimanche"
- Frédéric Taddéï dans "Ce soir (ou jamais) !"

Nikos Aliagas.  La seule émission de cette liste que j’ai regardée, c’est Vivement dimanche pour les 80 ans de Belmondo. Elle réunissait Bebel♥, Jean-Pierre Marielle♥♥, Rochefort♥♥♥… et d’autres gens de mon âge.

Gérard de l'animatrice qui avait toutes les qualités pour vendre du poisson à la criée, mais qui a préféré vendre de la soupe à la télé :
gérard de la télé, télé, chansons françaises, j'écoute des chansons de vieux- Enora Malagré, dans "Touche pas à mon poste" 
- Faustine Bollaert, dans "Rising star"
- Alessandra Sublet, dans "Un soir à la Tour Eiffel"
- Daphné Burki, dans "Le Tube" 
- Daniela Lumbroso dans "La fête de la chanson française" 

Enora Malagré. « Elle gueule mon vieux ! On dirait une poissonnière de Ménilmontant ! »

Gérard de l'animateur que tu ne pourrais pas expliquer à tes gosses :
- Eric Zemmour : « Non mon trésor, ce n'est pas Gargamel. »
- Jean-Marc Morandini : « Mais non mon loulou, ce n'est pas l'âne Trotro. Par contre oui, ce sont ses dents. »
- Roselyne Bachelot : « Non, ça chéri, ce n'est pas Shrek. »
- Patricia Loison : « Non ma puce, elle n'est pas la chef des lémuriens dans Madagascar. »
- Alessandra Sublet : « Non mon roudoudou, elle répète trois fois la même chose mais ce n'est pas Dora l'exploratrice. »
- Aymeric Caron : « Non mon petit cœur, il est végétarien et il mange des carottes mais ce n'est pas Lapin crétin. »

Morandini, l’âne Trotro, l’âne Trotro, trop trop rigolo.

Gérard de l'émission avec des sans-dents :
- "Confessions intimes" (NT1)
- "SOS ma famille a besoin d'aide" (NRJ12)
- "Tous ensemble" (TF1)
- "Toute une histoire" (France 2)
- "L'amour est dans le pré " (M6)

Confessions intimes. Jamais regardé ces programmes. Je ne rate rien je suppose…

Gérard de l'émission qui montre une telle image des jeunes que quand tu l'as vue une fois, tu reprends direct la pilule. Et deux capotes.
- "Les Ch'tis dans la jet-set" (W9)
- "Les Marseillais à Rio" (W9)
- "Les anges de la télé-réalité" (NRJ12)
- "Secret Story" (TF1)
- "Tellement vrai" (NRJ12)

Les Ch’tis. Pareil, jamais vu.

Gérard de l'animatrice qui n'a visiblement pas couché pour réussir :
- Patricia Loison dans "Le Grand Soir 3" (France3)
- Natacha Polony dans "Le Grand journal" (Canal+)
- Roselyne Bachelot dans "Le Grand 8" (D8)
- Daphné Burki dans "Le Tube" (Canal+)

Polony. C’est vrai qu’elle aussi peut chanter  « je je, suis érotique, je suis un glaçon, je je, suis sympathique, comme une porte de prison »

Gérard de l'animateur qui a visiblement dû réussir pour coucher :
gérard de la télé, télé, chansons françaises, j'écoute des chansons de vieux- Cyril Hanouna dans "Touche pas à mon poste" 
- Stéphane Bern dans "Comment ça va bien" 
- Laurent Ruquier dans "On n'est pas couché" 
- Yves Calvi dans "C dans l'air" 

Cyril Hanouna. C’est pas bien de se moquer du physique, mais il le mérite tellement cet arrogant.

Gérard de l'animateur qui devrait maintenant arrêter de faire ses teintures en douce dans un petit salon de province :
- Jean-Pierre Foucault et son Régécolor nuance châtaigne craquante
- Laurent Delahousse et son mèche et balayage Schwarzkopf blond californien perlescent
- Guillaume Durand et son Tie and dye Préférence L'Oréal reflets auburn sensationnel
- Thierry Ardisson et son Expresso sensuel et chocolat radieux n°6

Jean-Pierre Foucault. Il paraît que plus de 60 % des femmes se teignent les cheveux. Je ne l’ai fait qu’une seule fois, et ça ne se voyait pas car j’ai choisi ma couleur naturelle (j’ai donc appris que je suis châtain doré, mais mon coiffeur me voit blond cendré avec des reflets roux, après on dit que c’est moi la daltonienne hein). Pourquoi se teindre alors ? Car l’ammoniaque contenu dans les teintures éloigne les poux, et à l’époque les 4 gamins que je gardais en étaient infestés... Ça n’a pas fonctionné, mais grâce à ça, 82 000 personnes ont pu me valider une Vie De Merde. La consécration, j’ai donc réussi ma vie.

Gérard de l'émission où t'es sûr de ne pas tomber sur Eric Zemmour en promo :
- "Les reines du shopping" (M6)
- Toutes les émissions de France Ô
- "Islam, les chemins de la foi" (France 2)

Gérard de l'émission qui est comme ta femme après quinze ans de mariage, tu la regardes plus, mais le soir, t'es content qu'elle soit là :
- "Le 19/20" (France 3)
- "Capital" (M6)
- "Zone interdite" (M6)
- "Thalassa" (France 3)
- "Envoyé spécial" (France 2)

Gérard de l'animateur qui a tellement réussi à squatter les programmes de sa chaîne qu'il va devenir encore plus difficile à déloger que l'Etat Islamique en Syrie :
- Nikos Aliagas dans "The Voice", "50 mn inside", "C'est Canteloup", "NRJ music awards" (TF1)
- Cristina Cordula dans "Les reines du shopping", "Cousu main", "Nouveau look pour une nouvelle vie", "Surprise" (M6)
- Stéphane Bern dans "Comment ça va bien", "Secrets d'histoire", "C'est votre vie", "Le village préféré des Français", "Le monument préféré des Français", "Le jardin préféré des Français" (FR2)
- Cyril Hanouna, 22 heures par jour (D8)

Gérard de l'émission qui fait les poubelles de Closer, BFMTV et même NRJ 12 pour faire de l'audience, mais qui se la joue branchée haut de gamme parce qu'elle est sponsorisée par Chanel et que son animateur est habillé en Dior Homme. Bref, Gérard de l'émission de Canal+ :
- "Le Before", avec Thomas Thouroude
- "L'Edition spéciale", avec Ali Baddou
- Le Grand journal", avec Antoine de Caunes

De Caunes. Il est loin le temps de Nulle Part Ailleurs et de Didier l’embrouille…

Gérard de l'émission où toutes les enquêtes sont confiées au SRPJ de Versailles :
- "Au cœur de l'enquête" (D8)
- "90' enquête" (TMC)
- "En quête d'actualité" (D8)
- "Enquête exclusive" (M6)
- "Enquête d'action" (W9)

Gérard de l'émission où on a beau chercher, les stars, bah elles sont que dans le titre :
-  "Rising Star" (M6)
- "Nouvelle Star" (D8)
- "Danse avec les stars" (TF1)

Gérard de la grosse descente :
- Alexandre Devoise, de "Nulle Part ailleurs" (C+) au "Téléshopping" (TF1)
- Estelle Denis, de "100% Mag" (M6) à "Splash" (TF1) au tirage du Loto (TF1)
- Guillaume Durand, de "Nulle part ailleurs" (C+) à "200 millions de critiques" (TV5 Monde)
- Christophe Dechavanne, de "Ciel mon mardi" (TF1) à "Drôles d'animaux" (TMC)

Estelle Denis. Il est revenu Dechavanne ? Je le regardais quand j’étais petite dans Ciel mon mardi et Coucou c’est nous, ça fait quand même plus de 20 ans… Coup de vieux.

Gérard de l'émission de France 5 qui s'appelle C :
- "C dans l’air" (France 5)
- "C politique" (France 5)
- "C à dire" (France 5)
- "C à vous" (France 5)

Cad. Titres visiblement inventés par des ados kikou lol mdr

Gérard de l'animateur qui est allé travailler sur la TNT parce que tu vois, dans un paysage en pleine mutation, la TNT c'est la télé 3.0 de demain, c'est à la fois numérique et terrestre... Et surtout parce que ça repousse à après-demain le chômage.
- Christophe Dechavanne (TMC)
- Julien Courbet (D8)
- Laurence Ferrari (D8)
- Carole Rousseau (TMC)
- Benjamin Castaldi (D8)

Gérard du Delahousse :
- Vincent Cerutti (TF1)
- Nikos Aliagas (TF1)
- Harry Roselmack (TF1)
- Xavier de Moulins (M6)
- Laurent Delahousse (France 2)

Gérard de l'animatrice à qui tu ne dirais pas non pour un petit châtiment corporel :
gérard de la télé, télé, chansons françaises, j'écoute des chansons de vieux- Marie Drucker (France 2)
- Natacha Polony (Canal+)
- Léa Salamé (France 2)
- Anne-Sophie Lapix (France 5)

Polony. Ben faudrait savoir ? Elle n’a « visiblement pas couché pour réussir » ou pas ? 

Gérard de l'accident industriel :
- "The Best, le meilleur artiste", avec Estelle Denis (TF1)
- "Y'a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis", avec Valérie Damidot (M6)
- "L'émission pour tous", avec Laurent Ruquier (France 2)
- "The Cover", avec Cyril Hanouna (D8)
- "Face à la bande", avec Jérémy Michalak (France 2)
- "Rising Star" avec Faustine Bollaert et Guillaume Pley (M6)

Rising star. Ces émissions existent réellement ? Jamais entendu parler. Tant mieux.

Gérard de l'animatrice :
- Enora Malagré dans "Touche pas à mon poste" (D8)
- Sandrine Corman dans "Must célébrités" (M6)
- Karine Ferri dans "The Voice" (TF1)
- Alessandra Sublet dans "Un soir à la Tour Eiffel" (France 2)
- Faustine Bollaert dans "Rising Star" (M6)

Malagré, mérité.

Gérard de l'animateur :
- Cyril Hanouna dans "Touche pas à mon poste" (D8)
- Jérémy Michalak dans "Face à la bande" (France 2)
- Antoine de Caunes dans "Le Grand journal" (C+)
- Laurent Delahousse dans "Un jour un destin" (France 2)
- Frédéric Lopez dans "Rendez-vous en terre inconnue" (France 2)

Hanouna, il le vole pas (je fais des rimes, c’est la frime)

Et vous, êtes-vous d’accord avec ce palmarès ?

Quiz On connaît la chanson : quatre titres et leurs interprètes sont à retrouver dans ce texte, qui sont-ils ? Une citation de film également (il me reste des papillotes à faire gagner…)

 

04/01/2015

Quiz On connaît le film : papillotes à gagner

michel blanc téléphone maison.jpgJe parle des papillotes en chocolat hein, pas de moi. Ni de mon chat (quoique, me débarrasser du panda obèse…) Les fêtes se sont bien passées ? Pour les prolonger un peu, je vous propose de remporter un cadeau inestimable, hautement symbolique : des papillotes.
Comme vous le savez, j’ai toujours des papillotes dans ma poche, mais je ne les donne pas à n’importe qui. Il faut les mériter. Il faut bien connaître la Papillote pour recevoir les papillotes. Je vous ai donc concocté un quiz 100 % radotage papillotien, avec mes films et auteurs comiques français préférés. Pour les fidèles lecteurs des débuts, ça devrait être facile. Vos chances sont même deux fois plus grandes car j’ai carrément deux paquets de papillotes à vous faire gagner. 
Un jeu entièrement sponsorisé par moi-même. 

1 ) De quel film ces répliques sont-elles extraites :

« Est-ce que je pourrai dormir chez toi ce soir… j’ai perdu ma mère ce matin.
- Elle est morte ?
- Non non, je l’ai perdue, c’est-à-dire que je l’ai perdue quoi, elle était là et pouf pouf, je l’ai perdue… Mais mon chien est mort par contre. Alors, si je pouvais dormir chez toi, tu vois, juste pour avoir une présence, un compagnon, pour pas être seul…
- Ça fait trois fois qu’il est mort ton chien.
- Oui mais il a beaucoup souffert ! »

-« Parlez-moi de vous plutôt. »
- « Il ne peut plus rien nous arriver d’affreux maintenant ! »

2 ) Dans quel film avec Louis De Funès entend-on cette réplique : « En tout cas on ne va pas moisir ici. J’ai un petit plan pour tous nous évader… Nous rentrons à Madrid, nous conspirons, le roi répudie la reine, la vieille épouse le perroquet, César devient roi, je l’épouse et me voilà reine ! »

a) La grande vadrouille
b) Les grandes vacances
c) La folie des grandeurs
d) Les grandes espérances

3 ) Associez la bonne réplique au film correspondant, joué par Michel Blanc :

A) « Toi et moi, on a un peu le même problème, c’est à dire qu’on ne peut pas vraiment miser sur notre physique, surtout toi. Alors si je peux me permettre de te donner un conseil, c’est : « oublie que t’as aucune chance, vas-y, fonce. On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher »
B) « J’ai eu une rupture. J’ai vécu avec une femme et puis au bout de 48 heures elle a décidé qu’on se séparerait d’un commun accord, alors j’ai pas bien supporté. J’ai même essayé de me suicider. On n’est jamais très original dans ces moments-là. J’ai mis l’adagio d’Albinoni, j’ai avalé deux tubes de laxatif et puis hop. J’ai perdu 16 kilos et ma moquette. Depuis je m’en suis jamais remis tout à fait. Surtout du point de vue digestif, c’est plus comme avant. »
C) « T’as fermé la porte ? Parce que j’ai été attaqué par des renards tout à l’heure (…) J’ai dû mal à parler parce que j’ai les dents qui poussent. »
D) « Sur les bords, au milieu, c’est vrai qu’il craint un peu » 

a) Les bronzés
b) Les bronzés font du ski
c) Viens chez moi, j’habite chez une copine
d) Marche à l’ombre

4 ) Tous ces films ont le même scénariste. Qui est-il ?

- Les compères
- L’emmerdeur
- La cage aux folles
- La chèvre

5) De quels films d’Yves Robert sont extraites ces citations ? 

- «Vous qui pénétrez dans mon cœur, ne faites pas attention au désordre»
- « Vois-tu Marthe, quand le bateau de la vie est déjà loin sur la mer, le capitaine doit savoir faire le point dans la tempête. Et pour cela, il a parfois besoin de s'isoler, de prendre du recul avec l’équipage. Et quand les étoiles… »
- « Je vais vous dire quelque chose que je n’ai jamais dit à personne… - Votre nom peut-être ? »

a) Le grand blond avec une chaussure noire / Le retour du grand blond
b) Un éléphant ça trompe énormément / Nous irons tous au paradis
c) La gloire de mon père / Le château de ma mère

6) Quelle réplique n’est pas signée Audiard ?

a) « Les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît. »
b) « Quand les types de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent »
c) « Si quelque chose devait me manquer, ce ne serait plus le vin, ce serait l'ivresse ! »
d) « C’est cruellement fatiguant d’être intelligent. - Je sais pas. Faudra que j’essaie. »

7) De quel film ces répliques sont-elles extraites ?  

- « Je suis ravi d’avoir une secrétaire aussi ravissante que vous !
- Je ne suis pas votre secrétaire.
- Mais vous êtes la secrétaire de qui alors ?
- Je suis colonel de l’armée israélienne, et l’idée est que nous travaillions ensemble. D’égal à égal.
- On en reparlera quand il faudra porter quelque chose de lourd. »

- « Finalement, cette bande de hippies est plutôt sympathique, une fois passée la barrière de l'hygiène s'entend. Enfin, que voulez-vous, c'est la jeunesse. Tôt ou tard, la vie se chargera de leur couper les cheveux. »

8 ) Associez la réplique au film correspondant, joué par Jean-Paul Belmondo :

A ) - « Il se passe que je vous emmerde monsieur. Vous, votre affreux boudin de femme, et votre sale chat. »
B) - « Et Bob Saint Clar, pagayant comme un fauve… »
C ) - « Bebel : Moi aussi, j'ai longtemps été seul. J'ai eu une jeunesse atroce dont j'aime mieux pas parler. Un père alcoolique, maman usée par les lessives... Je la revois dans la forêt couverte de givre, ramassant du bois mort, moi accroché à ses haillons...
-  Vous étiez combien, chez vous ?
- Boh... Au moins quinze. Et puis des hommes ont commencé à défiler à la maison. Des militaires, surtout. Faut dire que maman était très belle. Vous l'auriez vue sur le grand escalier du vestibule, avec son boa autour du cou, en plumes de paon...
- Un boa pour ramasser du bois, c'est pratique ça...
- Non mais alors si vous m'interrompez tout le temps, moi je perds le fil !»

a) Le magnifique 
b) Le cerveau 
c) L’incorrigible 

9) Quel nom n’est pas utilisé dans les films de Francis Veber ?

a) François Pignon
b) François Perrin
c) François Pinchon
d) François Merlin

Et le plus emblématique pour finir, ma bannière de blog :
10 ) De quel film avec Patrick Dewaere est extrait ce dialogue : 
«  J'étais beau pourtant, dans mon costume blanc. Un peu le style agent secret, James Bond… Si j'avais été une femme, je serais immédiatement tombée amoureuse de moi ». 

a) Série Noire d’Alain Corneau
b) Préparez vos mouchoirs de Bertrand Blier
c) Coup de tête de Jean-Jacques Annaud

A vous de jouer ! Vous avez jusqu’à dimanche 18 minuit. Envoyez vos réponses par le lien « me contacter » en haut de la colonne de gauche sous la photo. Vous pouvez par avance me donner votre adresse postale (le jeu se limite à la France). Pour l’instant, vous avez le choix de papillotes entre
« chocolat noir majeur » et « chocolat noir majeur »...

 

 

01/12/2014

Bilan "je suis culturée" de novembre

interstellar.jpgEnfin, je fais mon bilan à temps ! En revanche, à cause de mon hibernation peut-être, je m’aperçois que j’ai baissé le rendement niveau sorties ce mois-ci. J’ai aussi vu beaucoup moins de films et de documentaires, car je capte enfin Canalsat à la demande. J’ai accès à des centaines de programmes, l’embarras du choix, et le temps que j’en sélectionne un, la soirée est déjà bien avancée.

 9 Films au cinéma :

 Coup de cœur :
- Interstellar de Christopher Nolan

 - Respire de Mélanie Laurent
- La french de Cédric Jimenez, sortie le 3 décembre
- L’incomprise de Asia Argento
- Canada Morrison de Mathias Lucchesi
- L’homme du peuple de Andrezj Wajda
- Eden de Mia Hansen-Love
- Men women and children de Jason Reitman, sortie le 10 décembre
- Nature de Patrick Morris et Neil Nightingale, sortie le 24 décembre
Prochain film prévu : Hunger Games

 28 Films à la télé :

 sorties à paris, cinéma, télé, expositions parisCoup de cœur Canal+ :
- Rebelle de Mark Andrews
Prochain film prévu : Suzanne

 4 Documentaires :

 Coup de cœur :
- Twenty feet from stardom de Morgan Neville

 - Philippe Sarde, un voyage musical dans l’histoire du cinéma
Renaud, les raisons de la colère
- Churchill
Prochain documentaire prévu : Les artistes sous l’occupation

 2 Séries :

sorties à paris, cinéma, télé, expositions paris Coup de cœur :
- The Americans saison 2, canal +

 - The affair, canal +
Prochaine série prévue : Gomorra, Canal+

2 Concerts :

 Coup de cœur :
- Archimède, Le divan du monde

- soirée Eden, le Queen, Dj, Sven Love
Prochain concert prévu : Ez3echiel, Le Bataclan

3 Spectacles :

 Coup de cœur :
- Fuis moi je te suis, Comédie des boulevards

 - Born to be in live, Théâtre du petit gymnase
- Des gens intelligents, Théâtre de Paris
Prochain spectacle prévu : King Kong théorie

 sorties à paris, cinéma, télé, expositions paris1 exposition :

- Paul McCarthy, Chocolate factory, La monnaie de Paris, jusqu'au 4 janvier

Et vous, qu’avez-vous vu en novembre ?

 

 

21/11/2014

Bilan "je suis culturée" d'octobre

télé,cinéma,que faire à parisPeu de sorties ce mois-ci, car je bosse ! J’ai dû en annuler ou décliner une dizaine, qui ne cadraient plus avec mes horaires. J'ai vu les films en avant première, mais mémé écrit toujours avec un train de retard...

 4 films au cinéma :

 - Mommy de Xavier Dolan
- Samba de Oliver Nakache et Eric Tolédano
- 71 de Yann Demange
- Tiens-toi droite de Katia Lewkowicz, sortie le 26 novembre
Prochain film prévu : Interstellar

 33 films à la télé :

 Coup de cœur Canal + :
- Alabama Monroe
Prochain film prévu : Rebelle

 12 documentaires :

 télé, cinéma, que faire à Paris5 Coups de cœur :
- Faites le mur ! de Banksy
- Les garçons de Rollin, un lycée sous l’occupation de Claude Ventura
- Chante ton bac d’abord ! de David André
- L’urgence de ralentir de Philippe Borel
- Calamity Jane, légende de l’Ouest de Grégory Monro

 - Belfast mon amour de Frédéric Tonolli
- Rocky IV, le coup de poing américain de Dimitri Kourtchine
- Crossfire hurricane, les Rolling Stones
- I wish you were here, Pink Floyd
- Alexandre le Grand
- Etrangement vôtre de Frédéric Temps
- Renaud Van Ruymbeke, au nom de la loi
- Orphelins de la patrie de Sophie Bredier
Prochain documentaire prévu : Philippe Sarde, un voyage musical dans l’histoire du cinéma

4 séries :

télé, cinéma, que faire à Paris- Ainsi soient-ils saison 2, Arte
- Rectify, Arte
- Ray Donovan, Canal+
- Southcliffe, Canal+
Prochaine série prévue : The Americans saison 2

2 one man show :

Coup de cœur :
- Jarry atypique, théâtre Trévise
- Nicolas Meyrieux : dans quel monde vit-on ?Comédie des boulevards

 1 concert :

 - Génésis, The musical box, l'Olympia

2 expositions :    

télé,cinéma,que faire à parisCoup de cœur :
- De Louis XIV à Louis XVI, un art de vivre à la Française, Le Louvre

 - Le petit palais

Et vous, qu'avez vous vu en octobre ?