Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/07/2016

Les Gérard de la télé 2016

Gerard tele.jpgL’émission s’est déroulée le 30 mai, mais mémé et son train de retard ne peut pas louper l’article annuel et veut décerner ses parpaings…

Gérard de l'animateur pour lequel on soupçonne fortement qu'un animal ait participé au rapport sexuel le jour de sa conception :
paresseux.jpg- Un flamant rose pour Bernard de La Villardière
- Un furet pour Cyril Hanouna
- Un paresseux pour Yann Moix
- Un mérou pour Philippe Etchebest (Cauchemar en cuisine)
- Un caniche abricot pour Stéphane Bern

Je vote pour le caniche abricot ! Ou le furet, c’est tout à fait l’hypocrite Hanouna. Yann Moix, j’ai de la sympathie pour lui car il a réalisé Podium avec Poelvoorde et Jean-Paul Rouve, hymne à la chanson française qu’adore forcément mémé radio nostalgie. Et l’animateur est fan de Polnareff, il n’a cessé de chanter ses louanges lorsque Michou est venu sur le plateau d’On est pas couché en mai.
Gagnant : Yann Moix… Pourtant il n'est pas paresseux puisque il n'est pas couché !

Gérard de la gâchette :
- Delphine Ernotte, alias "Dédé la Mitraille", France Télévisions (victimes : Patrick Sabatier, Julien Lepers, Philippe Verdier, Ghislaine Chenu, Françoise Joly et tous les hommes blancs de plus de 50 ans)
- Vincent Bolloré, dit "le Canardeur de Plougastel", Canal + (victimes : Bertrand Méheut, Rodolphe Belmer, Ara Aprikian, Sophie de la DRH, Julien de la compta...)
- Nonce Paolini, dit "Le Corse", TF1 (victime : Claire Chazal)

Bolloré évidemment, qui a fait disparaître l’esprit canal en édulcorant les Guignols (pathétique émission innocente désormais) et en refusant les enquêtes trop polémiques à Spécial investigation. Grâce à lui, 220 000 abonnés en moins depuis janvier, et la chaîne est au bord de la faillite.

Gérard de l'animateur que tu peux connaître uniquement si tu es chômeur, ou alors si tu es séquestré dans une cave :
thomas isle.jpg- Vincent Ferniot dans Midi en France
- Damien Thévenot dans Un mot peut en cacher un autre
- Cyril Féraud dans Slam
- Thomas Isle dans La Quotidienne

Réponse : Thomas Isle. Bonjour, je suis chômeuse. En plus je le connais depuis Médias le magazine sur France5, qui décrypte les techniques de manipulation des journaux de façon pertinente (donc émission supprimée à la rentrée).

Gérard du concept d'émission sur lequel toute la direction des programmes a brainstormé pendant six mois, avant de se rabattre sur l'idée du stagiaire :
- Ça serait des retraités qui monteraient un show de hard rock dans un loft à Las Vegas ! Coup de jeune à Vegas : Les ieuvs font leur show
- Ça serait des jeunes qui feraient leur service militaire mais genre comme dans les années 70 ! : Garde à vous : retour au service militaire
- Ça serait un genre de Top Chef si tu veux, mais avec un barbeuc !  Les Rois du barbecue
- Ça serait comme le divan d'Henri Chapier ! Le divan avec Marc-Olivier Fogiel
- Ça serait comme une émission de Christophe Dechavanne à la grande époque, mais sans Christophe Dechavanne ! Et avec Alessandra Sublet ! Action ou vérité

J’ai vérifié: oui, Les Ieuvs font leur show existe réellement. Désolée mais je n’ai pas de temps de cerveau disponible à lui consacrer, ni aux autres d’ailleurs. Gagnant du parpaing : les rois du barbecue.

Gérard de la plus belle collection prêt-à-penser 2016 :
baddou.jpg- Augustin Trapenard, une pensée consensuelle et molle du genou qui siéra à tout le monde cet été
- Léa Salamé, faussement impertinente, sa pensée fera fureur à la rentrée dans tous les salons
- Ali Baddou dans ses habituels tons prévisibles et soporifiques, le must-have 2016

- Je vote pour Ali Baddou, quand je le regardais dans La nouvelle édition à midi, puis au Supplément. Maintenant, je préfère faire du sport à cette heure-là pour éviter de boxer ma télé. Baddou pose toujours des questions idiotes, comme si il découvrait la vie. Je me demande toujours s'il fait semblant d’être bête comme moi Candide ou Socrate pour mieux cerner la pensée de l’interlocuteur « mais vous voulez dire que ? » Mais non, parfois il découvre vraiment des trucs « mais c’est dingue !» Puis il est atrocement consensuel « le terrorisme, c’est pas bien, ça me révolte ». Et il rit, enfin pouffe et s’étouffe, pour un rien. Je ne regarde plus ses interviews, seulement la bio interdite de Vincent Dedienne (j’ai vu son spectacle, pas mal du tout).
- Augustin Trapenard, j’ai dû taper son nom sur gogol pour le situer. Sa tête me dit quelque chose, je sais que je le vois régulièrement, mais alors incapable de me souvenir de ce qu’il dit. Il doit donc être captivant.
- Léa Salamé dans On n’est pas couché est un peu moins pitbull que Natacha Polony et dit souvent des trucs pertinents, même si un peu conventionnels et surtout, sans humour.
Gagnant : Ali Baddou

Gérard de l'émission de faits divers où, vu la tête de l'animateur, tu as plus tendance à te prendre de sympathie pour l'assassin :
morandini.jpg- Faites entrer l'accusé, avec Frédérique Lantieri
- Passeport pour le crime, avec Christophe Hondelatte
- Crimes, avec Jean-Marc Morandini

Frédérique Lantieri, droite comme un i, sèche comme un coup de trique, est réfrigérante. Hondelatte, au moins il nous fait marrer avec ses chansons et ses coups de gueule, même si ses grimaces font peur sur Dr House. Mais je vote pour Morandini et ses dents de requin pervers.
Gagnant : Morandini

Gérard de l'émission de faits divers où, vu la tête de l'animatrice, tu as plus tendance à devenir toi-même un prédateur sexuel :
Adrieeeenne.jpg- Présumé innocent, avec Adrienne de Malleray
- Enquêtes criminelles, avec Nathalie Renoux
- Chroniques criminelles, avec Magali Lunel

Je ne connaissais aucune de ces filles, mais après vérification, j’ai envie de crier Adrieeeeenne comme Rocky. Par contre Nathalie Renoux a trop de dents, elle devrait passer chez le dentiste. Magali Lunel est pas mal, et surtout, elle a 41 ans et pas l’air d’une pré pubère comme la plupart.
Gagnante: Adrieeeeeennne !!!

Suite demain

 

11/10/2015

Bilan "je suis culturée" de septembre

vivian maier.jpgPeu de sorties ce mois-ci. J’ai profité des derniers beaux jours avant la pluie et l’automne qui s’installent. J’ai passé mon temps libre à flâner et lire dans le parc. Ah, ce beau soleil qui revigore… quelle bonne idée j’ai eu de me promener avant d’aller bosser, comme ça j’aurai la pêche au boulot ! Pourtant, je me sens patraque, sonnée, on me demande si je vais bien « mais si, je reviens du parc! » J’ai chaud, j’ai soif, je manque de tourner de l’œil sur mon bureau… avant qu’on s’horrifie : « aaah t’as le crâne tout rouge ! » Oui, j’ai pris une insolation par 15 degrés en plein automne et aujourd’hui, je pèle de la tête.

3 films au cinéma :

Coup de cœur :
- Green inferno d’Eli Roth
Coup de cœur et surtout coup dans l’estomac. J’en reparle bientôt.

Pourquoi pas :
- Marguerite de Xavier Giannoli
Le cinéaste a le don pour trouver des sujets en or, mais il ne sait pas les traiter. J'en parle demain.

Bof bof :
- Un début prometteur d’Emma Luchini
Et non.

22 films à la télé :

Coup de cœur Canal+ :
A la recherche de Viviane Maier de John Maloof

Coups de cœur Canal sat :
A propos d’Elly de Asghar Farhadi
Vous ne l’emporterez pas avec vous de Franck Capra

Déception :
J Edgar de Clint Eastwood
Quel manque de souffle dans ce film ! Je conseille de relire plutôt la formidable biographie de Marc Dugain sur le sujet.

3 séries :

Coup de cœur :               
Black mirror, blanc comme neige, avec Jon Hamm
Série toujours aussi excellente. Dans un futur proche, les méfaits des nouvelles technologies sur les relations sociales... Effrayant, car réaliste.

télé, cinéma, documentaires- The brink, avec Jack Black et Tim Robbins
- Wayward pines, avec Matt Dillon

10 documentaires :

Coups de cœur :
- Pollution de l’air : qui nous intoxique ?
Le diesel, évidemment !
Le ventre, notre deuxième cerveau
Tellement évident pour l'estomac sur pattes !
- French Bashing

- Un jour un destin : Pierre Richard
- Un jour un destin : Marlène Jobert
- Pièce à conviction : Nos très chers députés de Patricia Loison
- Despot housewives
- Discrète chevêchette
- Comment le sexe a changé le monde
- hipstérie

 

15/09/2015

Visite guidée du Panthéon

panthéon.jpgJ’avais déjà vu ce monument toute seule comme une grande : « mouaif, c’est des tombes quoi, puis qu’est-ce qu’il caille ici » Mais la visite guidée est passionnante, le guide alerte et drôle. Il nous révèle plein d’anecdotes significatives, que je m’étais promis de noter très vite pour ne pas les oublier. Ca fait donc déjà deux mois et je n’ai pas tout retenu :

Le panthéon servait d’abord d’église, puis d’édifice à la gloire de Napoléon, puis en l’honneur de la révolution française et de la laïcité (on vire sainte Geneviève), pour redevenir un édifice religieux (ah ben on va remettre la sainte finalement). Pour demeurer enfin le Panthéon, où l’on inhume les grands personnages ayant marqué la France. Comme Voltaire, Victor Hugo, Zola, Pierre et Marie Curie, Jean Moulin et 4 autres résistants depuis cette année.

Seules 4 femmes (deux justement dans la dernière fournée) sont enterrées au Panthéon, contre 74 hommes, dont le valet de chambre de je ne sais plus qui. « Aux grands hommes, la patrie reconnaissante » : parce qu’il le vaut bien : il a vidé des pots de chambre !

Certains ont été transférés au panthéon un peu vite, avant qu’on se rende compte qu’ils n’étaient pas vraiment des enfants de chœur indispensables à la nation et qu’on les enlève, l’air de rien. Par exemple Mirabeau, vanté comme un homme formidable au service de la révolution, avant qu’on s’aperçoive qu’il magouillait avec le roi pour restaurer la monarchie. Ça fait tâche.
Certaines familles n’ont pas voulu que les corps soient transposés au Panthéon, par exemple celle de Camus, dont Sarkozy avait pourtant annoncé dans les médias le transfert imminent. D’autres ont trouvé un compromis : on fait moitié-moitié : je garde le corps, tu gardes le cœur. Qui veut un bras ? c’est cadeau !

Et plein d’autres anecdotes savoureuses et significatives sur les différentes époques, les récupérations et enjeux politiques... A voir !

 

 

13/09/2015

David Bowie à la Philharmonie de Paris

bowie expo.jpegPas en concert hein, ne vous précipitez pas pour acheter vos billets. Juste une expo sur lui. Ne cherchez pas à y aller : c'était jusqu'en juin, mémé et son éternel train de retard... Consolez-vous, vous n'avez rien raté.

Déception pour cette expo très attendue. On porte un casque, dans lequel on entend divers extraits d’interview, en v.o non traduite. Mémé parle anglais comme une vache espagnole, donc je ne comprends pas tout. Je lis tranquillement des articles de journaux, qui me demandent des efforts de concentration, car il ne peut pas être né en France et avoir des documents rédigés en français comme tout le monde ? Ajouté à ça j’ai Bowie qui me baragouine dans les oreilles : trop d’infos pour mon petit cerveau. Plus tard je passe devant un écran, et je comprends qu’en fait j’avais déclenché la bande son d’un documentaire, et que le même discours revenait en boucle dans le casque …

Beaucoup de confusion, confirmée dans la salle principale, où tout est mélangé. Des chansons diffusées dans la salle, et d’autres en même temps dans le casque ! Ils veulent nous rendre schizo ou quoi ? D’intéressants costumes de scènes excentriques sont mêlés à des objets anodins (un mouchoir en papier sur lequel Bowie a essuyé son rouge à lèvres après un concert, euh ?) On sent qu'ils n'avaient pas beaucoup de documents pour l'enfance et les débuts du musicien, manque qu'ils comblent comme ils peuvent avec des coupures de journaux anecdotiques.

De plus, je ne connais pas autant ce chanteur que les Beatles, pourtant  cette exposition ne m’a pas appris grand-chose…

- Jean-Paul Gaultier, Grand palais

david bowie,expositions parisEncore des costumes excentriques. 130 vêtements « qui restent toujours dans le bon goût et la décence » selon un panneau explicatif. Euh, le pantalon de mec avec une tête de tigre sur l’entrejambe ? Les corsets aux seins comme des obus ? Puis on en rencontre souvent dans la rue, c’est délicat et discret, « ça va avec tout » parfait pour se rendre au bureau. Je préfère sa marinière classique, mais c’était très sympa de voir ses costumes extravagants et immettables (à moins de s’appeler Madonna ou Mylène Farmer, pour lesquelles Gaultier a confectionné des tenues de scène). J’étais quand même bien contente de ne pas payer (13 euros !) et de subir la longue file d’attente (une heure !)

Demain, suite des expos avec une visite du Panthéon qui m'a enchantée