Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2019

Bilan littérature

bonjour paresse.jpgSi vous regardez la colonne de gauche, vous pouvez conclure que je suis toujours en train de lire les mêmes livres : "je vais pas me taire parce que t'as mal aux yeux" (sur les paroles parfois saugrenues des chansons françaises) et "comment rater complètement sa vie en 11 leçons".
Je suis censée lire ces romans depuis... 2015. ce qui doit correspondre à 3 mots par jour, c'est rapide.
A croire que mémé train de retard prend au pied de la lettre les préceptes de ce dernier livre... De même, je n'ai pas actualisé ma colonne lecture depuis 2012, alors que depuis j'ai lu + de 300 bouquins !

Je vous épargne le récapitulatif des six dernières années : tout simplement parce que j'ai perdu le décompte des quatre premières. Pourquoi ? Car mémé nulle en nouvelles technologies note tout à la main sur des petits carnets : - "c'est tellement plus joli" 
- "c'est tellement plus vivant que le froid clavier et l'écriture standard de l'ordinateur". 
Je devrais plutôt dire : 
- " je note tout à la main sur un carnet que je vais perdre ensuite"
- "je note tout à la main sur un carnet que je ne vais pas pouvoir relire parce je n'arrive pas à déchiffrer mon écriture de sagouin" (ou de docteur comme on me l'a déjà dit) 
- "je note tout à la main sur un carnet que je ne vais pas pouvoir relire parce que l'estomac sur pattes aura renversé son cacao/sa choucroute dessus"

En 2016, révolution : mémé nulle en nouvelles technologies note ses récapitulatifs sur ordinateur !
Je peux ainsi vous proposer une liste de 150 livres.
J'en profite pour créer une nouvelle catégorie "on connaît le livre". J'ai reclassé à l'intérieur mes articles sur le sujet (sur 10 ans de blog, c'était looong), comme les quiz littérature, mes critiques de livres sur le cinéma hollywoodien, ou des biographies comme celles de Patrick Dewaere ou Simone de Beauvoir, et des livres de Dorothy Parker, la vie à deux

La réalité dépassant la fiction, je privilégie toujours autant les biographies. Fascinée par ce qui est étrange, disproportionné et incompréhensible, je suis donc toujours adepte des études sur les affaires criminelles (ah, les soeurs Papin qui arrachent les yeux de leur patronne parce qu'elle s'était plaint du linge mal repassé). Fascinée par ce qui est étrange, disproportionné et incompréhensible, je suis donc toujours adepte des livres sur... le travail. J'ai relu les Corinne Maier comme Bonjour paresse, en bonne Gastonne Lagaffe (mon idole, mon mentor, mon guide spirituel).
Déçue par certains écrits, j'ai relu ceux qui m'avaient enthousiasmé. Je me suis donc replongée dans tous les Philippe Jaenada, les Romain Monnery et les Emmanuel Carrère. J'ai également découvert Delphine de Vigan et ses romans semi-autobiographiques sur le harcèlement au travail, l'amitié perverse, le deuil... 
J'ai du mal à classer tous ces livres vu leur nombre, et encore plus à donner mon avis. Mémé Alzheimer en a oublié la plupart ! Mais j'ai pris des notes sur les plus intéressants. A découvrir ici bientôt...

 

30/06/2018

The long and winding road

beatles, musique, paul mccartneyUne chanson triste à pleurer car elle a précipité la fin des Beatles. Je suis toujours émue lorsque McCartney la joue en concert. Il y évoque sa relation devenue difficile avec Lennon, déjà relatée ici dans Let it be. Il explique qu’il  tente désespérément de faire des efforts et de  renouer le dialogue, de suivre la longue et sinueuse route qui mène à la porte de son ami, mais Lennon ne le laisse plus rentrer :

Many times I've been alone, and many times I've cried
Souvent j'ai été seul et souvent j'ai pleuré
Anyway you'll never know the many ways I've tried
Tu ne sauras jamais tous les chemins que j'ai essayés

L’enregistrement du titre se déroule au début de l’année 1969, mais Lennon n’est plus investi. Il préfère se consacrer à sa carrière solo. Il a sorti un premier album de musique expérimentale assez spécial avec sa nouvelle compagne, Yoko Ono. L’artiste perchée a une forte emprise sur son mari, elle est omniprésente lors des sessions d’enregistrements et donne son avis sur tout, ce qui agace fortement McCartney.

Lennon a bien compris le message de la chanson, et fait comprendre qu’il n’y est pas favorable en la massacrant. Paul abandonne alors à son tour (il ne va pas défoncer la porte à coups de bélier ni camper devant) et the long and winding road est barrée.
Jusqu’à ce que le producteur Phil spector force le passage. Sans que McCartney soit au courant, Spector décide de modifier la chanson :

« The Long and Winding Road était un enregistrement terriblement mauvais quand je l’ai entendu pour la première fois. John jouait de la basse avec des fausses notes partout. (…) C’était vraiment horrible. (…) John n’aimait pas cette chanson. C’est pourquoi il jouait de la basse. (NDLR : l’instrument de McCartney). C’était une véritable farce et j’ai dû faire tout ce que je pouvais pour masquer toutes ces erreurs. »

John a quitté officieusement le groupe en septembre 69. En mars 70, le nouveau manager des Beatles veut conserver sa poule aux œufs d’or et confie les bandes de long and winding road et d’autres titres à Phil Spector, pour voir ce qu’il peut en sauver. Ce qui donnera l’album Let it be, le moins abouti du groupe selon moi. Lorsque McCartney découvre ce que le producteur a fait de sa chanson, en y rajoutant des violons sirupeux alors que le compositeur la souhaitait épurée (elle est assez larmoyante comme ça !) Paul rentre dans une colère noire. Il annonce alors officiellement la séparation des Beatles, et on l’accusera à tort d’en être responsable, alors qu’au contraire il a tout fait pour maintenir le groupe et que c’est Lennon qui a claqué la porte six mois auparavant.
Ainsi en avril 1970, les Beatles se séparent. La route qui mène à la réconciliation reste encombrée d’obstacles, et se retrouve définitivement interrompue par l’assassinat de John Lennon dix ans plus tard.

The long and winding road that leads to your door
La longue et sinueuse route qui mène à ta porte
Will never disappear, I've seen that road before
Ne disparaîtra jamais, je l’ai déjà vue
It always leads me here
Elle me conduit toujours ici
Leads me to your door
Elle me conduit à ta porte

The wild and windy night the rain washed away
La nuit tumultueuse que la pluie a emportée
Has left a pool of tears crying for the day
A laissé une flaque de larmes pleurant toute la journée
Why leave me standing here
Pourquoi me laisser ici
Let me know the way
Montre-moi le chemin

Many times I've been alone and many times I've cried
Souvent j'ai été seul et souvent j'ai pleuré
Anyway you'll never know the many ways I've tried
Tu ne sauras jamais tous les chemins que j'ai essayés

But still they lead me back to the long and winding road
Mais ils me ramènent encore à la longue et sinueuse route
You left me standing here a long, long time ago
Tu m'as laissé ici il y a très, très longtemps,
Don't leave me waiting here, lead me to you door
Ne me laisse pas attendre ici, conduis-moi à ta porte.

 

28/06/2018

Les Gérard de la télé 2018, fin

Daphne-Burki-le cocker.jpgGérard d'honneur pour l'ensemble de sa carrière :
- Valérie Damidot
Un Gérard d'honneur, on en offre pas aux vieux acteurs qui vont bientôt clamser ?

Gérard de l'animatrice dont on n'a plus du tout de nouvelles et franchement, ça commencerait à nous inquiéter, on lancerait bien une alerte enlèvement mais en fait en y réfléchissant bien, on s'en fout :
- Daniela Lumbroso vue pour la dernière fois sur France 3 le 23 juin 2013
- Ariane Massenet vue pour la dernière fois sur C8 le 27 juin 2014
- Maïtena Biraben, vue la dernière fois sur Canal+ le 2 juin 2016
- Alessandra Sublet vue pour la dernière fois sur TF1 le 24 décembre 2016

J'aurais voté Ariane Massenet, qui n'a effectivement plus d'actus depuis la date citée, ou Daniela Lumbroso, dont la seule apparition télé est annuelle, pour la fête de la musique (mais pas cette année ! Tiens le coup, Oh Daniella la vie n'est qu'un jeu pour toi).
Maïtena Biraben a été vu pour la dernière fois l'année dernière sur la chaîne suisse rts.
La gagnante Alessandra Sublet est la seule toujours présente en réalité, même si c'est sur une obscure chaîne de SFR avec 3 pelés et 2 tondus qui la regardent, altice studio.

Gérard de la table avec des chroniqueurs autour qui viennent parler de l'actualité :
- La table en alu des Terriens du dimanche !
- La table mycosée de Je t'aime, etc.
- La table en merisier de C à vous
- La table en bobo bois de Quotidien
En grande journaliste d'investigation, je suis partie sur le front de guerre et j'ai osé regarder l’émission gagnante, Je t'aime, etc. J'ai fui la bataille en 5 minutes.

Gérard de l'animatrice :
- Daphné Bürki dans Je t'aime, etc.
 - Cristina Córdula dans Les Reines du shopping
- Claire Chazal dans Entrée libre
- Roselyne Bachelot dans La République LCI
- Faustine Bollaert dans Ça commence aujourd'hui
C’est le public sur twitter qui a décerné le parpaing à Daphné Bürki.

Gérard de l'animateur :
- Jean-Marc Morandini dans Morandini Live
- Vincent Lagaf' dans son jeu autour du bowling
- Laurent Ruquier dans On n'est pas couché
- Laurent Delahousse dans le J.T
- Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste !

Pour la cinquième fois, Hanouna remporte son parpaing attitré.
Et voilà ! Rendez-vous l’année prochaine pour une nouvelle cérémonie des Gérard !

 

25/06/2018

Les Gérard de la télé 2018, toujours

gerard bolloré.jpgGérard de l'accident industriel :
- L'hommage à Johnny Hallyday, avec Johnny Hallyday encore vivant
- Nouvelle Star avec Shy'm
- Quadras avec François-Xavier Demaison
- Toque Show avec Norbert Tarayre
- M. Pokora & Friends avec M. Pokora
- L'ensemble de la grille de Canal+

La chaîne cryptée l’emporte et le mérite. Elle est vidée de son impertinence et de son humour depuis sa reprise par le milliardaire Bolloré : suppression des émissions mythiques, les Guignols, le zapping et l'Effet papillon. Cette dernière a osé critiquer dans un reportage le président du Togo avec lequel l’industriel français est en affaires.
Plutôt que d'évincer les émissions phares de Canal +, je propose plutôt de se débarrasser de Bolloré (déjà mis en examen). En attendant, les spectateurs ont fait leur choix : depuis l'arrivée de l’homme d’affaires et de la censure, + d'un million et demi d’abonnés en moins, dont moi pourtant fidèle depuis 19 ans.

Gérard de la meilleure blague de Tex :
télé, gérard de la télé- « Quel est le point commun entre un homosexuel et un sauteur à l'élastique ? »
- « Qu'est-ce qu'on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir ? »
- « Un juif et un arabe sont dans un bateau »
- « C'est une prostituée qui a des hémorroïdes »

La plaisanterie sur les femmes a valu à l'animateur d'être viré des Z'amours à cause de cette réponse : « On ne lui dit plus rien ! On vient déjà de lui expliquer deux fois ». Pendant les 18 ans où il a animé l'émission, on a pourtant tenté de lui expliquer en douceur qu'il était lourd avec ses blagues vaseuses, il a continué, peut-être qu'on aurait dû lui appliquer ce traitement qu'il préconise ?
Mais c'est la blague sur les homosexuels qui remporte le parpaing, avec cette réponse :
« Si le caoutchouc craque ils sont dans la merde ! »
Tex, quelques grammes de finesse, dans un monde de brutes.

Gérard de l'animatrice sur laquelle tu fantasmais avant et qui te fait comprendre que t'as pris un sérieux coup de vieux quand tu la vois un après-midi sur une chaîne du service public entre deux pubs pour Ménoposita sécheresse intime et juste après la série allemande qui va à 2 à l'heure :
- Faustine Bollaert dans Ça commence aujourd'hui
- Sophie Davant dans Affaire conclue
- Daphné Bürki dans Je t'aime, etc.

La vraie question est « quelqu'un a déjà fantasmé sur Daphné Burki ? Sa tête, sa voix, ses vêtements, son cerveau, y a rien qui va ! C’est néanmoins Faustine Bollaert qui remporte le parpaing.

Gérard de l'émission « Bistro du coin » où on débat entre couilles sur la question de savoir si y aurait quand même pas un problème avec les bonnes femmes et les arabes :
- L'heure des pros avec Pascal Praud (Cnews)
Jamais entendu parler et j'en suis bien contente.

Suite et fin au prochain épisode