Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2017

Les perles du bac 2017, suite

perles du bacPour la série technologique, les élèves ont dû plancher sur le classique sujet du bonheur. Pourtant le thème les a plutôt enclin à la morosité… :

Pour trouver le bonheur, faut-il le rechercher ?

Encore une allusion à l'actualité politique (voir précédent billet) :
- « Benoit Hamon avait une très bonne idée avec le revenu universel, cela nous aurait permis de vivre sans aller travailler. Et c’est quand même la base du bonheur. »
Le grand philosophe Coluche l'a chanté aussi : Sois feignant, sois feignant, tu vivras content. Le travail, y'en a pas beaucoup, faut le laisser à ceux qui aiment ça »

- « Le bonheur est un sentiment d'heureusité. Chacun a la caricature de son heureusité, c'est personnel. L'heureusité est la clé du bonheur. »
Une parfaite clairité dans ces propos.
- « Être heureux c'est faire des choses qu'on aime faire et aimer ça. Par exemple, moi j'ai la passion du tuning ».
Nous n'avons pas les mêmes valeurs, nous ne mangeons pas les mêmes rillettes, mais ne jugeons pas. Mémé s'est découvert une passion pour les mandalas. Je passe des heures à colorier des dessins en me trompant sur les couleurs et en les associant n'importe comment puisque je suis daltonienne, mais je persévère : un jour j'y verrai clair.

L'illuminé enfumeur qui va ouvrir une secte :
- « Alors vous belle âme qui lisez ces quelques lignes futiles par rapport aux histoires des grands philosophes ou poèmes des plus grands, oui dites-nous où vous iriez chercher votre bonheur ? Juste à côté de vous ? A des kilomètres de vous ? En vous ? Le bonheur est partout, ouvrez bien les yeux et suivez la douce lumière qui nous éclaire tous. »
Tenter une résumance de la pensée fulgurante et spiritique du grand gourou Skippy me paraît impossible.

Ma préférée, humour noir toujours :
- « Chacun voit le bonheur d’un œil différent, Causette mange du pain, Hitler tuait des Juifs tandis que d’autres mangent du chocolat dans leur lit. »
Elle rappelle celle de l'année dernière (voir en lien):
« Pourtant, pour être heureux, certains font des actes très méchants : violer, tuer, massacrer, torturer, découper, écorcher… Mais il n’est pas nécessaire toujours d’en arriver là. » Pas toujours non.

Encore un jeune plein de joie de vivre :
- « Tout comme la naissance d'un enfant ou le suicide, les voyages ont été désirés pour rencontrer le bonheur. »
La tristitude,
C'est quand tu marches pieds nus sur un tout petit légo,
C'est quand lors d'un voyage en Inde tu bois de l'eau,
Quand ton voisin t'annonce qu'il se met au saxo,
Et ça fait mal, mal, mal
La tristitude,
C'est toi, c'est moi,
C'est nous, c'est quoi,
C'est un peu de détresse dans le creux de nos bras.
La tristitude,
C'est eux, c'est vous,
C'est la vie qui te dit que ça ne va pas du tout.

Suite des perles demain

 

 

10/07/2017

Les perles du bac 2017

poudre-de-perlimpinpin.jpgAprès mes réponses idéales pour avoir le bac (voir en lien), voici celles des lycéens :

Série Littéraire. 1er sujet : Suffit-il d’observer pour connaître ?
- « Pas besoin d’observer pour connaître, la preuve, Gilbert Montagné, grand pianiste et chanteur français, connaît très bien le solfège. »
Ce qui m'étonne le plus dans cette phrase, c'est d'affirmer que Gilbert Montagné est un grand artiste. On ne va pas s'aimer à toucher le ciel, mais se séparer, à brûler nos ailes.

2ème sujet : Tout ce que j’ai le droit de faire est-il juste ?
Comme moi, les élèves ont été inspiré par l'actualité politique :
- « Je peux prendre l’exemple de l’affaire François Fillon pour illustrer ma démonstration. Il avait tous les droits d’avoir des costumes gratuits, mais ce n’était pas juste aux yeux du peuple et de la plupart des gens qui ne peuvent même pas aller faire les courses et acheter des chaussures pour leurs enfants. »
Alors ça, c'est injuste. Vraiment trop injuste. (voir Caliméro en lien

Macron fait des émules aussi :
- « Je n’irai pas jusqu’à dire que la justice c’est de la poudre de perlimpinpin, mais cela reste un sujet à débattre. »
- « La loi, la liberté, n'est-ce pas, au final, que de la poudre de perlimpinpin lancée aux yeux du peuple pour mieux le contrôler ?»

Suite demain 

20/06/2017

Bac philo 2017 : les corrigés (suite)

bac 2017 chat.jpg

Voilà enfin en exclusivité mondiale les réponses idéales ! Pour faire comme dans ce GIF à voir en lien : "quand tu croises le premier de la classe depuis douze générations à la sortie du bac philo et qu'il te dit "je suis dégoûté, j'ai tout raté"

Série Littéraire. 1er sujet : Suffit-il d’observer pour connaître ?

Bien sûr que non. Quand je regarde de la ratatouille ou de la compote de poires/cannelle, ça ressemble à du vomi, alors qu’en fait, si je goûte, c’est délicieux. Inversement, quand je regarde un cupcake tout mignon et multicolore, il a l’air appétissant, alors qu’en réalité, ce gâteau est super sec, trop sucré, et a un goût chimique (la levure, cette substance ignoble).

J’observe également beaucoup les gens sur mon lieu de travail. Je connais bien les horaires de ma collègue : 9h-9h45, papote avec ses potes dans la salle de pause autour de la machine à café. 9h45-10h30 : tournée des bureaux pour colporter les ragots qu’elle vient d’apprendre, en apprendre des nouveaux, et raconter ses malheurs (elle s'est égratignée le doigt en ouvrant son courrier). 10h32 : arrivée dans son propre bureau. 10h45 : invitation envoyée sur facebook pour jouer au dernier jeu à la mode, afin de lui faire augmenter son niveau de compétences (au jeu, pas au travail). 11h30 : annonce sur les réseaux sociaux qu’elle a atteint le niveau escompté. Midi : pause déjeuner. 13h30 : machine à café avec ses potes. 14h15 : tournée des bureaux pour colporter les derniers ragots qu’elle vient d’apprendre, en apprendre des nouveaux, et raconter ses malheurs (il n'y avait plus de frites à la cantine). 15h : retour à son bureau. 18h : quitte enfin le travail, en se plaignant : «pfouh, c’est pas trop tôt, j’ai pas arrêté aujourd’hui ! »

Si j’ai bien observé les horaires de ma collègue, en revanche, je ne connais toujours pas le résultat de son travail. A moins qu’elle soit payée pour jouer à Candy crush.
Samedi, votre serviteur Gastonne Lagaffe a cassé la machine à café expresso du boulot, instrument beaucoup trop élaboré pour mémé (de mon temps, un moulin à grains…) Quand j’ai mis la dosette, au lieu de couler dans ma tasse, le café a giclé en geyser. 30 litres au moins sur les murs, le sol (mais tout de même 2 gouttes dans la tasse !) Je voulais voir si le décès de la machine à café influait sur le rythme de travail de ma collègue, mais elle est en congés pour 15 jours. Je vous répondrai dans deux semaines si elle n'est pas prolongée par un arrêt maladie (petit orteil cogné contre le parasol : 3 semaines d'I.T.T).

2ème sujet : Tout ce que j’ai le droit de faire est-il juste ?
Question à poser à certains hommes politiques.

Voici en lien les intitulés des sujets littéraires version sorciers, écrits par le ministère de la magie.

Série ES. Sujet 1 : La raison peut-elle rendre raison de tout ?
Oui mais c'est sa raison d'être ! (sa raison d'êêêêêêtre)

Sujet 2 : Une œuvre d’art est-elle nécessairement belle ?
Bien sûr. C'est son unique fonction. L'urinoir de Marcel Duchamp est très beau.

Sujet 3 : Expliquer le texte extrait de l'ouvrage "Léviathan" de HOBBES (1651)
N'importe quoi, Léviathan c'est pas de Hobbes, c'est le film du Russe là, je ne me souviens plus de son nom parce qu'il est trop compliqué à retenir, et c'est un roman de Paul Auster, même que je l'ai lu.

Série S. Sujet 1 : Défendre ses droits, est-ce défendre ses intérêts ?
Re – question à poser à certains hommes politiques.

Sujet 2 : Peut-on se libérer de sa culture ?
Question à poser aux fanzouzes de Cyril Hanouna, bientôt libérés du visionnage de Touche pas à mon poste, émission qui a déjà perdu ses sponsors lui rapportant de l'argent, et qui sera bientôt supprimée car trop polémique et décérébrée. Ah non, on me signale que j'ai rêvé.

Sujet 3 : Expliquer le texte extrait de l'ouvrage "Dits et Ecrits" de FOUCAULT (1978).
C'est mon dernier mot, Jean-Pierre.

 

16/06/2017

Bac philo 2017 : ce qu'il fallait répondre

bac philo 2017, les corrigés su bac philo 2017Hier avait lieu le bac philo, et pour une fois mémé ne prend pas trop de retard pour vous dévoiler ce qu'il fallait répondre aux questions pour obtenir un 7/20 un 20/20 comme moi et le bac au rattrapage une mention très bien. Tout d'abord, les questions de la série technologique :

Sujet 1 : Y a-t-il un mauvais usage de la raison ?

Oui ! « Aimer, à perdre la raisonAimer à n'en savoir que dire, et n'avoir que toi d'horizon... »

Sujet 2 : Pour trouver le bonheur, faut-il le rechercher ?

« C'est quand le bonheur ? C'est quand le bonheur ? C'est quand le bonheur ? C'est quand le bonheur ? C'est quand le bonheur ? C'est quand le bonheur ? C'est quand le bonheur ? C'est quand le bonheur ? »

Cali nous le beugle 8 fois de suite, alors oui, c'est quand à la fin ?

Grégoire nous en rajoute une couche : « C'est quand que tu viens ? C'est quand que tu passes ? C'est quand que t’arrives ? Dans combien de temps ? C'est quand que tu m'emmènes ? C'est quand que ça commence ? C'est quand que tu m'appelles ? C'est quand le bonheur ? C'est quand que tu m'aimes ? Dis-moi c'est quand ? C'est quand ? Quand ? Quand ? Quand ? Quand ? »

Hé ho dis-donc là on va se calmer tout de suite hein. On dirait un gamin de 5 ans qui réclame un bonbon. Mon radio-réveil m'a tiré du sommeil avec cette litanie. J'ai rigolé : « il est sérieux, il en a beaucoup comme ça ?! » (oui, une longue plainte que je vous ai épargnée.) J'aurais pu lui répondre si j'avais été de mauvais poil : « c'est quand ? Mais jamais connard, tu vas la fermer ta gueule ! » éteindre le poste et me rendormir.

Pour trouver le bonheur, faut-il le rechercher ? Non, comme le dit le plus grand philosophe de tous les temps : Anonyme, l'adage populaire : « fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis. » Alors pour trouver le bonheur, restez enfermé dans une grotte, sans confort, sans rien ni personne, et vous verrez, le bonheur viendra toquer à votre porte. Enfin à la paroi de la roche.

Demain, suite des réponses au bac philo, avec les séries L et ES.

Quiz On connaît la chanson (ça faisait longtemps !) : Qui est l'interprète de la chanson citée pour le sujet 1 ?