Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2015

Laissez parler les petits papiers

papillotes en chocolat de noël,quiz cinémaRecord battu, vous pouvez m’inscrire dans le Guiness : hier, à 23h59 exactement, j’ai fini ma dernière papillote de l’année. Oui, un chocolat de noël, 5 mois après les fêtes !
Les papillotes se périmaient le 31 mai. On ne sait jamais, à minuit pile, elles pouvaient se transformer en citrouille. A 23h55 j’ai donc englouti 18 chocolats à la suite. Non en fait il ne m’en restait qu’un seul. Avant de l’ouvrir, j’ai songé : « les citations qui seront à l’intérieur seront le reflet de la fin de l’année. » Les voici :
« Hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie » Sénèque
« Expérience : nom dont les hommes baptisent leurs erreurs. » Oscar Wilde.

C’est marrant car les dernières papillotes de 2014, j’en ai parlé ici lorsque j’expliquais l’origine de ma bannière, révélaient :
« Apprends à vivre comme si tu devais vivre pour toujours et vis comme si tu devais mourir ce soir » (proverbe tibétain)
« Toute ascension vers un endroit merveilleux se fait par un escalier en spirale  » (Francis Bacon)
Quasiment les mêmes enseignements ! C'est un signe je vous dis !

Récemment, alors que j’étais en train de manger une papillote et de déposer la citation sur le clavier de l’ordinateur du boulot, une collègue s’exclame :
« Ah ! C’est toi !!
- Scronch ? (la bouche pleine de chocolat)
- C’est toi qui déposes ces petits papiers sur les bureaux ! On en trouve partout depuis des mois, je ne savais pas d’où ça venait !
- Petits papiers ?! Les précieuses citations de mes papillotes chéries ? Excuse-moi de vouloir éclairer mes collègues de leur infinie sagesse…
- Je pensais que quelqu’un me laissait des mots doux… oui, parfois c’était des mots d’amour…
- Non, ce n’est pas l’amour, qui fait les histoires d’amour, ce n’est pas ça toujours, on peut aimer oui sans amour… (chanson Polnareff quotidienne)

papillotes en chocolat de noël, quiz cinémaJe relis les citations (lorsque je les laisse sur les postes de travail, je les recopie avant dans mon agenda) :
26 janvier : « L’amour le plus discret laisse par quelques marques échapper son secret » Jean Racine
9 février : « Le baiser est la plus sûre façon de se taire en disant tout » Guy de Maupassant
16 mars « La séduction suprême n’est pas d’exprimer ses sentiments. C’est de les faire soupçonner. » Barbey d’Aurevilly
15 avril : « C’est impossible dit la fierté. C’est risqué dit l’expérience. C’est sans issue dit la raison. Essayons murmure le cœur. » William Arthur Ward
30 avril : « La rose n’a d’épines que pour celui qui veut la cueillir » proverbe chinois

Oh là là. Je vais vérifier le planning, regarder qui était présent au travail ces jours-là, et constater que mes 40 collègues pensent avoir un amoureux secret…

Les autres citations de papillotes que j’ai notées et laissées sur les bureaux :
« Le bonheur ne vient pas à ceux qui l’attendent assis » Baden-Powell
« L’intérieur de l’homme est un cadenas dont la langue est la clef » Proverbe malien
« L’art d’être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l’art de réussir » Napoléon Bonaparte
« N’allez pas là où le chemin peut mener. Allez-là où il n’y a pas de chemin et laissez une trace. » Ralph Waldo Emerson
« La science décrit la nature, la poésie la peint et l’embellit. » Georges-Louis Leclerc de Buffon
« La musique commence là où s’arrête le pouvoir des mots » Wagner

papillotes en chocolat de noël, quiz cinémaJ’ai surpris mon collègue des chansons « découverte de radio nostalgie » en flagrant délit. Il donnait l’une de mes papillotes au chef.
- Aaah mais qu’est-ce que tu fais ! Sacrilège ! Tu te débarrasses de mes papillotes que je t’ai offertes gentiment ! T’as qu’à dire que tu t’en fous ! Je ne te donnerai plus jamais rien ! Tu peux crever de faim !!
- Tu vas pas nous faire un fromage pour un pauvre chocolat !
- Un pauvre chocolat, une papillote ? Blasphème ! Tu ne sais pas ce que tu dis ! (effectivement, il ne connaît pas l’existence du blog et de mon pseudo, heureusement). Pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ! Si au moins tu partageais mon précieux avec tes proches, même ton chat, si tu partageais ton pain avec tes disciples, mais non, avec le chef ! Mécréant ! Judas ! Traître ! »

Evidemment je n’ai pas dit tout ça, sinon il allait me prendre pour une illuminée. Mais j’ai quand même sorti la première phrase, et je ne lui ai plus offert de papillotes, na !

A propos de papillotes qui se méritent, je me souviens à l’instant du fameux quiz sur mes comédies françaises préférées, grâce auquel certains ont pu gagner mes précieuses papillotes… Je vous dévoile enfin les réponses d’ici une semaine… vous n’êtes pas pressés, le quiz ne date que du 4… janvier… Vous pouvez toujours jouer dans les commentaires d’ici là, « pour le plaisir » comme dirait Herbert.

Laissez parler les petits papiers
A l’occasion papier chiffon
Puissent-ils un soir papier buvard
Vous consoler

Et vous, quelle citation de papillote vous parle le plus ?

Photos extraites de l'hilarant tumblr "laissez parler les petits papiers"

 

25/05/2015

Les séries du mois : True detective et The wrong mans

séries, télé,Coup de cœur :
- True detective saison 1, Canal+

Cliquez sur le lien pour écouter la superbe musique du générique, Far from any road du groupe The handsome family. Elle me rappelle Calexico.
Mémé et son train de retard a enfin vu cette série qui fait le buzz (j’attendais la diffusion sur Canal+, je répète, 37 euros par mois, call me neuneu).
Je n’ai pas pu m’empêcher de faire la fine bouche « mouais, c’est du déjà vu quand même, inspiré de James Ellroy et des classiques des films noirs : les notables qui étouffent l’affaire, le culte satanique (une mise en scène avec des bois de cerf comme dans Hannibal) La fille internée mutique que Cohle interroge, qui parle enfin par bribes puis hurle : on voit ça dans plein de films d’horreur. On devine souvent la suite. C’est assez lent, l’histoire aurait pu être resserrée de moitié…Oui mais ça participe au suspense.

séries, télé,Chaque soir j’avais hâte de voir les prochains épisodes. Attention, spoil : Je me doutais qu’il allait se passer quelque chose entre Rustin Cohle/Matthew McConaughey et la femme, Michelle Monaghan (Gone baby gone, autre film noir)Haha, je ne suis pas tombée de la dernière pluie, on me l'a fait pas ! Mais en fait si. Avec mon sentimentalisme fleur bleue, j’imaginais naïvement qu’ils allaient vivre une grande histoire d’amour, "et ils vécurent heureux jusqu'à la fin de leurs jours". Je ne pensais pas qu’elle allait juste s’en servir comme pigeon, dans une scène sordide sans aucun romantisme. Je peux comprendre qu’elle ait envie de se venger de son mari qui la trompe, même si c’est puéril et mesquin. Ok, c’est toujours mieux qu’un inconnu croisé dans un bar, et elle était attirée par lui (normal, Matthew…enfin quand il ne ressemble pas à Vercingétorix vaincu par César, avec sa moustache et ses cheveux longs). Mais briser ainsi son amitié avec l’époux, le seul ami que Rust possède ? Pendant toute la scène, je m’étouffais avec ma papillote et je criais à ma télé (pardon les voisins): « ah la garce ! j’y crois pas ! c’est dégueulasse ! » Dernier coup de pute (cas de le dire) : faire croire à son mari que c’était génial, alors que Cohle s'est comporté comme une brute épaisse « super le mec ! Ah ben ça valait le coup ! » (re-cas de le dire) Et ça a duré 6 secondes… (par pure conscience professionnelle, j’ai chronométré).

séries, télé,J'ai apprécié aussi les lieux de tournage (les bayous de Louisiane, comme Dans la brume électrique, roman policier de James Lee Burke transposé à l’écran par Bertrand Tavernier). J’ai aimé les dialogues et la curieuse relation entre les deux flics aux caractères opposés. Martin, l’optimiste confiant qui trompe sans vergogne sa femme (vous avez vu avec quelle bombasse, Lisa ?!) Rust le rustre, foncièrement honnête, nihiliste misanthrope mystique, qui cache en fait sa sensibilité et une blessure profonde (grand classique)… J’adore la bouche en cul de poule de Matthew, et Woody Harrelson et son étrange diction : quand il parle, on a l’impression qu’il a la bouche pleine de cassoulet. J’ai hâte de voir le prochain duo de la saison 2 : Colin Farell et Vince Vaughn.

- The wrong man(s) saison 1, Arte

séries, télé,Une série anglaise à l’humour décalé, aux nombreuses références (24 h chrono, Jason Bourne…) Deux losers comme personnages principaux, un petit gros jovial et inadapté, et un nerveux stressé : The wrong mans rappelle le duo Nick Frost-Simon Pegg, leur série Spaced et leur trilogie Cornetto (Hot fuzz). Le scénario et le début sont excitants : Sam vient de se faire larguer par sa petite amie, sa patronne au conseil régional, job qu’il n’aime pas. En se rendant au travail, il est témoin d’un accident. Il entend sonner un téléphone portable tombé sur les lieux et il a le malheur de décrocher : « si vous n’êtes pas là à 17h, nous tuerons votre femme ». Sam et son collègue boulet, Phil, voient là une chance de mettre enfin de l’aventure dans leur vie et de devenir des héros…
L’histoire est un régal, malheureusement Arte a eu l’idée saugrenue de diffuser les 6 épisodes à la suite. Le plaisir s’essouffle un peu après 3 heures et les rebondissements paraissent poussifs.

Prochaine série prévue : Mad men, saison 7 

Et vous, avez-vous vu et apprécié ces séries ? 

 

19/05/2015

Bilan "je suis culturée" d'avril

shaun le mouton.jpgJe viens juste de porter mes impôts. Comme chaque année, j'attends le dernier jour. C'est pas comme si je m’appelais Liliane Bettencourt ou si j'avais plein de trucs à calculer soustraire, 15 immeubles et assurances vie à déclarer. Non, j'ai juste à relire ma pauvre ligne de salaire "c'est tout ?! ah oui effectivement, je gagne une misère" puis je dois juste dater et signer. J'ai noté le 15/05/15 " tous ces 5, ça fait joli" pour faire croire "je ne l'ai pas fait au dernier moment en fait, je vous assure !"

Le carnet où je note les films du mois est presque vide : j’ai oublié de l’utiliser, et comme je suis mémé Alzheimer, je ne me souviens pas de ce que j’ai vu… Depuis que je reçois Canal+ et Canal sat à la demande, je ne regarde plus les films en direct. De plus je sélectionne presque exclusivement des séries, grandes chronophages. Je n’ai ainsi plus besoin de lire ma Bible : le programme télé.
Autre changement : j’accepte beaucoup moins d’invitations. Je me sentais obligée d’écrire dessus et elle me prenait du temps d’écriture, au détriment des chroniques de mes incroyables aventures inexistantes. J’ai perdu des fidèles lecteurs du début qui suivaient mes histoires de pôle emploi et du boulot. Des  années après, j’en reparle, revenez ! Come back, baby come back !

2 Films au cinéma :

Coup de cœur :
- Shaun le mouton de Nick Park
Comme dans son Chicken run, le réalisateur utilise la même technique (l’animation de la pâte à modeler) et le même humour (parodies, burlesque). Shaun le mouton est encore plus drôle. Les scènes du restaurant, de l’hôpital et de la fourrière sont hilarantes. (voir en lien) Avec mes deux voisins trentenaires, on était les plus vieux de la salle et de loin ceux qui riaient le plus. J’ai adoré chercher les références (le seigneur des anneaux, la pochette d’Abbey road…) Outre son humour « so british » le film dégage une grande tendresse pour les gentils zanimaux (la pauvre petite chienne abandonnée qui trouve une maîtresse avec les mêmes dents moches qu’elle). Shaun se moque aussi des modes et des gens superficiels. La bande annonce et sa voix off irritante qui explique l’histoire ne fait malheureusement pas honneur au film, car il est presque muet comme un classique du burlesque. Shaun le mouton, un Chaplin des temps modernes. A voir.

- Lost River de Ryan Gosling
Prochain film prévu : aucune idée…

Films à la télé :

D’habitude une trentaine, mais là j’en ai noté… 4. Ça ne m’est jamais arrivé ! Dont un seul film sur canal+, que je n’ai même pas vu en entier, States of Grace. Il était pas mal, mais je n’avais pas le cœur de regarder une histoire de ce genre (une fille qui aide des jeunes en difficulté). Mais que se passe-t-il ? 37 euros par mois pour voir un seul film et une seule série sur Canal+, comment dire…
Prochain film prévu : film ? Que signifie ce mot ? Ça me dit quelque chose pourtant, je crois que j’aimais bien avant…

2 séries :

true detective.jpgCoup de cœur :
- True detective saison 1, Canal+

- The wrong man(s) saison 1, Arte
Prochaine série prévue : Mad men, saison 7

6 concerts :

2 coups de cœur :
- Calexico, Le Trianon
- Les Franglaises, Bobino

- Musique de chambre de François 1er
- We are match, café de la danse
- Faut qu’ça guinche, La dame de Canton
- FFF, Trianon
Prochain concert prévu : Festival We love green

6 expos :

2 Coups de cœur :
- Le cerveau, l’expo neuro ludique, cité des sciences, expo permanente
Aardman, Wallace et Groomit, l’art qui prend forme, musée art ludique, jusqu’au 30 août

François 1er , BNF, jusqu’au 21 juin
Pierre Bonnard, musée d’Orsay, jusqu’au 19 juillet
La géode, cité des sciences
L’argonaute, Sous-marin de chasse des années 50, La cité des sciences
Prochaine expo prévue : David Bowie, La philarmonie de Paris, jusqu’au 31 mai.

5 one men show, théâtre :

2 Coups de cœur :
- Fabrice Luchini et moi, Olivier Sauton, L’archipel
- Vérino (déjà le mois dernier)

- Olivia Moore, mère indigne, théâtre Trévise
- La gueule de l’emploi, Le mélo d’Amélie

 Et vous, qu'avez-vous vu dernièrement ?

 

28/04/2015

Bilan "je suis culturée" de mars

whiplash.jpgOn n’est pas encore en mai, je n’ai même pas deux mois de retard !

7 Films au cinéma :

 Coup de cœur :
- Whiplash de Damien Chazelle
Film qui est sorti il y a 107 ans environ, ma critique tombera donc au bon moment (pour la diffusion télé.)

A voir :
- Birdman de Alejandro González Iñárritu
On m'a tellement vanté ses mérites que je m'attendais à mieux, puis un vieux pervers s'est assis à côté de moi, ça m'a perturbée.

Pourquoi pas :
- Kingsman de Matthew Vaughn
Il n'est pas aussi drôle que Kick-Ass, du même réalisateur.
- Dear white people de Justin Simien
Déconcertée par ce film ambigu, qui veut dénoncer le racisme, mais accumule les clichés et fait preuve d'agressivité...
- Sea fog  de Sung Bo Shim
J'avais mal lu l'invitation : je pensais voir un film de Bong Joon-Ho, l'un de mes réalisateurs préférés (Memories of murder, The host...) Commentaire du pote qui m’accompagnait, en voyant le générique de fin qui révèle le nom du metteur en scène : "t'en rates vraiment pas une". Bong Joon-Ho n'est que le producteur, et Sung Bo Shim imite son style. L'élève n'égale pas le maître.
- Inherent vice de Paul Thomas Anderson 
Je ne peux pas vraiment vous donner mon avis, j'ai dormi pendant 40 minutes...

Navet :
- L’art de la fugue de Brice Cauvin
Un film français...
Prochain film au cinéma : Shaun le mouton

12 films à la télé :

2 Coups de cœur Arte :
- La vie passionnée de Vincent Van Gogh de Vincente Minnelli, 1956
- Serpico de Sidney Lumet, avec Al Pacino, 1973.
Des films sur des types passionnés et intègres, je ne peux qu'aimer.

Coup de cœur Canal + :
- The best offer de Giuseppe Tornatore
Histoire de dire que mon abonnement vaut le coup. On devine tout et le scénario est "abracadabrantesque". Mais j'ai apprécié l'atmosphère érudite du film, autour du monde de l'art. Et Jim Sturgess é trô bô.

Coup de cœur rediff TNT :
- Mes meilleurs copains de Jean-Marie Poiré 1988
Je ne me lasse pas de ce film aux dialogues et personnages cultes, sur des soixante-huitards rangés...
Prochain film prévu : Very bad cops de Adam McKay
Parodie hilarante de film d'action.

9 documentaires :

5 Coups de cœur (ouais, carrément) :
- Couple(s), la vie et l’envie conjugale
- Gérard Depardieu, l’homme dont le père ne parlait pas de Gérard Miller
- La véritable histoire du radeau de la méduse
The kid stays in the picture 2002 de Robert Evans
- Alain Souchon et Laurent Voulzy

- Charles Trénet, l’ombre au tableau de Karl Zéro
- Catherine Deneuve, belle et bien là d’Anne Andreu
- Eliott Ness contre Al Capone
- Opération Barbie (le nazi, pas la poupée hein)

3 séries :

que faire à paris, sorties à paris, cinéma, expo, série télé, canal+- Peaky blinders saison 1, Arte
- The strain saison 1, Canal+
- House of cards saison 3, Canal+
Prochaine série prévue : True detective, saison 1, Canal+

3 one men show :

Coup de cœur :
- Vérino, au grand Point Virgule

Bof :
- Alexandra Roth
- Dedo dans Killing joke
Prochain spectacle prévu
 : Les Franglaises

1 Concert :

- Black rooster orchestra, rock des années 50, studio de l’Ermitage
Prochain concert prévu : Calexico

1 Exposition :

- Vernissage de l’expo Overload
- How I Met Your Blogger awards
Prochaine expo prévue : Aardman, Wallace et Gromit, musée art ludique

Et vous, avez-vous vu ces films ou séries, qu'avez-vous vu dernièrement ?