Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/08/2015

Pio Marmaï se marie

cinéma,cinéma français,pio marmaïAvec moi. Après Ryan Gosling, je réitère, on sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher.
J’ai rencontré Pio Marmaï lors du cocktail d’avant-première du film Dans la cour. La meilleure sortie ciné de ma vie, super toasts à volonté, super champagne, lieu très classe et surtout, fait rare… tous les acteurs présents !!!
Je ne m’y attendais pas, pensant simplement assister à une projection de film classique. L’amie qui m’accompagne à carrément son sac de sport sur le dos. On ne dénote pas du tout au milieu des stars en robe de soirée. L’un des serveurs nous repère tout de suite, surtout qu’on arrive alors que la salle est encore vide :
« Alors les filles, on a réussi à se faufiler ?
- Euh non, j’ai rien demandé, j’ai été invitée, voici mon ticket !! »

cinéma,cinéma français,pio marmaïMon amie sportive surveille son alimentation et ne boit pas, elle est très réservée, parle peu, toujours mesurée. Exactement comme moi donc. La compagne idéale pour un cocktail, si j’avais su j’aurai proposé à une fêtarde. Je dévalise seule le buffet sous le regard amusé du serveur qui me ressert du champagne dès que mon verre est vide (heureusement que j’habite à côté et rentre à pied : trois heures et 1 hectolitre de champagne plus tard, je mets 20 minutes au lieu de 10 pour rentrer, parce que je zigzague) (et je fredonne l’incontournable « Nuit de Chine, nuit câline, nuit d’amour, nuit d’ivresse !)
Alors que je me gave élégamment de toasts « vas-y scronch goûte au moins ceux au foie gras, je t’assure tu regretteras pas ! Encore meilleurs que les toasts au saumon fumé, scronch ! » on voit Pio Marmaï arriver.

Désinhibée par mes 3 litres d'alcool en intraveineuse :
« Tain, j’y crois pas ! Ya Pio ! Viens on va lui parler !
- Oh non, qu’est-ce qu’on va lui dire ?
- Je sais pas, attends je reprends un tonneau pour me donner du courage ! »
Pio est en compagnie de Catherine Deneuve (rien que ça), Gustave Kerven, et une jolie blonde inconnue qui a l’air un peu mal à l’aise, se demandant ce qu’elle fait là. Elle ne ramène pas sa fraise (« je traîne avec des stars, yeah ! ») pudique, discrète, douce : la fille très bien. Mais lorsque je vois Pio mettre son bras autour de ses épaules…
- Nan mais c’est qui cette pétasse ?! 

cinéma,cinéma français,pio marmaïLes jugements hâtifs et les clichés abondent :
- Rah tu vois, le bras autour des épaules, comme un macho qui montre son trophée « regardez la jolie fille que j’ai décoté ! » Une blonde : forcément une écervelée ! Et elle ne dit rien : aucune personnalité !! Encore un mec qui préfère les filles douces qui se taisent, comme ça il se sent plus fort et plus intelligent ! Raah ! Pffff !!!
Même mon amie ose exprimer son avis :
« - Oui quelle déception… Il n’a rien à voir avec son rôle dans Le premier jour du reste de ta vie… »
Je rappelle que dans ce film, il interprète un jeune médecin, à priori gendre idéal : bonne situation, ambitieux, protecteur avec sa petite sœur, responsable, sérieux, casé…

cinéma,cinéma français,pio marmaïLe mec sûr de lui qui fait rêver mon amie introvertie, mais que je trouve sans humour, directif et borné (« c’est moi qui ai raison, parce que j’ai mieux « réussi » que vous ») et en somme assez ronflant : la preuve, malgré sa réussite apparente, il finit par s’ennuyer et son couple bat de l’aile.
Non au contraire, je préfère Pio Marmaï dans ses rôles de naïf innocent qui enchaîne les bourdes non non, je ne m’identifie pas. En particulier dans Des lendemains qui chantent : un journaliste passionné, intègre, idéaliste, sensible et peu sûr de lui, qui laisse filer le grand amour de sa vie. Idem dans Maestro, où il  se retrouve sur le tournage d’un film intello (de Rohmer) alors qu’il n’y connaît rien, et tombe amoureux d’une actrice dix fois plus culturée que lui. Je le préfère romantique et jeune père maladroit dans Un heureux évènement, et même dans Nos futurs, où il joue pourtant un loser qui stagne depuis son adolescence, toujours le même petit boulot dans un fast-food, le même studio crade, le même manque d’argent : au moins, il n’a pas perdu son enthousiasme. J’adooooore ses grands yeux niais et ses bégaiements quand il est décontenancé.
Alors qu’est-ce que cette blondasse a de plus que moi ? Moi aussi si je veux, je peux me décolorer les cheveux et me faire pousser les jambes d’un mètre, c’est pas bien compliqué.

cinéma,cinéma français,pio marmaïQuelques temps après, je suis invitée à l’avant-première de Toute première fois, en présence de Pio Marmaï. Je ne peux pas y aller, je vais dans ma cambrousse. Rebelote pour Nos futurs. Je reçois l’invitation alors que je suis avec mon frère :
« - C’est pas possible ! A chaque fois qu’on m’invite pour voir Pio Marmaï je ne suis pas là ! 
- Pion marmaille ? Qu’est-ce que c’est que ce nom à la con ?
- C’est très original, puis c’est mignon ! Et il est trop choupinou avec ses grands yeux ronds ! Bon il est un peu poilu comme un ours, mais c’est pas grave on a tous nos petits défauts !
- Jamais entendu parler. Fais-voir sa photo. Mouais, ça va, pas mal, je l’accepte comme beau-frère. Ben vas-y, reporte ton voyage et saute-lui dessus !
- J’ai déjà regardé, ça me coûte 30 euros de plus ! Je donne déjà plus de 1000 euros par an à la SNCF !
- Ok, tu vas rater l’homme de ta vie pour 30 euros, effectivement ça vaut le coup d’économiser.
- Nan mais je rigole, je le connais même pas ! J’ai même jamais gogolisé son nom, je m’en fous de ce mec ! Puis je ne suis même pas sûre qu’il y aura un cocktail et que je pourrai l’approcher, et qu’est-ce que tu veux que je lui dise ?
« Écoute mon gars, je t’ai vu la dernière fois avec une blonde sublime. Je suis bien mieux qu’elle, ça se voit au premier coup d’œil non ? Comment ça, non ? Mais si, j’ai une grande beauté intérieure ! Je vais te montrer ce qu’est une vraie femme, avec une personnalité, du caractère, du tempérament une chieuse quoi. »

Pour les besoins de mon billet sur Nos futurs, j’ai enfin tapé le nom de l’acteur sur internet. Uniquement par souci  professionnel donc. Et là, c’est pas moi je vous jure, gogol me propose d’entrée « Pio Marmaï et sa copine ». Excusez-moi j’ai pas pu refuser. Je vois alors une photo de Pio avec la magnifique actrice qui joue avec lui dans Toute première fois.
Dans ce film, le comédien interprète un homosexuel qui tombe sous le charme d’une fille. Mon collègue gay soutenait « c’est n’importe quoi, on ne peut pas changer comme ça » tandis que je rétorquais : « Nan mais t’as vu la nana ?! Ya carrément de quoi virer sa cuti ! »

Je me demande si ce n’est pas la jolie blonde discrète que j’ai vu lors de l’avant-première de Dans la cour
Mais ils sortaient peut-être entre collègues ! Les sites people déforment toujours la réalité ! Je ne les ai pas vus s'embrasser !  Oui c’est sans doute ça !
En tout cas, la prochaine invitation avec Pio Marmaï, cette fois, je ne la loupe pas.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les commentaires sont fermés.