Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/06/2018

Les Gérard de la télé 2018

cercle ring.jpgComme chaque année depuis au moins 2011, les articles tant attendus ! Les Gérard ont récolté peu d'audience cette année, espérons que l'émission ne sera pas supprimée, puisque c'est la mode d'enlever les programmes sarcastiques (le zapping, les Guignols, l'effet papillon...) (débarrassons-nous plutôt de Bolloré).
Ma télé est au pied de mon lit (oui, ce n'est pas feng shui, mais j'habite un studio, je ne vais pas l'installer dans les WC) (quoique, vu ce qu'elle diffuse, ce serait pertinent…) L'année dernière, en pleine nuit, alors que je dormais pour une fois, l'écran s'est allumé tout seul. J'appuie sur le bouton pour l'éteindre. Pas de réaction. J'ai un tout petit peu flippé en m'imaginant dans un remake de Rings avec la gamine chevelue qui sort de la télé pour m'étrangler. Puis la boîte à images s'est mise à sentir le plastique brûlé et à dégager de la fumée. Bref, j'ai failli foutre le feu à l'immeuble et causer 75 morts, et après 15 ans de bons et loyaux services, mon écran cathodique, oui le gros cube, le dinosaure qui me prenait la moitié de la pièce, a rendu l'âme. J'ai cru que j'allais rendre la mienne aussi : qu'allais-je devenir sans télé ? Sans Canal +, après être abonnée depuis 19 ans ?
Eh bien je vais très bien, je regarde Netflix et Arte en replay comme tout le monde. En revanche je n'ai pas coché la case « ne possède pas de téléviseur » sur ma déclaration d'impôts, donc je vais payer ma redevance de 138 euros pour financer des programmes ineptes que je n'ai jamais regardés. Ce qui ne m'empêche pas de me délecter des résultats des Gérard, même si je ne connais pas tous les animateurs et les programmes cités :

Gérard de l'émission qui pourrait quand même s'acheter une montre :
- 7 à 8 qui commence à 17 h 15 
- Midi en France qui commence à 11 h 15 
- 13h15, le dimanche qui commence à 13 h 25 
- William à midi ! qui commence à 12 h 40 

Je rajouterai le cinéma de minuit qui ne commence jamais avant 1h du matin. Si j'ai une horloge biologique décalée, c'est bien de sa faute.
7 à 8 remporte le parpaing.

Gérard de l'animateur qui fait tellement peur quand il parle que tu dis à ton gosse qu'il va venir lui lire une histoire quand il refuse de finir son filet de flétan :
gérard de la télé, télé- Christophe Hondelatte 
- Frédérique Lantieri 
- Marianne James
- Eric Zemmour
- Jean-Jacques Bourdin  

Mais Hondelattounet est trop choupinou ! Quand il remettait son blouson en cuir avant de quitter le studio de Faites entrer l'accusé sur ses sentences : « et avec 48 meurtres et 236 viols, il est libéré après 3 mois de prison ! » Il était si expressif (c'est un scandale ! Que fait la police!) que l'on s'emportait avec lui. Pas comme avec sa remplaçante réfrigérante Frédérique Lantieri, qui énumère les crimes comme une liste de courses.
- Les débordements de Marianne James, qui chouine ou éclate de rire à chaque chanson, sont plus drôles et gênants qu'effrayants. Je vote pour l'insensible Zemmour justement.
- J.J Bourdin « répondez ! Les Français veulent savoir ! » a perdu toute crédibilité le jour où il s'est fait remettre à sa place comme un petit gamin par sa femme. Lui d'habitude si coriace, il l'interviewait en bégayant, intimidé et admiratif : « Nous recevons une grande spécialiste de la Russie… Euh… je voulais préciser que euh.. Tu es ma femme… »
Femme, très sèche : « Ok, est-ce qu'on peut parler de la Russie ? »
On sait qui porte la culotte dans le couple. (voir l'extrait en lien).
C'est pourtant Jean-Jacques Bourdin qui gagne.

à suivre...

 

29/05/2018

Black mirror, le classement des meilleurs épisodes

séries, black mirrorJe finis (enfin !) ma série d'articles sur la meilleure série du moment en tentant un classement des épisodes (cliquez sur les liens roses pour voir mes billets) :

A voir absolument :
- Blanc comme neige (saison 2, épisode 4)
- Retour sur image (saison 1, épisode 3)
- Bientôt de retour (saison 2 épisode 1)
- San Junipero (saison 4, épisode 4)

séries, black mirror- Tais-toi et danse (saison 3 épisode 3)
- Playtest (saison 3 épisode 2)
- Black museum (saison 4, épisode 6)
- Hang the D.J (saison 4, épisode 4)
- Chute libre (saison 3, épisode 1)
- USS Callister (saison 4, épisode 1)

Pourquoi pas :
- 15 millions de mérites (saison 1, épisode 2)
- L'hymne national (saison 1, épisode 1)
- Archange (saison 4, épisode 2)
séries, black mirror- Le show de Waldo (saison 2, épisode 3)
- Tuer sans état d'âme (saison 3, épisode 5)
- La chasse (saison 2, épisode 2)

Dispensable :
- Crocodile (saison 4, épisode 3)
- Haine virtuelle (saison 3, épisode 6)
- Tête de métal (saison 4, épisode 5)

Aperçu des épisodes non encore chroniqués :

Le Show de Waldo 
séries, black mirrorUn comédien prête sa voix à un ours en peluche qu'il a crée, Waldo. Il anime une émission de télé en se moquant des invités, avec des blagues plus ou moins subtiles. Lorsque Waldo ridiculise un homme politique, l'ours devient si populaire que les responsables du média décide de le présenter aux élections. Forcément médiatisé et jeté en pâture aux journalistes, le comédien ne peut plus rester derrière l'anonymat de son personnage, et accepte difficilement la tournure politique que prend Waldo. 
Un bouffon populaire est-il légitime, peut-il être élu, en disant tout haut ce que le peuple pense tout bas ? On pense en positif à Coluche, et en négatif, à l'élection de Donald Trump… Un épisode intéressant malgré une conclusion poussive.

Haine virtuelle  
Sur les réseaux sociaux, la haine se propage vite. Un musicien s'est moqué d'un jeune fan peu talentueux ? Une femme se permet une blague d'un goût douteux ? Ces personnes sont immédiatement décriées sur le net, puis ces victimes de bad buzz meurent dans d'atroces souffrances. 
Derrière un ordinateur, anonymes, les gens peuvent plus facilement déverser leur haine. Un sujet très actuel et réaliste, car chaque jour voit passer une nouvelle tête de Turc. Toutefois le scénario se traîne tellement en longueur, l'histoire tournée sous forme de polar scandinave est si classique, que je me suis ennuyée.

Crocodile 
Une enquêtrice pour les assurances peut se connecter à la mémoire des témoins d'un accident, afin de reconstituer les circonstances du drame, définir qui est responsable et si l'assurance doit payer. La femme a donc le pouvoir de regarder les souvenirs plus ou moins honteux des personnes qu'elle interroge, mais doit le passer sous silence, comme le ferait un confesseur. Sauf si la personne interrogée à commis quelque chose de répréhensible, comme celle que l'enquêtrice découvre… 
Cet épisode glacial ne fonctionne pas. La violence y est gratuite, le propos sur les nouvelles technologies peu renouvelé. Si l'épisode avait été tourné à la Fargo, une succession tragi-comique de décisions ridicules prises par un personnage pathétique mais attachant, au moins on aurait ri. Mais là l'héroïne est aussi froide que le décor, qui reste le seul point à retenir de cet épisode : les magnifiques paysages islandais.

Tête de Métal
Le scénario me paraît ultra mince : une femme est poursuivie par un robot chien. C'est tout. Et pourquoi ce noir et blanc ? Pour faire plus artistique, plus beau ? Il dessert totalement le propos selon moi. La force de la série, c'est sa comparaison avec l'actualité, son réalisme. Le noir et blanc crée dès la première image une distance : on se croit dans un film des années 30. Un épisode dispensable. Regardez plutôt les premiers parmi la liste ci-dessus.

 

22/05/2018

Black mirror : Tuer sans état d’âme

black mirror tuer.jpgDes militaires protègent la population des « cafards », humains transformés en zombies. Ils sont persuadés des bienfaits de leur mission, humaniste pour eux. Un jeune soldat est attaqué par un ennemi, et depuis sa vision se trouve modifiée et il met en doute la réalité qu’on lui propose.

Comment on persuade quelqu’un de tuer son prochain : un épisode d'actualité en ces temps de propagande guerrière. Il m'évoque également le génocide des Tutsis, rebaptisés eux aussi "cafards" par leurs adversaires. Les Hutus subissaient une telle propagande à travers les médias, comme la radio 1000 collines, qu’ils ont trouvé normal de prendre une machette et de découper leurs voisins qu’ils saluaient chaque jour auparavant : "Chers auditeurs, bonjour. Soyez enragés". "C'est à nous de nous débarrasser de cette sale race." "Réjouissons-nous, les cafards sont exterminés. » Voici la conclusion d'un participant au massacre : "je n'ai pas eu le temps de penser à désobéir".
J’ai interviewée une survivante quand je travaillais pour un journal, c’était glaçant (triple combo gagnant : violée, tombe enceinte et chope le sida). Vous pouvez voir ici un article sur le sujet.

Malgré son propos fort, cet épisode de Black mirror peine à convaincre, car le sujet est mal traité. On le regarde justement sans état d’âme, en s’ennuyant un peu. Dommage.

16/05/2018

Black mirror : archange, les parents surprotecteurs

black mirror archange.jpgDans cet épisode réalisé par Jodie Foster, une petite fille échappe à la vigilance de sa mère dans un jardin d'enfants. Si on la retrouve quelques instants plus tard, la mère traumatisée décide de lui implanter une puce permettant de la localiser à tout moment. La femme accepte également un nouveau prototype plus élaboré, permettant de voir en temps réel à travers les yeux de la fillette, de contrôler sa santé et son niveau de stress, et de filtrer les images et propos violents qui pourraient heurter sa fille : ainsi, le chien qui l'effraie en aboyant sur le chemin de l'école, puis les images violentes ou pornographiques que l'on peut trouver sur le net. 
Mais en grandissant, l'enfant se retrouve isolée de ses camarades, puisqu'elle ne peut connaître ni comprendre les jeux violents auxquels ils font référence. Elle rencontre de certaines lacunes émotionnelles, n'ayant jamais été confronté à une émotion perturbante, l'application les bloquant instantanément. Un pédopsychiatre conseille donc d'enlever les filtres, mais la puce reste toujours implantée dans le cerveau de la jeune fille. Elle découvre alors d'un seul coup la violence du monde qui l'entoure, avec un camarade qui se fait un malin plaisir de lui montrer les pires vidéos d'internet, mais elle découvre aussi une autre émotion : les élans amoureux.
Inquiète de voir son adolescente s'éloigner d'elle et ne pas rentrer d'un rendez-vous avec une amie, la mère cède et se connecte à nouveau au logiciel pour savoir où est sa fille et ce qu'elle fait...

L'enfer est pavé de bonnes intentions. Un épisode qui parlera à tous les parents, et particulièrement aux parents surprotecteurs et aux mères célibataires de plus en plus nombreuses, et qui investissent trop la relation avec leur enfant au détriment d'autres rapports. Les parents anxieux souhaitent éloigner leur enfant du dur monde de brutes qui l'entoure, veulent le meilleur et le plus confortable pour lui. Mais de ce fait, ils lui empêchent de découvrir la réalité du quotidien, d'y faire face, de prendre des décisions par lui-même, de devenir mature et responsable.
Actuellement, les parents peuvent déjà géolocaliser leur enfant grâce à des traceurs GPS ou tout simplement leur téléphone portable. Tous les parents s'inquiètent de ce que peuvent voir leur enfant sur internet et essaient de le protéger en activant « un code parental » mais arriverons-nous un jour à une telle extrémité montrée dans cet épisode ? Archange soulève une réflexion pertinente.
L'épisode est néanmoins assez prévisible. Avec la quatrième saison de Black mirror, on est tellement habitués à l'excellence et à l'originalité, qu'on chipote dès qu'un propos paraît redondant.