Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/04/2018

L'épisode le plus émouvant de Black mirror : Bientôt de retour 

séries, black mirrorMartha perd brutalement son mari dans un accident de voiture. Ne pouvant accepter une disparition si soudaine, elle loue les services d'une nouvelle société pour l'aider à franchir le cap en douceur. A partir des messages et des « like » que la personne décédée laissait sur facebook et autres réseaux, l'entreprise cerne sa personnalité. Elle envoie ensuite des sms à Martha, censés provenir de son mari et reprenant ses expressions usuelles. Devenant accro et ne pouvant s'en contenter, Martha accepte ensuite que la société crée un robot à l'image de son conjoint. Mais un programme lisse ne peut pas refléter une personnalité entière… 

séries, black mirrorUn épisode magnifique sur le deuil impossible, accentué par les réseaux sociaux nous rappelant sans cesse les souvenirs du défunt. D'ailleurs, il y aura bientôt plus de morts sur facebook que de personnes vivantes. Que faire de ces profils ? Comme le soulève cet article :
"Le fait de laisser le profil Facebook d’un mort à l’abandon ne va pas non plus sans poser problème. Ces "pages fantômes" ne disparaissent pas pour autant : elles reviennent "hanter" les proches de la victime, et s’incrustent dans le monde des vivants à grands coups de notifications automatiques et de rappels d’anniversaire."
Cet autre article ajoute : "Tant d'éléments, estime la psychologue Vanessa Lalo, peuvent compliquer le deuil : "Le fait d'alimenter le mur Facebook d'une personne décédée donne un effet d'inquiétante étrangeté où, d'un coup, on a l'impression que la personne décédée est encore vivante et qu'on la maintient en vie artificiellement."
Car certains choisissent de maintenir l'activité du compte de la personne disparue. "Sur mes propres fils d'actualité, je vois des personnes décédées qui me font des demandes de vies sur Candy Crush. La première fois que ça m'est arrivé, vraiment ça a créé une émotion très paradoxale."
On a vu des familles se déchirer, entre ceux qui souhaitaient "l'éternité numérique" de l'être cher, d'autres préférant "l'enterrement de ces données" en même temps que la cérémonie de deuil."

Ces excellents documentaires : "humains 3.0, l'homme connecté et l'homme immortel" relatent les dernières avancées technologiques en la matière. Pourra t-on avant notre mort transférer notre conscience dans un robot et nous permettre ainsi d'être immortels, cet épisode de Black mirror peut-il se réaliser ?

18/04/2018

Les meilleurs épisodes de Black mirror : Black Museum

séries, black mirrorLe blanc comme neige de la dernière saison, avec trois histoires dans un seul épisode, qui résument les thématiques abordées dans la série. On se plonge avec délice dans ces contes de la crypte modernes.
Une jeune femme visite un musée isolé en plein désert. L'endroit réunit des pièces emblématiques de crimes technologiques célèbres, un peu comme la version moderne du musée de la préfecture à Paris. Le propriétaire des lieux sert de guide et retrace l'histoire de ces objets mis au rebut.
Le premier est un implant permettant de se connecter à un autre corps et d'en ressentir les sensations. Lassé de voir mourir ses patients sur la table d'opération, un médecin se laisse convaincre de tester l'appareil, et bientôt, devient une sommité : il détecte chaque maladie la plus étrange, comme docteur House. S'il peut éprouver la douleur, il peut aussi ressentir l'inverse, en se connectant à sa femme lors de leurs rapports sexuels. Mais l'appareil porte un défaut…

séries, black mirrorLa deuxième histoire est la plus réussie, à la fois terrifiante et émouvante, en faisant référence à la poupée Annabelle ou à la nouvelle Le singe de Stephen King. Un jeune couple heureux et possédant un bébé voit sa vie brisée avec l'accident qui plonge l'épouse dans le coma. Cette dernière est toujours consciente, mais ne peut réagir. Le mari accepte de transférer la conscience de son épouse dans son cerveau, afin qu'elle puisse retrouver l'usage de ses sens à travers lui, et voir grandir leur enfant. Mais très vite, la présence de sa femme dans sa tête pose problème, l'homme n'ayant plus d'intimité.

La version hardcore du couple fusionnel... L'horreur absolue : 
« On a une toute nouvelle technologie qui pourrait permettre à votre femme d'interagir avec vous, plutôt que de rester à regarder son corps inerte jusqu'à la fin de ses jours et lui parler comme à un mur sans qu'elle puisse réponde. Vous êtes d'accord ?
- Génial ! Oui allez-y faites tout ce que vous pouvez !
- On vous implante la conscience de votre femme dans le cerveau et elle vous espionne ainsi h24, vous ne pourrez même plus pisser tranquille ou regarder une fille puisqu’elle voit à travers vos yeux, vous ne pourrez plus vous gaver de chips en permanence puisque votre corps sera aussi le sien, vous ne...
- Non mais ça ira en fait, débranchez-là, laissez-la crever »
Quant à la dernière histoire du Black museum, je vous laisse la découvrir !

16/04/2018

Les meilleurs épisodes de Black mirror : Blanc comme neige

black mirror blanc comme neige 1.jpgUn épisode de noël deux fois plus long que les autres. S'il se déroule dans un chalet entouré de neige, l'histoire, ou plutôt les trois récits qui s'enchaînent, sont loin du conte de noël. L'épisode est si fort que des années après, mémé Alzheimer s'en souvenait encore.

Le 24 décembre, Matt Jean Jambon (Jon Hamm de Mad men) raconte son passé à son collègue Joe. Il était coach en amour : grâce à un implant, le zed eye, il voyait à travers les yeux du malheureux séducteur et pouvait l'aider en direct à trouver de bonnes approches pour conquérir une belle. L'homme fixe son choix sur une brunette ? Le coach se connecte au profil facebook de la femme, peut découvrir son nom, ses goûts, et ainsi manipuler la discussion à son avantage. Mais un profil public ne révèle pas tout...

black mirror blanc comme neige.jpgMatt poursuit sur une autre histoire, un autre métier dans lequel il a exercé ses talents de persuasion. Greta, une femme d'affaires très exigeante, a fait appel à ses services : elle n'a pas de temps à consacrer à la banalité de son quotidien, le ménage, la cuisine, alors elle embauche Matt pour résoudre le problème. Il lui octroie les services d'une domestique ? Non ! Qui mieux qu'elle-même peut deviner à l'avance ce dont elle a besoin ? Une copie numérique de Greta est créée. Sauf que le programme informatique refuse d'admettre qu'il n'est pas une personne réelle…

Dans la troisième partie, Joe raconte son histoire, et c'est la plus touchante. Il était en couple avec Beth. Cette dernière se découvrant enceinte, décide d'avorter. Joe s'y refuse, s'emporte, et Beth utilise une nouvelle technologie qui bloque la personne. L'indésirable n'est plus visible, plus audible par l'autre, et inversement. Joe ne peut plus rentrer en contact avec sa compagne et s'excuser.

Cet épisode pousse à son paroxysme la tendance actuelle : lorsqu'on ne s'entend plus avec quelqu'un, plutôt que de privilégier le dialogue, on le bloque sur les réseaux sociaux, sur son téléphone portable. On renie son existence. Blanc comme neige dénonce les réseaux sociaux qui nous permettent d'espionner et manipuler les autres. 
Il reste un épisode intense, l'un des meilleurs : on peut toutefois lui reprocher de traiter trois histoires différentes, qui par leur richesse auraient méritées un épisode chacune.

 

09/04/2018

Black mirror : les épisodes les plus chocs

séries, black mirrorJ'ai découvert la série lors de sa diffusion sur France 4 en 2011, et elle a tout de suite provoqué un choc avec son premier épisode coup de poing : l'hymne national.
En Angleterre, la princesse est enlevée. Elle sera libérée si le premier ministre accepte d'avoir une relation sexuelle avec un porc, filmée et diffusée en direct sur tous les réseaux sociaux. La population se délecte et tout le monde est rivé à son écran.
Au début, je n'ai pas su quoi penser de la série : c'est très bien, mais tout de même, c'est trop, c'est exagéré. On en arrivera jamais là. C'est de la pure provocation pour montrer les dérives des nouvelles technologies et de la communication, et pour en faire prendre conscience aux gens.
Les épisodes les plus provocateurs de Black mirror desservent pour moi le propos en créant un rejet : La chasse (saison 2, épisode 2) 15 millions de mérites (saison 1, épisode 2) l'hymne national (saison 1, épisode 1).

La chasse
séries, black mirrorUne femme se réveille amnésique. Elle est poursuivie par des inconnus qui veulent la tuer. Au lieu de lui venir en aide, les passants rient et la filment. Cet épisode sordide, surtout pour son twist final grand guignol, me semble peu crédible. Même si le peuple est assoiffé de vengeance, en témoigne les sorties de tribunal lors de grosses affaires où des gens hurlent au meurtre et se réjouissent lorsque le suspect est condamné (l'incroyable affaire Laci Peterson par exemple, à voir absolument) on ne peut croire que des faits décrits dans cet épisode de Black mirror puissent survenir un jour.

séries, black mirrorDans 15 millions de mérites, les gens pédalent les uns à côté des autres, les yeux rivés sur leurs écrans, comme dans une salle de sport. Ils veulent maigrir ? Non : ils produisent de l'énergie, et s'ils sont assez performants, ils pourront participer à une émission de télé réalité inspirée de la nouvelle star, qui leur permettra de quitter leur condition misérable. 
Les plus mal lotis ne sont pas les cyclistes mais ceux qui font le ménage, qui n'ont pas réussi à maintenir un rythme sportif, et qui sont humiliés et empiffrés dans des émissions télés. Les écrans sont omniprésents, et si l'on veut y échapper, il faut payer.
Les personnages sont attachants, le propos est fort et pertinent, mais 15 millions de mérites est d'une grande noirceur qui met mal à l'aise. L'épisode révèle comment les émissions de divertissement sont là pour abrutir les gens et leur faire oublier et accepter leur condition de vie misérable. Elles leur permettent aussi d'assouvir leurs pulsions de rage en se vengeant sur les plus faibles. La référence à Nouvelle star est à peine cachée : même décor, même mise en scène, même jury impitoyable.
Vous avez eu une journée de merde au boulot ? Votre patron ou vos collègues vous rabaissent ou vous nuisent ? Défoulez-vous en vous moquant de nos candidats ! Vous bossez comme des malades ? Oui mais ce n'est pas pour rien, on vous vend du rêve dans nos émissions, vos vœux pourront se réaliser si vous trimez encore plus ! Et surtout, n’oubliez pas de regarder les publicités qui coupent les émissions toutes les 20 minutes et qui sont obligatoires, et participez à notre grand jeu concours ! Curieusement, TF1 « et son temps de cerveau disponible pour Coca cola » ne se bat pas pour diffuser cet épisode.

C'est lorsque Black mirror est réaliste qu'elle est la plus pertinente : oui, ça pourrait arriver. En cela, elle est pour moi la meilleure série des cinq dernières années.
Les meilleurs épisodes selon moi sont ainsi ceux qui allient réalisme et épouvante, car on a du mal à s'en remettre : Blanc comme neige (saison 2, épisode 4) Retour sur image (saison 1, épisode 3.) Bientôt de retour (saison 2, épisode 1). 
Un des meilleurs épisodes est celui qui ne ressemble à aucun autre : San Junipero. (saison 3, épisode 4)
Tout aussi pertinent mais plus classique, je mettrai ensuite : Playtest (saison 3 épisode 2), Tais-toi et danse (saison 3 épisode 3), USS Callister, (saison 4 épisode 1) Black museum (saison 4, épisode 6).
Je trouve la saison 4 moins originale, mais c'est sans doute car je me suis habituée à un haut niveau.

A suivre...

 

25/03/2018

Black mirror, la meilleure série du moment

black mirror chute libre 1.jpgEn tant que mémé nulle en nouvelles technologies, je ne peux qu'adorer cette série qui dénonce les travers de la société actuelle, en montrant ce qu'elle peut engendrer : la technologie qui déshumanise et isole les gens, les réseaux sociaux et médias qui créent comparaisons et mensonges. Certains épisodes sont déjà d'actualité et ne font même plus peur, tellement certains se sont habitués à être surveillés par les nouvelles technologies ou mis en compétition sans cesse.

Ainsi, le premier épisode de la saison 3, Chute libre, est parfois jugé « gentillet ». On ne voit même plus où est le mal, puisqu'on le vit déjà : on n'ose pas remettre en question sa réalité. Dans cet épisode, quand on se promène dans la rue ou attend à une caisse de magasins, on a immédiatement accès au nom de la personne qui nous fait face, et la possibilité de lui donner une note : si le serveur a été aimable, on le juge favorablement, s'il a été trop lent, on le sanctionne. Ceux qui ont les meilleures notes, les gens les plus populaires et les plus policés, qui rentrent dans le moule, qui font toujours preuve d'un optimisme feint, sont récompensés. Ils peuvent avoir accès à des quartiers résidentiels par exemple. L’héroïne de cet épisode, incarnée par Bryce Dallas Howard (la jeune fille de l'eau) espère intégrer ce beau monde. Elle consulte un coach pour accroître sa popularité. Le spécialiste lui conseille :
black mirror chute libre.jpg« Ce sont essentiellement des gens de "secondes conditions" comme les caissiers qui vous voient positivement. Pour être valorisée, vous devez obtenir de bonnes notes de gens populaires et hauts placés. »
Justement, une de ses personnes se marie et invite Bryce, qui était pourtant son souffre douleur au collège. L'héroïne accepte, car elle veut jouer le jeu pour intégrer cette société artificielle. Mais rien ne se passe comme prévu, évidemment. La morale qui en résulte : « moque-toi de l'avis des autres, sois toi même et sois libre »

Chute libre renvoie à notre réalité : lorsqu'on rencontre quelqu'un, il suffit souvent de taper son nom sur internet, pour trouver son cv, son instagram, son facebook. La personne se vend comme un produit : « J'ai beaucoup d'expériences professionnelles, embauchez-moi. » « Regardez ma vie de rêve, admirez-moi : je fais de beaux voyages, regardez les belles photos; voyez mon dernier repas, comme je suis une cuisinière parfaite. » Ces personnes font la course aux likes et pour certains arrivent même à monétiser leur popularité, en faisant par exemple des articles promotionnels. 
Pour être le plus populaire possible, plaire au plus grand nombre, il faut être le plus aseptisé et poli possible. Dans l'épisode de la série, plus personne n'ose dire ce qu'il pense vraiment de peur d'être mal noté, chacun reste sur ses gardes et craint de faire un pas de travers. Cet épisode qui est jugé gentillet me paraît pourtant effrayant, car il est réaliste. Il ne dénonce même plus ce qui pourrait arriver dans le futur si on continue d'agir de la sorte, on en est déjà arrivé là, il parle de notre présent ( voir en lien ce qu'il se passe en Chine): en cela, il est terrifiant. 
Chute libre est réalisé par Joe Wright (Orgueil et préjugés).