Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/03/2019

Bilan "je suis culturée" de février

livres, littérature, BD, expositions paris, riad sattouf, cinéma, canal+, sériesCe mois-ci, un seul film au cinéma, mais je me suis replongée dans mes classiques : Les Faites entrer l'accusé, surtout les premiers avec le passionné Christophe Hondelatte et son blouson de cuir. Entre les Féla et les podcasts Hondelatte raconte (non énumérés ici car trop nombreux) Les crimes presque parfaits de Planète et les livres de criminologie que je lis, j'ai constaté que je connais quasiment tous les faits-divers relatés ! (environ 300 !)

1 film au cinéma :
- Glass de M. Night Shyamalan

25 Films Canal +/OCS/Netflix :

livres, littérature, BD, expositions paris, riad sattouf, cinéma, canal+, sériesCycle Clint Eastwood :
- Gran Torino
- Million dollar baby
- La mule
- Mémoires de nos pères
- Lettres d'Iwo Jima
- Un frisson dans la nuit
- Breezy
- L'épreuve de force

Cycle Biopic :
livres, littérature, BD, expositions paris, riad sattouf, cinéma, canal+, séries- American Splendor de Shari Springer Berman et Robert Pulcini 
 - Moi, Tonya de Craig Gillespie
- L'échange de princesses de Marc Dugain
- Le grand jeu d'Aaron Sorkin
- Tout l'argent du monde de Ridley Scott 

Drames psychologiques :
- Jusqu'à la garde de Xavier Legrand
- My cousin Rachel de Roger Michell d'après Daphné du Maurier

Thriller /action :
livres, littérature, BD, expositions paris, riad sattouf, cinéma, canal+, séries- Scarface de Brian De Palma, 1983
- Pulp fiction de Quentin Tarantino
- Incassable de M. Night Shyamalan
- Mindscape de Jorge Dorado 
- Wind river de Taylor Sheridan

Horreur :
Insidious de James Wan 
- The visit de M. Night Shyamalan
- Répulsion de Roman Polanski

Comédies :
- Les beaux gosses de Riad Sattouf
- La personne aux deux personnes de Nicolas Charlet et Bruno Lavaine

2 séries :
livres, littérature, BD, expositions paris, riad sattouf, cinéma, canal+, séries- Engrenages saison 7
- Illuminée saison 1

21 Documentaires :
- L'album secret de Clint Eastwood
- Edouard Molinaro 
- La Terre à plat (conspiration dela Terre plate) Netflix
- Heal, les médecines alternatives, Netflix
- Trump et le coup d'état des multinationales, Arte

Faites entrer l'accusé :
livres, littérature, BD, expositions paris, riad sattouf, cinéma, canal+, séries- Jean-Claude Romand, le menteur
- Sylvie Reviriego, Meurtre sur ordonnance
- David Hotyat, la tuerie du grand Bornand
- Véronique Courjault, L'affaire des bébés congelés
- Magali Guillemot, la mort du petit Lubin
- Marc Dutroux, le démon belge

- Nadine et Jérôme, Meurtre en famille
- Geneviève Montillet, la diabolique d'Antibes
- Joël Deprez, L'homme de trop
- Peter et Aurore, Les amants diaboliques
livres, littérature, BD, expositions paris, riad sattouf, cinéma, canal+, séries- Rodica Negroiu, L'empoisonneuse de Maxéville 
- La disparition de Suzanne Viguier
- L'affaire Giraud/Lherbier
- Didier Tallineau L'homme aux deux visages
- Bérenger Brouns Le charcutier du marché St Martin
- Richard Roman, le procès d'un innocent (affaire Gentil)

6 Livres :
Psy :
- Les vilains petits canards de Boris Cyrulnik
- 16 cas cliniques en psychopathologie de l'adulte de Nathalie Dumet et Jean Ménéchal
B.D :
livres, littérature, BD, expositions paris, riad sattouf, cinéma, canal+, séries- La vie secrète des jeunes de Riad Sattouf 
- Les pauvres aventures de Jérémie de Riad Sattouf (3 tomes)
- La quête de l'oiseau du temps de Loisel/ Le tendre (4 tomes)
- Blueberry, 3 premiers tomes

3 expos :
- Vasarely, inventeur de l'art optique, jusqu'au 6 mai, Centre Pompidou
- Le cubisme, centre Pompidou
- Riad Sattouf, l'écriture dessinée, jusqu'au 11 mars, centre Pompidou

 

02/02/2019

Bilan lecture : les romans

vies mienne.jpgEmmanuel Carrère :
- La classe de neige
- La moustache
biographies :
- L'adversaire
- Un roman russe
- D'autres vies que la mienne
- Limonov
- Je suis vivant et vous êtes morts (biographie de K Dick)

Delphine de Vigan :
- Rien ne s’oppose à la nuit
- No et moi
- Les heures souterraines
- D'après une histoire vraie

Philippe Jaenada :
histoire vraie.jpeg- Le chameau sauvage
- Le cosmonaute
- La femme et l’ours
- Nefertiti dans un champ de canne à sucre
- La petite femelle
- La serpe

Milan Kundera :
- L’identité
- La plaisanterie
- L'insoutenable légèreté de l'être

Romain Monnery :
- Libre seul et assoupi, Le saut du requin, Un jeune homme superflu
Carol Joyce Oates : Cher époux et Carthage
Virginie Despentes : Bye bye blondie et King-Kong théorie
Titiou Lecoq : Les morues et Chroniques de la débrouille
Laurie Colwin : Drôles d'oiseaux, Une vie merveilleuse et Rien que du bonheur

Adaptés au cinéma :
vieillir.jpg- Nous ne vieillirons pas ensemble de Maurice Pialat
- Un singe en hiver d'Antoine Blondin
- La chambre des officiers de Marc Dugain

Policiers (adaptés au ciné) :
- Monsieur Hire de Simenon
- Feux rouges de Simenon
- Sueurs froides de Boileau et Narcejac

Humour :
- Fuck les connards, manuel de survie quand quelqu'un vous pourrit la vie de Michael et Sarah Bennett
- Fabrice Luchini et moi
de Olivier Sauton
-
Je vais pas me taire parce que t’as mal aux yeux de Sarah Dahan
- La fin du monde n'aurait pas eu lieu de Patrick Ourednik
La conjuration des imbéciles de John Kennedy Toole
- La vie sexuelle des super héros de Marco Mancassola

Drame :
- Les coups de Jean Meckert
La chute d'Albert Camus
- Thérèse et Isabelle de Violette Leduc
- Et au pire on se mariera de Sophie Bienvenu

Fantastique /SF :
- Docteur Sleep de Stephen King
- Les Tommyknockers de Stephen King
- Docteur Bloodmoney Philip k Dick
- 1984 de George Orwell

Nouvelles :
24h de la vie d’une femme et Destruction d’un cœur de Stefan Zweig
- Des hommes sans femmes de Haruki Murakami 
- Des histoires pour rien de Lorrie Moore
- Vies cruelles de Lorrie Moore
- L'amour d'une honnête femme d'Alice Munro
- Les nuits difficiles de Dino buzzati
- Les filles de l'ombre de Mathieu Terence 
- La balade du café triste de Carson Mccullers
- L’état de l’Angleterre et Nouvelle carrière de Martin Amis
- Superman n’existe pas, nouvelles de Jaenada, Rozen, Urien, Villard
- Nouvelles de Mars, de Jaenada et Sophie Fontanel

 

31/01/2019

Bilan lecture : crimes, travail et biographies

littérature, lecture, livres, corinne maier, travailAffaires criminelles :
- La serpe de Philippe Jaenada
- La petite femelle de Philippe Jaenada
- L'adversaire d’Emmanuel carrère
- Lætitia de Ivan Jablonka

- La séquestrée de Poitiers et l'Affaire Redureau, de André Gide
- Femmes fatales, les criminelles approchées par un expert de Michele Agrapart Delmas
Crimes de femmes : 25 histoires vraies de Anne Sophie Martin
- L’empoisonneuse de Peer Meter (bd)
- Le crime des sœurs Papin, les dessous de l’affaire, d'Isabelle Bedouet

Essais :
- Beauté fatale
de Mona chollet
- Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estés 
- King-kong théorie de Virginie Despentes
- La garçonnière de la république de Émilie Lanez
- Toxic croquettes de Jutta Ziegler
Le charme discret de l'intestin de Giulia Enders

Travail :
littérature,lecture,livres,corinne maier,travail- Bonjour paresse de Corinne Maïer
- Ceci n'est pas une lettre de candidature de Corinne Maier
- Lettres de non motivation de Julien Prévieux
- Tribulations d’un précaire de Ian Levison
- Ta carrière est fi-nie ! et Absolument débordée ! de Zoé Shepard
- Les heures souterraines de Delphine de Vigan
- Libre seul et assoupi de Romain Monnery
Le petit malheureux de Guillaume Clémentine

Biographies :
- La promesse de l’ombre de Romain Gary
- Ça s’est passé comme ça de Gérard Depardieu
- Mille vies valent mieux qu'une, Jean-Paul Belmondo
- Berthe Morisot de Dominique Bona
- Quel effet bizarre faites-vous sur mon cœur de Christine Orban (lettres de Napoléon à Joséphine)
- Le dernier stade de la soif de Frédéric Exley
- Les ritals de François Cavanna
- Chroniques de la débrouille de Titiou Lecoq
- Thornytorinx de Camille de Peretti (anorexie)

 

26/01/2019

Bilan lecture : les B.D

arabe futur.pngBiographies :

- Jirô Taniguchi : Le gourmet solitaire
- Un avenir radieux
- Le journal de mon père
- Quartier lointain

- L’arabe du futur de Riad Satouf, tome 1 à 4
- Culottées ! de Pénélope Bagieu
- Les maîtres de l’orge de Jean Van Hamme (fausse biographie)

absurdo.jpg- Corinne Maier : Einstein
- Marx
- Freud

Humour :

Marc Dubuisson :
- Ab absurdo, la fin du monde est pour hier
- Les grands moments de solitude de Michael Guérin 
- Les grands moments de solitude, vers l’enfer et au-delà ! tome 2
- La nostalgie de Dieu, l’intégrââl (3 tomes)

Allan Barte :
cliché hollywood.jpg- Petit illustré des gros clichés d’Hollywood
- Le journal du lutin (2 tomes)

Voutch :
- Les joies du monde moderne 
- Ouragan sur le couple
- Le monde merveilleux de l’entreprise  
- L’amour triomphe toujours
- Le pire n’est même pas certain

- Modeste et pompon de Franquin (tome 1 à 4)
- Tu mourras moins bête de Marion Montaigne (tome 1 et 4)
- Putain de chat de Lapuss
- Calvin et Hobbes l'intégrale de Bill Watterson
- What a wonderful world de Zep

Science-fiction / fantastique :

BD, livres, littérature, BD humour- Les mondes d’Aldébaran de Léo (5 tomes)
- Bételgeuse de Léo (5 tomes)
- Universal War 1 et 2 de Denis Bajram
- Aama de Frederik Peeters (4 tomes)

- Locke and key de Joe Hill (fils de Stephen king) (6 tomes)
- Blast de Manu Larcenet (4 tomes)

Mangas :
- Monsters de Naoki Urasawa (tome 1 à 9)
- Great Teacher Onizuka de Tôru Fujisawa (tome 1 à 20)

20/01/2019

Le misanthrope

misanthrope.jpgDéçue par mes dernières lectures, je décide de relire mes classiques. En premier, celui qui reste mon préféré depuis que je l'ai découvert l'été de mes 13 ans. Je m'en souviens comme si c'était hier, un choc, une révélation : il reflétait exactement mes pensées, mettait les mots sur ce que je ressentais. Je passais des journées entières à recopier des pages et des pages de ces monologues formidables, dans l'idée de les retenir pour les ressortir à mes détracteurs.

Les goûts changent en grandissant (Les Fantômette, Club des 5 et Super picsou géant ne trônent plus dans ma bibliothèque aujourd'hui, étonnant non ?) Ado, j'avais pris une claque avec le K de Dino Buzzati, La chute de Camus, Les mots de Sartre ou La conjuration des imbéciles, mais ils m'ont bien moins impressionnée à la relecture. Seul un livre traverse toutes les époques, un livre qui a 350 ans et reste d'actualité. Sauf pour le langage. Imaginez la tête des gens si je leur rétorquais, lorsque je constate une énième injustice et malveillance :
"J'entre en une humeur noire, en un chagrin profond
Quand je vois vivre entre eux, les hommes comme ils font
Je ne trouve, partout, que lâche flatterie
Qu'injustice, intérêt, trahison, fourberie"

Ces propos sont pourtant toujours opportuns. Au travail, je m'indigne quand des gens hautement toxiques, bêtes, méchants et glandeurs sabordent le travail et l'ambiance par leurs médisances, mais accusent les autres à leur place. Je m'insurge quand ces grandes gueules s'attribuent le travail des humbles et timides, mais on me répond, pas plus tard que ce vendredi : "on sait, mais tu comprends, on ne peut rien lui dire, elle est intouchable et elle attaquerait dix fois plus fort. Il vaut mieux se la mettre dans la poche et faire semblant de l'apprécier".

Nommez-le fourbe, infâme, et scélérat maudit
Tout le monde en convient, et nul n'y contredit.
Cependant, sa grimace est, partout, bienvenue
On l'accueille, on lui rit; partout, il s'insinue
Et s'il est, par la brigue, un rang à disputer
Sur le plus honnête homme, on le voit l'emporter.
Têtebleu, ce me sont de mortelles blessures
De voir qu'avec le vice on garde des mesures
Et, parfois, il me prend des mouvements soudains
De fuir, dans un désert, l'approche des humains.

Si tout le monde supporte des actes intolérables, si personne n'agit, comment peut-on améliorer les choses ? J'ai parfois envie de répondre comme Alceste :  
"Je hais tous les hommes : les uns, parce qu'ils sont méchants et malfaisants
Et les autres, pour être aux méchants, complaisants."

Vous l'avez compris, j'évoque Le misanthrope de Molière, pièce écrite en 1666 et toujours aussi d'actualité. Elle est d'ailleurs régulièrement jouée et actuellement à Paris avec Lambert Wilson. J'estime cependant le titre peu approprié : pour moi, Alceste n'est pas vraiment misanthrope. Il est simplement profondément honnête, sincère et passionné. Il se révolte contre le mensonge et l'injustice. Il ne déteste pas tous les humains, puisqu'il meurt d'amour pour Célimène. Elle est pourtant une pétasse superficielle, à l’opposé du caractère d'Alceste, entier et profond.

Célimène fait preuve de la popularité et de l'aisance en société qui font défaut à Alceste. Elle flatte et est entourée de flatteurs. Elle me faisait penser quand j'étais au collège aux pouffes populaires, moqueuses, manipulatrices et futiles : les filles qui pavanaient avec leur dernière tenue à la mode, qui flirtaient avec les garçons et les manipulaient pour obtenir des faveurs et être traitées en princesse. Elles prétendaient également être amies avec des camarades mal dans leur peau, qui leur servaient en fait d'aide aux devoirs et de faire-valoir ("regardez, à côté de ce boutonneux renfermé, je parais très belle et charismatique"). La majorité riait de leurs moqueries, pour ne pas devenir le prochain souffre-douleur de ces tyrans.  
J'ai lu un article expliquant que ces personnes populaires à l'école, peu habituées à l'effort et aux contraintes, puisque tout le monde va dans leur sens et devance leurs besoins, réussissent moins bien leur vie ensuite. Elles peinent à continuer leurs études, obtenir des diplômes et un bon travail. Alors qu'au contraire, certains anciens mis au rebut réussissent mieux, par souci de reconnaissance et de revanche. Justice, enfin !
Suite demain

 

14/01/2019

Bilan littérature

bonjour paresse.jpgSi vous regardez la colonne de gauche, vous pouvez conclure que je suis toujours en train de lire les mêmes livres : "je vais pas me taire parce que t'as mal aux yeux" (sur les paroles parfois saugrenues des chansons françaises) et "comment rater complètement sa vie en 11 leçons".
Je suis censée lire ces romans depuis... 2015. ce qui doit correspondre à 3 mots par jour, c'est rapide.
A croire que mémé train de retard prend au pied de la lettre les préceptes de ce dernier livre... De même, je n'ai pas actualisé ma colonne lecture depuis 2012, alors que depuis j'ai lu + de 300 bouquins !

Je vous épargne le récapitulatif des six dernières années : tout simplement parce que j'ai perdu le décompte des quatre premières. Pourquoi ? Car mémé nulle en nouvelles technologies note tout à la main sur des petits carnets : - "c'est tellement plus joli" 
- "c'est tellement plus vivant que le froid clavier et l'écriture standard de l'ordinateur". 
Je devrais plutôt dire : 
- " je note tout à la main sur un carnet que je vais perdre ensuite"
- "je note tout à la main sur un carnet que je ne vais pas pouvoir relire parce je n'arrive pas à déchiffrer mon écriture de sagouin" (ou de docteur comme on me l'a déjà dit) 
- "je note tout à la main sur un carnet que je ne vais pas pouvoir relire parce que l'estomac sur pattes aura renversé son cacao/sa choucroute dessus"

En 2016, révolution : mémé nulle en nouvelles technologies note ses récapitulatifs sur ordinateur !
Je peux ainsi vous proposer une liste de 150 livres.
J'en profite pour créer une nouvelle catégorie "on connaît le livre". J'ai reclassé à l'intérieur mes articles sur le sujet (sur 10 ans de blog, c'était looong), comme les quiz littérature, mes critiques de livres sur le cinéma hollywoodien, ou des biographies comme celles de Patrick Dewaere ou Simone de Beauvoir, et des livres de Dorothy Parker, la vie à deux

La réalité dépassant la fiction, je privilégie toujours autant les biographies. Fascinée par ce qui est étrange, disproportionné et incompréhensible, je suis donc toujours adepte des études sur les affaires criminelles (ah, les soeurs Papin qui arrachent les yeux de leur patronne parce qu'elle s'était plaint du linge mal repassé). Fascinée par ce qui est étrange, disproportionné et incompréhensible, je suis donc toujours adepte des livres sur... le travail. J'ai relu les Corinne Maier comme Bonjour paresse, en bonne Gastonne Lagaffe (mon idole, mon mentor, mon guide spirituel).
Déçue par certains écrits, j'ai relu ceux qui m'avaient enthousiasmé. Je me suis donc replongée dans tous les Philippe Jaenada, les Romain Monnery et les Emmanuel Carrère. J'ai également découvert Delphine de Vigan et ses romans semi-autobiographiques sur le harcèlement au travail, l'amitié perverse, le deuil... 
J'ai du mal à classer tous ces livres vu leur nombre, et encore plus à donner mon avis. Mémé Alzheimer en a oublié la plupart ! Mais j'ai pris des notes sur les plus intéressants. A découvrir ici bientôt...

 

10/03/2017

Bilan je suis culturée 2016 : séries, livres et expos

breaking bad name.jpg20 Séries :

Coups de cœur :
- Breaking Bad l'intégrale
-
American crime story : The people vs O J Simpson
- Catastrophe, saison 1 et 2
- The Americans, saison 4

A voir :
Vikings saison 4
- Le bureau des légendes saison 2
- Olive Kitteridge, saison 1
- Togetherness, saison 1
- Casual saison 1 et 2
- Docteur House saison 2

Pourquoi pas :
- 22.11.63 d'après Stephen King, sur l'assassinat de Kennedy
séries, breaking bad, livres, littérature, philippe jaenada, romain monnery, sorties à paris- Platane saison 2
- Tunnel saison 2
- The young pope saison 1

- The Enfield Haunting
- Au delà des murs
- False flag saison 1
- The five saison 1
- This is us saison 1
- The catch saison 1
Prochaine série prévue : Undercover

Films à la télé :

Coups de cœur Canal + :
- Shaun le mouton de Richard Starzak et Mark Burton
- Connasse, princesse des cœurs de Eloïse Lang et Noémie Saglio
- Phoenix de Christian Petzold
- Boyhood de Richard Linklater
- Comme un avion de Bruno Podalydès

33 Livres :

J'ai relu mes classiques : Le misanthrope, ma pièce préférée (Alceste, c'est moi) et les romans semi autobiographiques de Philippe Jaenada. Avec le coup de cœur de l'année, que j'ai offert à tous mes proches : La petite femelle.
Autobiographie :cinéma,séries,concerts,expo,sorties à paris,livres,littérature
- Ça s’est passé comme ça de Gérard Depardieu

Romans :
- Le misanthrope de Molière
- La promesse de l'aube de Romain Gary
- La chute d'Albert Camus
- La conjuration des imbéciles de John Kennedy Toole
- Grenaille, ma vie et moi de Christian Philipps
- Comment je suis devenu stupide de Martin Page

Essais et santé :
- Lettres de non motivation de Julien Prévieux
- L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau et autres récits cliniques de Oliver Sachs
- La psychosomatique pour les Nuls de Geneviève Choussy-Desloges
- Nouveau manuel de manipulation de Gilles Azzopardi
- Trop intelligent pour être heureux ? de Jeanne Siaud-Facchin
- Le charme discret de l'intestin de Giulia Enders
- Je pense trop de Christel Petitcollin
- Pourquoi les hommes n’écoutent jamais rien et les femmes ne savent pas lire les cartes routières de Allan et Barbara Pease

Bandes dessinées :
cinéma,séries,concerts,expo,sorties à paris,livres,littérature- Les mondes d’Aldébaran (5 tomes)
- Bételgeuse
de Léo (5 tomes)
- Calvin et Hobbes l'intégrale (24 tomes) de Bill Watterson
- Locke and key de Joe Hill
- What a wonderful world tome 2 de Zep
- Tu mourras moins bête tome 3 et 4 de Marion Montaigne

Philippe Jaenada :
- La petite femelle
- Le chameau sauvage
- Le cosmonaute
- La femme et l’ours
- Sulak
- Néfertiti dans un champ de canne à sucre

Romain Monnery :
- Libre seul et assoupi
- Le saut du requin
- Un jeune homme superflu

Laurie Colwin :
- Drôles d'oiseaux
- Une vie merveilleuse
- Rien que du bonheur
Prochain livre prévu : La fin du monde n'aurait pas eu lieu de Patrick Ourednik

12 Expositions- sorties :

Coup de cœur :
- Zoo de Vincennes

A voir :
cinéma,séries,concerts,expo,sorties à paris,livres,littérature- Hergé, Grand Palais
- Château de Chantilly
- Explorez Mars, Palais de la découverte

Pourquoi pas :
- Autour des dinosaures, Palais de la découverte
- Martin Scorsese, Cinémathèque
- Mental désordre, Cité des sciences
- Darwin, l'original, Cité des sciences

Bof :
- Gus Van Sant, Cinémathèque
- Picasso mania, Grand Palais
- Elizabeth Vigée Lebrun, Grand Palais
- Barcelo, Bibliothèque Nationale de France
Prochaine expo prévue : Gaston Lagaffe, Centre Pompidou

 

09/03/2017

Bilan je suis culturée 2016 (je sais, on est en mars)

cinéma,séries,concerts,expo,sorties à paris,livres,littératureJ'ai une réputation à tenir : je suis toujours à la pointe de l'actualité. Vous pouvez vérifier ici ou : chaque année, je fais mes bilans culturels à cette période. L'année dernière, je n'ai même pas pris la peine de l'écrire... En un an entier, j'ai presque vu ce que je voyais en un mois seulement les années précédentes. En 2014, j'ai été voir 79 films au cinéma, et en 2016, 24... Ce n'était pas simplement une année d'hibernation, c'est aussi parce que j'ai arrêté de noter mes sorties depuis plus de 6 mois. Et comme mémé Alzheimer ne se rappelle plus de ce qu'elle a vu comme film la veille, j'ai dû oublier la moitié de mes sorties 2016... Voici ce dont je me souviens : 

24 Films au cinéma :

Coups de cœur :
- Merci patron ! de François Ruffin. César du meilleur film documentaire 2016
- Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent. César du meilleur film documentaire 2015

A voir :
cinéma,séries,concerts,expo,sorties à paris,livres,littérature- Zootopie par Byron Howard et Rich Moore
- Le garçon et la bête de Mamoru Hosoda
- Les animaux fantastiques de David Yates
- The revenant de Alejandro Gonzalez Inarritu
- Midnight special de Jeff Nichols
- Deadpool de Tim Miller
- Comme des bêtes de Chris Renaud et Yarrow Cheney

- Les saisons de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud
- Money Monster de Jodie Foster
- Tony Erdmann de Maren Ade
- Cigarettes et chocolat chaud de Sophie Reine
- Star Wars le réveil de la force de JJ Abrams 
- Star Wars, Rogue one de Gareth Edwards

Pourquoi pas :
- Carol de Todd Haynes
- Ave César ! des frères Coen
- Docteur Strange de Scott Derrickson
- Un homme à la hauteur de Laurent Tirard
- Arrête ton cinéma ! livre de Sylvie Testud et film de Diane Kurys

cinéma,séries,concerts,expo,sorties à paris,livres,littérature- La tour 2 contrôle infernale de Eric Judor
- Pattaya de Franck Gastambide
- Dans les forêts de Sibérie de Safy Nebbou
- Anomalisa de Charlie Kaufman et Duke Johnson
Prochain film prévu : Split de M. Night Shyamalan

11 concerts :

Coups de cœur :
- Michel Polnareff à Bercy (tournée interrompue... pour l'instant ?)
- Roger Hodgson (Supertramp) à l'Olympia. En tournée et le 27 mai au Grand Rex
- Alain Souchon et Laurent Voulzy au Zénith de Paris
- Louise Attaque au Zénith de Paris
- Renaud au Zénith de Paris, toujours en tournée
- Tri Yann à l'Alhambra, toujours en tournée

- Ciné concert Le seigneur des anneaux, Palais des congrès
- William Sheller aux Folies Bergères
- Little Barrie à La flèche d'or
- Massive attack au Zénith de Paris
- Axelle Red, L'été frappé de Mâcon
Prochain concert prévu : Idan Raichel

9 spectacles et one men show :

Coups de Cœur :
cinéma,séries,concerts,expo,sorties à paris,livres,littérature- Les Franglaises, en tournée, retour à Paris en septembre
- Les Coquettes Le grand point virgule 
- Kyan Khojandi (Bref), Pulsions, à L'européen

A voir
- La dame blanche, théâtre du Palais royal, jusqu'au 30 avril
- La peur d'après Stefan Zweig, théâtre Michel, jusqu'au 30 avril

Pourquoi pas
- Kheiron, 60 minutes avec Kheiron, Le République
- Vincent Dedienne, S'il se passe quelque chose..., L'atelier
- Ariane Brodier, Mytho, Les feux de la rampe
- Olivier Guedj, J'ai deux fois 20 ans, un chirurgien dentiste fait son show

Prochain spectacle prévu : Camille Chamoux, l'esprit de contradiction


10/10/2013

Hollywood, l'envers du décor

rita_hayworth_glenn ford gilda.jpgSuite des résumés des livres lus en 2012 (première partie ici), que vous pouvez voir sur la colonne de droite. Sachant que j’ai publié sur les deux premiers livres  il y a trois semaines, et que j’en ai lu 68, je vous laisse faire le calcul pour connaître la fin des résumés. Dans la même veine, je n’ai toujours pas fini mon bilan ciné et livres de septembre. (C’est pas ma faute, je suis trop culturée, c’est tout).

3- Rita Hayworth, de Barbara Leaming

rita hayworth gilda.jpgL’envers du décor de la machine à rêves… Avant d’être la célèbre actrice hollywoodienne de Gilda (Put the blame on mame, boy : elle est doublée sur la chanson) Rita, née en 1918 de parents modestes, était une enfant maladivement timide. Son père, tyrannique et violent, la forçait à danser avec lui dans des music-hall glauques où ils mimaient un couple, qu’ils étaient réellement… Toute sa vie, Rita se laissera abuser par des hommes tyranniques et possessifs.

Son premier mari, Judson, la métamorphose physiquement et l’envoie littéralement s’offrir aux puissants du cinéma pour décrocher des contrats en retour. Le producteur Harry Cohn devient obsédé par la starlette, l’espionne et la met sur écoute. Rita épouse ensuite Orson Welles, qui la délaisse pour la politique ; puis le prince Ali Khan, qui lui préfère les fêtes. Rita sombre dans l’alcool, on la croit folle, alors qu’elle est en fait atteinte de la maladie d’Alzheimer, diagnostiquée près de 20 années en retard… La déchéance physique et morale de la star s’éteint en 1987, mais pas son aura.


4- Hollywood Babylone, de Kenneth Anger

Hollywood babylone.jpgUn livre culte, interdit depuis 1975, car il révèle la face cachée des célébrités de Hollywood, vraiment peu glorieuse : meurtres, orgies, drogue... Il a enfin été republié cette année, et je me suis jetée dessus, l’attendant avec impatience. J’ai un peu été déçue. Ce n’est pas de la grande littérature évidemment, plutôt un journal à scandale en version longue et plus subtile, qui relate des faits vraiment glauques.

Le plus sordide faits divers je trouve est celui concernant l’acteur Fatty Arbuckle, qui jouait le rôle de gros bêta à la tarte à la crème pour le plus grand plaisir des enfants. Je me souviens qu’au contraire, je le trouvais repoussant et trop bizarre. Je comprends mieux pourquoi : le livre décrit en détail la soirée d’orgie de 1921 qui aboutit à l’horrible agression et à la mort de l’actrice Virginia Rappe (l’humour noir de son nom…) Arbuckle est acquitté, mais sa carrière ne s’en relèvera pas.

J’ai été aussi particulièrement touchée par la destinée de l’actrice Francis Farmer, internée de force dans un hôpital psychiatrique où elle est maltraitée. Mylène Farmer a d’ailleurs tiré son pseudonyme de cette comédienne brillante.
Le recueil raconte aussi heureusement des épisodes moins graves, et fait preuve d’un opportun humour noir et cynique.

5- Jane Mansfield 1967, de Simon Liberati

jane mansfield.jpg(Notez que les deux dernières photos désignent la même personne...) Je m’attendais à une biographie classique, alors qu’il s’agit plus d’une réflexion sur la déchéance. Le début était très prometteur, mais j’ai eu du mal à finir le livre, je l’ai trouvé moins intéressant, répétitif, ou mal expliqué… J’ai décroché.
Jane Mansfield possédait un Q.I exceptionnel, mais elle préférait mettre en avant sa plastique et passer pour une écervelée. A la fin de sa vie elle ne jouait plus que dans des navets, proposait des spectacles de strip-tease sordides, était alcoolique et se faisait tabasser par son amant… Cette beauté a fini comme on le sait, décapitée dans un accident de voiture en 1967.

En résumé, être une star à Hollywood, c’est gai.

 La prochaine fois, suite des biographies, avec les chanteurs.

15/11/2012

Des titres éloquents

gaston dort.jpgJ’allume l’ordi. Il me signale : « il ya des icônes non utilisées sur votre bureau, souhaitez-vous les supprimer ? » Parmi elles, Microsoft word, qui me sert pour écrire mes billets.
Oui, bon, d’accord... je n’ai pas publié depuis longtemps, Electra râle encore… mais je peux sortir mes bonnes excuses habituelles : « je bosse trop » et son contraire « j’étais en vacances ».

Ma chef était désespérée de me voir partir en congé. « Comment allez-vous survivre sans moi » lui ai-je répondu en rigolant. Sauf qu’elle n’a pas ri et me regardait toujours comme si elle allait se jeter par la fenêtre. Je ne pense pas que son air signifiait : « Non Papillote, ne pars pas où je saute, on a trop de boulot ici ! » mais plutôt : « Non Papillote, arrête tes blagues ou je saute, j’en peux plus de ta chansonnite ! » J’ai pourtant résisté à l’envie de fredonner mon air de prédilection qui me venait à l’esprit, se prêtant admirablement à la situation : « reviens, on va vivre la main dans la main, c’est écrit sur les murs de la vie », ou bien encore celui d'Elsa, T'en va pas. Parfois je parviens tout de même à décrocher un sourire (par usure) voire même un éclat de rire (nerveux sans doute).

J’étais donc encore en vacances dans le trou perdu sans Internet ni canal +. Je n’ai pas pu écrire ni rattraper mon retard de films, mais j’ai eu le temps de lire quatre livres en quinze jours, c’est-à-dire autant que… les trois derniers mois. L’objectif des années précédentes « un livre par semaine » n’est plus qu’un lointain souvenir.
D’ailleurs je n’ai pas actualisé depuis presque deux ans ( !!!)  les colonnes du blog. « Je ne sais donc plus lire depuis 2010 » comme vous pouvez le constater à droite. Mes dernières lectures inscrites à gauche sont officiellement « une mort très douce » de Simone de Beauvoir,  et le très bon roman de Romain Monnery, « libre, seul et assoupi ».
Hum. Pas du tout évocateurs. Non non, le blog ne se meurt pas doucement, il est simplement assoupi.

dans la tete du tueur-.jpgLe dernier livre que j’ai réellement lu porte un titre tout aussi symbolique : « Dans la tête du tueur ». Ne vous méprenez pas, il ne s’agit pas de Papillote achevant délibérément son blog, mais de l’enquête du gendarme traquant Francis Heaulme (contrairement à ce que le titre annonce, les motivations, la biographie et la psychologie du meurtrier ne sont pas très développées).
Je projetais aujourd’hui de lire l’autobiographie de Keith Richards. Ce titre pouvait annoncer le renouveau de ce blog : Life. Ha, ça vous en bouche un coin. Sauf que la bibliothèque ne le proposait pas, alors j’ai pris à la place une autre autobiographie dont j’ai souvent entendu vanter les mérites, mais dont je ne connais pas encore l’auteur, Annie Ernaux. J’ai donc emprunté cet après-midi son seul livre disponible, c’est-à-dire… La honte.
Non, ce titre ne signifie rien, rien de rien, je ne regrette rien, j’ai peut-être abandonné ce blog quelques temps mais j’ai fait plein d’autres choses à la place (comme traîner sur le net) comme aller voir des one man show, je vous en parlerai (un jour quand j’aurais le temps entre deux films).