02/06/2014

Quiz littérature, avec un super lot à gagner !

jaime lire lettre quiz.jpgPour les lecteurs fidèles des débuts du blog, vous vous souvenez des quiz de culture générale que j’avais l’habitude de faire ? Avec comme gain, tenez-vous bien, un trésor inestimable ! Des cartes postales dédicacées par une star : écrites par mes soins ! Oui bon, j'ai mis "super lot" dans le titre, pour voir si le nombre de connexions allait augmenter subitement... Mais ce n'est pas un mensonge, c'est vraiment un super prix (comment ça, non ?) J’ai décidé de relancer les quiz ! Régulièrement, disons un par mois pour commencer, ça dépend de votre enthousiasme. (Si je n’ai qu’un seul participant, à part entamer une collection de cartes papillotiennes pour lui, je ne vois pas trop l’intérêt… ) Puis je ne laisserai plus 5 vainqueurs  à chaque fois, un seul suffit pour commencer surtout si j’ai qu’un seul joueur… Comme je veux bien faire, trouvez un texte marrant et original, faire des dessins et des rébus (j’ai 8 ans) l’écriture des cartes me prend des jours. Et j’ai pas que ça à faire, j’ai un boulot moi : en chercher un.

 On commence par un quiz littéraire. Trois autres quiz à refaire ici et si vous voulez. Comme toujours, je trouve le quiz trop facile alors je rajoute des questions bis.

1 ) Associez les auteurs suivants à leur œuvre :
1) Louis-Ferdinand Céline                                   a) D’un château à l’autre
2) Jean-Paul Sartre                                            b) Les mémoires d’Hadrien
3) Albert Camus                                                c) Le mur
4) Marguerite Yourcenar                                     d) La chute

2) « Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit. »
Qui est l’auteur de ces vers?
a) Guillaume Apollinaire
b) Arthur Rimbaud
c) Paul Verlaine
d) Stéphane Mallarmé
2 bis : Quel est le titre du poème ?

3) Quelle est la fable que La Fontaine n’a pas écrite ?
a) La génisse, la chèvre et la brebis
b) L’âne et le chien
c) Les deux lions
d) L'hirondelle et les petits oiseaux

4) Qui a dit « L’art est un mensonge qui nous permet d’approcher la vérité » ?

a)      Renoir

b)      Hegel

c)       Picasso

d)      Cocteau
bis : Citez l’une de ses œuvres

5) Écrivain né à Nîmes en 1840, il obtient la notoriété par la publication en 1858 de son premier ouvrage, le recueil de vers Les amoureuses. Lancé dans la carrière littéraire, il collabore à de nombreux journaux. Ses œuvres inspirées de la Provence sont encore aujourd’hui célèbres telles que Tartarin de Tarascon et Le petit chose. De qui s’agit-il ?

a)      Marcel Pagnol

b)      Jean Giono

c)       Frédéric Mistral

d)      Alphonse Daudet

6) A quel genre littéraire appartiennent les œuvres ci-après : La planète des singes de Pierre Boulle, La nuit des temps de René Barjavel et Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley ?
a) Le roman noir
b) Le roman d’anticipation
c) Le roman d’aventures
d) Le roman historique
6 bis : Citez une appellation différente pour ce genre

7) De qui est amoureux Cyrano de Bergerac ?
a) Sa servante Roxane
b) Sa maîtresse Roxane
c) Sa patronne Roxane
d) Sa cousine Roxane

8) Qui était François-Marie Arouet ?
a) Beaumarchais
b) Stendhal
c) Voltaire
d) Rabelais
8 bis : citez l’une de ses œuvres

9) Quelle fut la première femme écrivain élue à l’Académie française ?
a) Marguerite Duras
b) Marguerite Yourcenar
c) Françoise Mallet-Joris
d) Nathalie Sarraute

10) Parce que vous êtes un grand seigneur, vous vous croyez un grand génie ! Noblesse, fortune, un rang, des places ; tout cela rend si fier ! Qu’avez-vous fait pour tant de biens ? Vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus : du reste homme assez ordinaire ! Tandis que moi, morbleu ! Perdu dans la foule obscure, il m’a fallu déployer plus de science et de calculs pour subsister seulement, qu’on n’en a mis depuis cent ans à gouverner toutes les Espagnes. » Dans cet extrait du Mariage de Figaro, que dénonce l’auteur ?
a) Le pouvoir de l’argent
b) Les difficultés de la vie quotidienne
c) La bêtise des nobles
d) Les privilèges héréditaires
10 bis : Qui est l’auteur ?

Questions extraites du livre de Jean-Michel Oullion, 2500 QCM de culture générale

Envoyez vos réponses par la rubrique "me contacter" en haut à gauche, avant la fin de la semaine. Vous pouvez aussi m’indiquer que vous participez dans les commentaires. Le résultat sera annoncé lundi prochain.

A vous de jouer !

Rendez-vous sur Hellocoton !

01/06/2014

A la télé cette semaine : Les proies, Buried, Black Book

les proies eastwood.jpgA la télé ce soir sur Paris première, Les proies  de Don Siegel, avec Clint Eastwood. Le réalisateur et l’acteur de L’inspecteur Harry délaissent l’ambiance macho et virile pour se concentrer sur des femmes. Pendant la guerre de Sécession, un soldat blessé est recueilli dans un pensionnat de jeunes filles. Contrairement à ce que le titre laisse penser, c’est plutôt le beau Clint Eastwood, seul mâle perdu au milieu de jeunes filles en fleurs, qui devient une proie… Un film très troublant. (Clintounet était trô bô).

choc des titans.jpgLundi, TMC diffuse Le choc des titans.  Le film de 1981 réalisé par Desmond Javis a fortement marqué mon enfance, comme tous les contes, récits mythologiques et initiatiques que je dévorais. Il raconte ici le mythe de Persée, Pégase, la belle Andromède, l’horrible Méduse et les terrifiantes sorcières du Styx, le kraken… Je me rappelle précisément de la scène de l’enlèvement d’Andromède : à la fois effrayante (le monstre est hideux) et belle (les décors, la jeune femme), fascinante. Un film profondément poétique.

Rien de tout cela dans le remake : plus aucune magie. Je ne suis sans doute plus assez jeune pour m’émerveiller devant un film pareil, mais même les effets spéciaux sont laids, alors que, comme l’explique Télérama, ceux du grand Ray Harryhausen étaient : « faits main, maladroits et touchants, aussi poétiques que du Méliès ». J’ai eu l’espoir en lisant le programme tv que la chaîne diffuse le film original. En effet, Télérama met une image du film de 2010, mais sa critique décrit le film de 1981 : « Laurence Olivier cachetonne » (dans le rôle de Zeus) « les trucages de Ray Harryhausen » …

télé,cinéma,VerhoevenA la place, je vous conseille plutôt sur Arte Le juge et l'assassin de Bertrand Tavernier, avec Philippe Noiret et Michel Galabru dans son meilleur rôle : inspiré de l'histoire vraie de Joseph Vacher, l'un des premiers tueurs en série français. A la fin du 19ème siècle, "le Jack l'éventreur du Sud-Est" est accusé d'une trentaine de meurtres particulièrement violents. J'ai vu une exposition fascinante sur le sujet, avec les coupures de journaux décrivant les meurtres atroces, la santé mentale défaillante et surtout des lettres écrites par le tueur, où il explique ses gestes fous.

télé,cinéma,VerhoevenMercredi, France4 programme Buried à 22h30. Un homme se réveille dans un cercueil, avec un téléphone portable, un briquet et 90 minutes d’oxygène : le temps du film. Comme le personnage, on retient son souffle pendant tout ce temps : comment va-t-il s’en sortir ? Qui l’a enlevé, pourquoi ? Un suspense imparable.

télé,cinéma,VerhoevenJeudi Chérie 25 diffuse l’excellent Black Book de Verhoeven, l’un de mes réalisateurs préférés (Robocop, Starship troopers, Total recall…) Pour ce film, le cinéaste quitte Hollywood pour retourner dans sa terre natale, les Pays-bas. Je trouve qu’il renoue avec ses premières œuvres moins commerciales (Katie Tippel, Le soldat orange…) Black Book se déroule pendant la seconde guerre mondiale, à la Haye. Une femme juive et résistante infiltre les services de renseignements allemands. Un énième film sur cette période, mais les personnages sont ambigus, tout sauf manichéens. Le scénario complexe multiplie les rebondissements. Comme l’annonce aussi le titre, noir c’est noir. Puis l’héroïne est interprétée par Carice Van Houten, que je ne peux qu’apprécier puisqu’elle porte le nom de mon cacao favori.  Argument de poids n’est-ce pas.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

30/05/2014

Inégalité pour tous

inegalite pour tous.jpgJ'en ai déjà parlé ici, mais je vous livre un résumé plus complet après l’avoir vu :
L’économiste Robert Reich est un centriste qui penche vers la droite. Il a travaillé entre autres pour Gérald Ford (républicain) et Clinton (démocrate). Le documentaire s'intéresse à l'économie américaine, mais il peut s'appliquer également à la France ou L'Europe.

Après une étude sur le 20e siècle, Robert Dreich constate que les deux plus grosses crises économiques surviennent après 1928 et 2007, quand les plus fortunés ont raflé 23 % du revenu national. De plus, il voit que les inégalités sont au plus haut quand les riches paient le moins d'impôts, et inversement. Aujourd'hui, la classe moyenne américaine paie des impôts atteignant 33 % de ses revenus, tandis que les riches ne sont taxés qu'à hauteur de 15 %.

En 2010, les 400 Américains les plus fortunés possèdent plus que 150 millions d'Américains, soit la moitié de la population. En 1978, le revenu moyen était de 49 000 dollars annuel. Les 1 % des plus  riches gagnaient 393 000 dollars. En 2010, le revenu moyen n'est plus que de 34 000 dollars, et les 1 % des plus riches raflent 1 101 000 dollars ! Soit une baisse d'un tiers des revenus pour la classe moyenne américaine en 35 ans, et un revenu quasiment multiplié par trois pour les plus riches ! 
C'est la classe moyenne qui assure 70 % de la consommation de l'économie américaine. Les riches dépensent trop peu, car quand on possède des millions de dollars, on ne peut pas les débourser entièrement, comme l'explique un millionnaire « 3 jeans me suffisent, je n'ai pas besoin d'en avoir 3000 ». Selon Robert Reich, dire qu'il ne faut pas taxer les plus riches car ce sont eux qui créent les emplois est faux. C'est la classe moyenne qui fait l'économie.

A partir des années 80, pour compenser la baisse des salaires, les salariés américains augmentent leurs heures de travail. (300 heures de plus par an qu'en Europe !) La classe moyenne s'endette et emprunte pour maintenir son niveau de vie.
Le documentaire dénonce un cercle vicieux : si les classes moyennes sont exclues de la croissance :
Les salaires stagnent, donc les salariés consomment moins, les sociétés réduisent leurs effectifs puisqu'elles vendent moins, les recettes fiscales diminuent, l'état réduit ses budgets, (par exemple verse moins d'argent pour l'éducation et les universités), les facs augmentent leur droit d'inscription, les plus pauvres ne peuvent plus faire d'études, donc accéder à de bons postes, les salariés sont moins bien formés, le chômage augmente.

Et aux États-Unis, les très riches ont les moyens légaux d'influencer la politique en finançant les partis et en créant des lobbies…

Robert Reich sillonne l’Amérique afin d’informer les citoyens et les inciter à s’insurger contre les inégalités, qui mettent selon lui l’économie et la démocratie en danger. Un documentaire fascinant, implacable et très facile à comprendre, que je vous recommande chaudement.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

29/05/2014

Tout est permis de Coline Serreau

tout est permis.jpg1h20 de discours sur le code de la route, moi qui déteste les voitures et n’ai même pas le permis ? J'avais peur de m'ennuyer, et  visiblement beaucoup pensaient pareil : on était que deux dans la salle de cinéma, le film n'a pas remporté de succès. Pourtant, il est fascinant, très révélateur des comportements, et pose des questions essentielles. J'ai appris une foule de choses, ce documentaire fait réfléchir, et en plus, il est à la fois drôle et émouvant. (Regardez la bande annonce)

Des personnes qui ont perdu les points de leur permis doivent faire un stage pour les reconquérir. Ils expliquent comment ils en sont arrivés là. Leur mauvaise foi est telle qu’elle en est comique. Comme des enfants, ce n'est pas de leur faute. « Je dis pas non plus que j’étais à jeun, j’avais un petit peu chaud quoi ». « Moi, je ne téléphone pas, je réponds simplement aux appels ». La loi est injuste, ou pire, ne s’applique pas à eux. Ils sont persuadés que tout le monde est comme eux, pourtant les chiffres montrent que 75 % des conducteurs conservent tous leurs points sur leur permis, 90 % entre 10 et la totalité. Une femme très arrogante, fortunée, pérore qu'elle a l'habitude que les autres véhicules s'effacent devant elle lorsque elle arrive avec sa Porsche. Elle est plus rapide, ils ne peuvent pas la suivre. Poussez-vous de là les gueux, laissez passer la reine. C'est moi le roi de la route, je m'amuse à 200 à l'heure, je peux faire Paris Beyrouth en une demi-heure

On constate que la plupart des chauffards interrogés se sentent plus forts lorsqu'ils roulent plus vite. Beaucoup sont jeunes : ils ne dirigent pas encore leur vie (souvent sous le joug des parents, pas encore de situation stable). En voiture, ils ont enfin l'impression de contrôler quelque chose, ils se vengent de leurs frustrations en roulant vite. Celui-là je vais me le faire, depuis le temps que je roule derrière, avec sa vieille Fiat pourrie, je vais lui montrer qui je suis.

A moi aussi, ça me paraissait injuste de payer une amende alors qu'on a seulement dépassé de 5 km heure la vitesse autorisée. Pourtant, si la vitesse est limitée à 50 sur certaines routes, c’est parce que les tests de crash prouvent qu'à cette allure, lors d'un choc, le piéton a encore des chances de rester en vie. A 60 km heure, ce taux baisse considérablement. 
Dans les années 70, 17 000 personnes  mouraient sur les routes chaque année, avec entre 300 000 et 400 000 blessés. Avec l'instauration des limitations de vitesse, de la ceinture obligatoire à l'arrière et à l'avant,  le nombre de décès est passé aujourd’hui à environ 3500.

Les accidents de la route coûteraient chaque année à la sécu sociale 24 milliards. Car les blessés, les handicapés, il faut les soigner souvent à vie…. Les radars eux, rapporteraient 700 à 800 millions. comme Gaston Lagaffe et ses parcmètres, je surnommais ces dispositifs « mange-fric », parfois installés là où ils n’ont pas lieu d’être, planqués pour piéger le maximum de conducteurs, empêchant de rouler normalement... mais les statistiques prouvent que ce sont dans les lignes droites, qui semblent les moins dangereuses, que les accidents surgissent : le conducteur se sent plus en sécurité, il accélère.

La prise de conscience des dangers de la route et de la nécessité d'instaurer des règles est survenue après un accident qui a choqué la population, le plus meurtrier en France : en 1982, un village a enfin pu payer des vacances à ses enfants. Tous les petits sont partis en car, pendant le week-end le plus chargé de l’année, celui qui fait la jonction entre le mois de juillet et d’août. La circulation est dense, il pleut, un chauffeur n’est pas expérimenté, il roule vite, les freins fonctionnent mal… 44 enfants meurent carbonisés, sans pouvoir être identifiés, des fratries entières anéanties... Depuis, le transport collectif d’enfants pendant ce week-end chargé est interdit, la vitesse est limitée par temps pluvieux et la réglementation plus stricte pour les cars.

La sécurité routière doit faire face à deux puissants lobbies : celui de l'automobile et celui de l'alcool. Les tests de crash montrés dans le film prouvent que même avec le taux d'alcoolémie autorisé, les réflexes sont considérablement amoindris. Je ne l’aurai jamais cru. On est en France quoi, le pays du vin, de la bonne chère, ne pas boire lors d’un bon repas familial, ça me paraît impensable. Il faut toujours attendre des heures pour pouvoir prendre le volant et rentrer chez soi, c’est contraignant (parce que moi, jouer aux tarots en attendant, je m’en tape).

L'alcool est la principale cause d'accident de la route, et les accidents de voiture la première cause de mortalité chez les jeunes. Dans l'idéal, aucune consommation d’alcool ne devrait être autorisée avant la prise de volant. Mais au pays du vin, impossible à appliquer... Un ancien lobbyiste des alcooliers témoigne devant la caméra : son travail était d'alpaguer les jeunes à la sortie du lycée, ou dans les boîtes de nuit, et de leur distribuer de l'alcool gratuitement...

Le lobby de l'automobile est aussi très puissant : pourquoi construire des voitures qui peuvent rouler à + de 200 km heure, si la vitesse est limitée bien en dessous ? Une fausse donnée circule : en Allemagne, la vitesse ne serait pas restreinte sur les autoroutes. C'est vrai sur certains tronçons, mais sur les autres, la loi est encore plus sévère qu'en France. La réalisatrice a beaucoup de mal à obtenir les chiffres d'accidents, et lorsqu'elle y parvient, elle constate que sur ces fameuses parties non limitées, les incidents sont 4 fois plus nombreux !

J'ai peur en voiture. J'ai connu trop de personnes mortes sur les routes. Je n’ai jamais voulu passer mon permis et je ne rentre dans un engin de la mort qu’en cas de nécessité. (à la campagne, quand il n’y a pas de car). Mon meilleur ami d'enfance, un garçon adorable, d'une gentillesse extrême, qui s’occupait avec une grande tendresse de sa petite sœur, généreux et timide, est mort sur la route à 17 ans. Son oncle qui tenait le volant avait bu... Je pense encore souvent à lui, ce qu'il serait devenu. A sa pauvre mère aussi, qui ne s'était déjà pas remise de la mort de son mari (elle faisait croire à sa fille qu'il dormait dans la pièce à côté !)

J'ai passé mon année de terminale à la campagne, et 5 élèves de ma classe sont morts en voiture. Le weekend, j'allais au bal (masqué ohé ohé), les jeunes se soûlaient à la marquisette (5 francs le verre). Sur le chemin de retour, on voyait souvent une voiture dans le fossé. Mais les jeunes trouvaient ça fun et rebelle et se vantaient de leurs exploits éthyliques le lundi au lycée (« j'ai vomi ! Je me souviens plus de rien ! Tiens, j'accouche 9 mois après alors que j'ai 15 ans, comment ça se fait ? Mais madame je vous jure que j'ai jamais couché avec un garçon ! »).

On me traitait de ringarde et de vieille (mémé ne nie pas) parce que je gueulais lorsque le mec au volant, croyant impressionner les filles passagères, roulait à 100 sur les routes de campagne, la petite R5 volant sur les nids de poule.... Les potes de mon copain ont éclaté de rire lorsque j'ai refusé de monter dans leur voiture qu'ils prenaient après s'être soûlés au salon des vins ! 

Le proverbe « femme au volant, mort au tournant » est faux : les femmes sont en général plus prudentes et conscientes des dangers, les statistiques le prouvent. Les assurances de voiture sont moins chères pour les femmes, car elles ont moins d'accidents. Comme le dit un professeur dans le film « vous pouvez faire confiance aux assurances qui ne veulent jamais perdre leur argent! »

Je pourrais encore citer une foule d'exemples, mais je préfère vous encourager à regarder ce documentaire essentiel.

 Petit quiz On connaît la chanson dans le texte...

Rendez-vous sur Hellocoton !