Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/07/2016

Demain : partout dans le monde des solutions existent

demain.jpg"Tout le monde veut sauver la planète, mais personne veut descendre les poubelles" Jean Yanne.
Comme Merci patron, ce documentaire ne se limite pas à pointer les problèmes, mais donne des solutions pratiques et conviviales. Merci patron montre que l’on peut lutter contre les misères économiques et sociales, Demain rajoute la cause écologique, à travers des solutions testées dans certaines régions et qui fonctionnent : une agriculture locale, une monnaie locale (pour éviter l’évasion fiscale qui ruine nos sociétés). L’équipe se rend à San Francisco, où 80 % des déchets sont recyclés. A Copenhague, principalement alimentée par les énergies renouvelables, quasiment gratuites, où la population roule plus à vélo qu’en auto. En Angleterre ou à Détroit, où les habitants investissent des terrains vagues pour faire pousser des légumes. Dans les écoles de Finlande, où les élèves participent, apprennent des choses concrètes et utiles, ne sont pas en compétition, afin de développer leur confiance en eux, leur inventivité, leur esprit critique et collaboratif.

Un film revigorant. J’étais néanmoins un peu attristée car il donne des solutions que je pratique ou connais déjà à travers d’autres documentaires, mais le succès de Demain laisse penser que certains semblent les découvrir, ce qui montre qu’on a encore du chemin à faire pour éveiller et faire bouger les consciences. Par exemple la permaculture est présentée dans Les moissons du futur de Marie-Monique Robin (Le monde selon Monsanto, Notre poison quotidien…)

demain,cinéma françaisDemain possède le grand mérite de condenser plusieurs sujets en un seul documentaire, pas besoin de se taper tout Arte, France 5 et Canal + comme moi. Beaucoup pensent qu'ils ne peuvent rien faire ou que leurs maigres actions n'auront pas de conséquences, mais au contraire, chaque goutte d'eau compte. Sur le site du film, vous pouvez voir des exemples de gestes simples pour améliorer le monde : l’agriculture intensive étant largement responsable des problèmes écologiques (raréfaction de l’eau, pesticides, pollutions qui entraînent des cancers…) manger bio et moins de viande, choisir dans des amap ou biocoop (peu chères, contrairement à ce que beaucoup pensent). Acheter dans des commerces locaux, qui reversent plus d’argent à la collectivité que les multinationales. Recycler, réparer ses objets ou les échanger et prêter (on a rarement besoin d’utiliser une perceuse chaque jour).
Je suis inscrite sur le site de Paris « je m’engage ». J’ai proposé des poubelles de compost, qui seraient aussi utiles je pense que celles pour le verre dans chaque immeuble (perso je ne bois pas un litre de vin par jour, mais j’épluche des légumes quotidiennement). Pour l’instant, le compost n’est disponible que dans certains parcs de Paris. Dans ma cambrousse, on met directement les déchets alimentaires et le marc de café dans le jardin. Comme il est sans pesticides, on conserve le seul endroit du quartier qui attire autant d’oiseaux, de papillons, d’abeilles, de hérissons… Pour connaître de nombreuses astuces « qui peuvent faire la différence », allez-voir le site en lien ici.

Petit bémol sur le film : j’ai du mal avec Mélanie Laurent. Elle est talentueuse, très belle, on le sait. Pas besoin de gros plans sur elle, surtout dans un documentaire où l’auteur doit s’effacer devant son sujet (non mais, la caméra collée à son pif dans la voiture ! Je m’attendais presque à voir l’intérieur de ses trous de nez !) Inutile de prendre des poses aguicheuses et lascives (je me mordille la lèvre et secoue mes cheveux parce que je suis super concernée et révoltée par les problèmes) c’est un documentaire, pas un film de promotion sur la starlette !

Demain a remporté le César 2016 du meilleur documentaire. Il est sorti en décembre mais reste toujours à l’affiche, avec un record d’un million de spectateurs. Si vous ne l’avez pas encore vu, courez voir ce film indispensable pour créer le monde de demain. Je suis le projet depuis ses débuts, il a été financé de manière participative par les internautes, à hauteur de 500 000 euros à travers la plateforme kisskissbankbank. Le film montre bien « qu’ensemble, des solutions existent »

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

13/07/2016

Merci patron !

mercipatron.jpgQuel plaisir de travailler pour vous, on est heureux comme des fous ! Sauf que l’usine de Kenzo est délocalisée en Pologne, par son PDG, l’homme le plus riche de France : Bernard Arnault (33 milliards d’euros, 13ème fortune mondiale). Comme de nombreuses autres, la famille Klur se retrouve au chômage. Ne pouvant plus payer les factures, leur maison va être saisie. C’est alors qu'un drôle de Charlot, François Ruffin, fondateur du journal Fakir, intervient et met en place un stratagème dingue pour les sauver... Voir la bande annonce en lien.

merci patron, cinéma françaisCe film est un documentaire, tout est vrai. Mais les rebondissements innombrables en font un vrai suspense. Et une vraie comédie : cette communauté rappelle l’excellent Vous ne l’emporterez pas avec vous (l’argent) de Frank Capra.
François Ruffin se filme comme Michael Moore, l’un de ses modèles, mais est bien plus drôle. Il fait son faux candide avec son T-shirt « I love Bernard » et provoque une bonne sœur communiste en colère contre les délocalisations. Il s’incruste à l’assemblée générale des actionnaires de LVMH et met un joyeux bazar…

merci patron, cinéma françaisContrairement à de nombreux documentaires déprimants qui se bornent à faire intervenir des spécialistes et à nous expliquer que le monde va mal et qu’on ne peut rien y faire, Ruffin montre que l’on peut changer les choses, ensemble et dans la bonne humeur. On ressort du cinéma ragaillardi et plein d’espoir. Jubilatoire, à voir. Le film est sorti fin février mais bénéficie d’un tel bouche à oreille (les spectateurs ont applaudi à la fin de la séance) que Merci patron est toujours programmé, et qu’il a cumulé plus de 300 000 entrées, ce qui est considérable pour un documentaire.

Rendez-vous sur Hellocoton !

11/07/2016

Le quiz On connaît la chanson de Polnareff, fin

lettre à france.jpgVous croyiez que j'allais m'arrêter là ? Quand y'en a plus, y'en a encore ! Retrouvez les titres de ces chansons :

11 «  Je passe la nuit à écouter
Cette symphonie, aujourd’hui finie
Et qui me rappelle, que tu étais belle »

12 « Personne ne lui a jamais appris, qu’on pouvait dire oui »

13 « Oh non ! N’attends pas de roses bonjour
Des bafouilles « nous deux toujours »
Je ne suis pas de l’espoir, moi je ne pense qu’à ce soir
Jette tes poèmes dans tes tiroirs
Et sors-les pour une autre histoire
Je ne connais de la vie, qu’aujourd’hui…»

14 « Quand elle se penchait au-dessus de moi
Ses yeux étaient le premier miroir où je pouvais me voir
Elle m'appelait par des noms que
Jamais non jamais je n'ai plus entendus depuis »

15 « Sur ses lèvres, j’avais déposé
Le plus doux des plus doux baisers
Sur ses lèvres, d’une gifle elle m’a tué
Croyant que je voulais la piquer »

poupee non.jpg16 « Mon ami, tu prends le plus long chemin
Pour arriver jusqu’à moi
Oublie les mots, tout est simple, viens
Repose-toi chez moi »

17 « On nous demandera, d'où l'on vient où on va, etc
Et on essaiera de savoir pourquoi
On nous demandera encore une fois
Des choses auxquelles on ne répondra pas, mais ça ira »

18  «  Je suis bien et tu es bien, on ne se demande rien
Que la nuit dure toute la vie, que la vie dure toute la nuit
Non ce n’est pas l’amour, qui fait les histoires d’amour
Ce n’est pas ça toujours, on peut aimer oui sans amour
Si nous vivons ensemble, c’est que la vie nous ressemble »

19 « Et ce que toi tu prends pour une chanson
Qui te plaît bien
C’est un aveu tourné à ma façon
Mais tu n’y comprends rien »

20 « La différence, c’est ce silence, parfois au fond de moi
Tu n’es pas toujours la plus belle, et je te reste infidèle
Mais qui peut dire l’avenir de nos souvenirs
Oui, j’ai le mal de toi parfois, et même si je ne le dis pas
Je pense à toi tout bas »

Alors vous avez les réponses ? A vous de jouer !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

08/07/2016

Les Gérard de la télé, fin

erika coule.jpgGérard de l'animateur qui est allé chez le coiffeur avant de prendre l'antenne, sauf que c'était fermé :
- Natacha Polony
- Erika Moulet
- Bernard de la Villardière
- Yves Calvi
- Jean-Marc Morandini

Je vérifie les photos : Erika, mais pourquoi ?  Son coiffeur n’était pas fermé, il a juste eu le temps de lui couper un seul côté, il est contre les heures sup « 19h, c’est 19h ma p’tite dame »
Réponse : Natacha Polony

Gérard du "Mais laissez-moi tranquille merde en plus cette année j'ai pas fait de télé" :
castaldi.jpg- Sophia Aram
- Valérie Damidot
- Benjamin Castaldi
- Daniela Lumbroso

On est enfin débarrassé du sourire niais de Castaldi ? De Damidot et de ses horribles décors violets et ses tentures de Nouille orque ?
Gagnants : Castaldi et Lumbroso.

Gérard de l'émission de la mi-journée qui a tellement de couleurs sur son plateau qu'en la regardant on se sent obligé de vérifier dans notre verre d'eau si y'a pas des traces de LSD ou de MDMA :
les gérard de la télé- Les douze coups de midi
- Les Z'amours
- Tout le monde veut prendre sa place
- Comment ça va bien !
- Midi en France

Les Z'amours. Effectivement, quand on voit la photo...

Gérard de l'émission rediffusée dont on se rend compte au bout d'une bonne demi-heure qu'en fait, c'est un nouveau numéro. Ou l'inverse :
- 90' enquêtes
- Enquête exclusive
- Enquête d'action
- Enquêtes criminelles

Avec en alternance « enquête au sein de la brigade des stup : à la télé, c’est tous des drogués (doc censuré)/ vol à la tire dans le métro : méfiez-vous des manchots / vol de poules à Plougastel : méfiez-vous des renards, chenapans

Gérard de l'animateur qui a un égo tellement gros qu'il veut voir son nom écrit partout, dans le titre de son émission, brodé sur ses chemises mais aussi gravé sur une mini gourmette qu'il porte autour du gland :
- Vendredi tout est permis avec Arthur, avec Arthur
- L'Hebdo show avec Arthur, avec Arthur
- Zemmour et Naulleau, avec Eric Zemmour et Eric Naulleau
- Bourdin direct, avec Jean-Jacques Bourdin
- Les escapades de Petitrenaud, avec Jean-Luc Petitrenaud

Arthur évidemment, qui est même allé jusqu’à faire un one man show, qui mettait mal à l'aise car la salle ne réagissait pas aux blagues "je veux faire proche des gens en parlant de mon quotidien, sauf qu'avec mes millions et ma femme mannequin, j'ai rien à voir avec vous" (je peux témoigner, je l’ai vu) (par curiosité, j’étais invitée)

Gérard de l'accident industriel :
- Nouvelle star, avec Laurie Cholewa
- Superkids, avec Faustine Bollaert et Stéphane Rotenberg
- Masterchef, avec Sandrine Quétier
- Boom, avec Vincent Lagaf'
- Le Grand journal, avec Maïtena Biraben

Réponse : Le Grand journal. Je croyais qu’on arrêtait de tirer sur une ambulance ? Lagaf ou superkids font bien pire.

Gérard de l'animatrice :
- Alessandra Sublet dans Action ou vérité
- Maïtena Biraben dans Le Grand journal
- Laurie Cholewa dans Nouvelle star
- Cristina Cordula dans Les Reines du shopping
- Laurence Boccolini dans Money Drop
- Faustine Bollaert dans Le Meilleur pâtissier

Réponse : Alessandra Sublet. Action ou vérité ? Comme les ados qui font tourner une bouteille ?

Gérard de l'animateur :
hanouna.jpg- Frédéric Lopez dans Folie passagère
- Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste
- Ali Baddou dans Le Supplément
- Christophe Beaugrand dans Secret story

Gagnant : l’indétrônable furet Cyril Hanouna.

Gérard de l'animatrice brillante... mais au sens propre, c'est-à-dire qu'en passant un Sopalin sur son visage on pourrait graisser une poêle à crêpes :
- Marie-Ange Nardi dans Télé shopping après avoir fait une démo sur le Rolling smart abdos fitness pour seulement 84,99€
- Luana Belmondo,  la cuisinière de C à vous (certains diront que c'est à cause de la vapeur dégagée par les casseroles...)
- Evelyne Thomas dans C'est mon choix (bah ça c'est les rejets de Botox hein...)
- Elise Lucet dans Cash investigation à force de courir après les grands patrons capitalistes
- Cristina Cordula dans Les reines du shopping. Là c'est juste sa nature de peau. Mixte.

Réponse : Evelyne Thomas. Pas cool pour Elise Lucet, enfin une vraie journaliste parmi cette liste (donc elle ne présente plus le JT et sans doute plus bientôt son excellente émission Cash investigation)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !