Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2011

Julie Victor, One musical show : rire et chansons

julie-victor.jpgLe théâtre de 10 heures présente le One musical show de Julie Victor, boulevard Clichy. En tant que mémé, je mets rarement les pieds dans ce quartier (ça me rappelle la chanson de Polnareff, Rosy la fille de joie, et la série de canal Pigalle la nuit). Je n’ai pas trouvé immédiatement le théâtre, pourtant situé juste à côté du métro, car les sex shops alentour étaient plus grands…
Ce détail apporte un avantage : comme la salle est petite, on est collé à la scène, dans une ambiance intimiste.


Quand le spectacle commence, personne sur les planches, on entend juste une chanson. Je pense écouter un disque, car la voix est parfaite, mais Julie Victor apparaît avec son micro…
Après son tour de chant qui nous laisse tous sous le charme, elle nous parle avec un accent québécois à couper au couteau, qui casse bien l’ambiance. Houlà, je ne vais rien comprendre (j’ai du mal à suivre les films de Xavier Dolan ou de Denys Arcand). Finalement Julie Victor nous jouait un tour, elle s’exprime en « français de France », ce qui ne l’empêche pas de continuer plus tard en se moquant de l’accent allemand.

julie-victor2.jpgAccompagnée du bassiste Dominique Mabille et du pianiste Jérémy Journiaux, Julie Victor nous raconte sa vie en rires et chansons : comment lui est venu sa vocation, le souvenir de son premier petit ami et de son  enfance en famille dans sa Normandie natale… On apprend qu’elle n’a pas mal roulé sa bosse, au cours Florent, dans des opérettes où elle se faisait draguer par le metteur en scène, des comédies musicales, dont une où elle a joué le rôle de… Dieu. Elle a aussi tenté l’Eurovision et tourné des pubs (« eh les filles, pour manger moins, achetez de la vaisselle plus petite ! »). La chanteuse entrecoupe ses tours de chant par des sketches : elle se moque des notices ridicules par exemple : « attention, veuillez retirer l’enfant avant de plier la poussette ». Elle ne manque pas non plus d'épingler les actrices qui poussent (faiblement) la chansonnette, comme Mélanie Laurent. Pour reprendre son souffle, Julie Victor boit de l’eau, à la paille, dans… un aquarium rempli de poissons.  Petit détail qui montre bien l’originalité de  l'artiste… (voir lien vers la "bande annonce" du spectacle)

Derrière l’humour déjanté, l’émotion et la nostalgie pointent leur nez. La chanteuse termine son spectacle en nous achevant, justement : elle offre une interprétation de La tendresse de Bourvil absolument bouleversante. J’entends renifler dans la salle et la spectatrice devant moi éponge de grosses larmes, je vois sa main ruisselante éclairée par le projecteur … En me retournant, j’aperçois même des hommes ces êtres sans cœur avec les yeux humides et la bouche tordue des types qui se retiennent de pleurer. Je ne vous cache pas que même mémé a  une grosse boule dans la gorge (pourtant il m’en faut beaucoup, comme par exemple tuer Chaussette dans Danse avec les Loups).
J’ai cherché la magnifique interprétation de Julie Victor pour vous la montrer, en vain. Je n’ai trouvé que celle de Bourvil, qui semble bien fade et vieillotte à côté. Vous n’avez plus qu’à vous déplacer pour la voir en live, ça vaut vraiment le coup d’œil (et d’oreille surtout) (quoique l’œil aussi, en plus d’avoir un incroyable talent comme la France, Julie Victor est très mignonne).

Je ne sais pas si elle a inventé ce concept fort original : chanter sa vie. Pascal Sevran l’a fait, mais ce n’était pas drôle. (Enfin, si, au 3ème degré).
En tout cas, j’ai été très impressionnée par son originalité, son audace et son fort tempérament. Je vous conseille vivement son spectacle si vous habitez Paris, et qui sait, elle va peut-être obtenir le succès qu’elle mérite et faire une tournée dans toute la France ?

Julie Victor est au théâtre de 10h jusqu’au 31 décembre.

NB : Julie Victor nous explique qu’elle porte la poisse, car certains spectacles auxquels elle participait ont été annulés. Je confirme : pendant son show, elle nous demande d’éteindre notre portable. Mon fidèle serviteur qui m’accompagnait depuis 4 ans et demi ne s’est jamais rallumé, comme ça, d’un coup, sans donner d’alerte. J’ai dû à mon grand désarroi en reprendre un autre : le vendeur s’est moqué de mon « antiquité » et m’a refilé une sombre bouse tactile (je n’avais pas le choix) qui possède la moitié des fonctions de mon ancien portable, cette « antiquité ». C’est très pratique d’envoyer des sms sans pouvoir écrire d’accent par exemple. Je suis enervee. On appelle ça la nouvelle technologie. (Le sujet mérite un billet complet, je sens que le portable va finir comme celui de mon frère, qui a achevé sa courte vie de 2 minutes 30 explosé contre un mur.) (on est un peu nerveux chez les papillote) (c’est son patron qui lui avait donné pour qu’il soit plus facilement corvéable joignable.)



04/11/2011

De l'importance de la lecture : "si tu as de bonnes notes à l'école, tu auras un bon métier plus tard" ?

jaime lire.gifLa réponse est non.

« Le jeudi, c’est citation » chez Chiffonnette, alors voici une pensée tirée du livre de Corinne Maier, No kid. J’avais déjà grandement apprécié son réjouissant essai, ou plutôt témoignage, Bonjour paresse, où elle décrit son emploi absurde (elle s’est fait virer suite au scandale provoqué). Je me reconnais encore dans ce nouvel extrait, sur l’importance de la lecture et le lien avec le travail :

« (…) Cette phrase qui nous a été tant rabâchée, et qui n’est plus vraie dans un monde où un plombier gagne davantage qu’un médecin généraliste moyen ou qu’un avocat : « Si tu as de bonnes notes à l’école, tu auras un bon métier plus tard ».
En fait, la lecture est la meilleure ennemie de la réussite. Le malentendu est total : les enfants qui aiment vraiment lire deviennent des barjots, j’en suis la parfaite illustration. Quand j’étais enfant, rien d’autre ne m’intéressait, ni l’école, ni la musique, ni les promenades, ni les vacances. Résultat : je suis asociale et incapable de « travailler en équipe ».

La vraie passion pour la lecture rend-elle inapte au service des biens ?  Allez, j’exagère un peu, souvent les enfants qui aiment vraiment lire deviennent juste des supplétifs de l’intelligence, des intermittents de la culture, des grouillots d’édition, des bibliothécaires ou des pigistes mal payés et mal considérés.

De toute manière, ce sont des gens surinstruits par rapport à tous les boulots disponibles sur le marché. Pour ces éternels aigris, toute réunion d’entreprise est une torture, « boucler un projet » une corvée assommante, un entretien d’évaluation avec un manager le choc des deux mondes.
Ces déclassés sont nombreux, mais voués à l’extinction, car les jeunes lisent de moins en moins, surtout ceux issus de formations « prestigieuses », grandes écoles ou autres. Allons, l’élite de la nation n’a que faire des livres et de la culture, vade, retro, satana. »

Corinne Maier, No kid, p.130-131, ed. Michalon, 2007.

Je ne me reconnais pas totalement non plus dans cette description. Enfant, je lisais partout et tout le temps, même à table, et je passais les récrés au CDI. Pourtant j’adorais la musique (Maccaaaaa ! J-27 avant le concert) les vacances (mais je lisais au bord de la mer) et aujourd’hui j’adore me promener. Je ne suis pas encore complètement barjot.
C’est pas tout à fait moi quoi…

Et vous, vous reconnaissez-vous dans cette description ? Pour vous, la lecture est-elle importante ? Vous sentez-vous adapté et épanoui au travail ? (Catherine, tu es hors-jeu car tu exerces le métier des rêves d’enfant).

01/09/2011

Vos devoirs de vacances : les résultats du dernier quiz littérature

littérature, livres, quiz, Q.C.MGlobalement vous avez bien répondu à vos devoirs de vacances, vous pouvez donc rentrer dans la classe du professeur Papillote pour cette nouvelle année scolaire.

1) Dans quel conte de Perrault trouve-t-on la célèbre phrase : « Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? »
a)    Cendrillon
b)    Le chat botté
c)    Peau d’âne
d)    Barbe bleue
Bis : qu’attend t-elle et pourquoi ?
Réponse d : Barbe bleue. Elle attend ses frères, qui peuvent délivrer sa sœur de Barbe bleue, mais Anne ne voit « que le soleil qui poudroie, et l'herbe qui verdoie. »

2) Qui a écrit : « L’homme n’est qu’un roseau, le plus faible de la nature, mais c’est un roseau pensant. Il ne faut pas que l’univers entier s’arme pour l’écraser : une vapeur, une goutte d’eau suffit pour le tuer ? »
a)    Montaigne
b)    Voltaire
c)    Pascal
d)    Descartes
Réponse c : Pascal

3) Quel est le titre du roman publié en 1949 qui évoque la déshumanisation engendrée par les techniques d’un état policier totalitaire ?
a) Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley
b) Ravage de René Barjavel
c) 1984 de George Orwell
d) La guerre des mondes d’H.G. Wells
Bis : Quels sont les sujets des autres livres cités ?
Réponse c : 1984 de George Orwell. Le meilleur des mondes (publié en1931), comme l’écrit Cristophe, décrit «  une société où l'eugénisme a été poussé à l'extrême. » Elle est divisée en castes, les enfants naissent dans des éprouvettes et la famille est abolie. Dans Ravage (1943), une société ultra technologique voit l’électricité disparaître et sombre dans le chaos.  Dans La guerre des mondes (1898) la Terre est envahie par les Martiens.

4) L’académie française a pour but de veiller sur la langue et la culture française. Elle a été fondée par :
a)    le cardinal de Richelieu, en vue d’assumer la prééminence de l’état par le biais de la culture
b)    le roi Louis XIV pour assurer le rayonnement international de la France
c)    Le cardinal Mazarin pour lutter contre les différents patois des provinces de l’époque
d)    Le roi Henri IV à la demande de l’église pour contrer le protestantisme alors influent.
Réponse a : le cardinal de Richelieu.

5) Quel auteur n’appartient pas au groupe du Nouveau roman ?
a)    Nathalie Sarraute
b)    Michel Butor
c)    Françoise Sagan
d)    Alain Robbe-Grillet
 Bis : citez une œuvre de cet auteur.
Réponse c : Françoise Sagan. Elle a écrit Bonjour tristesse.

6) Dans cette pièce de 1659, Molière s’inspira de la commedia dell’arte pour caricaturer le langage affecté et le snobisme dérisoire de deux coquettes qui, faute d’avoir assimilé certaines valeurs intellectuelles, se cantonnent à une grossière contrefaçon. Ces deux inséparables sont les héroïnes de :
a)    L’école des femmes
b)    Les précieuses ridicules
c)    Les femmes savantes
d)    L’école des maris
Réponse b : Les précieuses ridicules. On lui doit les célèbres répliques : « hors de Paris il n’y a point de salut pour les honnêtes gens » et « Les gens de qualité savent tout sans avoir jamais rien appris. » 350 ans plus tard, on rencontre encore ce genre de personnes…

7) Lequel de ces écrivains n’a pas connu le XIXème siècle ?
a)    Jean-Jacques Rousseau
b)    Gustave Flaubert
c)    George Sand
d)    Alfred de Musset
Réponse a : Jean-Jacques Rousseau (1712/1778)

8) La Bruyère est mort à l’âge de 51 ans. Il est né et décédé après La Fontaine (1621-1695) et Molière (1622-1673). Bossuet (1627-1704) et Racine (1639-1699) sont nés avant la Bruyère et décédés après lui. Galland (1646-1715) est né et mort après la Bruyère. Quelles sont les années de naissance et de mort de La Bruyère ?
a)    1638-1689
b)    1641-1693
c)    1645-1696
d)    1647-1698
Réponse c : 1645-1696

9) Qui est l’auteur de la phrase : « un seul être vous manque et tout est dépeuplé » ?
a)    Victor Hugo
b)    Lamartine
c)    Chateaubriand
d)    Alfred de Vigny
Bis : de quel recueil, de quel poème est tiré ce vers ?
Réponse b : Lamartine, le poème L’isolement du recueil Méditations poétiques.
J’ai essayé de faire plus difficile, puisque ceux qui participent trouvent mes quiz trop simples. Petit piège, le poème n’est pas Le lac comme le suggère Cécile (le vers le plus célèbre du lac est « Ô temps ! Suspends ton vol, et vous, heures propices ! Suspendez votre cours ! »)

10 ) Lequel de ces écrivains reçut le prix Nobel de littérature ?
a) Georges Pérec
b) Jules Verne
c) Marguerite Duras
d)Albert Camus
Bis : quel écrivain et philosophe français le refusa en 1964 ?
Réponse d : Albert Camus. C’est Jean-Paul Sartre qui l’a refusé.

Alors, ce n’était pas trop difficile ? Prochain quiz pour les vacances de la Toussaint (sauf si vous en réclamez avant)

29/08/2011

Vos devoirs de vacances : dernier quiz littérature

littérature, livres, lecture, quiz littérature1) Dans quel conte de Perrault trouve-t-on la célèbre phrase : « Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? »
a)    Cendrillon
b)    Le chat botté
c)    Peau d’âne
d)    Barbe bleue
Bis : qu’attend t-elle et pourquoi ?

2) Qui a écrit : « L’homme n’est qu’un roseau, le plus faible de la nature, mais c’est un roseau pensant. Il ne faut pas que l’univers entier s’arme pour l’écraser : une vapeur, une goutte d’eau suffit pour le tuer ? »
a)    Montaigne
b)    Voltaire
c)    Pascal
d)    Descartes

3) Quel est le titre du roman, publié en 1949, qui évoque la déshumanisation engendrée par les techniques d’un état policier totalitaire ?
a) le meilleur des mondes d’Aldous Huxley
b) ravage de René Barjavel
c) 1984 de George Orwell
d) la guerre des mondes d’H.G. Wells
bis : Quels sont les sujets des autres livres cités ?

4) L’académie française a pour but de veiller sur la langue et la culture française. Elle a été fondée par :
a)    le cardinal de Richelieu, en vue d’assumer la prééminence de l’état par le biais de la culture
b)    le roi Louis XIV pour assurer le rayonnement international de la France
c)    Le cardinal Mazarin pour lutter contre les différents patois des provinces de l’époque
d)    Le roi Henri IV à la demande de l’église pour contrer le protestantisme alors influent.

5) Quel auteur n’appartient pas au groupe du Nouveau roman ?
a)    Nathalie Sarraute
b)    Michel Butor
c)    Françoise Sagan
d)    Alain Robbe-Grillet
Bis : citez une œuvre de cet auteur.

6) Dans cette pièce de 1659, Molière s’inspira de la commedia dell’arte pour caricaturer le langage affecté et le snobisme dérisoire de deux coquettes qui, faute d’avoir assimilé certaines valeurs intellectuelles, se cantonnent à une grossière contrefaçon. Ces deux inséparables sont les héroïnes de :
a)    L’école des femmes
b)    Les précieuses ridicules
c)    Les femmes savantes
d)    L’école des maris

7) Lequel de ces écrivains n’a pas connu le XIXème siècle ?
a)    Jean-Jacques Rousseau
b)    Gustave Flaubert
c)    George Sand
d)    Alfred de Musset

8) La Bruyère est mort à l’âge de 51 ans, il est né et décédé après La Fontaine (1621-1695) et Molière (1622-1673). Bossuet (1627-1704) et Racine (1639-1699) sont nés avant la Bruyère et décédés après lui. Galland (1646-1715) est né et mort après la Bruyère. Quelles sont les années de naissance et de mort de La Bruyère ?
a)    1638-1689
b)    1641-1693
c)    1645-1696
d)    1647-1698

9) Qui est l’auteur de la phrase : "un seul être vous manque et tout est dépeuplé" ?
a)    Victor Hugo
b)    Lamartine
c)    Chateaubriand
d)    Alfred de Vigny
Bis : de quel recueil, de quel poème est tiré ce vers ?

10 ) Lequel de ces écrivains reçut le prix Nobel de littérature ?
a) Georges Pérec
b) Jules Verne
c) Marguerite Duras
d)Albert Camus
Bis : quel écrivain et philosophe français le refusa en 1964 ?

Comme pour les autres quiz, les questions, sauf les bis, sont extraites du livre de Jean-Michel Ouillion, 2500 QCM de culture générale.

A vous de jouer ! Réponses bientôt…