Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/06/2013

Bilan des one man show : Baptiste Lecaplain, Alex Lutz et Bérengère Krief

Les blogueurs « normaux » écrivent sur les spectacles et sorties à faire quand ils sont encore d’actualité. Certains publient chaque jour (mais comment font-ils ? Même au chômage, j’ai trop de films à voir sur Canal +, trop de vidéos de chats à regarder sur le net, enfin trop de trucs importants à faire) D’autres font un bilan mensuel, voire annuel des meilleurs films, spectacles ou expos qu’ils ont vus.
Mémé Papillote qui a toujours un train de retard invente un concept plus original : faire le bilan au mois de juin, des sorties faites... depuis 2012. C’est sympa hein ? Alors l’hypnotiseur Messmer proposait le spectacle le plus fascinant que j’ai jamais vu, les expos Toutankhamon et Tim Burton étaient les plus intéressantes. Des évènements incontournables, tous les médias en parlaient… mais c’était l’année dernière.
Nan, mais mémé n’a pas un train de retard, elle en a un d’avance, car ces attractions vont revenir ! Grâce à moi, vous saurez avant tout le monde ce qu’il faut voir. Enfin, je vais quand même attendre un peu avant d’écrire, comme j’ai le temps… (rendez-vous en 2014 alors).

D’abord, le bilan catégorie one man show (cliquez sur les sketches en lien, ils valent le coup):

alex lutz.jpegAlex Lutz (sur Paris en novembre)
Alex Lutz interprète une mégère dans la revue de presse de Catherine et Liliane du Petit journal. Il a également joué le fils de nazi « qui vit dans un groupe hippie » dans l’excellent OSS 117, Rio ne répond plus. Dans son spectacle, l’humoriste incarne avec une justesse étonnante plusieurs personnages qu’il a pu croiser, comme un directeur de casting ou un technicien de cinéma. Sa facilité à transformer sa voix, à adopter les mimiques des personnages est impressionnante.

On peut le constater avec cette formidable observation d'une vendeuse de vêtements insupportable : " la voilà qui arrive avec le 44. Ah non je ne préfère pas que vous passiez le 42 au cas où. J'ai été correcte avec vous, je vous demande d'être correcte avec le produit." Le comédien est admirable également dans ses portraits d’une adolescente en crise qui veut faire de l'humanitaire à Londres et se pense autonome parce qu'elle est déléguée de classe: "j'ai fait une T.S, c'est vachement grave, j'ai avalé cul sec tous les tubes d'homéopathie de ma mère. J'ai acheté un cahier dans lequel je note toutes mes pensées, et j'ai écrit une phrase en hommage à la vie que je vais me tatouer sur le visage : la vie de l'homme est comme un ruban qui se déroule, sur lequel je cours jusqu'à perdre l'haleine, jusqu'au carrefour de mes rêves, que je verrai s'effacer au fur et à mesure où j'ouvrirai les yeux". Et plein d'autres personnages dans le même genre. A voir.


baptiste lecaplain.jpgBaptiste Lecaplain (en tournée, voir les dates sur son site)
Contrairement a Alex Lutz qui imite surtout ses contemporains, Baptiste Lecaplain pratique plutôt l'autodérision en évoquant ses propres souvenirs : "Ma copine m'a largué récemment : "- J'pense qu'il faut qu'on arrête là. Parce que honnêtement, tu mérites mieux. - Je mérite pas mieux non. Je suis qu'une merde, je mérite que toi !" En fait je fais le malin, mais je suis rentré chez moi, j'ai chialé, j'ai écouté James Blunt Goodbye my loveeer !"

Vous connaissez peut-être ce blondinet pour son rôle du colocataire dans la série Bref, ou pour ses sketches qui commencent à devenir célèbres, comme celui-ci ou celui des filles en boîte de nuit. Je l’avais vu il y a trois ans à une grande soirée spectacle organisée par Arthur, avec une trentaine de jeunes comiques encore méconnus. Lecaplain était clairement pour moi celui qui se démarquait le plus, avec Vérino. J’ai eu du flair, car le petit devient grand. J’adore sa façon de passer du coq à l’âne et de gesticuler comme un survolté sur scène. Surtout, je le trouve souvent touchant et sensible, quand il évoque sa jeunesse par exemple (moi aussi je n'aimais pas mon prénom, j’ai fait L, j’étais la dernière choisie pour les groupes de sport…) J'ai vu Baptiste Lecaplain pour sa dernière au Bataclan, et le pauvre chou était tout ému à la fin et a versé une larmichette, c’était craquant. Il s’est aussi lancé dans une dragouille maladroite et marrante de spectatrice, et ne savait plus où se mettre en apprenant que la jeune fille était venue accompagnée de sa mère…

Bérangère-Krief.jpgBérengère Krief (toujours à l’affiche !)
Encore une qui a joué dans Bref (Marla). Par sa voix et certaines attitudes, elle fait penser à Florence Foresti. Son sketch le plus connu est son cours de réparties anti-relou (à 3 min sur la vidéo), très utile pour les filles, qui ont toutes affaire un jour à ces dragueurs de rue pathétiques : « hé, on fait un tour de bagnole ?
- Il croit que je vais répondre quoi ? : «  C’est mon rêve ! De faire une balade en Opel corsa la nuit avec 5 mecs que je connais pas ! Mais non, excuse-moi Francis Heaulme, mais là on est en 2013 et j’ai vu Faites entrer l’accusé la semaine dernière… »
« - Hé mademoiselle, t’as fait tomber quelque chose… mon cœur…
- Ben écoute, il a dû tomber dans le même trou que ton charisme, ton intelligence et ta beauté. Pas de chance ! »
Ses personnages sont parfois un peu caricaturaux : les hommes, souvent infidèles, les femmes amatrices de mode (Je vous rappelle que mémé Papillote déteste le shopping et garde encore des vêtements achetés en francs.) Mais la jeune femme possède une fraîcheur revigorante. Puis comme moi elle vient de Lyon et a suivi les mêmes études (à peu de choses près, on sortait de la même promo). (Je vous ai dit aussi qu’à Lyon j’habitais l’immeuble en face de Liane Foly et à côté de l’affaire Louis Trio ? Comme quoi mon quartier pourri cachait des pépites) (il faut me compter dedans bien sûr) (bah oui, grâce à ma chansonnite).

Suite du bilan one man show bientôt, avec entre autres Chris Esquerre ou Alexandre Barbe.

Et vous, connaissez-vous ces humoristes ? Que pensez-vous de ces sketches ?

05/06/2013

Giorgio le mentaliste

giorgio mentaliste.jpgJ’ai pu voir au Théâtre de 10 heures un personnage qui me fascine depuis longtemps, moi qui adore les mystères : un mentaliste, quelqu’un qui « devine » nos pensées. Pas par magie, mais par observation, déduction et manipulation…

Giorgio le mental expert a une tchatche, un humour et un aplomb incroyables. Ses capacités permettent au public de se sentir à l’aise et en situation de réceptivité, nécessaire pour le bon déroulement du show. Pourtant le personnage me fait penser aux « beaux parleurs » et grandes gueules. Je sens les manipulateurs, et je fais bien, Giorgio en est un.
Tout le monde rigole, moi aussi car Giorgio est vraiment un phénomène, mais je reste crispée et ratatinée sur mon siège, priant pour que le mentaliste ne croise pas mon regard (et tente de deviner mes secrets).
Giorgio : - Certains vont participer au spectacle (je cherche la sortie de secours). Les rationalistes et les dubitatifs passeront en premier, oui vous qui croisez les bras, j’en vois 2 ou 3 (j’en fais partie et repose en vitesse les mains sur les accoudoirs). Je fais une exception pour les plus timides (ouf, je me redresse sur mon siège). Nan je rigole, ils y passeront aussi (si j’enjambe mes 4 voisins, je pourrais atteindre la porte en moins de 20 secondes…)

Giorgio lance une boule de papier « au hasard » dans le public, et celui qui la reçoit sera sa première victime.
La balle part, dans un grand arc de cercle, chacun, attendant son sort, est suspendu à son vol, les heures propices suspendent leurs cours et ... bien évidemment, la boule tombe devant moi.
N’écoutant que mon courage qui ne me disait rien, je lève immédiatement mes pieds et me recroqueville sur le fauteuil, comme si j’avais vu une souris ou de l’acide sulfurique sur le sol.
- Qui a la boule ?
Je contemple l’objet affreux. La pousser discrètement vers la voisine ? Trop tard, elle a vu ma manœuvre. L’amie qui m’accompagne se sacrifie bravement et prend perd la boule (elle recevra la médaille du mérite)

Giorgio l’interroge simplement : « Tu t’appelles comment ? (Jusque là, c’est facile) tu fais quoi dans la vie ?
Elle répond. Giorgio, catégorique : « Tu mens. »
Elle n’a pas menti, mais n’a pas dit toute la vérité sur son métier d’agent secret (oups).
Giorgio lui demande de penser à une envie simple, qu’elle note sur un papier, puis de renvoyer la boule au hasard. Cette dernière part droit en l’air, plus haut vers le ciel plafond et retombe… devant moi. Prenant mon courage à deux pieds, je la pousse vers la voisine…

Le mentaliste envoie mon amie wonder woman et d’autres condamnés monter à l’échafaud sur scène. Je lance des regards apitoyés (merci pour ton sacrifice), l’estomac tordu d’angoisse (quelles sont tes dernières volontés ?)
 Pour « deviner leurs pensées » le mentaliste demande aux personnes de penser très fort à leur envie, les regarde droit dans les yeux et prend leurs pouls.
Le mentaliste : - je te sens très fatiguée… (Les cernes peut-être ? t’as qu’à dire qu’elle a une sale gueule aussi, non mais)
-    Tu voudrais te reposer..
-    Oui, à peu près
-    Tu voudrais partir en vacances !
-    C’est ça !
Le mentaliste montre donc un super esprit de déduction et d’observation. Il est encore plus impressionnant avec l’autre candidate :
-    Je sens une hauteur… un grand espace… de l’air… je vois que tu descends… tu veux partir au ski !
-    C’est ça ! » et la femme sort son papier pour preuve.
M’enfin ! Comment il fait ?!

De ce que j’en sais et en conclus, un mentaliste observe les infimes changements d’expression, de posture, qui trahissent les pensées et les mensonges. Une légère crispation, une hésitation, et hop, il comprend. Chacun peut développer ses capacités de mentalisme. Giorgio demande à un couple de monter sur scène. Il bande les yeux de l'homme, qui se tient derrière sa compagne et la prend par les épaules. Le mentaliste effleure la main droite de la femme avec une plume, touche son bras gauche... et le mari ressent les mêmes sensations que son épouse !


Giorgio tend aux spectateurs un jeu de tarots, ils choisissent une carte, la repose dans le tas. Puis Giorgio leur montre les cartes, et devine en observant leur réaction qui a choisi laquelle. J’arrive à le faire aussi avec une personne qui écarquille les yeux devant le roi de pique, mais les autres me restent impénétrables.


Comme les détecteurs de mensonges, Giorgio tâte le pouls des cobayes. Il bande ses yeux, donne à quelqu’un 4 gobelets en plastique, et lui demande de cacher sous l’un d’eux une pique acérée. Giorgio écrase les gobelets qu’il juge vide. S’il ne veut pas se faire transpercer la main, il n’a pas intérêt à se tromper… Je suppose que la personne qui cache la pointe doit voir son pouls accélérer lorsque Giorgio pose la paume au-dessus du mauvais gobelet…

Le mentaliste utilise la morphopsychologie aussi. Mon amie avec la raie des cheveux sur le côté droit est une « romantique ». Sans doute influencée par Giorgio qui lui explique ce fait pendant qu’elle cherche une carte, elle choisit le 10 de cœur…
Un homme sur scène, qui possède un grand front, est jugé par le mentaliste « pas communicatif ». J’aurais plutôt pensé intello et réfléchi. En tout cas il m’inspire plus de sympathie que son voisin, auquel je trouve un air crâneur insupportable, (grand sourire, grands gestes, forte carrure). Ce dernier est estimé « communiquant et conquérant » (un coq quoi).

Je ne sais pas si Giorgio utilise la morphopsychologie pour comprendre quelle est l’actrice préférée d’un spectateur. En me basant sur son physique (que je trouve très disgracieux) j’imagine que le type doit aimer une actrice que je n’apprécie pas, mais de là à imaginer laquelle... Et Giorgio devine : « elle est vieille » (le type a la trentaine) et il découvre très vite « Jeanne Moreau » (quel gérontophile, elle a 85 ans !)

Le mentaliste use aussi de la mnémotechnique, cette méthode qui consiste à faciliter la mémorisation, comme « A dans par pour en vers » et « ou est donc or ni car »  qui aide à se souvenir de…quoi déjà ? Mémé ne parvient déjà pas à se rappeler de choses simples et évidentes comme le fait de payer son loyer tous les mois (ah tiens, on est déjà le 5 !)
Giorgio demande à des spectateurs de choisir au hasard un mot de plus de 3 syllabes dans un livre, de juste dévoiler le chapitre et… il est capable de citer les mots par cœur !

Le mentalisme est aussi du calcul. Giorgio trouve l’âge d’une personne ainsi que le jour de la semaine où elle est née. Il est capable de résoudre de grandes opérations en quelques secondes (je connais mes tables de multiplication par cœur, c’est déjà pas si mal !)

Je suppose que le mentaliste nous influence en suggérant nos réponses, laissant échapper quelques mots clés qui s’impriment inconsciemment dans notre cerveau, et que l’on ressort en pensant agir de notre propre arbitre lorsqu’il nous pose la question plus tard. Il demande par exemple à une spectatrice de choisir sa barre chocolatée préférée parmi une dizaine, et elle prend un lion. Giorgio nous explique ensuite qu’elle a été influencée par un test qu’on avait effectué auparavant et se concluant par les chiffres formant le mot lion à l’envers. Ca n’a pas fonctionné avec moi, car j’aurais choisi le mars, ma barre préférée. Peut-être que mémé est atteinte d’Alzheimer tout simplement.

Le mental expert utilise certainement aussi les moyens classiques, prêcher le faux pour savoir le vrai, et restreindre le champ des possibles. Il tente aussi certainement de faire croire qu’il comprend la personne en donnant des affirmations évidentes (« il vous arrive de douter » ben, comme tout le monde oui) (sauf Chuck Norris).

A la fin du spectacle, tout le public reste bouche bée. Giorgio a enfermé au préalable un papier dans une boîte cadenassée (un spectateur choisi comme chien de garde aboie dès qu’on s’en approche). Une femme le sort à la fin du show, et sur le papier, il est inscrit son nom, ainsi que des réponses aux questions posées à d’autres spectateurs, comme leur destination de vacances idéale ou le montant imaginaire d’une cagnotte du loto !

Vous l’aurez compris, on est scotché et fasciné par la performance de Giorgio le mental expert, mais aussi par sa personnalité. Non seulement il est doué, mais il est aussi très drôle. Même quand il se trompe, il retombe toujours sur ses pattes, avec une assurance, une répartie et un naturel époustouflants. Quand je suis prise en défaut même sur des détails ridicules, je me mets à rougir comme une pivoine et à bégayer…Son spectacle est très vivant, on ne voit pas le temps passer, il se passe plein de choses, je ne vous en ai raconté que le quart (vous constatez déjà la longueur du billet). Je n’ai qu’une hâte, c’est d’y retourner pour tenter de comprendre … mais uniquement dans l’assurance de ne pas monter sur scène ! Mon amie Wonder woman me dira plus tard : « je te voyais stresser pour moi, mais ça allait ! » (La médaille du courage lui sera délivrée le…)

J'ai assisté quelques temps plus tard à un autre spectacle de mentaliste... et cette fois-ci, j'ai été choisi comme cobaye ! (je vous raconterai peut-être un jour).


Giorgio, mental expert, joue au Théâtre de 10 heures jusqu’à fin juin. Vous pouvez réserver vos places et lire les (excellentes) critiques sur billet réduc.

17/03/2013

Comment j'ai assisté aux César ou Beaucoup de bruit pour rien

beaucoup_de_bruit_pour_rien.jpgJe participe souvent aux jeux de Canal + pour les abonnés, qui permettent de voir des films ou séries en avant première. Je ne gagne jamais. Au bon vieux temps où Internet n’existait pas, mémé Papillote envoyait un pigeon voyageur son courrier postal et recevait à tous les coups un cadeau. J’ai encore le frisbee jaune vif avec le logo Canal +, la VHS des Guignols de l’info de noël 1991 et le super magazine à la couverture brillante sur les Ovnis par exemple. Collector.
Et là, des années après, la roue tourne enfin. Je suis présélectionnée, et pas pour n’importe quoi : assister à la cérémonie des César ! Ni une ni deux j’appelle la France entière pour l’informer de la bonne nouvelle : « je recevrai un coup de téléphone pour confirmer le 13 février, dans un mois. »
Un mois après, le téléphone sonne. Je ne réponds pas. Comme son nom l’indique, je ne porte pas mon portable (à cause des ondes). Je le laisse dans la cuisine à 10 mètres de moi et je n’entends pas la sonnerie.
1 heure après, rebelote.
1 heure plus tard, j’entends enfin. (Je viens grignoter du chocolat dans la cuisine). Appel masqué : « Rah, c’est encore Boubou télécom qui veut me vendre une connerie, scronch scronch, je réponds pas tiens, bien fait, z’ont qu’à poireauter, ‘toute façon je mange, scronch scronch. »
1 heure après, idem. « Ils exagèrent, d’habitude ils ne rappellent que le soir »
1 heure après, toujours pareil. « M’enfin, c’est fini oui ? Vous allez me laisser tranquille ! »
30 secondes après la fin de la sonnerie, mémé réagit enfin « Oh purée ! C’était sûrement Canal + ! Nan c’est pas possible j’ai pas pu louper ça ! »
Je suis restée collée aux mauvaises ondes de mon portable tout le restant de la journée.
Le téléphone n’a jamais resonné.
Quand jvous dis que mon frère me surnomme Gastonne, le terme est judicieux. Gastonne, ya le téléphone qui sonne, mais ya jamais personne, qui réponne. Nan mais allô quoi.
C’était une énième incroyable aventures inexistante de Papillote : « comment j’ai failli assister à la cérémonie des César ».

cesar 2013 kevinou.jpgDe toute façon, c’est chaque année pareil : des blagues vaseuses, des remerciements inintéressants, une cérémonie interminable. Heureusement Kevin Costner recevait son César d’honneur. Hé ! On ne le donne pas aux vieux d’habitude ? Kevinou tu ne vas pas clamser hein ? Il semblait très ému, touchant, toujours aussi craquant malgré ses 58 ans. Ce qui m’a donné envie de revoir Sens unique diffusé la semaine dernière sur Arte, surtout pour le regarder dans son bel uniforme blanc…

Ce soir sur Arte d’ailleurs, Beaucoup de bruit pour rien, joyeuse adaptation de Shakespeare par Kenneth Branagh, avec Emma Thompson, au temps où ils formaient un couple et où leur collaboration étaient fructueuse (l’excellent Peter’s friends, Dead Again, Henri V…) Jaoui et Bacri au moins, ils se sont séparés, mais continuent de faire des films ensemble…

femme d 'à côté.jpgDemain, autre film d’amour, mais cette fois-ci ni léger ni romantique: la passion qui torture deux ex amants se retrouvant dix ans après : le magnifique film de François Truffaut, La femme d’à côté, avec Fanny Ardant et Gérard Depardieu. En prime, le grand Georges Delerue signe la musique.

leçon de piano.jpgJeudi sur Chéri 25, encore une histoire d’amour passion, La leçon de piano. Je l’ai découvert à 12 ans environ, mon oncle me l’avait montré en VHS, me mettant un casque sur les oreilles, pendant qu’il conversait à côté avec les grands. Le bedonnant et libidineux Harvey Keitel m’avait répugné en enlevant sa tunique pour essuyer le piano avec, et je me rappelle encore de la scène du doigt coupé… J’étais sans doute trop jeune et trop sensible.

love and secrets ryanou.gifLes histoires d’amour finissent mal, en général, avec Love and secrets programmé sur Canal+ ce mois-ci, très bon film malheureusement resté inédit en salles, avec la lumineuse Kirsten Dunst et Ryan Gosling ♥♥♥. Il s’inspire d’une histoire vraie : dans les années 70, une jolie étudiante fauchée épouse un grand héritier, mais le prince charmant se révèle schizophrène…

Même si on trouve le mot « heart » dans le titre et Sophie Marceau en belle convoitée, Braveheart est bien un film guerrier et sanglant, racontant la vie de William Wallace, héros de l’indépendance écossaise du 13è siècle. Les têtes tranchées, le sang qui gicle sur les batailles très réalistes m’avaient choquée en 1995, mais depuis, Mel Gibson nous a habitué à la violence. Dans La passion du Christ, on assiste à la torture et l’agonie de Jésus pendant deux heures, et dans Apocalypto, les guerriers Mayas s’entretuent et s’enlèvent pour faire des sacrifices humains (vous savez, arracher le cœur de la personne vivante et autres joyeusetés). Braveheart est diffusé lundi sur W9.

les-innocents film.jpgTout autre genre, mais chef d’œuvre, Les innocents, au cinéma de minuit ce soir sur France 3, adaptation du Tour d’écrou de Henry James. L’atmosphère étrange, la beauté des images m’avait fascinée quand j’étais ado.

La prochaine fois, le retour de la rubrique nécrologique, avec plein de chanteurs morts qui m’ont permis de beugler leurs plus grands succès au bureau, à la grande joie de mes collègues grincheux. (vous percevez l’ironie).

09/01/2013

Les Gérard de la télévision 2012 : les résultats

gerard 2012 result.jpgToujours à la pointe de l’actualité, les réponses trois semaines après… J’avais attribué des prix également. Les vainqueurs sont en gras.

Gérard de l’humour limite :
Gérard de l’émission de bonnes femmes qui donnent leur opinion :
C'est au programme avec Sophie Davant (FR2)
La Matinale avec Ariane Massenet (C+)
Les Maternelles avec Julia Vignali (FR5)
Comment ça va bien avec Stéphane Bern (FR2)
Le Grand 8 avec Laurence Ferrari (D8)


Exemple d’intitulé « c’est un peu court jeune homme, on aurait pu dire bien des choses en somme : »

Gérard de l'animateur, sa vie, c'est de la merde :
George Pernoud, 30 ans de Thalassa (FR3)
Pierre Dhostel, 30 ans de M6 Boutique (M6)
Thierry Beccaro, 30 ans de Motus (FR2)
William Leymergie, 30 ans de Télématin (FR2)
Bertrand Renard, 30 ans de Chiffres et des Lettres (FR3)

Lors du feu d’artifice du 14 juillet, sur les quais bondés, je l’ai heurté par inadvertance. Comme quoi, on voit des stars à Paris… Ca ne serait pas arrivé avec Michael Fassbender ou Ryan Gosling hein.

Gérard de l’intitulé déjà fait, déjà vu, redondant, répétitif, bon ça va on a compris :

Gérard de la super soirée au El Crétino Circus ! Ce soir, venez admirer notre grande ménagerie ! Nos ploucs analphabètes, nos chtimis débiles, nos bimbos platines à gros seins refaits, nos petites zazas hystériques ! Ils n'ont peur de rien, ils osent tout, pour le plaisir des petits comme des grands ! Venez leur jeter des cacahuètes et leur envoyer des SMS lors d'une soirée pleine de rire, ce soir, au El Crétino Circus !
La Belle et ses princes presque charmants (W9)
Les Chtis à Mikonos (W9)
Vous êtes en direct (NRJ12)
Secret story (TF1)
Qui veut épouser mon fils ? (TF1)
Les Anges de la téléréalité (NRJ12)

J’avoue, j’ai regardé l’émission jusqu’au bout…

Et surtout, Gérard de l’intitulé le plus étonnant, complètement à l’opposé de l’esprit satirique de la cérémonie, qui fout tout à l’eau, on va faire comme si on l’avait pas vu, les gars c’est pas grave vous ferez mieux la prochaine fois :

Gérard de l’émission que tu prétends regarder au deuxième degré genre « Putain, les gogols ! » mais en fait t’es à fond dedans et tu verses même ta petite larme quand Thierry présente Annie à sa famille :
Nouveau look pour une nouvelle vie (M6)
L’Amour est dans le pré (M6)
Quatre mariages pour une lune de miel (TF1)
La Belle et ses princes presque charmants (W9)
Belle tout nue (M6)

Je n’ai jamais regardé.

Certains intitulés me font toujours dire « mais oui c’est tout à fait ça ! » :

Gérard du vieux châtelain dont on se demande ce qu’il fout à la télé, vu qu’il a plus une tête à jouer du cor dans les chasses à courre, mèche au vent, galopant à bride abattue derrière des lévriers dans la rosée du petit matin le dimanche à Fontainebleau :
Louis Laforge dans des Racines et des ailes (FR3)
Bernard de la Villardière dans Enquêtes exclusives (M6)
Patrick de Carolis dans le Grand tour (FR3)
Stéphane Bern dans Comment ça va bien (FR2)
Olivier Barrot dans Un Livre un jour (FR3)

Je votais pour Stéphane bern…

D’autres me font penser le contraire « mais non c’est pas ça les gars ! »:

Gérard de l’animateur embourgeoisé qui se regarde dans le miroir en repensant aux années où il avait des cheveux, des abdos, des idées, l’envie de provoquer, de conquérir le monde, de devenir le nouveau Coluche, d’enregistrer un album, de tourner avec Noiret, de monter un Planet Hollywood avec Tom Cruise ! … avant d’aller repasser sa cravate fluo pour son jeu du midi :
Nagui
Arthur
Cauet
Lagaf
Christophe Dechavanne

Je votais pour ce dernier...

J’apprécie toujours autant l’humour noir :

Gérard de la personnalité à qui on aurait bien aimé remettre un Gérard, mais voilà, trop tard :
Jean-Luc Delarue
Michel Polac
Thierry Roland
Jacques Antoine
Mouss Diouf

Il le méritait, avec ses répliques telle « Fauché comme un lapin en plein vol »... Tout à fait Thierry.

Les blagues les plus courtes sont souvent les meilleures :

Gérard de la personnalité qui n'en a aucune :
Machin Lopez
Truc Rottenberg
Machin-chouette Bouleau
Bidule Badou
Chose Romeijko
Machine Quétier
La nouvelle miss météo du Grand Journal, tu sais, l’autre, là. Avec les nichons.

Je ne savais même pas qui portait ce nom d’arbre, pour vous dire à quel point cette rubrique est pertinente. Il s’agit du présentateur du JT de TF1. Un homme tronc quoi. (oups, pardon).

Gérard de l’émission dont on n’a jamais entendu parler et c’est normal, elle est sur France 3 :
Avenue de l’Europe avec Véronique Auger (FR3)
L’Ombre d’un doute avec Franck Ferrand (FR3)
Météo à la Carte avec Laurent Romejko (FR3)
Le Monde d’après avec Franz-Olivier Gisbert (FR3)
Les Masters de pétanque (FR3)

Gérard du programme court qui ne l’est pas encore assez :
Soda avec Kev Adams (W9)
Nos chers voisins avec Martin Lamotte (TF1)
Sophie et Sophie avec Alice Belaïdi (C+)
Le mot de la fin avec Baptiste Lorber (C+)
Roumanoff et les garçons avec Anne Rounanoff (FR2)

Sinon, encore beaucoup d’humour facile, limite et répétitif, mais on leur pardonne :

Gérard de l'ambulance sur laquelle on va tirer quand même :
Anne Roumanoff
Christophe Hondelatte
Laurence Ferrari
Evelyne Thomas
Le Grand journal

Vous savez qu’il sort un nouvel album…

Gérard de l’émission parisianiste pour hipster à moustache Technikart et bobo girl néovintage :
Les Inrocks
Tracks (Arte)
Le Petit journal (C+)
Paris Dernière (Paris Première)
Ce Soir ou jamais (FR3)
Bref (C+)

Gérard de l’animateur sivôplè missiou-dames qui la voudrait une émission sivôplè :
Christophe Hondelatte
Guillaume Durand
Marc-Olivier Fogiel
Patrick Poivre d’Arvor
Bataille et Fontaine
Karl Zéro

Décidément Hondelatte est notre chouchou. Mais rendez-lui Faites entrer l’accusé !

Gérard de l’émission que tu regardes pour te taper une bonne branlette intellectuelle :
Ce soir ou jamais avec Frédéric Tadéi (FR3)
Philosophie avec Raphaël Enthoven (Arte)
28 minutes avec Elizabeth Quin (Arte)
Des Mots de minuit avec Philippe Lefait (FR2)
C dans l'Air avec Yves Calvi (FR5)

Pour une fois j’avais trouvé le gagnant. Je ne supporte pas le fameux Raphaël de la chanson de Carla Bruni, « 4 consonnes et trois voyelles ». Il était le mari de Justine Lévy, fille de BHL, avant que Carla ne lui mette le grappin dessus, après avoir testé au préalable son… père.

Gérard de la touffe :
Sébastien Follin dans le Lab’Ô (FRÔ)
Mouloud Achour dans le Grand journal (C+)
Mireille Dumas dans Signé Mireille Dumas (FR3)
Stéphane Bern dans Comment ça va bien (FR2)
Audrey Pulvar dans le Grand 8 (D8)

Pour cette dernière, je dirais plutôt gérard des grosses affreuses lunettes de vieille.

Gérard « nos régions ont du talent » :
La Picardie, fournisseurs d’obèses dépressifs pour Tellement Vrai (NRJ12)
Le Nord-Pas-de-Calais, fournisseur de têtes de noeud premier choix pour Confessions intimes (TF1)
La Seine-Saint-Denis, fournisseur de jeunes des quartiers et de rappeurs salafistes pour Enquêtes d’action (W9)
Les Bouches-du-Rhône, fournisseurs de cagoles aux tétons percés pour Enquêtes Exclusives (M6)
Les Antilles, fournisseurs de participants pour une Famille en or (TF1)
Les Cévennes, fournisseurs d'affineurs de calissons et de rémouleurs de clochers pour le JT de Jean-Pierre Pernaud (TF1)
 
Tant qu’on ne critique pas les Lyonnais.

 
Gérard du Chevalier de la Légion Donneur de Leçon :
Audrey Pulvar dans le Grand 8 (D8)
Yann Barthès dans le Petit journal (C+)
Natacha Polony dans On n’est pas couché (FR2)
Mouloud Achour dans le Grand journal (C+)
Eric Zemmour dans Zemmour et Naulleau (Paris Première)

Je votais Audrey Pulvar. Mouloud Achour, certains le prennent au sérieux, vraiment ?
 
Gérard de l'animateur qui fait de la scène, mais qui ferait mieux de se jeter dedans :
Cauet dans Picard for ever
Julien Courbet dans Julien Courbet crève l’écran
Catherine Laborde dans Avec le temps
Arthur dans Arthur à la Cigale
Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat dans Une Lettre bien tapée

J’étais invitée à l’un de ses spectacles… Et c’est plutôt moi qui avais envie de me noyer.

Gérard de l’accident industriel :
Roumanoff et les garçons avec Anne Roumanoff (FR2)
Le Grand 8 avec Laurence Ferrari (D8)
Vous trouvez ça normal ? avec Bruce Toussaint (FR2)
Volte-Face avec Nagui (FR2)
Grand public avec Aïda Touhiri (FR2)

Je n’ai pas regardé sa nouvelle émission, mais j’aimais bien le côté nounours de Bruce Toussaint dans la nouvelle édition de canal +.

Et les catégories les plus attendues :

Gérard du plus mauvais animateur :
Vincent Cerutti dans Danse avec les stars (TF1)
Patrick Sabatier dans les Stars du rire (FR2)
Frédéric Lopez dans la Parenthèse inattendue (FR2)
Jean-Marc Morandini dans Vous êtes en direct (NRJ12)
Bruce Toussaint dans Vous trouvez ça normal? (FR2)
Jérémy Michalak dans On n'demande qu'à en rire (FR2)

Gérard de la plus mauvaise animatrice :
Daphné Burki dans le Grand journal (C+)
Laurence Ferrari dans le Grand 8 (D8)
Elsa Fayer dans Qui veut épouser mon fils (TF1)
Carole Rousseau dans Masterchef (TF1)
Catherine Barma dans On n’demande qu’à en rire (FR2)
Faustine Bollaert dans 100% Mag (M6)

Je votais pour le visage pincé, figé, émacié, affamé, (botoxé?) d’Elsa Fayer.


Et vous, que pensez-vous des résultats ?