Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2008

La piscine, c'est bon pour la santé

Je suis allée à la piscine. Un grand exploit sportif.

Arrivée devant la piscine : « fermée pour cause de travaux. Rendez vous à la piscine la plus proche, telle adresse. ». Je grommelle, mais animée par une forte volonté pour une fois, je persiste et me rend à l’adresse indiquée.

Devant la deuxième piscine : « fermée pour cause de travaux. Rendez vous à la piscine la plus proche, telle adresse ». La telle adresse étant celle de la première piscine. Si si.

Bon ben là, faut pas exagérer, je suis rentrée chez moi.

Je peux quand même me vanter d’être allée à la piscine. J’suis juste pas rentrée dedans quoi.

22/11/2008

Mes incroyables aventures inexistantes

Un jour il y a très longtemps, ma meilleure amie m’a dit solennellement : « Une de tes principales qualités est aussi un de tes principaux défauts. Tu as une imagination débordante. C’est très bien. A l’école, tu avais toujours les meilleures notes en rédaction. Tu fais rire tout le monde avec tes histoires. Mais parfois, à trop imaginer des trucs, tu te prends trop la tête… ». A mon avis, elle pensait aussi : « et celle des autres ».

Mes proches rigolent de ma capacité à transformer un évènement anodin en aventure palpitante. Au « quoi de neuf ? » mes amis répondent le traditionnel « rien de spécial », alors que moi c’est : « tu sais pas ce qui m’est arrivé !!! ». En fait, rien de particulier comme tout le monde. Une personne normale ne l’aurait même pas remarqué, ou alors aurait relaté l’évènement en 30 secondes 12 centièmes. Moi je le décris en 28 minutes, et je ne m’en tiens pas aux faits. J’exagère, j’enjolive, je raconte sous une forme comique. J’imagine ce qui aurait pu se passer si un détail changeait, j’imagine ce que la personne concernée pensait, ou si il n’y a personne, comment elle aurait pu réagir. Bref, je me fais des films.

Au début, les gens trouvent ça cool. Avec moi on ne s’ennuie pas. Mais j’ai la légère impression que les gens se lassent parfois. Au lieu de me dire « tu me saoules, va raconter ailleurs, on m'a dit délicatement : « tu es tellement drôle, tu devrais faire partager tes histoires, tu devrais créer un blog ! ». Alors voilà.

En fait, j’ai déjà commencé à raconter mes histoires bien avant que les blogs n’existent, à 15 ans, sous le même titre. Sauf que les aventures étaient sous forme de B.D et que je donnais mon vrai nom.

Pourquoi « Papillote » pour remplacer ? Parce que j’adore les chats et j’adore manger. Mais pas manger des chats... Clair non ? J’explique mieux : « papillote » parce que j’adore les chats, et que le mien s’appelle Papillote. « Papillote » parce que j’adore manger, et que les papillotes sont typiques de mon patelin. Je suis connue pour avoir toujours des papillotes dans mes poches. Bon, on peut commencer maintenant.