Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2011

La rubrique nécrologique et les films de la semaine : Paulette Dubost, Munich, Basic, Crazy kung-fu, la malbouffe et la gueule de l'emploi

Paulette_Dubost.jpgDans la rubrique nécrologique de la semaine…dernière (j’ai raté l’annonce) Paulette Dubost s’est éteinte le 21 septembre. Elle était la doyenne des actrices françaises, puisqu’elle allait fêter ses 101 ans. Elle interprétait de petits rôles, mais vous la connaissez sûrement. Elle a tourné dans pas moins de 160 films, avec les acteurs les plus célèbres (Michel Simon, Gabin, Bourvil, Noiret, Serrault…) et pour les plus illustres films des grands cinéastes : Renoir (La règle du jeu, où elle incarnait Lisette la femme de chambre) Marcel Carné (Hôtel du nord : la femme de Bernard Blier) Louis Malle (Milou en mai : la mère de « Milou » Piccoli)… Alors, vous voyez qui c’était ?

munich.jpgDans les films de la semaine, ce soir France 2 diffuse Munich de Steven Spielberg. Lors des jeux olympiques de 1972, le commando palestinien « septembre noir » prend en otage et exécute onze athlètes israéliens. Une équipe du Mossad part alors à la recherche des responsables dans le but de les éliminer… Comme tous les films de Spielberg, celui-ci joue plus sur l’action et l’émotion que la réflexion politique. Il s’intéresse plus aux destinées et états d’âme des protagonistes : la violence et la vengeance sont-elles des solutions ? Comment concilier une vie de famille normale et heureuse, avec du sang sur les mains et le danger permanent ?

crazy kung fu.jpgLundi, France 4 programme Crazy kung-fu de Stephen Chow. Le réalisateur est l’auteur de l’improbable Shaolin soccer, où des moines montent une équipe de football. Cette fois-ci, les maîtres de kung-fu affrontent des gangsters. Le film est toujours aussi loufoque et imaginatif. Stephen Chow est capable de mélanger arts martiaux, Tex Avery et comédie musicale… Dé-li-rant.

Basic-.jpgM6 passe à 23h Basic de John Mc Tierman (Piège de cristal, Last action hero, Predator…) A Panama, six militaires disparaissent dans la jungle. Que leur est-il arrivé ? Les deux seuls rescapés sont interrogés, mais ils changent sans cesse de version… On suit avec plaisir ce jeu de piste rocambolesque. Les rebondissements se multiplient tellement, qu’après quatre visionnages mémé Papillote ne se souvient toujours pas de l’énième retournement final. C’est très pratique d’être amnésique quand on regarde des oeuvres à suspense et des policiers : je ne me  rappelle jamais du nom du meurtrier.

Après les documentaires sur la guerre et les traumatismes (finalement je n’ai regardé que l’incroyable « Barbie »,  le très émouvant « l’âme en sang » et le téléfilm « occupation ») cette semaine Arte se consacre à un de mes sujets favoris : la bouffe, ou plutôt la malbouffe. Mardi, la chaîne diffuse « Dis-moi ce que tu manges » suivi de « La bataille de nos assiettes », jeudi « Poudres et potions de l’industrie alimentaire » et « La face cachée du chocolat ». Je vous conseille ces documents si vous souhaitez maigrir et « éviter de manger trop gras, trop sucré, trop salé » : les révélations vous couperont l’appétit. Par exemple, les « arômes naturels » sont en fait à base de moisissures... En Côte d’ivoire, les producteurs de chocolat emploient des enfants esclaves (j’achète du chocolat « équitable », à peine quelques centimes plus cher qu’une tablette classique, j’espère qu’il ne contribue pas à cette exploitation).

Mon autre sujet favori, comme vous commencez à le savoir, est le monde de plus en plus délétère du travail. Jeudi, France 2 programme un documentaire que je ne raterai sous aucun prétexte : « La gueule de l’emploi » sur les techniques humiliantes de recrutement… Le réalisateur Didier Cros filme dix candidats, s’affrontant pendant deux jours pour obtenir un poste de commercial. Les moins soumis, ne voulant pas se plier au système qu’on leur impose, ou les plus sensibles au stress de la compétition, seront éliminés… Le documentaire est disponible en ligne ce dimanche sur le site de Télérama, ici.
Ce film est très révélateur du monde du travail actuel, que ne comprennent pas nombre de retraités que mémé Papillote côtoie : à leur époque, la solidarité et le respect primaient sur la compétition, l’espionnage et la médisance.

Et vous, comment est l’ambiance dans votre travail, avez-vous subi ces impitoyables méthodes de recrutement ?

Voilà, vous pouvez allumer votre télévision et reprendre une activité normale. A ciao bon dimanche.

18/09/2011

La rubrique nécrologique et la télé de la semaine : Cora Vaucaire, Camille Claudel, Mon père ce héros...

camille_claudel.jpgSuite demain… Désolée, j’ai eu un empêchement de dernière minute, je n’ai vraiment pas pu. J’ai vu que j’avais de nouvelles amies sur bonjour le coton : le billet sur le chômage était en une. C’est très sympa pour moi, merci,  mais  ça signifie aussi sans doute qu’on est nombreux à être sans emploi, et ça, c’est moins réjouissant… On est dimanche, le jour du billet télé, mais promis, la suite est programmée !

White-Album.jpgDans la rubrique nécrologique de la semaine, Richard Hamilton est mort à l’âge respectable de 89 ans. Ce peintre du pop art avait imaginé avec Paul McCartney la fameuse pochette de l’album blanc.
La chanteuse Cora Vaucaire est décédée à de 93 ans. Elle interprétait des poèmes d’Aragon et de Prévert (Les feuilles mortes), mais je la connais surtout pour ses chansons mélancoliques reprises dans les films : La  complainte de la butte pour le film French cancan de Renoir, Le temps des cerises dans Porco rosso de Miyazaki et Trois petites notes de musique, pour les films Une aussi longue absence et L’été meurtrier (mais interprété par Yves Montand).

Ce soir, pour ceux qui ont apprécié Rocky la semaine dernière, france 4 diffuse la suite.
Pour les âmes passionnées et torturées comme moi Arte propose Camille Claudel, de Bruno Nuytten, avec Isabelle Adjani, à l’époque compagne du réalisateur. Le film le plus magistral de l’actrice. Elle incarne à merveille la passion jusqu’à la folie de la sculptrice pour son mentor, Rodin.
A la même heure, W9 diffuse The truman show de Peter Weir, avec Jim Carrey, j’en ai déjà parlé ici.

mon père ce héros.jpgLundi, amour toujours, mais sans drame : france 4 passe une comédie populaire et sentimentale qui m’a enthousiasmée quand j’étais jeune, je pense que la plupart des filles et midinettes partagent mon avis : Mon père ce héros, le film qui révéla Marie Gillain en 1991. Pour attirer l’attention d’un beau moniteur, une adolescente fantasque fait croire que son père (Gérard Depardieu) est en réalité son amant et un grand agent secret. Les vacances, le soleil, la plage, la légèreté… un film rafraîchissant qui rappelle l’été qui se termine.
 Le beau jeune homme (j’étais aussi conquise que Marie Gillain à l’époque) est incarné par Patrick Mille, également dans son premier rôle,  qui est connu pour son personnage humoristique Chico, et pour être le compagnon de Justine Lévy. (Dans son livre Rien de grave, la fille de BHL raconte que l’acteur l’a sauvé de sa douloureuse rupture avec Raphaël Enthoven (le présentateur de l’émission philosophie sur Arte). En 2000, celui-ci s’est barré avec la nouvelle copine de son père (bonjour l’oedipe). Cette femme étant Carla Bruni, qui écrira une chanson pour lui (Raphaël, 4 consonnes et trois voyelles…) (c’était la rubrique potin du jour).

gazon_maudit,0.jpgJeudi, sur TMC, Josiane Balasko dynamite la comédie sentimentale pleine de bons sentiments comme peut l’être Mon père ce héros : dans Gazon maudit, une camionneuse au caractère bien trempé vient bousculer le couple tranquille d’Alain Chabat, en séduisant son épouse, Victoria Abril…

Dans les documentaires de la semaine, lundi canal + programme un spécial investigation sur l’exécution des moines de Tibhirine, évoquée dans le film Des hommes et des dieux.
Mardi, Arte diffuse le très étonnant et effrayant Jesus Camp, que j’ai déjà vu, sur un camp de vacances endoctrinant les jeunes évangélistes américains. Je vous le conseille vivement.
Pour les amoureux de la nature comme moi, Arte diffuse vendredi L’esprit des plantes, où l’on voit entre autres une fleur qui danse (le desmodium gyrans) et où l’on apprend que le riz est plus évolué que l’homme…

Pour les abonnés à Canal+ cinéma, je vous conseille Poetry ce soir et The social network lundi.

Samedi, comédie + diffusera en direct le spectacle just for love. Vous pouvez participer en racontant votre anecdote de couple la plus croustillante ici. Les meilleures histoires seront reprises sur scène. Vous avez jusqu’à mercredi, j’en parle plus longuement demain.

Et vous, connaissez-vous ces films ?

24/07/2011

La rubrique nécrologique et astrologique de la semaine : Servan-Schreiber, Amy Winehouse, Twitter et "la malédiction des neptuniens"

Amy_Winehouse.jpgPour la rubrique nécrologique de la semaine, j’évoque essentiellement ici les célébrités du monde du spectacle décédées, mais j’ai été étonné de voir que même dans les journaux officiels de la télé, la mort d’Amy Winehouse faisait aussi la une, avant les attentats d’Oslo…
Pour la chanteuse, probablement morte d’une overdose, il faut donc croire que sa dernière rehab du mois dernier n’a pas fonctionné.  Quel gâchis. Comme pour l’affaire DSK, j’ai appris la nouvelle avant qu’elle soit officielle, sur le média qui concurrence dorénavant les journaux : twitter. J’ai tenté de vérifier dans les sites web ou sur wikipédia, mais l’info n’apparaissait pas encore. Quant à la télé… elle l’a annoncé bien après. Les Guignols ont bien raison de présenter leur journal en disant « bonjour, vous regardez l’ancêtre d’Internet… »

Amy Winehouse fait désormais partie du « club des 27 », les rock stars mortes au même âge : Brian Jones des Rolling Stones, (retrouvé mort dans sa piscine, overdose ?) Jim Morrison (mort dans sa baignoire, overdose), Kurt Cobain (suicide par balle),  Janis Joplin (overdose) Jimi Hendrix (overdose, étouffé par son vomi)… 27 ans, ils auraient pu composer encore tant de chansons ! Je donne les causes officielles, mais comme souvent dans ces cas-là circulent des rumeurs de meurtre, complot de la CIA etc…
 
musique, amy winehouse, club des 27, twitterLa photo de ce top tweet montrant un ancien numéro du magazine horoscope tombe à pic : « Ils meurent tous à 27 ans, Amy Winehouse dangereusement menacée : la malédiction des neptuniens ».

Je voudrais bien savoir si je suis neptunienne et quelle est ma planète dominante, mais je n’ai pas envie de donner mon mail, toutes les infos et mes coordonnées bancaires pour avoir la réponse. Heureusement, j’ai dépassé le stade des 27 ans. Je ne sais pas comment ça marche, mais étant capri c’est fini corne, je crois que ma planète est censée être Saturne.

Je cite : « Saturne nous informe sur les obstacles dans la vie du sujet, les leçons, les épreuves qu'il doit endurer. »
par exemple il n’obtiendra jamais ses indemnités Pôle emploi ni de travail et aura tout le temps des bobos là.
« Saturne, étant une planète dite maléfique (voilà, je suis victime d’une malédiction), paraît peu sympathique mais elle permet au sujet d'évoluer, de savoir réfléchir, de devenir fort et responsable »
Je ne dois pas être saturnienne alors. Plutôt saturnin je dirais, comme le canard.
« Les personnages ayant rapport avec Saturne sont les vieilles personnes, Saturne correspond à l'âge de la vieillesse, où l'on commence à se désintéresser de la vie matérielle, c'est l'âge de la solitude, du retirement (maison de retraite) ».

Finalement, une planète de mémé solitaire et sans le sou, Saturne c’est tout moi.

Pour les films de la semaine, le billet est programmé pour demain. En attendant vous avez le choix ce soir entre le classique La traversée de Paris sur TMC avec Gabin, De funès et Bourvil qui font du marché noir (et Gabin qui hurle « Jambier !!! »), Trop belle pour toi de Bertrand Blier avec Depardieu et Carole Bouquet (elle était peut-être trop belle pour lui car dans la vie ils se sont aussi séparés) et le documentaire sur l’inventeur de facebook, qui n’est sans doute pas aussi fascinant que le film Social network.

N.B : j'apprends à l'instant (22h30) la mort du médecin David Servan-Schreiber, auteur des célèbres livres "guérir"  et "anti cancer". Il a fini par succomber à cette maladie qu'il avait pourtant vaincu 20 ans plus tôt...

26/06/2011

La rubrique nécrologique et les films de la semaine : Columbo, mes meilleurs copains, BP...

Columbo1.jpgDeux semaines sans billet du dimanche sur la télé. Non, ne croyez pas que je ne regardais plus de films ni de documentaires, c’est IMPOSSIBLE ma télé est ma meilleure amie. Je n’avais simplement plus d’accès à un ordinateur (dans le trou perdu sans Internet où j’ai dû chercher toutes mes fiches de paie depuis 10 ans) ou bien je n’avais plus d’ordinateur du tout (j’ai tenté de faire réparer ma tour, pour apprendre que le problème venait de l’écran, j’ai donc fait le tour des boutiques pour en acheter un, pour me rendre compte finalement que le problème vient bien de la tour, qui rend l’âme).

Ces dernières semaines, j’espère que vous n’avez pas raté tous ces bons films : L'enfer de Chabrol, Torture made in USA de Marie-Monique Robin♥♥♥ (le monde selon Monsanto…) L’effrontée avec Charlotte Gainsbourg, la série Rome, celle de la BBC sur Raisons et sentiments adaptée de Jane Austen… ainsi que les hommages à Jorge Semprun et Peter Falk.

Je n’ai pas lu les livres de l’ancien résistant, mais j’ai vu les films adaptés de ses scénarios : les fameux Z et L’aveu de Costa-Gavras, L’affaire Stavisky d’Alain Resnais, L’attentat et L'affaire Dreyfus d’Yves Boisset.

Avec Peter Falk, c’est encore une partie d’enfance qui s’en va : entre 10 et 13 ans, j’étais passionnée par les histoires policières et je ne ratais jamais un épisode de Columbo. Dans une série policière classique, l’intérêt principal est de savoir qui est le coupable, dans Columbo, on le connaissait depuis le début, pourtant la série était passionnante. Tout résidait dans la personnalité et les tactiques subtiles de l’inspecteur. Je me souviens avoir comparé les questions faussement naïves de Columbo (pour faire parler le coupable), à la maïeutique de Socrate pour « accoucher la connaissance »… (après on se demande pourquoi j’ai raté mon bac philo...)
Avec son vieil imperméable et sa vieille voiture, Columbo montrait qu’il était attaché à ce qu’il possédait et ne ressentait pas le besoin d’en avoir plus. J’adorais qu’il parle tout le temps de sa femme, sans qu’on ne la voie jamais, je trouvais ça très romantique. Pour moi il représentait le type simple et sage, le type bien. Un philosophe quoi ! Contrairement à lui, les coupables étaient riches, orgueilleux, stupides qui ne se fiaient qu’aux apparences. Bref, pour moi Columbo valait bien un cours de philo.

Vol_au_dessus_d_un_nid_de_coucou1.jpgA la télé cette semaine, je vous conseille demain soir sur Arte le célèbre Vol au-dessus d’un nid de coucou, le film aux 5 oscars. Pour échapper à la prison, le petit truand Jack Nicholson se fait passer pour fou et enfermer dans un hôpital psychiatrique, pensant mener une détention plus tranquille. Mais il découvre que les médecins sont pires que les geôliers et les soi disant malades…

Mardi, W9 programme La gloire de mon père d'Yves Robert♥♥♥ (la guerre des boutons, Alexandre le bienheureux, un éléphant ça trompe énormément...). Très bon souvenir d'enfance, je préférais même le film au roman (sûrement grâce au jeune acteur jouant Marcel, qui avait mon âge et dont j'étais un peu amoureuse)

MES-MEILLEURS-COPAINS.jpgJeudi, France 3 diffuse la comédie Mes meilleurs copains, avec Gérard Lanvin, Christian Clavier et Darroussin. Des ex baba cools se retrouvent 20 ans après mai 68 : ils ont bien changé…

Comme documentaires, je ne raterai pas celui sur BP et la pire marée noire de l’histoire, mardi à 20h40 sur Arte. J’enchaînerai sur la 2, traitant du Génocide du Rwanda (je n’oublierai jamais le témoignage bouleversant d’une rescapée, rencontrée lors d’une inauguration au musée de la résistance de Lyon). Moins pesant, france 5 diffuse vendredi soir La véritable histoire de James Bond.

Côté série, ne ratez pas Rome, tous les mercredi sur Arte. Les historiens s’accordent pour dire que le récit est réaliste. Attention, la violence règne, les Romains n’étaient pas des enfants de chœur…

Et vous, qu’avez-vous vu cette semaine ? Appréciez-vous Columbo ?