Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/12/2009

I'll be back

TAN TAN TAN TANTAN... (Comment ça, on reconnaît pas la musique du film ? Je fais très bien les bruitages)

terminator 2.jpg

Papillote termine son boulot et revient très vite avec de nouveaux articles.

paul-mc-cartney.jpg

Paul aussi revient bientôt pour raconter son concert.
En plus il l'a dit, à la fin du show : "See you next time !"
(A moins que, comme Johnny, il doive se faire opérer et que... ah non hein !)

11/12/2009

Famous groupies

paul-mccartney.jpgMercredi, 1h du mat’… J’ai nettoyé et rangé l’appart de fond en comble jusqu’à maintenant pour accueillir ma famille demain. J’ai aussi fait un gâteau au chocolat à l’orange, que je n’ai pu m’empêcher d’entamer (largement)

Normalement, jeudi à 20h, au moment où la note est publiée, le concert commence…

17 000 Famous groupies sont rassemblés…
"All stand back
Let the people see
Take a snap
Of the famous groupies for me
"

Installé derrière votre ordi, vous m’entendez chanter dans la foule de Bercy ?
Je vous mettrai des extraits du concert dès que je pourrai…

09/12/2009

Préparez vos mouchoirs

paulo.jpgJ-1 avant McCartney ! Je trépigne et écoute en boucle les chansons les plus énergiques et joyeuses. Pourtant je sais aussi que demain on sortira nos mouchoirs…

La chanson la plus triste de McCartney est pour moi Here today. Il l’a écrite lorsque Lennon a été assassiné. Comme Paul l’explique, c’est « une conversation entre lui et moi », où il retrace leur amitié. Les paroles sont poignantes, la musique est mélancolique comme tout…
And If I say,
I really knew you well
What would you answer be ?
If you were here today
...”

Ce qui finit de nous achever, c’est que systématiquement, quand Paul la joue en concert, il perd sa voix parce qu’il est ému.
Ecoutez et regardez bien la vidéo, et vous constaterez à quel point il est gêné et sanglotant, comme sa voix se brise… A ce concert à l’Olympia, j’entendais tout le monde chialer. Moi bien sûr, aucun effet, je suis forte et imperturbable. J’avais juste les lèvres qui tremblotaient et une boule dans la gorge, c’est tout…
But as for me,
I still remember how it was before
And I am holding back the tears no more

Snif.

paul et linda.jpgDemain, Paul va sûrement aussi interpréter My love en hommage à sa femme Linda décédée après 30 ans de mariage… (photo : très classe Corinne Touzet, hein)

Don’t ever ask me why
I never say goodbye to my love
It’s understood, it’s everywhere with my love
And my love does it good

Re-snif.

Puis pour compléter le tableau, McCartney va jouer Something pour George Harrison, son compère Beatle mort d’un cancer. (Something est généralement considérée comme « l’une des plus belles chansons d’amour au monde »)
Something in the way she moves
Attracts me like no other lover
Something in the way she woos me
I don't want to leave her now
You know I believe and how

C’est plus un mouchoir pour recueillir les larmes qu’il faut, c’est un seau.

Quand McCartney a joué ces trois chansons tristissimes au stade de France, toute ma famille reniflait devant la télé tellement c’était émouvant, même ma mère qui n’est pas fan pourtant. Si l’émotion transperce l’écran, je ne vous raconte pas en direct live…
Manque plus que Ringo Starr y passe aussi et que Macca lui rende hommage.
Je vous laisse, je vais me moucher. (en fait je vais danser sur la musique de Sergent Pepper)
Ne pleurez pas, demain je vous remets des chansons gaies !

25/11/2009

Comment choisir un prénom pour son enfant

cigogne bébé.jpgDes amis annoncent à mon frère et moi qu’ils attendent un bébé.
On cherche avec eux un prénom potentiel dans un livre indiquant la "côte des prénoms" : s’ils sont répandus ou pas, à quelle époque et dans quel milieu social. Très fière, je constate que mon prénom est classé « rare » à  toutes les périodes. Ca fait la nique à ceux qui prétendent connaître d’autres Papillote. C’est impossible, je suis la seule et unique. Bon en même temps, c’est un prénom typique de mon patelin… J’en ai déjà croisé une qui portait le même nom que moi cette copieuse, ça m’a énervée, non mais.

A l’échographie, les docteurs ont annoncé que j’étais un garçon (certains ont encore des doutes). Ce n’est qu’à la naissance qu’on a constaté la légère erreur, et je soupçonne ma famille paniquée d’avoir pris le premier prénom qui venait sous leurs yeux : « tiens, si on l’appelait comme le quartier ? » Heureusement que je ne suis pas née à Montparnasse par exemple. J’imagine l’appel en classe : «François ? – Présent ! » « Châtelet les halles ? – Présente ! »

C’est dur de choisir un prénom, on n’est jamais d’accord.
- Tiens, « bidule », c’est joli ?
- Ah non, ça me rappelle bidule en CP. Il a regardé sous les portes des cabines de la piscine et m’a vue toute nue. Les bidules, c’est des cons !
- Et truc ?
-Truc ? Comme la chanteuse ? Tu veux qu’on la traite de pouffe ?
- Et machin ?
- Machin c’est bien, mais c’est trop donné. Pour qu’il y en ait 12 dans sa classe, non merci, un peu d’originalité que diable.

morgane de toi.jpgBien entendu, avec ma chansonnite aigue, chaque prénom me rappelle un air.
- Lola ?
- Lola ! J’suis qu’un fantôme, quand tu vas, où j’suis pas ! Tu sais ma môme, que j’suis Morgane de toi !
- Barbara ?
- Un beau jour, ou peut-être une nuit, près d’un lac, je m’étais endormie
- Etienne ?
- Etienne Etienne Etienne, oh ! Tiens-le bien !
- Michelle ?
- Michelle, ma belle, sont des mots qui vont très bien ensemble, très bien ensemble
- Tu ne vas pas tout de même pas nous sortir une chanson pour chaque prénom!
-Mais j’en ai même DEUX par chanson si tu veux ! : «Michelle, c’est bien loin tout ça, les rues les cafés joyeux, même les trains de banlieue, se moquent de toi, se moquent de moi… »

Avec le futur père, on s’esclaffe sur les différents prénoms du livre.
- Ouah ah ah ! Trucmuche ! Le nom de grand-père ! 90 ans dès la naissance !
- Chose ! Le prénom de beauf inculte ! Les profs vont l’aimer tout de suite le gosse !
-et  Machinchouette, si ça fait pas aristo, ça ! »
On se bidonne bruyamment pendant des heures.

La future mère, qui nous observait stoïquement depuis tout ce temps sans piper mot, révèle les prénoms qu’elle apprécie.
Un ange passe. Avec mon frère, on se lance un regard, gênés. On trouve ces noms pas terribles non plus.

On aura l’air fin, quand elle nous annoncera avoir accouché de Bidulechose, comme le frimeur de 3ème C.

Quizz « on connaît la chanson » dédicacé à la grande Catherine !
Quelles sont les chansons citées et leurs interprètes ?
Indice : sur les six chansons, deux sont du même chanteur.