Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/08/2011

Jouer dehors avec Mlle K et Brigitte

brigitte.jpgJe suis donc retournée aux concerts de Paris plage. Après Christophe et ses chansons des années 60, j’ai écouté de la musique d’aujourd’hui. Même si le duo Brigitte fait référence à Bardot. Mémé apprécie le côté rétro de ce groupe.
Les chanteuses de Brigitte sont rentrées sur scène avec des espèces de sac poubelle sur la tête, qu’elles ont porté la première chanson, avant de les enlever et découvrir leurs magnifiques tenues moulantes qui brillaient comme des boules à facettes (des robes lamées ? ne me demandez pas le style, mémé et la mode vous savez bien que ça fait vingt douze).

brigitte festival.jpgLes voix des Brigitte s’accordent parfaitement. Leur meilleure chanson selon moi est Battez-vous, pour laquelle j’ai un vrai coup de cœur. Je l’ai entendue pour la première fois en zappant sur la télé une nuit d’insomnie, sur France O. Je n’ai pas réussi à retrouver cette version, que je préfère car la blonde fait moins d’effets et de roucoulades sur sa voix (je déteste ça).
J’aime aussi La vengeance d’une louve
« Toi la nymphette, toi la vedette, toi les gambettes
A quoi tu joues avec mon mec ? Je vais te faire la peau si tu traînes trop autour du père de mes petits poulbots
Prends garde à mon courroux et ce n'est qu'un avant-goût
C’est la vengeance d'une louve, si tu me cherches, tu me trouves »

J’aime bien la ritournelle Cœur de chewing gum. Brigitte est aussi connue pour sa reprise de Ma benz de NTM.

festival fnac live,brigitte mlle k,musique,chanson françaiseEnsuite, après avoir rendu hommage à Amy Winehouse (c’était le jour de son décès) Brigitte a fait place à la tête d’affiche de la soirée (enfin, vu qu’elle était en dernier, on pourrait dire queue) c'est-à-dire Mlle K.
Cette dernière a composé Jalouse : " Je suis jalouse, à en faire trembler les gens, à faire trembler mes jambes, j'ai plus qu'à plonger en silence, je pourrais flotter inerte tu t'en balances…"
Mlle K a connu le succès avec ça me vexe, où paradoxalement elle se plaint de ne pas être repérée par les labels de musique : « on m’appelle pas, on m’invite pas dans les soirées, je dois pas sentir comme il faudrait l’argent et le succès et ça me vexe »

Comme Brigitte, Mlle K avait un super look, mais totalement différent. De loin, j’ai plutôt cru voir monsieur K : un pantalon de cuir, un marcel, des bretelles qui écrasaient volontairement ses formes déjà pas très existantes. Elle il portait une étonnante crête iroquoise faite en plumes rouges.
Le groupe a su mettre l’ambiance, avec des versions plus rock de ses chansons. Mlle K soigne les paroles. J’apprécie particulièrement celles de à l’ombre :
« Si tu veux rester dans l'affaire, t'as des sacrifices à faire

Si t'as le malheur d'exister
D’être un peu lent et vieillissant
Tu resteras pas faut pas rêver
On aime que ce qui est performant
Pour ceux qui restent pas de médaille
Juste le droit d'aller au travail. »

Ou encore Le cul entre deux chaises
« Regarde-toi, regarde un peu comme tu balances
t'oses même plus faire de choix, tu fuis des évidences
tu veux toujours ce que t'as pas et quand tu l'as ça suffit pas
Qu'est ce que t'es chiant ah la la »

 Beaucoup de spectatrices semblaient s’identifier aux paroles et les connaissaient par cœur.
Contrairement à ce que mémé ourse Papillote laisse croire, ma chanson préférée est Jouer dehors :
« J’ai pas envie d’être vieux
viens on va jouer dehors
j’ai pas envie d’être vieux ! »

Et vous, connaissez-vous Brigitte et Mlle K ?

09/08/2011

Les concerts de Paris plage : les mots bleus de Christophe

festival fnac live.jpgFin juillet, la Fnac organisait une série de concerts  sur le parvis de l'hôtel de ville, pour les dix ans de Paris plage. Mémé étant toujours à la pointe de l’actualité, je vous en parle 20 jours après. Les concerts étant gratuits, mémé retraitée chômeuse a bien voulu sortir de son trou deux soirs de suite (ce qui ne m’est pas arrivé depuis 1993, quand le chat n’est pas rentré deux nuits et qu’on a fait le tour de la cambrousse avec une lampe électrique pour retrouver la Pomponnette).

Et qui mémé est allée voir ? Un pépé bien sûr, né en 1945, dont les tubes les plus célèbres datent de 1965. Papy fait de la résistance, car les chansonnettes de variétés ont été remplacé par de la musique tendance, de djeun’s, de l’électro. (Ne me demandez pas ce que c’est, mémé écoute radio nostalgie je vous le rappelle). Son prochain album est prévu pour l’automne. De qui je parle ? De Christophe, le chanteur des Mots bleus, Aline, Les paradis perdus

mots bleus.jpgQuand il a entamé « moi, je construis des marionnettes, avec de la ficelle et du papier », les jeunes se sont enfuis, ne laissant plus que les vieux de la vieille. Je pense sincèrement que j’étais la seule personne de moins de 65 ans à connaître par cœur les paroles d’Aline et des Mots bleus et à les beugler : « et j’ai crié, CRIE-EH, ALINE !!!». Le couple de retraités se tenant devant moi a même fait des blagues à ce sujet (mais je n’ai pas tout compris, mémé n’est pourtant pas dure de la feuille).

J’aime bien la mélancolie des chansons de Christophe : « peut-être, un beau jour voudras-tu, retrouver avec moi, les paradis perdus. » Ma préférée reste « les mots bleus, les mots qu’on dit avec les yeux. » Au lycée, j’avais vu une pièce de théâtre où les acteurs dansaient sur cet air. Pour ce slow, ils allaient chercher des partenaires parmi les spectateurs. Mon frère a été sélectionné, mais n'a pas voulu monter sur scène (déjà, danser un slow en gardant le rythme, sans trop se coller et sans écraser les pieds, c’est difficile, mais en plus avec des centaines de regards braqués sur soi, c’est vraiment un coup à se prendre les pieds dans le tapis). (Mémé ne pense pas avoir dansé de slow depuis le bal du 14 juillet de 2001)
A la fin du concert,  j’ai crié, crié, "CHRISTOPHE!!! " pour qu’il revienne, et j’ai crié, crié, oh j’avais tant de peine, mais ça n’a pas fonctionné.

Le lendemain, je suis revenue, mais il n’y était plus. Il était remplacé par des groupes de filles  pour « Paris rebelles ». Et aussi incroyable que cela puisse paraître, j’en connaissais deux. Oui, vous avez bien lu, de la musique actuelle, pas des années 60. Mémé vous en parle demain.

Et vous, appréciez-vous Christophe ? Étiez-vous au festival fnac live ?

07/08/2011

La rubrique nécrologique et les films de la semaine : bonne nuit les petits, good night and good luck

bonne nuit les petits.jpgDans la rubrique nécrologique de la semaine, Claude Laydu, le créateur de Bonne nuit les petits, est décédé à l’âge de 84 ans.
La série a débuté en 1962 et une troisième version en couleur a été diffusée en 1995.
Plusieurs générations d’enfants se sont couchées chaque soir en faisant le même rituel : regarder l’épisode, avec le rassurant Nounours racontant de sa voix chaleureuse une histoire à Nicolas et Pimprenelle (dans l'extrait en lien, il joue "j'ai du bon tabac"). Le marchand de sable lançait ensuite la pluie dorée, qui endormait immédiatement les enfants. Ce moment me fascinait, moi qui n’arrivais déjà pas à dormir à l’époque. La voix du flûtiste était incarnée par Claude Laydu. Bonne nuit mon vieux, le marchand de sable est passé une dernière fois.

Depuis le début de cette série, le prénom Nicolas est très souvent donné aux petits garçons. Mais pas de Pimprenelle, je m’insurge. On possède toujours le 33 tours où les marionnettes chantent des ritournelles célèbres. Je l’adorais et l’écoutais très souvent : « Les crocodiles » « Encore un carreau de cassé, v’la le vitrier qui passe », « Jean de la lune » « Cadet rousselle » …
Je trouvais très tristes « à la volette »  et « compère guilleri » : « te laisseras-tu mourir ? ». Le petit oiseau «s’est cassé l’aile et tordu le pied». Je recueillais des oisillons tombés du nid ou chassés par le chat, mais ils ne survivaient jamais longtemps, malgré les vers de terre que je leur fourrais dans le bec. Plus d’inquiétude maintenant : Papillote le chat obèse a perdu toute son agilité et n’est plus une menace (un peu comme le chat potelé, euh, potté de Shrek 4 qui laisse les souris boire dans sa gamelle, voir l'extrait).

En tant qu’estomac sur pattes, j’adorais " la petite poule grise (qui allait pondre dans la remise) "parce que j’aimais manger « un coco dans un coco » (un œuf à la coque quoi). J’appréciais aussi « Dame tartine ». La conclusion aujourd’hui fait sourire « Donnez, bons parents, du sucre aux enfants ». Peut-être existe-il une version 2011 : « donnez bons parents, des légumes aux enfants »
Sinon, je propose comme remix : « ♪♫ J’ai du bon tabac dans ma tabatière, j’ai du bon tabac, tu n’en auras pas, parce que fumer bouche les artères et provoque des crises cardiaques et des attaques cérébrales, faites-vous aider pour arrêter de fumer, téléphonez au 113 (appel gratuit) ♪♫ »

En tant que miss bobo là, ma chanson préférée reste celle de l’âne qui a mal partout : « mon âne, mon âne, a bien mal à sa tête. Madame lui a fait faire, un bonnet pour sa tête » En revanche je détestais « Les petits bateaux» parce que la mère m’énervait en racontant n’importe quoi à son gosse. Aujourd’hui, je rétablis la vérité : non, les bateaux n’ont ni jambes ni ailes, tu n'es pas un  gros bêta. Je n'aimais pas non plus Une souris verte à cause de ses paroles illogiques et cruelles avec les gentils nanimaux.


les_trois_freres_.jpgA la télé cette semaine, ce soir TF1 diffuse Ensemble c’est tout de Claude Berri, adapté du best seller d’Anna Gavalda. J’ai été agréablement surprise par cette histoire pleine de bons sentiments et tendance, sur la cohabitation. Entre Tanguy la semaine dernière qui habite toujours chez ses parents et les jeunes en coloc, je crois que je préfère encore être Tanguy. Je ne pense pas que mémé ourse et ses petites habitudes pourraient supporter la colocation avec des inconnus.
En revanche je supporte très bien de regarder les déboires des Inconnus dans Les trois frères, mardi sur TF1, où les trois personnages opposés apprennent  justement qu'ils sont de la même famille. Le film enchaîne les gags et les répliques percutantes, j’en ai donné des exemples pour le dernier quiz on connaît le film.

Mercredi à 23h50, France 2 programme le film de George Clooney♥♥, Good night and good luck, une oeuvre au charme rétro, en noir et blanc. Elle relate l’histoire du présentateur de télé Edward R Murrow, qui a dénoncé en 1953 la chasse aux sorcières de McCarthy. 

Et vous, connaissez vous ces films et ces comptines ? Regardiez vous bonne nuit les petits ?

28/06/2011

J'ai testé pour vous : le reportage du Petit journal

Hier en passant devant Bercy, je vois des milliers de chevelus attendant l’ouverture de la salle. Bien entendu, curieuse comme un chat, je ne peux m’empêcher d’approcher. Surtout, j’espère enfin croiser… l’équipe du Petit journal de Yann Barthès! A chaque gros concert, surtout avec un public aux cheveux longs et T-shirt noir, Canal + ne manque pas de venir filmer. Je viens souvent dans l’espoir de les rencontrer, mais rien ! Vous vous rendez compte que pour cette raison, j’ai subi des milliers d’adolescentes hystériques couinant dans l’attente de Justin Bieber ? Rien que pour ça, je mérite une embauche à Canal+.
Même sans micro, je vais quand même « interviewer » des fans. Je jette mon dévolu sur une jeune fille, car les mecs à l’air sombre et portant les fameux t-shirt noirs au squelette me rebutent un peu (fear of the dark quoi)

iron maiden.jpgMoi : -Bonjour, vous venez voir qui ?
Jeune fille, l’air blasé : - Iron Maiden… (en même temps ça paraît évident vu les vêtements au nom du groupe, mais certains arborent des Metallica ou AC/DC. Heureusement que je ne porte pas mon t-shirt rose de Macca)
-Ah c’est cool, vous attendez depuis longtemps ? (Elle se tient en début de file)
- 4 heures, et ça commence dans deux… c’est long…
-oh ça va encore, j’ai déjà attendu 10h30 en me levant à 5 heures du mat !

tshirt macca.jpgSon intérêt semble se réveiller : ah oui, pour qui ?
- Paul McCartney
- Ah… (petit regard dédaigneux)
Je vois bien qu’elle a l’air de prendre Macca pour un vieux croûton (non mais, il n’a QUE 69 ans !) qui n’a composé que des silly love songs :
- c’est lui qui a écrit helter skelter, qui est considérée comme la première chanson hard rock de l’histoire !
- Iron maiden fait du heavy metal
(J’admets n’avoir toujours pas compris les différences entre hard, death, black metal etc..)

- en tout cas il ya beaucoup de monde pour Iron maiden , la queue est super longue !
- bah pour McCartney elle allait jusqu’à là-bas !
Je ne pensais pas un jour tenir une conversation sur qui a la plus grosse.

Sentant la fille sur la réserve, je la laisse. Elle est peut-être froide car justement, elle crève de chaud : il fait plus de 40 degrés en plein soleil, et comme les autres elle porte du noir, en plus avec des collants ! (Même si l’air doit passer entre les nombreuses déchirures dans le nylon)

Je rejoins un deuxième groupe plus dynamique, pas encore assommé par le soleil, mais certainement bientôt par les bières que les types tiennent dans leur main. Ils chantent ou beuglent Iron maiden à la façon des métalleux. Je leur fais le signe du métal, ils répondent en chœur. Devant leur enthousiasme, je leur dis :
- Continuez comme ça et vous passerez au petit journal !
Ils crient exactement comme ils le font pour l’émission : - Ouais !! petit journal !!!! Yann Barthès !!

Vous voyez, même sans caméra ni micro, j’obtiens la même chose qu’au petit journal. Enfin presque... Heureusement aucun des métalleux n’a fait comme d’habitude dans l’émission : montrer sa lune…

Ils attendaient le concert, j'ai attendu l'équipe du petit journal, j'ai attendu, attendu, elle n'est jamais venue (zaï zaï zaï zaï). Ce soir, j'ai vu que Yann Barthès n'a pas fait de reportage finalement. Heureusement que je suis là.

Et vous, êtes-vous déjà allé à Bercy, et voir quel concert ?