Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/08/2010

Les citations du jour : le mariage

la_folie_des_grandeurs_.jpgLa chanson marrante de film de vacances : la folie des grandeurs, bande originale de Michel Polnareff.

Les phrases marrantes du jour (sur le mariage):

"J'adore être marié. J'ai été célibataire longtemps et j'en avais marre de terminer moi-même mes phrases." Brian Kiley

"Je sors ma femme tous les soirs... mais elle n'arrête pas de revenir." John Hippart

"L'homme est un chauffage d'appoint qui ronfle" Rita Rudner

"Ma femme ne me manque jamais. Elle vise trop bien ! " anonyme

"Ma femme dit que je ne l'écoute jamais. Enfin, je crois que c'est ce qu'elle m'a dit." Milton Berle

extraits de So irrestible ! deux siècles d'humour anglo saxon, de Jean-Loup Chiflet

 

11/07/2010

Le grand quiz on connaît la chanson

on connait chanson.jpgVoici enfin le fameux quiz qui vous permettra de recevoir des cartes postales signées de ma célèbre main.
Quels sont les interprètes et les titres de ces chansons qui me font penser aux vacances ? Interdiction de tricher ! Pas obligé de connaître toutes les réponses pour participer...

Chanson n°1 : « Voilà l’été j’aperçois le soleil, les nuages filent et le ciel s’éclaircit, et dans ma tête qui bourdonnent ? Les abeilles ! J’entends rugir… les plaisirs de la vie… »
Chanson n°2 : « Donne moi ta main, et prends la mienne, la cloche a sonné, ça signifie, la rue est à nous, que la joie vienne, mais oui mais oui, l’école est finie ! »
Chanson n°3 : « Allongés sur la plage, les cheveux dans les yeux, et le nez dans le sable, on est bien tous les deux ! »
Chanson n°4 : « C'est un endroit, qui ressemble à la Louisiane, à l’Italie, il y a du linge suspendu à la terrasse, et c’est joli ! »
Chanson n°5 : « Est ce que tu viens pour les vacances ? Moi je n’ai pas changé d’adresse, je serai je pense, un peu en avance, au rendez-vous de nos promesses ! » Je préfère bien sûr la parodie de cette chanson ringarde :
Chanson n°6 : « Qu’est ce que tu vends pour les vacances ? Des caleçons et des maillots de bain ! Je serai je pense, un peu en avance, à l’ouverture du magasin ! »
Chanson n°7 : « Vive les vacances, vive l'insouciance,  les jours d'affluence sur les routes de France, les embouteillages de péage en péage, une panne d'allumage,  arrêt au garage »
Chanson n°8 : « Les jolies colonies de vacances, merci maman merci papa, tous les jours, je voudrais que ça recommence, youkaïdi, aïdi, aïda ! »
Chanson n°9 « L’été s’ra chaud, l’été s’ra chaud ! Dans les T-shirts dans les maillots ! »
Chanson n°10 : « Vamos a la playa oh oh oho »

Je ne sais pas pourquoi les vacances me font penser à la mer, alors que j’ai déjà confessé que je préfère de très loin la montagne, car pourtant, "que la montagne est belle". Elle « est tellement jolie, quand on grandit auprès d’elle, Heidi en a fait son amie, mais loin d’elle, elle s’ennuie » (ça fait 2 chansons en bonus tracks)

Voilà, j’attends vos réponses. Au travail maintenant. Pour moi c’est les vacances, je pars mardi et j’enverrai les cartes à mon retour lundi prochain aux gagnants. Je donnerai les réponses en chanson la semaine prochaine.

Si vous êtes sages, vous aurez peut-être une session de rattrapage, un autre quiz dans 15 jours, car je repars encore en vacances…
Et encore en août…
Vous êtes gâtés, hein.

A vous de jouer !

15/03/2010

Il est mort d'une petite fièvre

ferrat.jpg"Je meurs d'une petite fièvre
Avec un prénom sur mes lèvres
Et quelques souvenirs heureux
Quelque part au fond de mes yeu
x"
Jean Ferrat, 1975

Jean Ferrat est mort ! Les petits jeunes qui me lisent s’en tapent peut-être, mais mémé Papillote et ses goûts de vioque est toute chamboulée !
J’ai appris la nouvelle sur Face de bouc (mémé utilise tout de même les nouvelles technologies) en lisant le statut de Foodamour : « Jean Ferrat est mort et Michel Sardou est vivant. Et ça, c’est vraiment dégueulasse ». Malgré la tournure comique de la phrase, je n’ai pas réussi à rire car j’adore Michel Sardou, non je déconne car j’aime bien Jean Ferrat.

Je vous transcris la scène :
Moi : « oh non ! C’est pas vrai ! »
Amie : - Qu’est c’qui s’passe encore ?
Moi : - Jean Ferrat est mort !
Amie (rigolant) : - C’est qui ?
Moi : - Roooh ! Mais tu sais bien ! (Je chante en prenant une voix grave) « Pourtaaaaaaant… que la montagne est beeeeeeeeellllleuh… »
Amie (plaisantant) - Oh ben c’est pas trop une perte alors…
Moi (blessée) - Ah non hein! C’était mon copain Jean Ferrat !
Amie : - Ah ? Je ne savais pas du tout, tu ne m’en as jamais parlé…
Moi : - C’est un bout de mon enfance qui s’en vaaaaaaa !!!»

Du coup je vous explique aussi. Pour le tag des 7 secrets, j’ai eu du mal à me remémorer un bon souvenir d’enfance. Eh bien j’aurai pu citer Jean Ferrat.
C’était dans notre maison de campagne, encore moins équipée que l’appart en ville (on avait pas le téléphone par exemple). On écoutait souvent des vieux 33 tours sur notre bonne vieille chaîne hi-fi, qui a maintenant 28 ans et qui fonctionne encore (c’est pas comme tous les appareils actuels, de mon temps c’était fait pour durer, satané nouvelles technologies…oups mémé s’égare.)

J’étais jeune, car il me semble que j’écoutais Jean Ferrat entre deux chansons de Bob et Bobette (oui, les chansons pour enfants qui datent de 1929… quand je vous dis que je suis une mémé). Je savais déjà lire, car je lisais les paroles au dos du disque.
Bien entendu je ne comprenais pas les propos politiques, où qui faisaient référence à l’actualité (à l’époque d’édition du disque). Par exemple Un jeune sur les républicains indépendants de Valéry Giscard d’Estaing, en 1975 quand même…

Je me souviens très bien quand j’ai demandé à mon frère de m’expliquer les paroles du Bruit des bottes :
« C’est partout le bruit des bottes
C’est partout l’ordre en kaki
En Espagne on vous garrotte
On vous étripe au Chili »
L’explication de mon frère sur « garrotter » «étriper » et Pinochet m’a beaucoup marquée…

On ne possédait que deux albums, dont La femme est l’avenir de l’homme. J’adorais la chanson titre :
« Pour accoucher sans la souffrance
Pour le contrôle des naissances
Il a fallu des millénaires
Si nous sortons du Moyen-Âge
Vos siècles d’infinis servages
Pèsent encore lourd sur la Terre »

Berceuse pour un loupiot, Un singe, Le fantôme, me faisaient rire et je les prenais pour des chansons pour enfants, car Ferrat les chantait sur un ton marrant :
ferrat 2.jpg« Je fais des chatouilles
À ceux qui magouillent
Dans le sondage bidon
Je fais des gratouilles
À ceux qui glandouillent
Dans le débat-mironton
Je fous les chocottes
A ceux qui fayottent
Dans la désinformation… »

Parfois, des mots n’étaient pas de mon âge et mon frère ne voulait pas me les expliquer, je ne saisissais pas pourquoi à l’époque ! Je comprends maintenant en relisant les paroles… hum…
J’aimais bien Jean Ferrat, car avec sa voix grave et chaude et sa moustache rigolote, je trouvais qu’il avait une bonne bouille, un côté paternel rassurant. (Pas comme le « petit père des peuples », hein!)
J’ai arrêté d’écouter Jean Ferrat en grandissant, mais je gardais toujours ces bons souvenirs. Au moins, eux, resteront. Snif.

"Alors moi je ris doucement
Comme on rit aux enterrements
En me disant qu'au fond mourir
C'est ne plus s'arrêter de rire
"

Et vous, vous aimiez Jean Ferrat ? Quelle chanson préférez vous ?

23/01/2010

Paul McCartney enflamme Bercy

explosion concert.jpgEnfin… un mois après, j’évoque le concert de McCartney !
Jeanne a parfaitement compris mon silence : un évènement tant attendu, ça se vit, ça ne se raconte pas.
Et puis j’ai mis du temps à m’en remettre.
Remettre émotionnellement ? Oui bien sûr. Mais aussi physiquement.

Et oui, on a failli mourir cramés. La preuve en image dans cet article. Il faut absolument que vous cliquiez sur le lien que je vais mettre, sinon vous ne pouvez pas comprendre ce que j’écris.
Je vous préviens, l’image est très mauvaise… C’est du live pris dans la foule. Le réalisateur était proche de moi dans la fosse. Il avait la maladie de Parkinson devait trembler d’émotion. On n’entend plus que des schri scri après 30 secondes de film. Forcément, la scène a explosé.
Parfaitement, explosé. La preuve en image, exactement 24 secondes après le début de la vidéo.

La chanson, c’est Live and Let die, écrite pour le film James Bond du même nom.
Vous connaissez sûrement ce tube… La musique commence très doucement, au piano… puis pour le refrain… BOUM. Explosion pour de vrai. Je vous préviens, c’est impressionnant, cachez les enfants. (baissez le volume aussi)

« When you were young
And you’re heart
Was a open book
You use to say live and let live (you know you did you know you did...)
But in this ever changing world
In which we live in
Makes you give in and cry… (tain tain tain…  petite note de suspense)
Say
LIVE AND LET DIE !
BAOUM BAOUM (il faut cliquer sur le baoum rose)

Je rigolais pas hein ? Si c’est pas de l’explosion..."Ce soir il nous met, ce soir il nous met le feu"...

Je vous conseille d’arrêter la vidéo après la déflagration, car l’image devient trop mauvaise. Forcément, avec la bombe, les 300 morts dans la salle… la panique a empêché le réalisateur de cadrer.
En vrai, la foule a senti un énorme souffle chaud, l’impression d’avoir la gueule en feu... Je n’imagine même pas ceux du premier rang (morts carbonisés sans doute).
Moi j’ai pas senti grand-chose, j’étais la seule naine fille sur 12 mètres carrés, entourée bien entendu de géants de 2 mètres 10 minimum. Ils me cachaient un peu la scène. Au moins, ils m’ont permis de survivre.

Je remercie chaleureusement la personne qui a posté cette vidéo à peine 30 minutes après le concert. On l’a visionné en famille et on n’avait pas ri autant depuis très longtemps. (Vous me connaissez, je suis très sérieuse, je ne ris jamais) On en avait mal aux abdos en pleurant carrément de rire. Mon frère était tout rouge et prenait une voix suraiguë parfaitement ridicule …
Bref, je ne sais pas si vous allez vous tordre comme nous, c’est peut-être une private joke, il faut avoir vécu le concert pour la comprendre… A vous de me dire !

Au fait, la version officielle de l’attentat du feu d’artifice ici.
Bientôt la suite du concert !
PS : j’ai l’air de me moquer de la vidéo, mais sur le net on en trouve des bien pires et celle-ci est la seule révélant l'étendue du carnage ce qu’on a vécu !