Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2012

La rubrique nécrologique et le film de ce soir : Gran Torino, Moebius, Pierre Tornade...

pierre tornade.jpgUne rubrique nécrologique encore bien chargée cette semaine. Quelle bonne idée de l’écrire le dimanche soir, moment de déprime avant de reprendre le boulot le lendemain, non ?

Pierre Tornade est décédé le 7 mars des suites d’une chute, à l’âge de 82 ans. Il était surtout connu pour sa voix particulière, doublant Obélix et Abraracourcix. A propos de voix chaudes et magnifiques, je rappelle que Jean Rochefort et Jean-Pierre Marielle, qui ont le même âge, ont la formelle interdiction de décéder. (Yann Barthès et sa belle voix grave aussi, mais à 37 ans il a encore de la marge normalement, à moins que Bayrou et Sarkozy ne se vengent de ses piques et l’achèvent en direct la semaine prochaine quand ils seront au Petit journal).
Pierre Tornade jouait des seconds rôles dans la 7ème compagnie et la série Nestor Burma, mais mon personnage préféré parmi sa filmographie reste celui du père meurtri dans Dupont-Lajoie, réalisé par Yves Boisset (où l’on retrouve la jeune Isabelle Huppert, tuée accidentellement par Jean Carmet, et les deux autres formidables acteurs que sont Marielle♥♥♥ et Jean Bouise♥♥♥.)

moebius.jpgAutre décès, le dessinateur Jean Giraud, alias Moebius. J’avoue que je ne suis pas très sensible à ses dessins et son univers de science fiction, que je juge trop sombres. Il a participé à la conception graphique du 5ème élément (on retrouve bien ses personnages), mais aussi d’Abyss, Alien et Willow. Sa fille tient la série d’animation Minuscule diffusée sur france5.

aristochats.jpgDes dessins animés d’un univers différent, le compositeur des musiques de Walt Disney, Robert B Sherman, est décédé à 86 ans. La presse cite étonnamment cette oeuvre, qui peut pourtant sans peine concourir comme LA PIRE CHANSON DE L’UNIVERS, j’ai nommé l’horrible « it’s a small small word ».  3 ans après ma visite à Disneyland, j’ai encore cette mélodie affreuse en tête. Toutes ces poupées qui braillent, un vrai film d’horreur. Chucky c’est Bambi à côté. Je citerais plutôt les musiques des Aristochats, parce que tout le monde veut devenir un cat, parce qu’un chat quand il est cat retombe sur ses pattes, et le livre de la jungle, parce qu’il en faut peu pour être heureux, il faut se satisfaire du nécessaire. Je n’étais pas très fan du Supercalifragilisticexpialidocius, mais je suis particulièrement fière de me souvenir encore du mot ! (Je l’avais appris en jouant au trivial pursuit junior).

Encore un décès parmi les compositeurs de films, Ravi Shankar Sharma, auteur de la BO Slumdog millionnaire (je n’aime pas trop ce film). Au début j’ai cru que c’était Ravi Shankar « tout court » comme dirait les Inconnus, celui qui a appris à jouer du sitar à George Harrison, mais il s’agit d’un homonyme.

gran torino.jpgA la télé ce soir, ne ratez pas l’excellent Gran Torino de Clint Eastwood, même si TF1 « la chaîne de la culture » n’a toujours pas compris l’intérêt de la diffusion multilingue et qu’il sera en VF. Un vétéran de la guerre de Corée, ronchon et raciste, devient du jour au lendemain le héros de ses voisins asiatiques. Il se prend d’affection pour des gamins résistant à l’appel des gangs. La scène du repas est d’anthologie, j’étais pliée et scotchée sur mon fauteuil de cinéma en entendant les réflexions du vieux réac, mais certains spectateurs bien pensants et sans humour poussaient des « oh ! » d’indignation. On rit mais on pleure aussi, préparez encore les mouchoirs… Ne ratez pas ce film, à la trame qu’on peut juger classique, mais vraiment bien fait et bouleversant.

Le reste de la semaine tv… la semaine prochaine. (le film va commencer !)

Et vous, quel décès vous a le plus touché cette semaine ? Que pensez-vous de Gran Torino ?

20/02/2012

A la télé cette semaine : Brad Pitt et moi au Petit journal, François Truffaut, The artist et les César

antoine_doinel1.jpgCe soir Arte diffuse la fin du cycle Antoine Doinel : Domicile conjugal et  L’amour en fuite. Après avoir courtisé Christine dans Baisers volés (le meilleur de la série selon moi, avis partagé par ennA), Antoine l’épouse. Dans le prochain, ils divorcent… Je ne saisis pas pourquoi Arte n’a pas aussi diffusé les premiers épisodes de la « saga » qui court sur 20 ans :  Les 400 coups où Jean-Pierre Léaud a 12 ans, Antoine et Colette où il a 17 ans… antoine doinel jeune.jpgPeut-être parce que la chaîne ne voulait pas que la supercherie se remarque : non mais franchement, qui peut croire que le petit gros des 400 coups est la même personne que le grand maigrichon des films suivants ? Oui, je vous le révèle ce soir : le jeune Jean-Pierre Léaud a été remplacé par un imposteur.

Autre film de Truffaut, Jules et Jim, mercredi sur Arte. Une histoire d’amour à trois, même si je ne comprends pas pourquoi les deux garçons se laissent emporter dans le tourbillon de la vie avec Jeanne Moreau : "elle avait des bagues à chaque doigt, des tas de bracelets autour des poignets, et puis elle chantait avec une voix, qui sitôt m'enjôla... pas" je suis très sensible aux voix et je ne supporte pas le ton éraillé de cette actrice. Je n’aime pas non plus sa bouche dédaigneuse, antipathique, avec les coins des lèvres qui tombent. (Comme autre voix, je n’apprécie pas celle de Fanny Ardant non plus, trop grave, trop relâchée, on a l’impression qu’elle parle toujours la bouche pleine).

the-artist-photo.jpgMardi, M6 diffuse le premier OSS117, Le Caire nid d’espions, superbe parodie des films d’espionnage, où Jean Dujardin excelle. Il rappelle les bons vieux Bébel comme Le magnifique, L’incorrigible ou L’homme de Rio.
J’ai enfin vu The Artist, et comme Electra, j’ai été un peu déçue. J’ai apprécié l’hommage fait aux films des années 30, le charme désuet, l’originalité du projet (il fallait oser le noir et blanc et le muet) mais côté scénario… c’est un peu léger et prévisible. Je sortais du travail où je m’étais ennuyée toute la journée comme d’habitude, dehors il faisait froid, je suis rentrée dans cette salle silencieuse, bien chauffée… c’est mon propre ronflement qui m’a réveillée 20 minutes plus tard. J’ai lutté 5 fois, mais 5 fois je me suis rendormie. Malgré tout, chauvinisme oblige, j’espère que Dujardin va remporter l’Oscar du meilleur acteur.
Je ne comprends pas les propos de Kim Novak : « Je veux dénoncer un viol. J'ai l'impression que mon corps - ou au moins mon œuvre - a été violé par le film The Artist». Tout ça parce que Ludovic Bource a réutilisé la magnifique BO de Vertigo… Il est d’ailleurs nommé pour les Oscar et les César et a déjà reçu un Golden globe pour la musique de The artist.

brad pitt.jpgangelinajolie.jpgEn sortant de la salle, alors que je comptais vite rentrer comme une mémé manger une bonne soupe devant le Petit journal, j’ai été attirée par une équipe de l’émission justement : j’ai donc vu par hasard à 1 mètre de moi Brad Pitt, Angeline Jolie et… BHL, qui tentait comme d’habitude de s’attirer les flashs mais s’est pris un bide monumental. J’ai adoré également mon voisin dans la foule qui demandait :          « -c’est qui ? Angelina Merkel ? Et le blond, on le connaît non ?
Et une admiratrice agacée de lui répondre : - On peut dire ça oui… c’est Brad Pitt… »



pitt et jolie.jpgLes nombreux photographes présents hurlaient de façon grotesque les noms des stars annoncées, pour s’attirer leur regard, mais étaient totalement incapables de reconnaître les autres acteurs invités (Alexandra Lamy, Clément Sibony…) les réalisateurs ou les hommes politiques, comme Jean-Jacques Annaud ou Douste-Blazy…

Vendredi, je regarderai les César. J’ai tenté d’y assister par l’intermédiaire de Canal+, qui offre souvent des privilèges à ses abonnés, mais comme d’habitude je n’ai pas été tirée au sort. Pourtant je fais sans cesse la pub pour cette chaîne et je suis abonnée depuis 16 ans, elle pourrait me remercier quand même. A la place, j’ai reçu une lettre expliquant que, comme la TVA augmente, mon abonnement aussi : je vais payer l’équivalent d’un treizième mois...

Et vous, avez-vous aimé The Artist ? Quels sont vos pronostics pour les César ?

23/01/2012

A la télé ce soir : Les tueurs, La cité interdite

Gaston-Lagaffe-courrier.jpgBon j’écris parce que je l’ai promis, mais je n’ai pas envie (par contre je fais des rimes, c’est la frime). J’ai commencé un nouveau travail de bureau parfaitement inintéressant, j’ai dû déconnecter quelques neurones pour que la journée défile plus facilement, je n’ai pas encore trouvé le mécanisme pour les rallumer.
Donc, ce soir : France 3 diffuse un Clint Eastwood Josey Wales, hors la loi. Ce film remplace La croisière des idoles déprogrammée à cause du naufrage. « Quand vous avez goûté à une croisière Costa, c’est difficile de revenir à la vie de tous les jours ». Surtout quand on est mort noyé. La pub est encore diffusée dans certains cinémas (j’ai lu ça sur le twitter de Bernard Pivot) (ben oui mémé suit des gens de son âge).

 Le cycle « film noir » continue sur Arte, avec Les tueurs de Robert Siodmack. Burt Lancaster et Ava Gardner tiennent les rôles-titres.
A la même heure, France ô diffuse La cité interdite de Zhang Yimou (épouses et concubines, Le secret des poignards volants).

Pour les films des jours suivants… ben on verra demain si j’ai survécu à une deuxième journée de travail. Je n’ai même pas accès à ma drogue Internet ! De toute façon je n’ai pas le temps de me connecter parce que je bosse à la chaîne : vous voyez la tonne de courrier en retard de Gaston Lagaffe : on m’a embauché pour ça. (Puis le big boss a son poste juste derrière mon dos, ce qui ne favorise pas la détente (ni la glandouille) (puis je suis parano, je n’ose pas me connecter à des sites internet depuis mon lieu de travail car j’ai toujours peur qu’on vérifie mon ordi).

22/01/2012

A la télé ce soir : Le viager, Misery, Le parrain 3

viager.jpgCe soir, Arte diffuse la troisième partie du Parrain.
A la même heure sur W9, on retrouve Le viager de Pierre Tchernia, que je vous ai déjà conseillé (je recopie) : En 1930, un vieillard souffreteux (Michel Serrault ♥♥♥) possède une maison à St Tropez, alors village inconnu. Son médecin (Galabru, au sommet de sa forme, cas de le dire) pense que le vieux va bientôt claquer. Il lui propose alors de mettre sa maison en viager, à son profit et celui de son frère. Or, Serrault est increvable et la famille du docteur tente de pousser le destin… Ce film est hilarant, et en plus, il évoque habilement l’Histoire française. Galabru et ses prévisions péremptoires systématiquement à côté de la plaque : « La guerre, tu plaisantes ? Hitler va se dégonfler, il sait bien que la ligne Maginot est infranchissable… Non mes enfants, pas de guerre, faites-moi confiance ! » (Cliquez sur le super extrait) Et la niche du chien Kiki et des ses héritiers (Kiki 6)…

misery.jpgEn deuxième partie de soirée, France 3 programme Misery de Rob Reiner (Quand Harry rencontre Sally, Princess Bride …) Le film propose une excellente adaptation de Stephen King. L’histoire est très originale : un écrivain de romans à l’eau de rose a un accident de voiture, dans une montagne isolée et enneigée. Il est retrouvé par une infirmière à la retraite, fan de ses livres. Le mauvais temps empêche tout déplacement, et la femme est aux petits soins pour son romancier favori, dans son chalet coupé du monde. Mais lorsqu’elle apprend que l’auteur a fait mourir son héroïne, Misery, à laquelle elle s’est identifiée, la sauveuse providentielle se transforme… Un suspense psychologique intense, une angoisse qui monte crescendo. La relation célébrité / fan est finement analysée. Kathy Bates est magistrale dans son interprétation de l’idolâtrie qui vire à la folie.

Qui n’a pas rêvé de rencontrer son idole ? On ne sait jamais, Paul McCartney peut très bien se perdre un jour dans ma cambrousse, et je le recueille. Par contre je me vois mal le retenir en otage jusqu’à ce qu’il me compose une chanson. Quoique, « Papillote, tu es top, sont des mots qui vont très bien ensemble, très bien ensemble… » En revanche, si quelqu’un veut séquestrer Marc Lévy ou Guillaume Musso pour qu’ils pondent des livres acceptables, bonne chance.

Dans la collection « documentaire qui donne envie de se réfugier dans une grotte », France 5 passe Aluminium, notre poison quotidien. Cette substance provoque des effets neurotoxiques. Or, elle est présente partout : dans les déodorants, dans les plats préparés, le maquillage, le pain industriel… on va tous mûriiiiiiir !

Et vous, qu’avez-vous vu cette semaine ? Suite des films de la semaine demain.