Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2017

Lennon/McCartney, l’œuvre impie

lennon.JPGJe me rends chez mon ami qui s'est enfin décidé à mettre des tableaux pour égayer ses murs blancs (d’hôpital). Je lui ai offert deux chefs d’œuvres toiles, il en a exposé une seule pour l'instant (trop de beauté d'un coup l'éblouirait). Il en a installé d'autres. Dont cette image blasphématoire. On y voit Lennon, tout seul.
Déjà, toute personne sensée possède plutôt un poster des Beatles et un de McCartney. Comme moi donc. Passons, chacun à des moments d'égarement. La vue dans son salon de Paul le Dieu vivant pourrait le perturber, en le plongeant dans un sentiment d'extase permanente, il a donc choisi un simple disciple.

Mais sur le tableau, pour prouver qu'il était un grand artiste, des titres de chansons sont inscrits sur le visage de Lennon. A commencer par Hey Jude, Yesterday et Eleanor Rigby. C'est-à-dire, comme vous le savez maintenant grâce à mes derniers articles de blog, grâce à votre grande prêtresse préférée qui propage la bonne parole, trois chansons de McCartney. (LE MEILLEUR LE SEUL ET UNIQUE) (le père le fils et le saint esprit). Dans la quinzaine de titres sur la toile, on peut même en lire un de George, Here comes the sun.

Pourtant, sur cette hérésie, c'est le visage de Lennon seul qui apparaît (A BAS LES FAUSSES IDOLES). Je demande une explication à cette infamie :
"- Oui mais les chansons des Beatles sont co-signées Lennon/McCartney. Et pour moi, Lennon est le vrai leader."

SACRILEGE, MECREANT ! Il faut rendre à César ce qui est à César, et les vaches seront bien gardées ! COMMENT OSE-T-IL !

A ce moment là, autant mettre sur la gueule de Lennon "Pain't it black" et "Alexandrie Alexandra".
Ou afficher un poster de Zola avec marqué "Harry Potter et la chambre des secrets" "Natacha a perdu son chat" (ne riez pas, j'adorais ce livre de la bibliothèque verte).

Oui je sais, ce blasphème peut heurter les âmes sensibles. Je songe à brûler cette œuvre impie. Il motiverait un divorce pour faute après "avoir violé gravement les devoirs découlant du mariage" (je me suis renseignée au cas-où).

07/11/2017

The fool on the hill

beatles, paul mccartney, quiz chansonLa 7ème chanson du quiz Beatles est signée par Paul Mccartney. Elle est extraite du film Magical Mystery tour sorti en 1967, suite de sketchs psychédéliques et improbables, qui ont inspiré les Monty Python. Le clip est tourné sur une montagne dans les alentours de Nice. Atteinte de chansonnite aiguë, dès que je me promène dans la nature et parviens sur un pauvre talus surélevé d'1m20, je chante cette chanson (et beugle « I'm the queen of the world ! »)

The fool on the hill n'a rien à envier aux paroles torturées de Lennon précédemment citées. Avec Help et I'm a loser comme nous l'avons vu, John se sentait incompris. Il évoquait la pression de la médiatisation, et la drogue comme refuge.
Paul prend le relais avec cette chanson qui exprime les mêmes sentiments. Les Beatles tiennent des rôles pour leurs fans. Il est plus facile de se faire apprécier si on est facilement identifiable, si l'on tient dans une case. John doit être le blagueur sarcastique, le leader un peu rebelle, Paul le Beatle mignon et gentil qui ne se pose pas trop de questions. Avec The fool on the hill, Paul montre son désarroi, qu'il n'est pas celui que l'on croit :

beatles, paul mccartney, quiz chansonDay after day
Jour après jour
Alone on the hill
Seul sur la colline
The man with the foolish grin
L'homme au sourire idiot
Is keeping perfectly still
Reste parfaitement tranquille

But nobody wants to know him
Mais personne ne veut le connaître
They can see that he's just a fool
Ils voient bien que ce n'est qu'un pauvre fou
And he never gives an answer
Et il ne donne jamais de réponse

beatles, paul mccartney, quiz chansonBut the fool on the hill
Mais le fou sur la colline
Sees the sun going down
Voit le soleil se coucher
And the eyes in his head
Et ses yeux
See the world spinning around
Voient le monde tourner

Well on his way
Sur son chemin
His head in a cloud
La tête dans les nuages
The man of a thousand voices
L'homme aux mille voix
Talking perfectly loud
Parle fort

beatles, paul mccartney, quiz chansonBut nobody ever hears him
Mais personne ne l'entend
Or the sound he appears to make
Ou le son qu'il paraît produire
And he never seems to notice
Et il ne semble jamais le remarquer

But the fool on the hill
Sees the sun going down
And the eyes in his head
See the world spinning around

And nobody seems to like him
Et personne ne semble l'aimer
They can tell what he wants to do
Ils peuvent dire ce qu'il veut faire
beatles, paul mccartney, quiz chansonAnd he never shows his feelings
Et il ne montre jamais ses sentiments

He never listens to them
Il ne les écoute jamais
He knows that they're the fools
Il sait que ce sont eux les fous
They don't like him
Ils ne l'aiment pas
The fool on the hill

 

26/10/2017

Help !

help.jpgHelp est écrite par John Lennon, dans la lignée de I'm a loser que j'évoquais dans le précédent billet. Les Beatles vaches à lait sont toujours autant exploités. Après A hard day's night (4 garçons dans le vent) on leur impose un nouveau film au scénario indigeste et absurde. Le long métrage prend d'abord pour nom l'improbable « 8 arms to hold you » pour appâter les midinettes hystériques  (« venez, les 4 Beatles sont dispo! Ya moyen que l'un d'eux vous épouse, si si ! ») A la place de ce titre mielleux, le groupe en propose un bien plus révélateur : « Help ! »

Avec Help, Lennon évoque la folie de la Beatlemania qui a totalement dépassé les membres du groupe. Des hordes de filles en furie les suivent partout. Lors des concerts, elles hurlent tellement que les musiciens ne s'entendent pas jouer et leur prestation est médiocre. C'est pour cela qu'ils décident d'abandonner très vite les live pour populariser à la place les clips télévisuels.
Les Beatles ont tous moins de 25 ans et forment le groupe le plus connu au monde. Les quatre gamins issus d'un milieu modeste (contrairement aux Rolling stones par exemple) isolés (Lennon rejeté par sa mère Julia, McCartney orphelin de mère à 14 ans) ne s'habituent pas à l’idolâtrie dont ils font l'objet. Ils montrent l'image de jeunes gens super cool, popularisée par leurs films comiques, mais Lennon est au fond de lui particulièrement angoissé et tourmenté. Avec Help, il montre enfin son vrai visage. Cette chanson reste pour lui sa préférée pour cette raison : car elle est « honnête » et sa plus « authentique ».

Pour supporter la pression, les Beatles l'oublient dans la drogue, comme l'explique Lennon des années après : « La folie Beatles dépassait l'entendement. Nous fumions de la marijuana au petit-déjeuner. Nous étions vraiment là dedans et personne ne pouvait communiquer avec nous, car nous étions dans notre propre monde, yeux vitreux et ricanant tout le temps. C'était ça, la chanson Help! » Il ajoute : « J’étais gros, déprimé, et j’appelais à l’aide. C’était ma période "Elvis gras". »

Même si les paroles de John n'ont pas été vraiment comprises à l'époque, elles ont connu un grand succès par leurs portées universelles :

Help ! I need somebody
A l'aide ! j'ai besoin de quelqu'un
Help, not just anybody
A l'aide, pas simplement n'importe qui
Help, you know I need someone, Help !
A l'aide, tu sais que j'ai besoin de quelqu'un, à l'aide !

When I was younger, so much younger than today
Quand j'étais jeune, bien plus jeune qu'aujourd'hui
I never needed anybody's help in any way
Je n'ai jamais eu besoin de l'aide de personne
But now these days are gone, and I'm not so self assured
Mais maintenant cette époque est révolue, et je n'ai plus la même assurance
Now I find I've changed my mind and I opened up the doors
Maintenant je trouve que j'ai changé de façon de voir les choses et j'ai ouvert des portes

Help me if you can, I'm feeling down
Aide-moi si tu peux, je me sens mal
And I do appreciate you being round
Et j'apprécie vraiment que tu sois là
Help me, get my feet back on the ground
Aide-moi à avoir de nouveau les pieds sur terre
Won't you please, please, help me !
Pourras-tu je t'en prie, je t'en prie, me venir en aide !

And now my life has changed in oh so many ways
Et maintenant ma vie a changé à tellement de niveaux
My independence seems to vanish in the haze
Mon indépendance semble disparaître dans la brume
But every now and then I feel so insecure
Mais à tout moment je me sens tellement en insécurité
I know that I just need you like I've never done before
Je sais que j'ai simplement besoin de toi comme je n'en ai jamais eu besoin auparavant

Help me if you can, I'm feeling down
And I do appreciate you being round
Help me, get my feet back on the ground
Won't you please, please, help me ! Help me !

 

21/10/2017

I'm a loser

for sale.jpgPas moi, John Lennon. Il écrit cette chanson en pleine Beatlemania, en 1964. Le groupe enchaîne les tournées, les émissions télé, et le studio les somme d'enregistrer deux albums par an pour exploiter le filon. Les jeunes gens sont épuisés, se sentent floués : leur manager, les producteurs se sucrent largement au passage et peu d'argent revient dans la poche des artistes.
Mais la meilleure entourloupe restera celle de Michael Jackson : il rachète tout le répertoire des Beatles en 1989, et lorsque McCartney veut jouer ses propres chansons, il doit en payer les droits... Paul explique : « Je me considérais comme le grand frère de Michael. J'ai accepté de chanter avec lui à ses débuts (avec say say say). Après le succès de Thriller, il m'a dit en blaguant qu'il se paierait un jour mes chansons. Évidemment, cela m'a fait éclater de rire. » Cette déconvenue n'empêche pas Mccartney d'être aussi riche aujourd'hui que la reine d'Angleterre, et Yoko Ono la veuve de Lennon, milliardaire.

L'exploitation des Beatles se ressent bien dans le titre de l'album où paraît I'm a loser : "Beatles for sale". Obligés par contrat de sortir un disque mais n'ayant pas le temps de composer, le duo légendaire propose de simples reprises, mais imagine aussi ses premières chansons sombres et désabusées, dont I'm a loser. Pour celle-ci, Lennon s'inspire de Bob Dylan, dont il est fan : « c'est de moi dans ma période Dylan. Une partie de moi considère que je suis un perdant, une autre que je suis Dieu tout puissant. »

Avec I'm a loser, Lennon s'éloigne des chansons d'amour standards et livre pour la première fois une chanson personnelle :

musique,quiz chanson,beatlesI'm a loser
Je suis un perdant
I'm a loser
And I'm not what I appear to be
Et je ne suis pas ce que l'on croit

Of all the loves I have won or have lost
De toutes les amours que j'ai gagnées ou perdues
There is one love I should never have crossed
Il est un amour que j'aurais mieux fait de ne jamais croiser
She was a girl in a million, my friend
C'était une fille unique, mon ami
I should have known she would win in the end
J'aurais dû savoir qu'elle finirait par gagner

I'm a loser
Je suis un perdant
And I lost someone who's near to me
Et j'ai perdu quelqu'un qui est proche de moi
I'm a loser
Je suis un perdant
And I'm not what I appear to be
Et je ne suis pas ce que l'on croit

Although I laugh and I act like a clown
Bien que je rie et agisse comme un clown
Beneath this mask I am wearing a frown
Derrière le masque je fronce les sourcils
My tears are falling like rain from the sky
Mes larmes coulent comme la pluie du ciel
Is it for her or myself that I cry
Est-ce sur elle ou sur moi que je pleure

Refrain

What have I done to deserve such a fate
Qu'ai-je fait pour mériter un tel sort
I realize I have left it too late
Je me rends compte que j'ai arrêté ça trop tard
And so it's true, pride comes before a fall
Et c'est bien vrai que l'orgueil précède la chute
I'm telling you so that you won't lose all
Je vous le dis afin que vous ne perdiez pas tout vous aussi

I'm a loser