Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2021

Très chers colis !

tres chers colis.jpegLe e-commerce a augmenté de 38 % en un an, à cause notamment du retour-produit, souvent gratuit.
Mais ce service a un coût... écologique : les colis peuvent parfois parcourir en camion ou en avion des milliers de kilomètres, afin d'être reconditionnés dans des centres de logistique disséminés partout en Europe, pour être remis en vente... Et réexpédiés ! Vous pensez renvoyer l'article à une adresse proche de chez vous, mais il est ensuite emporté en Pologne ou autre, car la main d'oeuvre y est moins chère et permet au pourtant multimilliardaire amazon de gagner quelques euros.... Malgré le coût catastrophique en pollution et embouteillage des camions sur les autoroutes. Quant aux produits rendus inutilisables et eux aussi renvoyés par les consommateurs, certains finissent dans des déchetteries de pays d'Europe de l’Est...

Ce reportage d'Envoyé spécial m'a sidérée : certaines personnes interrogées commandent 20 colis par semaine, et pour en renvoyer la moitié ! Je n'ai jamais rien acheté sur amazon (= le diable). Je comprends ansi mieux pourquoi mon empreinte carbone est faible (vous pouvez la calculer ici par ex) La question "combien dépensez-vous mensuellement en vêtements et électroménager" m'a étonnée : mensuellement ? tu veux dire annuellement ?? Pourquoi acheter des fringues alors que j'en ai plein mes placards au fil des années, et que les modes reviennent sans cesse (je peux ressortir des robes qui ont 20 ans par ex) ?

Sur les réseaux sociaux, je lis continuellement des gens qui se plaignent de leurs achats, qui ne correspondent pas à leur attente, défectueux, endommagés pendant le transport, qui n'ont pas été livrés. Ou pire, des gens qui se lamentent d'être pauvres. Pourtant ils continuent d'acheter des produits souvent inutiles, qu'ils doivent revendre ensuite pour récupérer un peu de sous, pour mieux acheter d'autres gadgets plus tard !

L'argument principal des achats en ligne est leur côté pratique, plus simple que de se déplacer en magasin. Pourtant :  le livreur arrive parfois quand la personne est absente, et il faut aller chercher le colis à la poste (= antre de l'enfer, avec sa file d'attente interminable, ces gens qui s'impatientent et finissent immanquablement par râler et insulter la personne devant eux ou le guichetier, ce stress et ce bruit).
Pour savoir si un vêtement ou des chaussures nous conviennent, il faut les porter : on ne peut voir précisément la coupe ni la couleur exacte par photos. On doit donc souvent renvoyer l'article et retourner perdre du temps en enfer à la poste.
Ensuite, même si le produit nous convient, on se rend parfois compte qu'il est inutile, et on le revend sur d'autres réseaux, nouvelle perte de temps et déconvenues (je lis les échanges parfois lunaires entre acheteurs et vendeurs).
Sans oublier les sites frauduleux, les vols de données bancaires, et les avalanches de spams et newsletters qui suivent les achats... Mais pourquoi s'infliger ça ?  Si ce n'est pour l'environnement, pour le bien-être des employés d'Amazon,  faites-le au moins pour votre compte bancaire et votre santé : arrêtez d'acheter en ligne ! Pour vous en convaincre, regardez cet édifiant documentaire sur Amazon en lien
Très chers colis ! Envoyé spécial, à voir en lien.

18/06/2021

La commune, portraits d'une révolution

commune de Paris, documentaireL'art de la propagande à travers la photographie, une bataille des images communardes et versaillaises qui nous rappellent qu’un témoignage n’est pas neutre...

En mars 1871, lorsque la Commune de Paris est proclamée, les photographes sortent pour la première fois de leurs ateliers et descendent dans la rue pour immortaliser l’histoire en marche. A l'époque, la lourdeur des appareils, la fragilité des plaques de verre et la longueur du temps de pause ne permettent pas des clichés sur le vif, comme le célèbre "mort d'un soldat républicain" de Robert Capa en 1936, qui photographie un combattant au moment où une balle l'atteint.

Pendant la commune, le sourd-muet Bruno Braquehais est considéré comme le premier photoreporteur de l’histoire. Il demande aux combattants de prendre la pose fièrement et les glorifie par ses compositions, en les montrant comme braves et courageux.
En juin, une fois la révolution terrassée, les clichés de Braquehais sont pour beaucoup censurés et interdits à la vente. La police s'en sert comme pièces à conviction pour identifier, traquer et condamner les insurgés. Le photographe qui voulait aider les communards en magnifiant leur cause, les conduit ainsi en réalité à la mort. Il meurt lui-même peu après, à 52 ans, ruiné.

commune de Paris, documentaireA l'inverse, des photographes anti communards, tels André Disdéri et Ernest Appert, qui avaient quitté Paris au moment des émeutes et n'ont donc pas pris de photos des barricades, reviennent ensuite. Ils montrent Paris en ruine, accusant les communards d'avoir détruit la ville. Ils n'hésitent pas à prendre des clichés des fusillés et des cadavres dans leur cercueil et à les vendre, ce qui leur permet de s'enrichir considérablement, le morbide ayant toujours fait recette. Appert reconstitue même des scènes ayant ou pas existé, avec figurants et photomontage, se servant de l’impression du réel de la photographie pour bâtir une série d’images falsifiées baptisée « les crimes de la Commune ». Il se rend aussi dans les prisons pour photographier chaque communard, dans le but de les montrer affreux sales et méchants et de répugner le public.  Pourtant, cela provoque l'effet inverse : il en fait des martyrs, et c'est grâce à ses nombreux portraits que les communards comme Louise Michel par exemple sont aujourd'hui célèbres.

Ainsi, le photographe communard qui voulait les aider avec ses clichés les a en réalité conduit à la mort et a été contraint de détruire ses photos, et le photographe anti insurgés qui voulait les dénoncer les a au contraire immortalisés en martyrs ! Quelle ironie du sort.

Je ne voulais pas regarder ce documentaire, ayant vu récemment cet excellent docu en lien, Les damnés de la commune et pensant ne rien apprendre de nouveau. Pourtant, si : on compte plus de fusillés en masse après les combats que de morts sur les barricades. Entre 10 et 20 000 personnes ont trouvé la mort, mais on a enterré leurs souvenirs comme leurs cadavres. J'ai ainsi découvert qu'au parc des buttes Chaumont 300 communards ont été jetés dans le lac, 800 emmurés derrière la cascade de la grande grotte. Aujourd'hui les enfants et les jeunes mariés traditionnellement pris en photo devant ce lieu ignorent son passé sordide...  Seule une plaque commémore les 147 fusillés contre le mur du père Lachaise, mais le sacré cœur construit rapidement sur les cadavres "pour expier les crimes de la commune" n'en fait pas mention. Les fusillés tombaient en criant "la république ou la mort !" et c'est en hommage à un fusillé qu'a été composée la chanson l'internationale en 1871.
La commune, portraits d'une révolution, France5, la case du siècle, en lien jusqu'au 01/07

19/05/2021

Les superpouvoirs du chat, suite

chat superman.pngRelire le début ici.
Voir le documentaire là.
Le documentaire montre plusieurs exemples de chats et de leur relation avec leurs maîtres qui valent vraiment le coup d'oeil.
Ainsi, un gosse atteint de mutisme sélectif (il n'arrive pas à parler devant les gens extérieurs à sa famille). Quand on lui offre un chat, le petit s'épanouit, est moins angoissé et parle enfin. Il lit des histoires à son chat, comme je faisais avec le mien, et la minette l'écoute gentiment en le regardant avec des yeux doux. Ce passage m'a beaucoup émue car figurez-vous que j'étais comme lui enfant : je ne parlais pas de la journée. Je me suis bien rattrapée depuis.
Le documentaire émet une supposition qui me laisse dubitative : le chat apprécierait qu'on s'adresse à lui avec une voix aiguë, comme celle d'un enfant, car elle lui rappellerait celle de ses proies, les souris. Ben super, dites tout de suite que mon chat adoré voulait me bouffer en fait ! "continue à me raconter l'histoire du Petit poucet, et ensuite je fais comme l'ogre, je mange ta chair fraîche."

- Autre exemple saisissant du documentaire : un soir de pluie, un chat errant s'incruste chez une femme ("fait chaud ici, je vais rester"). Des années + tard, la femme tourne malencontreusement le bouton de la gazinière en nettoyant avant d'aller se coucher. Le gaz est inodore pour nous, mais pas pour le chat : il possède un odorat 30 fois supérieur au nôtre. : La bestiole aurait pu s'enfuir par la chatière, mais elle a donné des coups de pattes sur le nez de son humaine jusqu'à ce qu'elle se réveille.  le chat sauvé sauve à son tour celle qui l'a recueilli. 

- L'ouïe du chat est fine aussi : il entendrait les ultra sons qu'émettent les fleurs. (en cas de sécheresse, un plant de tomates "crie" 35 fois par heure !) Les pauvres plantes s'échinent à nous répéter " au secours j'ai soif ! tu m'as placé en plein soleil !!" mais on ne les entend pas. En revanche, quand le chat bouffe votre pauvre ficus, celui-ci le supplie "ne me mange pas ! ne me mange pas !" comme les clapiottes dans La cité de la peur. mais le chat n'en a cure. (c'était un communiqué du CCC, comité contre les chats.)

 - Concernant la vue, le chat voit les ultraviolets, ce qui lui permet de détecter des rayures dans les textiles ou les différentes couches d'un tableau. Plus besoin de se ruiner en experts et technologie de pointe pour savoir si le Salvador mundi est un vrai Leonard de vinci et vaut réellement 450 millions, le tableau le plus cher au monde : demandez à un chat ! 
En revanche, la bestiole distingue mal les couleurs : il voit surtout le bleu et jaune, mais pour lui, le rouge et le vert apparaissent gris, comme tous les chats la nuit.

chat, animauxLe chat, ce caractère de cochon

- Le documentaire continue ses portraits de chats extraordinaires. Ainsi, un chat est la vraie terreur du quartier, une peste avec ses congénères (les intimide, leur crache dessus). Puis il rencontre un chien aveugle et sourd, contraint de rester dans son panier à déprimer. Le félin se lie d'amitié avec le chien et devient son guide.

- Un autre chat décrète que la maison de sa maîtresse est trop petite pour son espace vital, et ce Napoléon décide d'étendre son territoire à tout le village. Il rentre dans les magasins, et chaque jour, passe chez le coiffeur pour se faire brosser. Si un client a commis l'audace de prendre son fauteuil attitré, le chat le fixe jusqu'à ce que le malotru se lève et libère le trône du maître des lieux. Non mais, qui c'est le patron.

Le documentaire enseigne aussi, en vrac :

- Si dans une même portée, les chatons ont différentes couleurs comme un slogan de united colors of benetton, c'est parce qu'ils ont des pères différents : pour obtenir de meilleurs gênes, la mère multiplie les conquêtes (ah ben c'est du propre. Et le pauvre pompon qui se faisait du souci, et pendant ce temps-là, elle avait suivi son chat de gouttière...)
 
- A la naissance, tous les chats siamois sont blancs. Puis les parties du corps les + froides foncent : nez, queue...
Heureusement que je n'ai pas cette particularité, moi qui ai toujours les pieds, les mains et le bout du nez gelés.

- On trouve les chats mignons notamment grâce à leurs grands yeux ronds, mais si les nôtres étaient proportionnels à ceux des chats, ils seraient grands comme des balles de tennis. Tout de suite l'idée a moins de charme.

- Plus un chaton a des contacts humains entre 2 et 5 semaines, + il sera sociable adulte.
Alors là, bémol. J'avais lu la même info dans "tout sur la psychologie des chats", une somme de 400 pages. Je me suis empressée d'appliquer ce conseil avec Papillote : résultat : ça fait 16 ans qu'elle nous crache dessus si on tente de la caresser, et qu'elle nous mord le mollet sans prévenir pour nous signifier qu'il faut remplir sa gamelle. 

Autre documentaire interessant sur les matous :

- Le monde secrets des chats, jusqu'au 1er juillet sur arte.tv
pitch d'Arte : Les chats éprouvent-ils de la jalousie et peuvent-ils souffrir de dépression ? Sont-ils vraiment aussi indépendants qu’on le prétend ? Comment mieux comprendre leurs affects afin de répondre efficacement à leurs besoins ?  Si l’on croit tout savoir sur ces petits félins omniprésents dans notre culture, la science a encore beaucoup à nous apprendre sur leurs états intérieurs.
Grâce aux éclairages d’éthologues, psychologues et comportementalistes spécialisés, nos compagnons révèlent une complexité émotionnelle insoupçonnée, à rebours de certaines idées reçues sur leur tempérament.

18/05/2021

Les superpouvoirs du chat

chat super pouvoir batman.pngCeux qui considèrent encore les chats comme des sales bêtes égoïstes sans reconnaissance, qui nous apprécient uniquement parce qu'on leur donne à manger, peuvent regarder ce documentaire en lien pour changer d'avis. Sinon je vous présente un résumé ici.
Désormais, on pense au contraire que les chats nous voient comme leurs parents et sont très attachés à nous. Notre comportement déteint sur notre chat comme un parent sur son gosse : anxieux, sociable ou joyeux... Vous pouvez voir le test de l'étude dans cet autre excellent documentaire : ce que ressentent les animaux

Je n'en doutais pas, ayant toujours côtoyé des chats, dont mon-chat-adoré-de-ma-photo-de-profil, la compagne de mon enfance, ma meilleure amie à qui je racontais tous mes soucis et qui mettait sa patte sur ma main en clignant des yeux quand j'étais triste, comme pour dire "T'inquiète, je suis là, ça va aller." 

Je n'ai jamais donné à manger à mon chat adoré, encore moins changé sa litière, mais elle n'acceptait des caresses que de ma part. Le jour où j'ai ramené à la maison un nouveau compagnon, un cochon d'inde, elle est venue m'accueillir avec joie comme d'habitude. Voyant ce rat, l'ennemi juré qui la supplantait dans mon coeur (je l'ai éloignée de peur qu'elle le mange) elle est partie s'exiler la queue basse. Elle a ensuite refusé de s'alimenter, 3 jours plus tard, elle tombait malade et peu de temps après, elle mourait. J'ai donc été accusée d'avoir tuée mon propre chat, mon amie de toujours. Un drame dont j'ai eu beaucoup de mal à me remettre, je n'ai pas repris de chat chez moi depuis (ça fait 20 ans).
Plus tard, j'ai fait du babysitting pour une femme médécin. Elle s'est moquée de l'une de ses amies qui avait raté son examen car son chat était mort la veille. "C'est ridicule ! c'est juste un chat !" Pourtant il est prouvé que la mort d'un animal nous touche souvent plus que celle d'un humain. Ces propos m'ont confirmé le manque d'empathie de cette femme qui voyait des gens mourir quotidiennement et m'en parlait comme de la pluie et du beau temps. "oui ça va, enfin j'ai encore un patient qui est mort ce matin. vous avez fini les devoirs, donné le bain et fait dîner les gosses ? Comment ça vous avez pas fini, ah non c'est pas possible parce que mon nouveau copain passe ce soir, faut que tout soit nickel !" etc.

Le documentaire prouve que les superpouvoirs du chat nous sont bénéfiques :

Le chat, notre super copain :

chat superpouvoir.jpg- Caresser un chat provoque chez l'humain : baisse du rythme cardiaque, baisse du stress, de la tension, et 3 fois moins de risque de crise cardiaque. Moins de risque de développer des allergies (aux poils, acariens etc).
- Le chat passe 1/6 de son temps à se laver. Quand on le caresse, le geste lui rappelle le toilettage de sa mère. 

- Le ronronnement de chaque chat est unique, comme les voix humaines. Effectivement, mon chat adoré émettait un ronronnement doux, léger et régulier. Le soir quand j'allais me coucher, elle se mettait contre mes pieds gelés pour les réchauffer, puis ronronnait jusqu'à ce que je m'endorme. Si elle arrêtait avant que j'atteigne les bras de Morphée, il suffisait que je bouge mon pied pour qu'elle recommence. Quand j'en avais assez et voulais récupérer de l'espace dans le lit, je m'agitais plus et le chat comprenait qu'il devait s'en aller (pauvre bête, mais j'étais petite). J'ai connu un gros matou qui lui, se couchait sur ma tête et faisait le bruit d'un avion à réaction. Un autre rappelait le bruit d'un feu d'artifice entendu au loin, des petits plops de pop corn qui éclatent, ou un moteur qui pétarade.

Un chat ne ronronne pas seulement pour montrer qu'il est content, mais aussi pour s'apaiser lorsqu'il est malade, et même pour se guérir.
- Le ronronnement aide à l'endormissement et même à la cicatrisation.
Quand je me suis coupée le doigt (il ya 10 ans, la veille de mon anniversaire, à noël) pour que mon petit quinquin retrouve un aspect normal sans la cicatrice d'albator ou d'harry Potter, j'ai dû faire des séances étranges à l'hôpital (je ne me souviens plus du terme exact : hydrothérapie ?) : on plongeait mon doigt dans une bassine d'eau où des ondes étaient diffusées. La fréquence de ces ondes est la même que celle du ronronnement des chats. 

- Le documentaire montre plusieurs exemples de chats et de leur relation avec leurs maîtres qui valent vraiment le coup d'oeil...
Suite demain