17/03/2013

Comment j'ai assisté aux César ou Beaucoup de bruit pour rien

beaucoup_de_bruit_pour_rien.jpgOui… euh… bon…
Ca date.
On va faire comme si de rien n’était comme chante Carla, on a rien vu.
Il s’en est passé des choses en mon absence (comment ça, le monde a continué de tourner ? C’est un scandale !) Plein de films par exemple...

Je participe toujours aux jeux de Canal + pour les abonnés, qui permettent de voir des films ou séries en avant première. Je ne gagne jamais. Au bon vieux temps où Internet n’existait pas, mémé Papillote envoyait un pigeon voyageur son courrier postal et recevait à tous les coups un cadeau. J’ai encore le frisbee jaune vif avec le logo Canal +, la VHS des Guignols de l’info de noël 1991 et le super magazine à la couverture brillante sur les Ovnis par exemple. Collector.
Et là, des années après, la roue tourne enfin. Je suis présélectionnée, et pas pour n’importe quoi : assister à la cérémonie des César ! Ni une ni deux j’appelle la France entière pour l’informer de la bonne nouvelle : « je recevrai un coup de téléphone pour confirmer le 13 février, dans un mois. »
Un mois après, le téléphone sonne. Je ne réponds pas. Comme son nom l’indique, je ne porte pas mon portable (à cause des ondes). Je le laisse dans la cuisine à 10 mètres de moi et je n’entends pas la sonnerie.
1 heure après, rebelote.
1 heure plus tard, j’entends enfin. (Je viens grignoter du chocolat dans la cuisine). Appel masqué : « Rah, c’est encore Boubou télécom qui veut me vendre une connerie, scronch scronch, je réponds pas tiens, bien fait, z’ont qu’à poireauter, ‘toute façon je mange, scronch scronch. »
1 heure après, idem. « Ils exagèrent, d’habitude ils ne rappellent que le soir »
1 heure après, toujours pareil. « M’enfin, c’est fini oui ? Vous allez me laisser tranquille ! »
30 secondes après la fin de la sonnerie, mémé réagit enfin « Oh purée ! C’était sûrement Canal + ! Nan c’est pas possible j’ai pas pu louper ça ! »
Je suis restée collée aux mauvaises ondes de mon portable tout le restant de la journée.
Le téléphone n’a jamais resonné.
Quand jvous dis que mon frère me surnomme Gastonne, le terme est judicieux. Gastonne, ya le téléphone qui sonne, mais ya jamais personne, qui réponne. Nan mais allo quoi.
C’était une énième incroyable aventures inexistante de Papillote : « comment j’ai failli assister à la cérémonie des César ».

cesar 2013 kevinou.jpgDe toute façon, c’est chaque année pareil : des blagues vaseuses, des remerciements inintéressants, une cérémonie interminable. Heureusement Kevin Costner recevait son César d’honneur. Hé ! On ne le donne pas aux vieux d’habitude ? Kevinou tu ne vas pas clamser hein ? Il semblait très ému, touchant, toujours aussi craquant malgré ses 58 ans. Ce qui m’a donné envie de revoir Sens unique diffusé la semaine dernière sur Arte, surtout pour le regarder dans son bel uniforme blanc…

Ce soir sur Arte d’ailleurs, Beaucoup de bruit pour rien, joyeuse adaptation de Shakespeare par Kenneth Branagh, avec Emma Thompson, au temps où ils formaient un couple et où leur collaboration étaient fructueuse (l’excellent Peter’s friends, Dead Again, Henri V…) Jaoui et Bacri au moins, ils se sont séparés, mais continuent de faire des films ensemble…

femme d 'à côté.jpgDemain, autre film d’amour, mais cette fois-ci ni léger ni romantique: la passion qui torture deux ex amants se retrouvant dix ans après : le magnifique film de François Truffaut, La femme d’à côté, avec Fanny Ardant et Gérard Depardieu. En prime, le grand Georges Delerue signe la musique.

leçon de piano.jpgJeudi sur Chéri 25, encore une histoire d’amour passion, La leçon de piano. Je l’ai découvert à 12 ans environ, mon oncle me l’avait montré en VHS, me mettant un casque sur les oreilles, pendant qu’il conversait à côté avec les grands. Le bedonnant et libidineux Harvey Keitel m’avait répugné en enlevant sa tunique pour essuyer le piano avec, et je me rappelle encore de la scène du doigt coupé… J’étais sans doute trop jeune et trop sensible.

love and secrets ryanou.gifLes histoires d’amour finissent mal, en général, avec Love and secrets programmé sur Canal+ ce mois-ci, très bon film malheureusement resté inédit en salles, avec la lumineuse Kirsten Dunst et Ryan Gosling ♥♥♥. Il s’inspire d’une histoire vraie : dans les années 70, une jolie étudiante fauchée épouse un grand héritier, mais le prince charmant se révèle schizophrène…

Même si on trouve le mot « heart » dans le titre et Sophie Marceau en belle convoitée, Braveheart est bien un film guerrier et sanglant, racontant la vie de William Wallace, héros de l’indépendance écossaise du 13è siècle. Les têtes tranchées, le sang qui gicle sur les batailles très réalistes m’avaient choquée en 1995, mais depuis, Mel Gibson nous a habitué à la violence. Dans La passion du Christ, on assiste à la torture et l’agonie de Jésus pendant deux heures, et dans Apocalypto, les guerriers Mayas s’entretuent et s’enlèvent pour faire des sacrifices humains (vous savez, arracher le cœur de la personne vivante et autres joyeusetés). Braveheart est diffusé lundi sur W9.

les-innocents film.jpgTout autre genre, mais chef d’œuvre, Les innocents, au cinéma de minuit ce soir sur France 3, adaptation du Tour d’écrou de Henry James. L’atmosphère étrange, la beauté des images m’avait fascinée quand j’étais ado.

La prochaine fois, le retour de la rubrique nécrologique, avec plein de chanteurs morts qui m’ont permis de beugler leurs plus grands succès au bureau, à la grande joie de mes collègues grincheux. (vous percevez l’ironie).

09/01/2013

Les Gérard de la télévision 2012 : les résultats

gerard 2012 result.jpgToujours à la pointe de l’actualité, les réponses trois semaines après… J’avais attribué des prix également. Les vainqueurs sont en gras.

Gérard de l’humour limite :
Gérard de l’émission de bonnes femmes qui donnent leur opinion :
C'est au programme avec Sophie Davant (FR2)
La Matinale avec Ariane Massenet (C+)
Les Maternelles avec Julia Vignali (FR5)
Comment ça va bien avec Stéphane Bern (FR2)
Le Grand 8 avec Laurence Ferrari (D8)


Exemple d’intitulé « c’est un peu court jeune homme, on aurait pu dire bien des choses en somme : »

Gérard de l'animateur, sa vie, c'est de la merde :
George Pernoud, 30 ans de Thalassa (FR3)
Pierre Dhostel, 30 ans de M6 Boutique (M6)
Thierry Beccaro, 30 ans de Motus (FR2)
William Leymergie, 30 ans de Télématin (FR2)
Bertrand Renard, 30 ans de Chiffres et des Lettres (FR3)

Lors du feu d’artifice du 14 juillet, sur les quais bondés, je l’ai heurté par inadvertance. Comme quoi, on voit des stars à Paris… Ca ne serait pas arrivé avec Michael Fassbender ou Ryan Gosling hein.

Gérard de l’intitulé déjà fait, déjà vu, redondant, répétitif, bon ça va on a compris :

Gérard de la super soirée au El Crétino Circus ! Ce soir, venez admirer notre grande ménagerie ! Nos ploucs analphabètes, nos chtimis débiles, nos bimbos platines à gros seins refaits, nos petites zazas hystériques ! Ils n'ont peur de rien, ils osent tout, pour le plaisir des petits comme des grands ! Venez leur jeter des cacahuètes et leur envoyer des SMS lors d'une soirée pleine de rire, ce soir, au El Crétino Circus !
La Belle et ses princes presque charmants (W9)
Les Chtis à Mikonos (W9)
Vous êtes en direct (NRJ12)
Secret story (TF1)
Qui veut épouser mon fils ? (TF1)
Les Anges de la téléréalité (NRJ12)

J’avoue, j’ai regardé l’émission jusqu’au bout…

Et surtout, Gérard de l’intitulé le plus étonnant, complètement à l’opposé de l’esprit satirique de la cérémonie, qui fout tout à l’eau, on va faire comme si on l’avait pas vu, les gars c’est pas grave vous ferez mieux la prochaine fois :

Gérard de l’émission que tu prétends regarder au deuxième degré genre « Putain, les gogols ! » mais en fait t’es à fond dedans et tu verses même ta petite larme quand Thierry présente Annie à sa famille :
Nouveau look pour une nouvelle vie (M6)
L’Amour est dans le pré (M6)
Quatre mariages pour une lune de miel (TF1)
La Belle et ses princes presque charmants (W9)
Belle tout nue (M6)

Je n’ai jamais regardé.

Certains intitulés me font toujours dire « mais oui c’est tout à fait ça ! » :

Gérard du vieux châtelain dont on se demande ce qu’il fout à la télé, vu qu’il a plus une tête à jouer du cor dans les chasses à courre, mèche au vent, galopant à bride abattue derrière des lévriers dans la rosée du petit matin le dimanche à Fontainebleau :
Louis Laforge dans des Racines et des ailes (FR3)
Bernard de la Villardière dans Enquêtes exclusives (M6)
Patrick de Carolis dans le Grand tour (FR3)
Stéphane Bern dans Comment ça va bien (FR2)
Olivier Barrot dans Un Livre un jour (FR3)

Je votais pour Stéphane bern…

D’autres me font penser le contraire « mais non c’est pas ça les gars ! »:

Gérard de l’animateur embourgeoisé qui se regarde dans le miroir en repensant aux années où il avait des cheveux, des abdos, des idées, l’envie de provoquer, de conquérir le monde, de devenir le nouveau Coluche, d’enregistrer un album, de tourner avec Noiret, de monter un Planet Hollywood avec Tom Cruise ! … avant d’aller repasser sa cravate fluo pour son jeu du midi :
Nagui
Arthur
Cauet
Lagaf
Christophe Dechavanne

Je votais pour ce dernier...

J’apprécie toujours autant l’humour noir :

Gérard de la personnalité à qui on aurait bien aimé remettre un Gérard, mais voilà, trop tard :
Jean-Luc Delarue
Michel Polac
Thierry Roland
Jacques Antoine
Mouss Diouf

Il le méritait, avec ses répliques telle « Fauché comme un lapin en plein vol »... Tout à fait Thierry.

Les blagues les plus courtes sont souvent les meilleures :

Gérard de la personnalité qui n'en a aucune :
Machin Lopez
Truc Rottenberg
Machin-chouette Bouleau
Bidule Badou
Chose Romeijko
Machine Quétier
La nouvelle miss météo du Grand Journal, tu sais, l’autre, là. Avec les nichons.

Je ne savais même pas qui portait ce nom d’arbre, pour vous dire à quel point cette rubrique est pertinente. Il s’agit du présentateur du JT de TF1. Un homme tronc quoi. (oups, pardon).

Gérard de l’émission dont on n’a jamais entendu parler et c’est normal, elle est sur France 3 :
Avenue de l’Europe avec Véronique Auger (FR3)
L’Ombre d’un doute avec Franck Ferrand (FR3)
Météo à la Carte avec Laurent Romejko (FR3)
Le Monde d’après avec Franz-Olivier Gisbert (FR3)
Les Masters de pétanque (FR3)

Gérard du programme court qui ne l’est pas encore assez :
Soda avec Kev Adams (W9)
Nos chers voisins avec Martin Lamotte (TF1)
Sophie et Sophie avec Alice Belaïdi (C+)
Le mot de la fin avec Baptiste Lorber (C+)
Roumanoff et les garçons avec Anne Rounanoff (FR2)

Sinon, encore beaucoup d’humour facile, limite et répétitif, mais on leur pardonne :

Gérard de l'ambulance sur laquelle on va tirer quand même :
Anne Roumanoff
Christophe Hondelatte
Laurence Ferrari
Evelyne Thomas
Le Grand journal

Vous savez qu’il sort un nouvel album…

Gérard de l’émission parisianiste pour hipster à moustache Technikart et bobo girl néovintage :
Les Inrocks
Tracks (Arte)
Le Petit journal (C+)
Paris Dernière (Paris Première)
Ce Soir ou jamais (FR3)
Bref (C+)

Gérard de l’animateur sivôplè missiou-dames qui la voudrait une émission sivôplè :
Christophe Hondelatte
Guillaume Durand
Marc-Olivier Fogiel
Patrick Poivre d’Arvor
Bataille et Fontaine
Karl Zéro

Décidément Hondelatte est notre chouchou. Mais rendez-lui Faites entrer l’accusé !

Gérard de l’émission que tu regardes pour te taper une bonne branlette intellectuelle :
Ce soir ou jamais avec Frédéric Tadéi (FR3)
Philosophie avec Raphaël Enthoven (Arte)
28 minutes avec Elizabeth Quin (Arte)
Des Mots de minuit avec Philippe Lefait (FR2)
C dans l'Air avec Yves Calvi (FR5)

Pour une fois j’avais trouvé le gagnant. Je ne supporte pas le fameux Raphaël de la chanson de Carla Bruni, « 4 consonnes et trois voyelles ». Il était le mari de Justine Lévy, fille de BHL, avant que Carla ne lui mette le grappin dessus, après avoir testé au préalable son… père.

Gérard de la touffe :
Sébastien Follin dans le Lab’Ô (FRÔ)
Mouloud Achour dans le Grand journal (C+)
Mireille Dumas dans Signé Mireille Dumas (FR3)
Stéphane Bern dans Comment ça va bien (FR2)
Audrey Pulvar dans le Grand 8 (D8)

Pour cette dernière, je dirais plutôt gérard des grosses affreuses lunettes de vieille.

Gérard « nos régions ont du talent » :
La Picardie, fournisseurs d’obèses dépressifs pour Tellement Vrai (NRJ12)
Le Nord-Pas-de-Calais, fournisseur de têtes de noeud premier choix pour Confessions intimes (TF1)
La Seine-Saint-Denis, fournisseur de jeunes des quartiers et de rappeurs salafistes pour Enquêtes d’action (W9)
Les Bouches-du-Rhône, fournisseurs de cagoles aux tétons percés pour Enquêtes Exclusives (M6)
Les Antilles, fournisseurs de participants pour une Famille en or (TF1)
Les Cévennes, fournisseurs d'affineurs de calissons et de rémouleurs de clochers pour le JT de Jean-Pierre Pernaud (TF1)
 
Tant qu’on ne critique pas les Lyonnais.

 
Gérard du Chevalier de la Légion Donneur de Leçon :
Audrey Pulvar dans le Grand 8 (D8)
Yann Barthès dans le Petit journal (C+)
Natacha Polony dans On n’est pas couché (FR2)
Mouloud Achour dans le Grand journal (C+)
Eric Zemmour dans Zemmour et Naulleau (Paris Première)

Je votais Audrey Pulvar. Mouloud Achour, certains le prennent au sérieux, vraiment ?
 
Gérard de l'animateur qui fait de la scène, mais qui ferait mieux de se jeter dedans :
Cauet dans Picard for ever
Julien Courbet dans Julien Courbet crève l’écran
Catherine Laborde dans Avec le temps
Arthur dans Arthur à la Cigale
Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat dans Une Lettre bien tapée

J’étais invitée à l’un de ses spectacles… Et c’est plutôt moi qui avais envie de me noyer.

Gérard de l’accident industriel :
Roumanoff et les garçons avec Anne Roumanoff (FR2)
Le Grand 8 avec Laurence Ferrari (D8)
Vous trouvez ça normal ? avec Bruce Toussaint (FR2)
Volte-Face avec Nagui (FR2)
Grand public avec Aïda Touhiri (FR2)

Je n’ai pas regardé sa nouvelle émission, mais j’aimais bien le côté nounours de Bruce Toussaint dans la nouvelle édition de canal +.

Et les catégories les plus attendues :

Gérard du plus mauvais animateur :
Vincent Cerutti dans Danse avec les stars (TF1)
Patrick Sabatier dans les Stars du rire (FR2)
Frédéric Lopez dans la Parenthèse inattendue (FR2)
Jean-Marc Morandini dans Vous êtes en direct (NRJ12)
Bruce Toussaint dans Vous trouvez ça normal? (FR2)
Jérémy Michalak dans On n'demande qu'à en rire (FR2)

Gérard de la plus mauvaise animatrice :
Daphné Burki dans le Grand journal (C+)
Laurence Ferrari dans le Grand 8 (D8)
Elsa Fayer dans Qui veut épouser mon fils (TF1)
Carole Rousseau dans Masterchef (TF1)
Catherine Barma dans On n’demande qu’à en rire (FR2)
Faustine Bollaert dans 100% Mag (M6)

Je votais pour le visage pincé, figé, émacié, affamé, (botoxé?) d’Elsa Fayer.


Et vous, que pensez-vous des résultats ?

 

 

08/01/2012

La rubrique nécrologique et les films de la semaine : Dark Vador, Dans la peau de John Malkovich, Sur la route de Madison...

captain-iglo-.jpgDans la rubrique nécrologique de la semaine, Captain iglo est décédé. L’âge du capitaine était de 76 ans. C’est là que j’ai appris que la pub des poissons panés était encore diffusée (je zappe systématiquement les annonces). Pour moi elle datait de mon enfance, les années 80/90. En réalité, le personne du capitaine a été crée en 1967. John Hewer a tenu le rôle jusqu’à sa mort en 1998, puis Gerd Deutschmann l’a remplacé. Y aura-t-il un suivant ?

Comme la plupart des enfants, petite je n’aimais pas trop le poisson à cause des arrêtes (je m’étouffais souvent avec et devais les faire passer avec de la mie de pain). Maintenant bien entendu j’ai évolué, j’adore les poissons « pas carrés et panés comme à la cantine, ils ont des yeux, des nageoires » surtout les brochets, perches et truites pêchés par mon neveu de 8 ans. Je vide les bestioles moi-même (les entrailles dégoulinantes dégoûtent ma famille,  mais bizarrement j’ai toujours apprécié, je dois être psychopathe).
Je n’ai remangé du poisson pané qu’en travaillant dans des écoles. De la même manière, enfant, le bleu ou le camembert me paraissaient trop forts, je préférais le babyfail et le qui rit. J’ai redécouvert ces derniers en cantine et je ne comprends absolument pas comment je pouvais apprécier ces produits sans goût. Comme quoi, on se plaint souvent des jeunes qui n’aiment pas les bonnes choses, tout n’est pas perdu.

dark vador.jpgCette semaine, un autre personnage de notre enfance est mort : Dark Vador. Ou plutôt sa doublure pour les combats au sabre laser, Bob Anderson. Il était en réalité escrimeur, coachait ou doublait les interprètes. Il a participé à Barry Lindon, Pirates des caraïbes,le Seigneur des anneaux … Peter Jackson a refait appel à lui pour son dernier film qui sortira cette année, Bilbo le hobbit. Bob Anderson a donc travaillé jusqu'à son décès, à l’âge respectable de 89 ans, la preuve que l’exercice physique maintient en forme.

Meurtre insolite cette semaine : un homme a tué sa femme à coup de machette, pensant qu'elle avait un amant. Il avait en fait trouvé la photo de Francky Vincent dans son sac... J'ai toujours pensé que ce "chanteur" était une calamité, la preuve : il fait perdre tout sens commun. Visiblement dans ce couple aucun n'avait toute sa tête : comment peut-on tuer quelqu'un et comment peut-on apprécier Francky Vincent ?


parrain.jpgA la télé cette semaine, encore des classiques : ce soir, Arte diffuse Le parrain, qu’on ne présente plus. France 4 lui oppose un autre mastodonte, Terminator 2 (reconnu comme le meilleur de la série). Enfant je craquais pour le jeune garçon, Edward Furlong, car il ressemblait beaucoup à mon amoureux de l’école. Maintenant, l’acteur a 15 kilos de trop, une tête de drogué et est sorti avec Paris Hilton (quant à mon copain d’école, je ne sais pas ce qu’il est devenu) (ne me proposez pas de m’inscrire sur copains d’avant, je n’avais pas d’amis parmi les bêtes et méchants qui me servaient de camarades de classe, et j’ai préféré oublier le nom de ces personnes).

chinatown.jpgLundi, Arte programme Chinatown de Roman Polanski. Dans les années 30, à Los Angeles, une femme (Faye Dunaway) demande à un détective privé (Jack Nicholson) d’enquêter sur son mari, un ingénieur des eaux qu’elle soupçonne d’adultère. Ce dernier est bientôt retrouvé mort, et le détective se rend compte que l’affaire cache bien d’autres choses… Chinatown réunit tous les ingrédients du film noir, la femme fatale qui roule le héros, un looser, l’ambiance pesante, la ville corrompue… Le film rappelle les romans de James Ellroy comme L.A confidential (adapté également au cinéma). A la première vision, adolescente, j’admets que la lenteur et les rebondissements complexes m’avait décontenancée, voire ennuyée…

Dans la peau de John Malkovich.jpgTout autre genre, la chaîne diffuse ensuite Dans la peau de John Malkovich, un film au scénario complètement délirant, signé par Charlie Kaufman. Pour vous donner une idée, l’homme est également auteur des scénarii de Eternal Sunshine of the Spotless Mind ou Adaptation… Comme son nom l’indique, le héros (John Cusack) se retrouve dans la peau de John Malkovich, après avoir trouvé une mystérieuse porte, menant dans un étrange tunnel… Ce film m’avait transporté quand j’étais jeune, je n’étais jamais encore tombée sur une histoire aussi originale. Elle n’est pas simplement absurde et farfelue, mais réveille des questions plus profondes, sur l’apparence, l’identité, les frustrations et désirs…  qui n’a pas rêvé de se mettre à la place de quelqu’un d’autre, et si possible riche et célèbre ?
Je l’ai vu au ciné avec une copine, la même semaine que Boy’s don’t cry (pour lequel Hilary Swank a reçu son premier oscar, et que je n’ai jamais vu diffusé à la télévision depuis, dommage). Ma copine n’a aimé aucun scénario. Elle m’a ensuite demandé de lui prêter des films, je lui ai sélectionné Un cœur en hiver et un autre de Sautet, elle n’a pas aimé non plus. Je me demande ce qu’elle pouvait bien apprécier…

sur_la_route_de_madison.jpgJeudi, Préparez vos mouchoirs comme dirait Bertrand Blier, France 3 diffuse Sur la route de Madison de Clint Eastwood. Histoire d’amour impossible entre une femme mariée et un photographe de passage dans sa campagne… Un beau mélo, à voir au moins une fois.

Vendredi 13, je ne regarde pas la grande soirée du paranormal sur direct 8, je préfère la vivre en vraie : une amie m'invite à visiter les lieux hantés de la capitale. J’adore ce genre d’histoires, même si mémé trouillarde a peur des fantômes depuis le traumatisme de Mystères à la télé (encore maintenant la musique me donne des frissons, j'ai dû couper le son pour choisir le lien, pourtant l’émission était ridiculement kitch....) Alors il est possible que je passe le trajet du retour à craindre qu’un poltergeist bloque le métro et que je reste toute la nuit blottie dans un coin, la lampe allumée, à scruter les murs, analyser le moindre bruit suspect, puis pleurnicher auprès de ma mère à 4 heures du matin : « viens vite, j’ai entendu du bruit dans la cuisine » (et là je l’attends 5 heures car elle habite à 600 km). (bon ok, j'exagère un tantinet, je suis une grande fille maintenant, même pas peur). Si vous viviez dans ma maison de campagne, vous comprendriez : des amis traumatisés refusent d’y dormir, on entend marcher au grenier (un chat huant ?) et frapper à la porte au milieu de la nuit (le vent ?) Un jour je vous raconterai des expériences troublantes que j’y ai vécues…

Côté documentaire, lundi à 23 h France 3 propose Duch, le maître des forges de l’enfer, sur le responsable du camp de détention S21 (un autre excellent film existe sur le sujet). En 4 ans, en 1975, 12 000 personnes ont été torturées à S21, un quart de la population cambodgienne assassiné par le régime Kmer rouge... Autre tortionnaire, Klaus Barbie, mardi sur France 2. (Oui, la semaine télévisuelle s’annonce joyeuse).

Pour les abonnés canal + et les fanas de jeux vidéos, ne manquez pas mardi Scott Pilgrim d’Edgar Wright (réalisateur de mon film culte Shaun of the dead). Pour les geek, les documentaires sur George Lucas et les films potaches et parodiques comme Fanboys. Sinon je vous conseille De vrais mensonges de Pierre Salvadori, avec Audrey Tautou, et aussi La princesse de Montpensier et Les émotifs anonymes (avec Benoît Poelvoorde♥♥)…

Et vous, avez-vous vu ces films ? Avez-vous peur des fantômes ?

04/10/2011

Yann Barthès : petit journal devenu grand

yann-barthes petit journal.jpgAprès un mois de nouvelle formule du Petit journal, quel bilan peut-on en faire ? A la rentrée, les journalistes, les fans (même moi) jugeaient Yann Barthès avec sévérité : tendu pour la première, émission trop longue, trop de pubs, nouvelle rubrique d’interview dispensable, avec des questions pas forcément pertinentes… Le journaliste semblait avoir perdu un peu de sa verve et de son originalité.
Un mois après, les inquiétudes disparaissent : Yann Barthès a retrouvé sa coolitude et son brio légendaires. L’interview qui ne paraissait pas nécessaire s’inscrit en fait dans la logique de l’ancien « petit journal people » et Barthès invite souvent des personnages politiques (sa chouchoute Christine Boutin par exemple).

L’animateur parvient toujours à rendre l’exercice original et drôle, en ne posant pas les questions bateau habituelles. Surtout, ce qui a fait sa renommée et qui lui permet d’être respecté à la fois par le public mais aussi par la profession, c’est qu’il a le chic pour voir le détail qui tue, pour repérer les mensonges, contradictions et répétitions. Ah, le fameux placard à archives ! Quel travail et mémoire ça doit représenter, fouiller des années en arrière pour trouver une faille dans un discours ! Comme Marc-Olivier Fogiel, Barthès lance des piques, mais contrairement à la « hyène », surnom donné par les Guignols, le charme de Yann fait passer aisément la pilule. Ses invités prennent les questions embarrassantes avec le sourire. Ah, ce Yann il peut faire avaler n’importe quelle couleuvre et on en redemande !

Hier soir par exemple Yann Barthès recevait Ségolène Royal (ses invités sont de plus en plus importants, preuve que son émission peut influencer les électeurs). Il l’a mise face à ses contradictions, en ressortant des extraits où elle expliquait « sa priorité » de réforme, qui n’était jamais la même selon la question de son interlocuteur.
Mais parfois, les interviews de Yann Barthès sont moins… comment dire… Jeudi dernier, à l’occasion de la fashion week, Yann Barthès présentait la mannequin Constance Jablonski. 20 ans, 1m79, magnifique blonde aux yeux bleus et au sourire éclatant… (voir vidéo en lien, en date du 30/09). Le journaliste l’interroge :

Constance-Jablonski.jpgYann Barthès : - Combien de fois par jour on vous dit que vous êtes belle ? (Mais c’est quoi cette question ?!)
Le mannequin lui répond avec un sourire charmeur, plein de sous entendus :
- Pas autant de fois qu’à vous, monsieur Yann… (Elle le drague ma parole! Non seulement elle est jolie mais en plus elle a de la répartie ! peuh ! moi aussi d’abord !)
 Décontenancé, Yann bafouille- : peuh pfff ! … mais il rebondit habilement : On ne me dit jamais que je suis belle !

Avec une voix et attitude de crooner enjôleur, Yann poursuit : - Et combien de fois on vous dit : « t’es magnifique chérie… » (Il insiste en plus !!! ça suffit oui !)
« Constance restez avec nous, dans un instant on fait la moue… (Mais allez faire vos cochoncetés ailleurs ! mémé avec son sonotone a entendu « l’amour » et sait bien que c’était fait EXPRES)
Après la pub, la dragouille continue, avec un Yann qui minaude encore plus (avec l’amour, euh, la moue).

NAN MAIS OH !!! C’est quoi cette dragouille à l’écran devant la France entière! Qu’est ce qu’elle a de plus que nous autres ? Je suis très jolie moi, avec mes longs poils noirs, mes moustaches et mes yeux jaunes, comme vous pouvez le constater sur ma photo de profil. (Je parle du chat…) Je peux en faire tout autant que Mlle Jablonski, il suffit simplement que je me laisse pousser les jambes de 20 cm, c’est pas compliqué. (que je me décolore les cheveux aussi) (que je mette des lentilles bleues) (que je…) (bon ok, ya du boulot).

On assiste à un moment comique avec le complice barbu de Yann, déguisé en fausse mannequin affreuse, qui reproduit les couvertures de Constance Jablonski en moins d’une minute. Ben voilà, exactement, tout le monde peut en faire autant. Evidemment mémé Papillote, toujours au courant des dernières news et de la mode, n’avait jamais entendu parler de ce mannequin. Déjà je n’achète plus de magazines de filles, mais en plus quand je le faisais, je ne regardais jamais les photos.
J’ai été très frappée de voir la différence entre la mannequin sur maquillée et  la femme au naturel, beaucoup plus belle. D’ailleurs, cette semaine msn proposait des photos des stars avec et sans maquillage, et je les ai toutes préférées sans artifice. Le fond de teint orangé carotte, censé donner bonne mine, crée un aspect étrange et en plus je trouve qu’il vieillit. C’est pour ça que je préfère garder mon teint naturel de cachet d’aspirine porcelaine et qu’on me donne 20 ans en me voyant

Voilà, c’était ma vision totalement objective. Et vous, que pensez-vous de la nouvelle formule du petit journal de Yann Barthès ?

INFO DERNIERE MINUTE : j'apprends que mon autre chouchou Paul McCartney♥♥♥ était présent  hier à la fashion week pour le défilé de sa fille. On peut voir sur le net des photos de lui attendant dehors, dans la rue, tout seul. RAAAAAAAHHHH j'aurais pu le voir !!!!!