Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2022

Les documentaires animaliers

jours polaires.jpg- Jours polaires en Scandinavie, sur Arte.tv jusqu'au 28/01
Chaque soir, pour supporter l'actualité oppressante et l'isolement dû au covid, je m'échappe en regardant des documentaires animaliers se déroulant dans des paysages sublimes.
Grâce à celui-ci, j'ai pu reconnaître la végétation de l'Islande. Je m'étais promenée dans "la plus grande forêt du pays". Pourtant aucun arbre visible, et on me l'avait notifié sur mes photos d'arbustes sur instagram "une forêt ? les arbres sont nains ou quoi ?" Eh bien oui justement ! A cause du froid, les frênes et les bouleaux n'atteignent que 20 cm de haut et rampent au sol plutôt que de se hisser vers le ciel.
Une forêt parfaite pour les elfes qui peuplent le pays donc ! En effet plus de la moitié des Islandais croient aux elfes, comme me l'expliquait un guide local (ils pensent aussi que les rochers sont des trolls rigidifiés). Ils vont jusqu'à détourner des autoroutes qui perturberaient l'habitat des petits êtres magiques.
Dans ce documentaire, j'ai aussi découvert que les rennes traversent par centaines l'eau gelée pour mettre bas sur un îlot inaccessible aux prédateurs : difficile mais efficace ! Un documentaire qui remplit son rôle : dépaysant. 

- La médecine face aux superpouvoirs des animaux. Sur arte.tv jusqu'au 10/03
Les venins des serpents sont mortels, pourtant ils permettent aussi de soigner cancers et hypertension. Le cerf renouvelle ses bois toute sa vie, et cette capacité pourrait nous aider à combattre l'ostéoporose. L'axolotl peut faire repousser ses membres arrachés grâce à une enzyme, qui stimulée également chez l'homme, pourraient lui permettre de cicatriser des blessures graves. Les scientifiques étudient également l'hibernation des ours pour un jour envoyer les astronautes vers Mars...
Ce documentaire positif fourmille de bestioles aux propriétés étonnantes qui donnent de nouveaux espoirs contre les maladies.

- L'ours en moi Sur Arte.tv jusqu'au 17/03
ours en moi.jpgEncore + que les ours, ce sont les paysages absolument sublimes de l'Alaska qui m'ont stupéfiée. Chaque année pendant les 3 mois d'été, un biologiste campe au milieu des plantigrades. Il les reconnaît (je ne vois pas comment il fait, pour moi ils se ressemblent tous !) et visiblement les ours aussi, puisqu'ils se couchent à côté de lui comme des gros chiens auprès de leur humain !
Après leur 6 mois d'hibernation (comme moi, je sortirai de ma tanière lors du retour des beaux jours ou la fin du covid en 2068) en attendant l'arrivée des saumons, les ours se nourrissent de joncs, et paissent les uns à côté des autres, comme des vaches ! Ces braves nounours ne le sont qu'en apparence : le scientifique protège sa tente d'une clôture électrifiée, car l'ours peut atteindre 700 kilos et peut attaquer mortellement, comme a succombé le naturaliste Timothy Treadwell, dont Werner Herzog a dressé le portrait dans Grizzly man.
Un documentaire surprenant, revivifiant et plutôt drôle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Écrire un commentaire