Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2020

Jour 2 de confinement

confinement,on va tous creverMon horoscope : "Une belle journée se profile. Les rencontres s'enchaînent, vous êtes à l'aise avec les personnes que vous croisez pour la première fois."
J'ai effectivement croisé de nombreuses nouvelles personnes ce matin devant les magasins. Elles semblaient très à l'aise avec leurs masques et la distance de sécurité d'un mètre, et en les voyant, j'ai rebroussé chemin. Avec les files monstrueuses devant les commerces et les rayons vides, on se croirait en ex RDA ou en temps de guerre. Macron l'a répété d'ailleurs 6 fois dans son allocution : "nous sommes en guerre".
A midi pile, heure du confinement, un rayon de soleil est venu me narguer à ma fenêtre : "tu m'attendais depuis 6 mois ? Voilà, maintenant je suis là, mais tu ne peux plus en profiter, na !"
J'ai laissé passer l'heure d'interdiction de sortie pour justement, sortir... faire mes courses. J'ai pensé que les gens s'étaient précipités dans les commerces juste avant le confinement, et en effet, cette fois-ci, le magasin était vide de monde. De pâtes aussi, mais comme je me nourris d'aliments étranges, j'ai pu trouver sans problème ce que j'étais venue chercher : des brocolis et épinards surgelés. C'est bon, je peux tenir le siège.
Ravie d'avoir croisé aucun pestiféré personne, j'installe mes trésors sur le tapis de caisse.

confinement,on va tous creverC'est là que débarque de nulle part une femme venue taper la discute avec le vendeur, à 30 cm de moi. Et mon espace vital ? Je recule pour respecter le périmètre de sécurité, mais déposer les aliments bras tendus, pas pratique. Je ne vais pas les lancer au caissier : "attrape ! Buuuuuut !" Je ne peux même pas m'adresser à la femme, elle parle fort et doit envoyer des postillons à 3 mètres à la ronde, je ne veux pas qu'elle se tourne vers moi. Qu'elle continue de cracher sur le pauvre caissier, tant pis (il porte un masque).
Elle blablate : - Vous n'avez plus de pâtes ? (si, ils se sont amusés à les planquer et faire un jeu de pistes dans le magasin "sauras-tu les retrouver ? 1er indice")

Le caissier hoche la tête, il ne parle pas pour lui faire comprendre qu'il vaut mieux qu'elle fasse de même, mais ça ne la décourage pas :
- Ca doit pas être facile pour vous, vous êtes très exposé (donc elle a décidé de lui compliquer la tâche)
- Mais vous êtes jeunes, vous ne risquez rien (Bah si, et pourquoi jeunesse signifierait bonne santé ? Les pathologies ne sont pas forcément visibles. J'ai entendu le caissier raconter à un client qu'il devait faire des examens pour un problème pulmonaire, et je suis aussi à risque pour l'infection.)
Elle continue : - Moi vous savez le confinement, ça ne me fait rien. Je travaille depuis chez moi. Je suis écrivain, vous comprenez..."

Et là elle me regarde. Je crois qu'en réalité, elle parlait fort pour que tout le monde l'entende (entre temps une deuxième personne est venue se coller derrière, et une autre à ma droite, je suis cernée de toutes parts). En temps normal ça aurait fonctionné, j'aurais demandé : "ah oui ? vous avez publié quoi ?" mais là je ne voulais pas qu'elle me refile ses microbes.
Elle continue de monologuer (personne ne lui répond) : "j'occupe mes journées en faisant du yoga, en ce moment c'est utile, avec tous ces gens qui paniquent pour rien !" Pour conclure : "bon ben je reviendrai demain !"

Va te faire voir chez les Grecs, faire la folle à Bandol, faire tes trucs chez les Turcs, fais ce que tu veux mais surtout va te va te va te faire voir !
Donc j'ai un scoop, attention : l'horoscope, c'est du bidon. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Mais quelle conne... désolée pour le gros mot... perso je n'ai plus du tout de patience avec les cons du corona...

Écrit par : Carole Nipette | 20/03/2020

je sais pas si elle a le corona mais en tout cas elle a le connardvirus...

Écrit par : Papillote | 20/03/2020

Le genre de personne insupportable, ça me met hors de moi!!! Le pauvre gars en caisse, je le plains, il doit en voir tellement des cas comme ça....!

Écrit par : Betty | 23/03/2020

oui ! Elle a parlé pendant bien 5 bonnes minutes, sans distance, rien... et toit tu reprends le boulot ou pas, ça se passe comment ?

Écrit par : Papillote | 23/03/2020

Moi j'alterne entre les cours à la maison et le travail en entreprise parce que "pas de télétravail pour nous". Donc, je peux sortir un peu de chez moi avec mon attestation mais c'est pas la folie non plus... Et ce soleil qui nous nargue... On aurait tellement aimé faire notre première promenade à la plage....!

Écrit par : Betty | 25/03/2020

aaah la promenade à la plage... La dernière fois que j'ai quitté cette ville puante qu'est Paris, c'était en septembre pour aller en Bretagne... 7 mois au milieu des voitures sans un brin de verdure, j'en suis à mettre des chants d'oiseaux et bruits de vagues en fond sonore sur l'ordi, pour te dire...

Écrit par : Papillote | 25/03/2020

Écrire un commentaire