Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2020

Je veux chanter pour ceux qui sont cloîtrés chez eux

bring out your dead.jpegArticle que j'ai commencé à écrire vendredi 13... Je ne pensais pas qu'il serait d'actualité si tôt...
Comme les Italiens qui donnent des concerts depuis leur balcon, je veux chanter pour ceux qui sont cloîtrés chez eux. Ainsi après des mois d'hiver et de pluie, le retour du soleil tant attendu a été brutalement interrompu par une casserole beuglante et une pluie torrentielle, car malheureusement je ne prenais pas la douce voix de Michel Berger, mais la reprise le massacre de Laam.
La pandémie m'évoque aussi la scène de Sacré graal des Monty Python : "Bring out your dead!" John Cleese trimballe un vieux sur son dos et veut s'en débarrasser : "mais je ne suis pas mort !
- Oui mais c'est pour bientôt !
"

zombie romero.jpgJ'attendais avec impatience le retour du printemps afin de mettre un terme à mon hibernation, je sors de 3 semaines d'arrêt maladie, j'avais presque hâte de retourner au boulot. Pour vous dire. Mais vlan, je dois rester dans ma grotte. Mon boulot s'arrête jusqu'à nouvel ordre. Mon premier réflexe a été de penser : "j'aurais dû emprunter des livres à la médiathèque du personnel !" mais celui de certains a été de dévaliser les supermarchés pour des pâtes et du papier toilette. Ils vont passer leur quarantaine dans les wc ? Ils vont manger du papier ?
Je déteste faire les magasins et les endroits bondés, je ne me rends donc qu'une fois par mois en moyenne surface, pour faire un stock de produits indispensables. Pour moi, c'est le chocolat. Face au regard étonné de la caissière devant mes 15 tablettes : "vous êtes pâtissière ?" je fais croire que j'achète pour toute ma famille "on est nombreux !" (dans ma tête). Pour le reste des courses, je me rends tous les 10 jours au commerce de fruits et légumes, et pour les produits d'appoints, au fortprix du coin. 

Il me reste 12 tablettes de chocolat. C'est bon, je suis parée, vous pouvez m'enfermer, je tiendrai. En revanche, je vais bientôt manquer de fruits et légumes, lundi, c'est fermé, et je pense qu'il serait peut-être bon d'aller à la supérette en bas de chez moi, même si elle coûte un bras. Moins loin, moins risqué. Vu les vidéos, les gens se ruent sur les pâtes et pizzas. Le kilo de brocolis bio surgelés, ya qu'un estomac sur pattes bizarre comme moi qui en mange (ainsi que le foie de veau, le boudin, les choux de bruxelles...) Je me dis que je ne crains rien, les gens préfèrent crever de faim plutôt que de bouffer des épinards.  

Arrivée devant la supérette : rideau de fer. 5 personnes attendent devant, avec des chariots. Et des masques. Bon, je me rationnerai, j'ai encore de quoi tenir 3 jours...
Revenue dans l'immeuble, j'entends une voisine qui parle à l'étudiante en médecine qui habite au-dessus.
La jeune fille fait des soirées régulièrement. Elle n'a pas manqué vendredi soir. Juste après le discours présidentiel qui conseillait de rester chez soi afin de ne pas faire circuler le virus. Je l'entendais rire avec ses invités "une dernière pour la route !" "ça va on va pas s'empêcher de vivre !" 

fugitifs.jpgLe soir du réveillon du 31, elle a sonné à ma porte, paniquée, à 1h30 du matin (je ne dormais pas, vu le boucan qu'elle faisait avec ses copains)
- Vous auriez du doliprane ? Mon ami s'est cogné le pied, c'est un peu rouge et ça commence à enfler, il ya même une blessure. On pense que c'est une  (nom compliqué de maladie) ou un (nom exotique).
- Bah il s'est cogné et éraflé le pied quoi ?
- Ah... euh oui peut-être. Vous comprenez nous sommes étudiants en médecine...
D'où le besoin de faire son docteur House et trouver une maladie rare pour un truc que n'importe qui diagnostiquerait facilement avec bon sens : une pierre richardite dû à un état alcoolisé avancé.
Je lui donne son doliprane et lui demande de me tenir au courant. Quand je la recroise quelques jours plus tard, elle a oublié l'épisode (un début d'alzheimer? Elle était trop bourrée oui) puis elle confirme qu'effectivement, "c'était rien".
Hâte qu'elle devienne mon médecin traitant.

dernier train pour busan.jpgA l'instant, je l'écoute raconter :
"nous les étudiants en médecine, on est réquisitionné... Je suis à l'hôpital mais je sais pas quoi faire, je connais pas"
Si on est soigné par des gens comme ça, on va tous crever !
Elle poursuit :"Je vais peut-être faire du standard "
Oui voilà, c'est bien ça. Le 15 est saturé, avec des heures d'attente. En même temps on se doute qu'ils n'allaient pas mettre une étudiante de 1ère année en réanimation.
Elle continue : - Je ne m'attendais pas au confinement total, que ce serait si grave...
La voisine enchaîne : - Plus aucun magasin ouvert dans tout le quartier (elle les énumère). Ils ont tous été pillés. Il reste le supermarché, mais les flics viennent de le fermer car la cohue règne à l'intérieur. 
J'ai des images des films de Romero et des supermarchés envahis par les zombies qui me viennent en tête.

on va tous crever ! cinéma, zombiesJour 1 de réclusion. 
Derrière les barreaux de ma cellule, je regarde les familles qui remplissent leurs véhicules pour fuir Paris. Je me faufile dans le coffre et tente La carapate comme Lanoux et Pierre Richard ? Mon frère m'a proposé de venir chez lui dans sa cambrousse, mais je n'ai pas de voiture et les TGV sont complets ou supprimés. Puis c'est le meilleur moyen de choper le virus et de le faire circuler. Je ne veux pas risquer le remake de Dernier train pour Busan. Quand je lui ai dit que je devrais squatter un mois, je le sentais moins emballé aussi (je mets pourtant l'ambiance en chantant du Hervé Vilard, et je ne mange que 3 tonnes de nourriture par jour). Et il tousse depuis une semaine. 
Pas un bruit dans la rue et dans l'immeuble aujourd'hui. A part des gens qui toussent et les sirènes des ambulances. Le gars de EDF qui devait contrôler les compteurs n'est pas passé. Rentrer dans tous les appartements, tous les immeubles... Au lieu de se présenter comme d'habitude :
"- Bonjour, c'est pour vérifier le compteur !
Il aurait pu remplacer par : - Bonjour, c'est pour refiler le corona !"
A suivre... demain sûrement, j'ai du temps pour écrire maintenant !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Écrire un commentaire