Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2009

Le trublion

clown.jpgAu boulot, pendant que mon interlocuteur m’insulte gentiment au téléphone, j’éloigne le combiné de mon oreille et observe mes collègues. Je compte leur faire partager la joie de se faire gueuler dessus en mimant le fou furieux.
Oh mince, c’est vrai, on n’a pas le droit de rire ici…

A la pause, loin du chef, je me lance dans le récit de mes anecdotes inexistantes.
A la fin de mon numéro, on se rend compte qu’on a prolongé la récré de cinq minutes.
Moi : « Attendez, je rentre la première, comme ça je montrerai que je suis tellement zélée que je suis la première à reprendre le travail. En fait, non, si je passe devant, le chef va encore dire que je suis la meneuse. Je vais me mettre au milieu pour me fondre dans la masse. »

Les collègues me sortent alors une superbe flatterie. Je me sens tellement plus que je m’en vante sur ce blog :
« Vraiment, heureusement que tu es là. Maintenant, quand je déprimerai, je penserai à toi pour me remonter le moral !
« Ah oui, c’est sûr, au moins on ne s’embête pas tout le temps au boulot ! »
Très fière et flattée, je travaille ensuite avec plus d’entrain. Dans ma grande mégalomanie, j’ai l’impression que mes collègues sont ravivés eux aussi.

Alors, hein, chef, je rigole au travail, mais ça ne perturbe pas mes collègues. Je ne pense pas que je les influence comme vous le pensez, mais dans ce cas là cette influence est positive : ça les encourage à mieux bosser. Je devrai vraiment avoir une prime pour ça. Roh, ça va, c'est une blague. A cause de vous qui me donnez plus d’importance que je n’en ai, je vais prendre la grosse tête. Tout le contraire de ce que vous souhaitiez.

C’était un communiqué du SCME, Syndicat des Chats au Mauvais Esprit.





Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

AUGMENTEZ PAPILLOTE !
AUGMENTEZ PAPILLOTE !
AUGMENTEZ PAPILLOTE !

Écrit par : Scarlett | 07/10/2009

Yeah, t'es la meneuse de la bonne humeur au boulot toi !
J'imagine bien que ça a du te faire plaisir une remarque comme ça !

Écrit par : Gabrielle | 07/10/2009

Gabrielle : c'est sûr ! Scarlett : je suis d'accord aussi !

Écrit par : Papillote | 08/10/2009

ça se trouve tes collègues voulaient dire : "quand je serai déprimé je penserai à toi parce que y'a toujours pire ailleurs.."
:D

Écrit par : marie et romain | 08/10/2009

Oui, je me suis demandée après coup...tout de suite c'est moins glorieux... : )

Écrit par : Papillote | 09/10/2009

Comme ça doit faire plaisir :-)
Continue comme ça!

Écrit par : Thé Citron | 11/10/2009

Thé citron: c'est vrai que ça m'a encouragé à faire plus de blagues au boulot, ce que le boss m'a "interdit"...en même temps, vendredi, il n'était pas là, alors quand le chat est parti...les souris dansent !

Écrit par : Papillote | 11/10/2009

Les commentaires sont fermés.