Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2021

C'est l'hymne de nos campagnes

marche avec les loups.jpgDanse avec les loups de Kevin Costner 

Un classique, une ode à la nature, à la tolérance, à la liberté... Le tout sublimé par la musique de John Barry (Out of Africa). La mort du loup reste parmi mon top ten des traumatismes d'enfance. Chaussette♥ a jamais dans nos coeurs (voir en lien la scène de danse avec Chaussette).

Marche avec les loups de Jean-Michel Bertrand

Danse avec les loups m'a donné envie de voir ce documentaire, où Jean-Michel Bertrand passe deux ans à suivre les traces d'un loup solitaire. Lorsque des louveteaux naissent dans une meute, les adolescents doivent laisser leur place et partir créer leur propre famille plus loin. Dans ses Alpes natales, le cinéaste dispose ses caméras sur les lieux de passages supposés des animaux sauvages. Les appareils se déclenchent au moindre mouvement et alertent leur utilisateur sur son téléphone. On voit ainsi un cerf, un sanglier, puis un loup curieux reniflant en gros plan la caméra. Jean-Michel Bertrand attend patiemment le loup, pendant 2 ans ! On le voit vivre en harmonie avec la nature, Il s'installe dans une grotte avec une vue magnifique, ramasse des truffes grosses comme le poing qui paieraient une semaine de salaire et s'en fait tranquillement une omelette...

Comme Danse avec les loups dont le titre fait évidemment référence, le fim est un hymne à la bienveillance pour la nature. Pourtant, avant même sa sortie, il a provoqué un tollé chez les bergers et le réalisateur a reçu des menaces de mort... 

Le film n'aborde pas seulement les loups, mais aussi les lynxs♥ Le documentariste déplore également le triste sort réservé aux blaireaux, gazés dans leur terrier, alors qu'ils se nourrissent essentiellement d'insectes. De même, les renards sont massacrés en France, la fédération de chasseurs de Charente-maritimes accordant une prime à tout chasseur rapportant 35 queues de renards roux, et un prix de 500 euros à celui qui en tuera le plus. Le renard se nourrit pourtant essentiellement de souris, mais on le classe en nuisible, et parallèlement on inonde la terre de produit de dératisation qui empoisonnent les sols, les plantations, donc les humains (la France est le premier consommateur européen de pesticides)... 

L'appel de la forêt de Chris Sanders

appel foret.jpgDans la lignée des films sur la nature, je me lance dans cette adaptation de Jack London (Croc-blanc). On suit ici le périple d'un chien volé à une riche famille californienne pour tirer un traîneau en Alaska, pendant la ruée vers l'or des années 1890. il est d'abord recueilli par un gentil postier (Omar Sy, dans son éternel rôle du bon gars qui sourit tout le temps) puis par Harrison Ford, Indiana Jones qui a pris 105 ans dans la gueule, buriné et barbe blanche, qui comme aventure se contente de passer son temps assis sur son fauteuil à picoler. 

Une adaptation édulcorée, qui plaira plus aux enfants qu'aux adultes. Les personnages sont manichéens, le méchant est très méchant, comme le veut un film Disney. Le chien est en image de synthèse et l'acteur Terry Notary (qui se prend pour un singe dans The square) joue le chien avant sa numérisation. Il lui prête des expressions humaines, cet anthropomorphisme est assez dérangeant. A tout moment je m'attendais à entendre le cabot parler....

Rendez-vous sur Hellocoton !

Écrire un commentaire