Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2020

Ennio Morricone, here's to you

sacco et vanzetti.jpgTout comme Chi mai (voir billet précédent) Here's to you m'a considérablement marquée enfant, car elle est l'un des premiers témoignages d'injustice que j'ai découvert (tuer le personnage de Bébel dans Le professionnel était aussi un traumatisme, mais ça, c'était une fiction, Here's to you parlait de la réalité).

La maîtresse de musique de l'école nous l'avait traduite et le contexte de la chanson m'avait révoltée. Elle fait référence à l'affaire Sacco et Vanzetti, injustement condamnés à mort en 1920 et réhabilités 50 ans plus tard, et qui sont devenus des martyrs et symboles de la lutte pour la liberté.
Trop timide pour chanter en groupe (et si jamais on m'entendait ? horreur !) Je la serinais en boucle seule sur la balançoire de mon jardin (ce qui est paradoxal car là, tout le quartier m'entendait, mais on va dire que c'est l'élan de la balançoire qui me donnait de l'entrain). Je la chantais corps et âme, pendant des heures, comme si je pouvais encore sauver les deux hommes, ou du moins leur rendre hommage.

La célèbre Here's to you doit ses paroles à Joan Baez, mais c'est Morricone qui a composé la musique pour le film. Aujourd'hui encore, la chanson me fait toujours vibrer et reste pour moi un synonyme de rébellion et passion.

Les paroles sont inspirées des propos de Bartolomeo Vanzetti à son procès :
« Si cette chose n'était pas arrivée, j'aurais passé toute ma vie à parler au coin des rues à des hommes méprisants. J'aurais pu mourir inconnu, ignoré : un raté. Ceci est notre carrière et notre triomphe. Jamais, dans toute notre vie, nous n'aurions pu espérer faire pour la tolérance, pour la justice, pour la compréhension mutuelle des hommes, ce que nous faisons aujourd’hui par hasard. Nos paroles, nos vies, nos souffrances ne sont rien. Mais qu’on nous prenne nos vies, vies d'un bon cordonnier et d'un pauvre vendeur de poissons, c'est cela qui est tout ! Ce dernier moment est le nôtre. Cette agonie est notre triomphe. »

Here's to you, Nicola and Bart,
Rest forever here in our hearts,
The last and final moment is yours,
That agony is your triumph.

Ennio, toi aussi, tu resteras à jamais dans nos cœurs !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Écrire un commentaire