Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2019

Les suites de séries décevantes : La servante écarlate

handmaid.jpgDéception, j'écris ton nom :
- La servante écarlate saison 3

Dans un futur proche, à cause de la pollution, le taux de fertilité est très bas et le renouvellement de la population menacé. La religion a pris le pouvoir et les femmes sont asservies : les fertiles deviennent les servantes fécondées de force par les hommes au pouvoir, les stériles deviennent domestiques. La musique, la lecture, internet et l'accès à l'information leur sont interdits.
Autant les deux premières saisons étaient excellentes, autant celle-ci traîne en longueur. On sent que les auteurs veulent exploiter le filon. Déjà, la fin de la saison 2 est incompréhensible, même s'ils prennent un épisode entier par la suite pour tenter vainement de l'expliquer : (attention spoiler) alors que June peut s'échapper enfin de cet enfer sur Terre, l'héroïne décide de rester au tout dernier moment, juste avant de monter dans le camion de la délivrance: "bof non, partez sans moi, c'est sympa d'être une esclave finalement". L'excuse de "je reste ici tant que je n'ai pas récupéré ma fille" ne tient pas la route : June n'a aucune possibilité de la joindre, elle tente mollement de le faire dans un épisode, on parle finalement très peu du sujet.
Que cette troisième saison est longue : un épisode entier où elle ne fait que veiller sa victime mourante ? C'est un supplice pour elle de devoir rester à genoux pendant un mois, mais c'est pareil pour nous de la voir pendant une heure. Et ces sempiternels gros plans sur son visage "je fais la moue pour montrer que je suis pas contente, que je suis une rebelle, que je souffre". Et pourquoi le personnage d'Emily, qui retrouve enfin sa compagne et son fils, n'est-il pas plus développé ? Et celui de Nick a quasiment disparu, pourtant on aimait suivre la relation ambiguë qu'il entretenait avec June. Décevant.

- Top of the lake saison 2

séries, servante écarlateJe n'avais pas subi assez de gros plans sur la tête de grenouille d'Elisabeth Moss (ses yeux trop écartés et sa bouche démesurée) (je sais c'est pas gentil de se moquer du physique, mais elle est actrice, on voit ça en priorité !), j'ai décidé de me la coltiner encore dans la deuxième saison de Top of the lake. Pas mauvais mais archi prévisible. Plutôt qu'une série policière, c'est un drame familial et psychologique. On peine à croire qu'une mignonne adolescente tombe amoureuse d'un vieux clodo crado. Et pourquoi Nicole Kidman s'est transformée en sorcière avec une serpillière en guise de cheveux sur la tête ? J'ai apprécié de revoir Brienne de Game of thrones, qui joue sensiblement le même rôle d'équipière dévouée mais maladroite et moquée pour sa grande taille (1m91!) Le seul personnage qui n'est pas complètement timbré dans cette série, c'est le père. Pour une série qui se prétend féministe, faire passer toutes les nanas pour des hystériques incontrôlables, chapeau.

à suivre : les séries françaises.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Écrire un commentaire