Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/07/2017

Les perles du bac 2017 : l'économie

sous doués t shirt.jpgLes élèves de la série économie sont particulièrement cyniques, pragmatiques et déconnectés (de la réalité, pas de leurs ordis):

Economie :
- « La concurrence est un phénomène naturel entre les hommes. C’est pourquoi il existe des femmes plutôt jolies et des femmes plutôt moches. C’est pareil dans l’économie avec la concurrence entre les entreprises. »
Avec des entreprises plutôt jolies et d'autres plutôt moches.
- « La dette publique des états n’est pas si importante. En France, nous avons 18 mille euros de dette. »
Il a dû confondre avec son père qui a investi dans une voiture espace d'occasion pour la naissance du petit 3ème.
- « Un employé heureux considère son travail comme un loisir. Pourquoi l’employeur devrait le payer dans ce cas ? »
C'est vrai ça, pourquoi s'embêter. Déjà qu'on n'a que 18 000 euros de dette, on se crée vraiment des problèmes pour trois fois rien.
- « La canicule est peut-être la solution pour résoudre le problème des retraites. »
Mais tout à fait ! Et pour le chômage, zigouillons les autres postulants comme le fait José Garcia dans Le couperet de Costa-Gavras.

- « La richesse de l’âme n’a de grandeur que le montant du compte bancaire. »
J'ose espérer que c'est du second degré, ou une critique bien cachée avec une phrase sortie de son contexte...
- « Parfois l'homme ne fait pas de progrès, il dégraisse. »
Un bon résumé.

Certains sont moins optimistes :
- « Le trou de la sécu est de plus en plus grand, au point que la France tout entière va bientôt tomber dedans. »
Pas grave, on a que 18 000 euros de dette.
- « L’assurance-maladie en France est en mauvaise santé. »
- « Il n’est pas nécessaire d’être un homme riche pour être un homme libre. Comme l’a dit un grand philosophe, il vaut mieux être un peu malade que beaucoup mort. »
Ça partait bien pourtant... Étonnamment, je n'ai pas retrouvé le nom du grand philosophe.
- « Il faut sortir de l'obscurcisme. »
Un bon résumé, bis.

Suite et fin demain (oui je sais j'ai écrit que ce billet serait le dernier, mais que voulez-vous, les lycéens ont fourni trop de perles)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Écrire un commentaire